Terror Infinity, chapitre 4

Kaplan alluma trois ordinateurs. Ses compétences en informatique étaient incroyables aux yeux de Zheng. Ses mains tapaient sans interruption sur trois claviers différents. Pourtant, plusieurs minutes passèrent et la porte menant à l’ordinateur central était toujours fermée.

Rain demanda: « Pourquoi ça prend autant de temps? »

Kaplan répondit sans quitter les yeux de ses écrans: « Les défenses de Red Queen sont opérationnelles. Elle essaye de m’empêcher d’entrer. »

Juste au moment où il finissait sa phrase, la porte s’ouvrit enfin. One enchaîna: « Allez, on se dépêche! » Puis il se tourna vers le groupe de Zheng: « Vous, vous restez ici. »

Derrière la porte, il y avait un couloir de dix mètres de longueur avec des murs de verre, différents des murs d’acier et de béton du reste du laboratoire.

One entra en premier. Il avançait avec beaucoup de précautions, faisant attention à chacun de ses pas. Mais même ainsi, quand il atteignit le milieu du couloir, il sursauta. C’était parce que les murs de verre venaient de s’allumer.

La voix de Kaplan se fit entendre depuis les haut-parleurs: « Les lumières sont automatiques, rien d’anormal. »

(C’est évidemment les lasers du système d’auto-défense, c’est complètement anormal!), pensa Zheng.

Puis, alors qu’il était sur le point de dire quelque chose, une main l’attrapa. Il se tourna et vit Lan qui lui faisait non de la tête.

One finit d’installer le transmetteur, un appareil qui ressemblait à un téléphone. Il l’installa sur le détecteur de la porte de l’autre bout du couloir. Après un moment, cette porte s’ouvrit aussi.

One respira un grand coup et fit signe au groupe derrière lui: « Avancez. »

Alice demanda à ce moment là: « Qu’est ce que c’est? »

Kaplan était le plus proche d’elle: « C’est ce qui va éteindre Red Queen. Ca lui enverra une énorme décharge électrique, détruira l’unité centrale et la forcera à rebooter. »

Alors que les mercenaires étaient sur le point d’entrer dans le couloir, Zheng ne put s’empêcher de leur crier: « Attendez, attendez! Vous ne trouvez pas que c’est bizarre? Cet ordinateur a l’air trop inutile, à vous laisser le rebooter juste comme ça. Je ne pense pas que les choses seront aussi simples, il y a sûrement quelque chose de suspect dans ce couloir. »

Les mercenaires s’arrêtèrent et le regardèrent. Lan poussa un soupir et enleva sa main. Puis elle alla vers l’endroit où se tenait Alice.

One sortit du couloir et regarda fixement Zheng. « Ok. Toi et toi, vous viendrez avec nous. » finit-il par dire en pointa Zheng et Mou. (TLT: Mou = le camionneur)

Ils sentirent comme une sensation de froid en entendant cela. Ils savaient que ce couloir était un piège mortel. Quiconque entrerait, mourrait, même One, il allait être découpé en petits morceaux.

Zheng comprit enfin pourquoi Jie l’avait regardé comme ça tout à l’heure. Oui, il n’avait pas pu s’empêcher d’essayer de changer l’histoire. Pourtant, c’était très difficile de faire basculer une histoire déjà lancée… Et même si elle changeait, Dieu augmenterait la difficulté juste comme ça, sur un coup de tête.

Mou mit sa tête entre ses mains et cria: « Non, je ne veux pas, je ne veux pas y entrer!! » En même temps qu’il criait, il se mit à courir vers la sortie de la pièce. Avant que le groupe de Zheng ne puisse réagir, les mercenaires sortirent leurs armes et l’abattirent. Au moment où son corps tomba à terre, c’était déjà un cadavre.

« Waaah! » Zheng et Xiaoyi se mirent à vomir. Une vie venait d’être prise sous leurs yeux. Zheng se sentait terriblement mal parce qu’il n’avait pas pu s’occuper de ses propres affaires et avait provoqué la mort de Mou.

One le regarda froidement. « J’étais suspicieux depuis le début. Même si vos identités ont été vérifiées par la Corporation, vous n’avez pas l’air d’agents de sécurités. Et maintenant vous essayez de nous empêcher de rebooter Red Queen? Ok, Zheng, tu viens avec nous. »

Le sang de Zheng se glaça. Son estomac était encore instable à cause de la nausée mais One ne lui accorda aucune pause, il lui attrapa les mains et il entra dans le corridor avec les autres.

