Chapitre 6 de Terror Infinity! Enjoy!

La masse de zombie les encerclait en permanence. Même s’ils faisaient peur, les zombies étaient en fait plutôt lents; quand Zheng se concentrait complètement, il arrivait à tuer tout zombie s’approchant à moins de dix mètres de lui. Mais tandis que le nombre de zombies morts augmentait, les munitions restantes diminuaient. Rapidement, il ne lui resta plus qu’un chargeur.

De l’autre côté, les mercenaires ouvrirent une porte menant à un laboratoire. Cependant, un groupe de zombie en sortit soudainement et traina à l’intérieur le malheureux mercenaire qui venait d’ouvrir la porte. Son dernier cri fut horrifiant. Comme il a été dit auparavant, ça peut sembler n’être que du jeu d’acteur quand on voit le film au cinéma. Mais quand la scène se produit à quelques mètres de soi, l’horreur est indescriptible.

One cria: « On retourne dans la salle de Red Queen! Dépêchez vous!! »

Rapidement, plus de dix zombies se tenaient entre les mercenaires qui s’éloignaient et le groupe de Zheng. Alors qu’ils se trainaient vers Zheng, les trois pouvaient sentir leur puanteur. Xiaoyi ne put s’empêcher de paniquer et de crier: « Zheng, tue les! Vite! »

Comme tout le monde le sait, quiconque se fait mordre ou griffer par un zombie est infecté. Les seuls vaccins disponibles étaient encore dans le train et ils mourraient avant d’y parvenir: ils n’étaient encore que des humains normaux.

Zheng devenait de plus en plus nerveux en regardant les mercenaires qui s’éloignaient. De plus en plus de zombies apparaissaient et ses munitions ne faisaient que diminuer.

« Dix, neuf, huit… »

Zheng comptait silencieusement les balles restantes dans son arme. Puis d’un coup, les zombies en face de lui tombèrent les uns après les autres. Jie apparut derrière lui et cria: « Qu’est ce que vous foutez?! Je vous avais dit de ne pas les lâcher! Vous n’avez pas vu le film? Un Licker va apparaitre ici! »

Jie tirait non stop et dans un deuxième regard vers le trio, il courut dans la direction où étaient partis les mercenaires. Zheng, Lan et Xiaoyi le suivirent.

(Il est 20% plus rapide que nous. Il a probablement amélioré ses muscles.)

Zheng observait Jie en même temps qu’il courait. Il découvrit que son propre corps n’arrivait pas à suivre sa vitesse de réaction ou la rapidité de ses pensées. C’était spécialement visible quand il tirait.

Avec l’aide de Jie, les quatre arrivèrent enfin à la salle de l’ordinateur central. Puis avec un « beng ! » bruyant, la porte fut fermée et les zombies furent bloqués à l’extérieur.

Tout le monde s’effondra alors sur le sol. A part Jie, ils haletaient tous lourdement, cherchant désespérément de l’air. Même une fois leurs poumons remplis, ils continuèrent à respirer lourdement à cause de la terreur qu’ils venaient de vivre. Ils mirent un moment à se calmer.

« C’était pas mal. » Jie posa son arme contre son torse et ria devant Zheng.

« Comment ça? »

Jie se tourna et regarda les mercenaires. Ils regardaient les corps dans le couloir au laser. Puis il dit à voix basse: « Le moment le plus dangereux pour un bleu est généralement son premier film. Le mental est le plus important. D’abord il doit comprendre sa situation. J’ai vu énormément de gens penser que ce n’était qu’un jeu, qu’une caméra cachée ou qu’une illusion. Ils mourraient le plus vite. Mais vous trois, vous vous êtes adaptés rapidement. Surtout toi et Lan. Vous êtes les meilleurs parmi tout les nouveaux que j’ai rencontrés. Non seulement tu t’es adapté rapidement, mais tu as aussi affronté tes peurs et tu en as triomphé. »

« Mais vaincre ses peurs n’est pas assez pour survivre. Vous êtes encore des humains normaux pendant votre premier film. Même si vous connaissez l’histoire, ça reste très facile de mourir. La survie pendant le premier film dépend énormément de votre chance. Tant que vous survivez au premier film, vous pouvez vous améliorer et échanger des armes, comme mon Desert Eagle. »

