RDP Chapitre 3 – Une beauté hors pair

RDP Chapitre 3 – Une beauté hors pair

Elle bougea ses sourcils et resta un moment silencieuse.

Liu Yue observa avec minutie son reflet dans le miroir de bronze. Ce n’est pas normal, se dit-elle, elle voulait changer ses expressions faciales mais le reflet de son visage demeurait inchangé. Il y avait quelque chose sur son visage.

En fronçant les sourcils, Liu Yue se retourna et sortit de la vieille maison. Il n’y avait pas de servante pour s’occuper d’elle hormis une vielle femme. Cependant, elle était déjà trop vieille et ne pouvait plus marcher, elle était retournée dans sa maison de famille. Elle était donc seule en cet endroit, le futur lui appartenait.

Ramenant un seau d’eau à l’intérieur, Liu Yue commença à se frotter le visage vigoureusement devant le miroir de bronze. Le reflet avait alarmé Liu Yue. Elle avait un visage ovale d’une blancheur et d’un délicat superbe, deux légers et biens dessinés sourcils, et des yeux noirs de biche. Avec ces yeux et ce visage, comment pouvait-on la considérer avec dédain? Ceci était un visage d’une beauté, capable de renverser un empire.

Et la chose la plus surprenante pour Liu Yue était que son visage ressemblait trait pour trait à celui de sa précédente vie. Si elle grandissait encore, elle serait à l’identique.

Touchant le visage qui lui ressemblait tant, Liu Yue chercha à travers la mémoire appartenant à ce corps. Avec un aussi beau visage, pourquoi devait-elle souffrir seule dans un endroit si isolé? Elle aurait pu juste le montrer mais pourquoi avait elle choisi de masquer sa beauté?

« Ma fille, grave ceci dans ta mémoire. Avant que tu puisses te protéger seule, ne laisse personne voir ta splendeur. Pour ton dix-huitième anniversaire maman viendra te chercher »

Outre ce souvenir, une douce et belle voix résonna dans son esprit. C’était la mère du Liu Yue, Ou Yang Xue.

Lorsque Liu Yue avait cinq ans, le général Mu Rong condamna sa mère à mourir.

Mais Liu Yue s’en rappelait clairement, sa mère ne mourut pas, elle disparue.

Disparue? C’était un mot étrange. Les souvenirs d’une enfant de cinq ans n’étaient pas d’une grande utilité, même si le souvenir était gravé dans son cœur. Le mot « disparu » pouvait signifier trop de choses différentes.

Relevant ses sourcils, elle se dit qu’avant de trouver des indices elle ne devait pas se prendre la tête à essayer de comprendre cette situation. Elle nettoya à nouveau son visage, en se disant que les mots de sa mère étaient vrais. Si elle n’avait pas la force de se protéger, cette force serait une source d’ennuis et lui apporterait de nombreux problèmes.

Le soleil brillait dehors, pendant qu’à l’intérieur de la maison, une nouvelle personne naissait.

Le temps passa rapidement, et bientôt, un mois s’écoula.

Aujourd’hui, la résidence des Mu Rong était emplie de rires et de de chansons, il régnait une vraie ambiance de fête. C’était l’anniversaire des soixante ans du Général Mu Rong.

Le manoir était rempli d’invités. Des nobles et des personnalités s’avançaient et exprimaient leurs meilleurs vœux au général. L’empereur avait même envoyé le prince héritier et trois autres princes pour féliciter le général en ce jour, lui montrant un grand respect et l’honorant. Cela renforça la réputation et gloire de la famille Mu Rong, rappelant son statut de famille du meilleur des généraux.

 

Chapitre précédentIndexChapitre suivant

Publicités

7 réflexions sur “RDP Chapitre 3 – Une beauté hors pair

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s