Une fois tout le monde à l’intérieur, comme dans le film, les portes se fermèrent de chaque côté. One et les mercenaires tenaient nerveusement leurs armes et parlèrent aux haut-parleurs: « Kaplan? »

Kaplan répondit en paniquant: « C’est un genre de système dormant. Ouvrir la porte l’a enclenché. »

« Renvois le dormir! », cria One.

Kaplan transpirait: « J’y travaille! »

« Tenez vos positions. Que tout le monde reste calme. »

Zheng était terrifié, il connaissait l’histoire et savait qu’il en faisait désormais parti. Comme prévu, les murs de verre devinrent mates et un fin laser apparut entre les murs. Ce laser commença à se déplacer vers Zheng et les mercenaires.

One était le premier à réagir; il plaqua à terre deux personnes à côté de lui. Zheng était concentré depuis le début. Il se jeta contre le sol quand le laser apparut, qui frôla légèrement son épaule. Il pouvait en sentir le tranchant et la chaleur raser son corps. A part ça, son esprit était complètement vide.

« Doc! Doc! » cria One. 

Cela fit reprendre ses esprits à Zheng. Il se tourna et vit la tête du médecin parmi les mercenaires tomber lentement. Puis elle resta sur le sol, les yeux fixés sur lui comme une malédiction.

One tenait un mercenaire qui avait perdu ses doigts. Puis quelqu’un cria: « Il revient! »

Cette fois-ci le laser allait commencer à la hauteur des chevilles. Zheng se souvenait des détails de la scène. Il se souvint que le laser allait passer devant le premier mercenaire et monter quand le deuxième sauterait, le coupant en deux. Il n’avait qu’une seule chance, s’il la ratait, le laser allait le tuer. Il ne savait pas si ces détails seraient changés à cause de son intervention, mais il ne pouvait que faire confiance à sa mémoire.

Tandis que le laser se déplaçait rapidement vers eux, le premier mercenaire se fit tuer. Les deux restant reculèrent . Zheng se concentra de toutes ses forces sur le mercenaire devant lui. Une seconde. Deux secondes. C’était comme si le temps avait ralenti dans cette situation de vie ou de mort. Il n’entendait plus rien et son environnement avançait lentement.

« Limite de capacité mentale brisée! Récompense de 500 points, capacité mentale augmentée de 20 points, vitesse de réaction augmentée de 30 points. »

Une voix rigide et digne résonna aux oreilles de Zheng, mais il ne l’entendit pas. Il était complètement concentré sur ce mercenaire. Enfin, au moment où il sauta, Zheng se jeta au sol. Le laser passa au dessus de lui telle une lumière blanche qui ressemblait à la faux de la Mort. A ce moment là, Zheng était enfin d’accord avec Jie. Leurs corps étaient bien présents dans ce monde, ce n’était pas que leur conscience, ce monde de Dieu, ou du Diable. Ils… pouvaient mourir ici!

Le laser s’arrondit vers le haut et coupa le mercenaire en deux. Après le passage du laser, Zheng se leva rapidement. Il regarda derrière lui et vit à travers la fenêtre que Lan le regardait avec des larmes dans les yeux.

Zheng lui lança un sourire puis il attrapa One et courut près de la porte. Il ne pouvait qu’espérer que l’histoire n’avait pas changé sur ce point. Dans le film, le laser allait s’arrêter juste avant d’atteindre la porte. Tout ce qu’il pouvait faire était rester à côté de la porte et prier. S’il te plait, suis l’histoire et que tout se termine!

One se débattait pour se libérer de Zheng: « Lâche moi! Cet endroit va nous couper en deux! Lâche moi!! »

Zheng l’attrapa par le cou et lui dit: « Fais moi confiance! Il n’y a aucun moyen de l’éviter cette fois. Reste près de la porte et on peut encore être chanceux! Crois moi! »

Le troisième laser était déjà formé et commençait à avancer vers eux. Sa trajectoire allait les couper en deux. One essaya désespérément de se baisser mais Zheng ne le laissa pas faire. Il s’accrocha de toutes ses forces à la porte et ferma les yeux.