Après avoir dit tout ça, Jie sortit son paquet de cigarettes et en passa une à Jie. « Félicitations, le nouveau. Qu’est ce que ça fait d’être encore en vie? Hahaha! »

Xiaoyi se rapprocha: « Jie, donne m’en une aussi. »

Jie lui jeta un coup d’oeil: « Ne t’imagine pas que je ne le sens pas. Tu n’as pas la moindre trace d’odeur de tabac sur toi. Si tu ne veux pas mourir ici alors suis nous. »

Xiaoyi baissa la tête et dit d’une voix grave: « Jie, je suis déjà à -10 points… Qu’est ce que je dois faire? »

Jie rigola et dit: « Tu as déjà perdu dix points au lieu d’en gagner? Tu as plus de chance que la moyenne dis donc! Ne t’inquiète pas, à la fin de ce film tu en gagneras 1000, mais souviens toi: si à la fin d’un film tu es toujours en négatif, tu seras effacé de ce monde. »

Puis quelqu’un toqua contre la porte. La voix d’Alice se fit entendre de l’extérieur. « Ouvrez la porte. Vite! »

Les mercenaires se rapprochèrent et Jie entrebâilla la porte pour qu’ Alice et Matt puissent rentrer.

One leur demanda: «  Alors, comment c’est à l’extérieur? On peut repartir par le même chemin qu’à l’aller? »

Alice secoua la tête: « Ils sont partout. »

Le silence envahit la pièce. Kaplan s’écroula: « On ne peut pas s’échapper. Il n’y a pas d’autre chemin pour sortir de la salle de Red Queen. On est foutu! »

Puis Spence intervint: « On ne peut pas juste rester ici? Une fois que l’extérieur se sera rendu compte qu’on a disparu, ils vont envoyer des renforts. Je pense qu’on est en sécurité ici. Je ne veux pas sortir et me battre avec ces mort-vivants. »

Mais les mercenaires avaient l’air gêné. Spence demanda: « J’ai dit quelque chose de déplacé…? »

Kaplan répondit: « Il n’y aura sûrement pas de renfort. »

Spence s’irrita et l’attrapa par le col: « Comment ça pas de renfort?! »

One soupira: «  Nos ordres étaient de ramener le circuit principal de Red Queen et d’isoler le Hive du monde extérieur. Vous vous souvenez le chemin qui part du manoir jusqu’au Hive? Si on est pas de retour dans trois heures, le portail sera fermé et le Hive, scellé. Putain de Corporation, je comprends pourquoi on a reçu de tels ordres… »

Les joueurs se regardèrent. Ils savaient ce que le compte à rebours sur leur montre signifiait. Ils devaient survivre jusqu’à ce que cette porte soit fermée et, en attendant, ils ne pouvaient pas se faire mordre ou griffer par les zombies, sachant que juste un Desert Eagle ne pouvait pas repousser un Licker.

Spence lâcha Kaplan, mais il était paniqué. « Non! Ils ne peuvent pas faire ça. Est-ce qu’ils veulent nous tuer ici?! »

Rain dit: « C’est le moyen le plus sûr de s’assurer que le secret de leur laboratoire sera gardé. Si on meurt tous ici, personne ne divulguera rien… ». Sa main était toujours ensanglantée.

Le silence descendit de nouveau dans la pièce, puis Spence devint encore plus irrité. « Et pourquoi vous annoncez ça seulement maintenant? Pourquoi vous n’avez rien dit avant qu’on ne soit enfermé? »

Puis Alice intervint. « Arrête de discuter. On doit trouver un moyen de s’enfuir. D’abord, il faut trouver un moyen de quitter cette pièce. » Elle ramassa le circuit de Red Queen et s’avança vers la machine complexe au fond de la pièce.

« Qu’est ce que tu fais? » demanda One.

« Je la rallume. »

Alors que les mercenaires s’éloignaient, Zheng demanda à Jie: « Tu ne vas pas jeter un coup d’oeil? »

« Pour regarder quoi? Pas comme si on avait pas vu le film. Tu ferais mieux de garder ton souffle ici et tuer quelques zombies plus tard. »

Lan se caressa le front. «  Ah oui, j’avais une question Jie. Comment est-ce qu’on retourne chez Dieu? Est ce qu’il envoie une lumière sur nous? On s’efface lentement? Un chemin s’ouvre devant nous? »

Jie répondit: « Je ne sais pas comment on revient. A chaque fois que la mission se termine, je suis dans le vestibule de Dieu l’instant suivant. Tu n’as pas à t’inquiéter de n’être pas en état de revenir le moment venu. Tant que tu es encore vivante, même si tu as été infectée par le T virus ou quelque chose du même genre, tout disparaitra. De même, si tu as perdu un bras ou une jambe, tu peux te réparer contre des points. »

Lan fronça les sourcils: « Mission? »

« Evidemment, on ne fait que se battre pour survivre. Comme quand on venait d’arriver ici et quand on ne pouvait pas quitter les semelles de One. C’était une mission spéciale, parfois Dieu nous en donne: c’est sa manière d’augmenter la difficulté. »

Lan soupira: « C’est dommage. Au début je voulais… Enfin, tant pis. »

« Qu’est ce que tu voulais faire? »

Zheng intervint: «  Tu voulais qu’on reste ici? »

Lan sourit à Zheng. « C’est ça. C’est ce que je voulais proposer. Comme Jie a dit qu’on pouvait partir d’ici dès que le film serait terminé, on n’a pas d’endroit spécifique où aller, contrairement aux acteurs. Alors, pourquoi pas rester ici. Je me souviens, dans le film, il vont passer par un couloir et presque tous se faire tuer par un Licker. Et même après, une fois qu’ils seront dans le train, ils ne seront toujours pas en sécurité. »

Zheng et Jie regardèrent Lan, surpris. « Tu as peur que Dieu nous donne une mission plus tard? Comme nous faire suivre un autre acteur? Et si on n’est pas à côté de lui alors on meurt? »

« C’est ça. Si on écarte cette possibilité, cet endroit est le plus sécurisé où on puisse être. »

Jie prit une bouffée de sa cigarette et réfléchit un moment. « Okay, on reste ici. Dieu ne nous donnera pas de mission impossible. Comme celle où si on n’est pas à moins de 100 mètres d’un acteur on disparait, sachant qu’au moment où on reçoit la mission on est déjà à plus de 100 mètres. Bon, alors c’est décidé, on reste ici. »

Les trois nouveaux étaient surpris, Zheng dit à Jie: « Tu n’as pas à rester ici avec nous. On est encore des humains normaux, mais toi tu as une arme et tu es amélioré. Pourquoi ne pas aller tuer  des zombies contre des points? Et si tu réussis à tuer un Licker, tu gagneras 100 points! Nous, on ne reste ici que parce qu’on y est obligé… »

Jie se força à sourire, « Soyons honnête, qui voudrait sortir d’ici. N’importe qui deviendrait fou, à enchaîner film sur film. C’est mon quatrième et parfois, je pense à simplement me tuer… »

« Et je veux que vous surviviez. Parfois, on ne peut pas survivre par soi même. S’il y a quelques survivants expérimentés à part moi même, nos chances de survie seront plus hautes. Bon, on reste ici jusqu’à la fin du film. Pensez plutôt à comment on va annoncer ça aux acteurs. »

Les quatre commencèrent à discuter entre eux jusqu’à ce que les acteurs revinrent. Puis, ils allèrent à leur rencontre, un sourire aux lèvres. Zheng comprit qu’il n’était pas le seul à vouloir survivre, ils étaient tous pareil, même Jie.

Chapitre Précédent | Index | Chapitre Suivant

Publicités

9 réflexions sur “Chapitre 6 de Terror Infinity! Enjoy!

  1. Merci pour le chapitre par contre je comprend pas pourquoi Dame Lestat n’ai pas assez remerciée se n’ai pas normal du tous Ho Dame Lestat je vous prie de pardonné sais pauvre pécheur m(_ _)m

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s