« Vivre, je veux vivre! Même dans une situation comme ça je veux quand même vivre! »

Peut-être que les dieux entendirent sa prière. Le laser découpa les murs en s’approchant d’eux pendant que One lâchait un cri. Alors qu’il sombrait dans le désespoir, le laser s’éteignit à quelques centimètres de son visage. Il pouvait sentir la vague de chaleur en face de lui. Pendant un instant, il n’arriva pas à croire qu’il était encore en vie.

Zheng ouvrit les yeux. Il n’avait pas vu le laser disparaître mais il savait qu’il avait réussi. Connaitre les détails de l’histoire lui avait permis de rester en vie malgré le danger. Il n’avait jamais été aussi proche de la mort pendant sa vingtaine d’année de vie. La mort avait été tellement proche qu’elle lui avait caressé les épaules.

« Qu’est ce que c’est que ça? »

Pendant que Zheng pensait à sa chance, il avait trouvé une petite boule de lumière dans le col de One. Il l’attrapa et cette boule de lumière disparut dans sa main. Une sensation de chaleur passa de sa main jusqu’à son corps, une sensation extraordinairement confortable.

« Récompense: quête annexe de rang B, 5000 points. »

La même voix rigide et digne sonna à ses oreilles. Zheng se souvint alors qu’il avait entendu quelque chose juste auparavant. C’était 500 points de récompense ainsi qu’une augmentation de 20 points en capacités mentales et 30 points en vitesse de réaction. C’était déjà l’équivalent de 1000 points s’il s’était amélioré lui même, autant que pour survivre à un film!

Ces 5000 points étaient un cadeau du ciel. Zheng était très agréablement surpris. Quand la porte du couloir finit enfin par s’ouvrir et que plusieurs personnes se précipitèrent vers lui, il était debout, le regard dans le vide.

Xiaoyi lui tapa sur l’épaule: « Tu as survécu à ça! Tu es incroyable! »

Zheng se remit de ses émotions. Il secoua la tête avec une expression amère. Il ne savait même pas quoi dire. C’était trop de stimuli pour une personne normale venant d’un monde en paix.

Lan arriva aussi: « Tu l’as mérité. Je t’avais rappelé de ne pas intervenir mais tu n’as pas écouté. Jie avait raison. Notre meilleure défense ici n’est pas notre pouvoir ou notre chance, mais c’est de connaitre l’histoire à l’avance. Tu n’auras pas toujours autant de chance. Tu ne dois plus être aussi impulsif à partir de maintenant, personne ne veut mourir ici. »

Zheng secoua la tête et ne répondit pas. Il ne savait pas s’il devait leur dire à propos des récompenses. Récompense de quête annexe de rang B? Qu’est ce que ça voulait dire? Est ce que ça voulait dire que l’on avait changé l’histoire ou sauvé un acteur qui était supposé mourir? Ou survécu à une scène dangereuse?

Il ne savait pas. C’était beaucoup trop dangereux à l’instant, il avait failli mourir ici. Et Mou était mort à cause de lui. Pour le moment, il avait trop peur de changer quoique ce soit et de toutes façons Jie ne le laisserait plus rien tenter à nouveau. Parce que personne ne savait ce qui allait se passer à partir de maintenant. Peut être que tout le monde allait mourir dans la pièce suivante, joueurs et personnages principaux y compris.

C’était un film d’horreur. Personne n’était complètement en sécurité. Tout le monde pouvait mourir. Ils ne faisaient rien d’autre que se battre pour survivre.

Chapitre Précédent | Index | Chapitre Suivant

Publicités

12 réflexions sur “Terror Infinity, chapitre 4

  1. « on s’est tous mis d’accord sur le fait que c’est moi qui le traduirai!:) Comme ça il se concentrera encore plus sur ses projets, il sortira plus de chapitres »

    Ouaip, y me semble que M.Lestat fais bosser Paschmet et la divine Mme Lestat, tandis qu’il se goinfre de chap’s sur wuxiaworld.

    A moins que Pasch et lestat soient une même personne… mmmh j’vais comparer leur News respective.

    Merci pour le chapitre Pashmet et Mdame L.

    Aimé par 2 personnes

  2. A vrai dire je ne vais pas QUE sur Wuxiaworld! Et faut bien que je travaille sur de nouvelles surprises, qui arriveront d’ici un mois. Mais tkt mes chap’s sont traduis et programmés! lol Mécréant! hurluberlu! gastéropode!

    Aimé par 1 personne

Répondre à Meifumado Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s