Chapitre 10 de Terror Infinity

Zheng posa les questions qui le troublaient, les yeux fermés. Après un instant, la voix lui répondit: « Vous l’avez créée. Ses souvenirs viennent de vos souvenirs. Sa personnalité, son visage, son corps viennent de vos souvenirs. Elle est Lori telle que vous vous en souvenez. »

Zheng fit silence un moment, puis continua: « Je ne comprends pas ce que vous voulez dire. Je me moque d’où elle vient, je veux juste savoir si elle est réelle. Les mots qu’elle prononce, ses actions, ses expressions, ses larmes… Tout ça est réel? Pas juste un programme que vous avez créé, une intelligence artificielle que vous contrôlez? Je veux savoir, elle est vraiment humaine? »

« Oui. Quand une vie est créée, tant que son créateur ne meurt pas et n’est pas tué, c’est un vrai être humain. »

Zheng commençait à comprendre. Dieu avait créé une copie de Lori à partir de sa mémoire. C’était Lori, mais juste une copie. La vraie Lori était morte à quinze ans. C’était pour ça que la copie n’avait que quinze ans, c’était l’âge qu’elle avait dans le dernier souvenir de Zheng, l’âge où elle était la plus magnifique.

« Une dernière question. Quand j’aurai assez de points pour rentrer, est ce qu’elle pourra venir avec moi? »

« La personne qui échange « Retour aux origines » peut garder les éléments suivants: 1: tout objet échangé. 2: les améliorations de stats. 3: les vies créées. 4 : les vies invoquées. »

Zheng se calma un peu. Il l’avait déjà perdue une fois, il ferait tout ce qui est en son pouvoir pour la garder désormais. Et cette fois ci, son pouvoir pouvait devenir plus que suffisant. Tant qu’il survivrait, il reviendrait et deviendrait lentement plus puissant. Après un nombre incalculable de films d’horreurs, il la ramènerait dans le vrai monde et il ne la perdrait plus jamais.

Jie et les deux autres le regardaient avec curiosité. Il s’excusa auprès d’eux et les amena dans la maison de son enfance. Selon Jie, il n’avait qu’à donner sa permission dans son esprit pour qu’ils puissent rentrer.

Une fois dans le salon, Zheng réfléchit un moment, puis leur demanda d’attendre un instant. Il alla dans sa chambre et ferma doucement la porte derrière lui.

Lori sortit la tête de sous la couverture: « Alors, comment ça s’est passé? Qu’ont dit tes parents? »

Zheng alla vers le lit et lui caressa la tête, puis dit d’une voix sérieuse. « Lori j’ai quelque chose à te dire. Mais tu dois d’abord me promettre de rester calme, d’accord? »

Lori ouvrit les yeux, incrédule et des larmes commencèrent à lui obscurcirent la vue. Elle baissa la tête et répondit: « C’est pour rompre? C’est comme ce qu’ils disent, une fois qu’un garçon couche avec sa copine, il n’en voudra plus. Je pensais que tu voudrais continuer et rester avec moi. Si tu veux casser alors ne dis rien. Je ne veux pas t’entendre prononcer ces mots. »

Zheng la traina jusqu’à lui et la prit dans ses bras. Il lui cria: « Ce n’est pas ce que tu crois! Je t’ai aimé tout ce temps. Fais moi confiance, je vais économiser assez de points pour que l’on puisse rentrer! »

Zheng continua longtemps à parler et lui expliqua tout ce qu’il s’était passé mais Lori gardait le silence. Il avait un mauvais pressentiment; il la regarda dans les yeux, mais elle se pinçait le bras sans cesse.

Zheng lui prit la main. « Qu’est ce que tu fais? Lori, dis quelque chose. Je sais que c’est dur à croire que la vraie Lori est morte et que tu n’es qu’une copie. Je sais. Mais quoi qu’il en soit, ne te fais pas de mal. Si tu es en colère juste dis le moi, d’accord? »

Lori commença alors à rire et se leva. Elle posa sa main sur la joue de Zheng et l’attira vers elle: « Pas étonnant que tu aies l’air si mature du jour au lendemain. Et que tu sois si poilu. C’est donc ça. C’est bon d’être vivante à nouveau! Pourquoi veux tu que je sois en colère? Et espèce d’idiot, tu m’as fais peur, j’ai cru que tu voulais me plaquer. Si tu dis quelque chose d’aussi ambigu encore une fois, je t’arracherais la bouche! »

Zheng fut choqué un moment, puis soulagé. Effectivement, c’était la fille tenace de ses souvenirs.

En tant que forme de vie créée par Zheng, Lori pouvait elle aussi changer la pièce où elle se trouvait. Quand elle apprit cela, elle courut vers le placard et commença à en sortir des robes toutes plus somptueuses les unes que les autres, puis elle jeta Zheng hors de la chambre.

Dans le salon Jie et les deux autres, ayant assisté à cette dernière scène, le fixait avec un air neutre. Zheng pouvait néanmoins voir leurs lèvres trembler. « Allez-y et riez autant que vous voulez. »

Tout le monde explosa alors de rire. Jie dit: « c’est étrange que ce soit ton genre de fille. Elle a l’air plutôt… coriace. »

Zheng s’assit sur le canapé et leur expliqua l’histoire.

« Je ne m’attendais pas à cette situation. Au départ, je voulais juste créer une personne qui lui ressemblerait et agirait comme elle mais Dieu a créé une véritable Lori. »

Jie était surpris. « C’est incroyable. Dieu peut lui donner ta mémoire. J’ai fait quatre films, mais je ne savais pas cela. Qui sait combien de secrets sont encore cachés dans cette dimension. »

Zheng hocha la tête: « C’est vrai, personne n’a jamais parlé de cet endroit dans le monde réel. Etre transporté dans des films, interagir avec les acteurs et même changer le scénario. Et de plus, les éléments que l’on peut acheter sont incroyables. Je peux imaginer des choses comme les armes, mais les améliorations? Vous pensez que ça arrivera un jour dans le vrai monde? »

Ils étaient silencieux. Zheng respira un grand coup puis continua: « Je me moque de si c’est le territoire de Dieu ou un jeu du Diable. Je veux juste survivre, gagner suffisamment de points et la ramener sur Terre. Aucun de vous ne veut mourir dans le prochain film, non? Je pense qu’on devrait former un groupe, tous les quatre. Une seule personne ne peut pas tout faire, on doit s’entraider. Qu’est ce que vous en pensez? »

Lan était surprise: « Hey, tu as l’air d’avoir changé cette nuit. Plus que Xiaoyi qui a pourtant juste perdu sa virginité. Cette fille est si importante que ça pour toi? »

Le visage de Xiaoyi tourna au rouge. Jie se moqua de lui: « Allons, pas de quoi rougir! Tu es juste devenu un homme. Et tu es plutôt pas mal, pour avoir créé une blonde. Juste fais attention à ce qu’elle ne t’assèche pas complètement. »

Puis il se tourna vers Zheng: « Je pense que tu as raison. On ne peut pas affronter la plupart des films quand on est seul avant d’avoir eu une sacrée dose d’améliorations. J’ai vécu quatre films, je connais l’importance du travail d’équipe. Parfois ceux qui se tiennent à côté de toi sont tout aussi dangereux que les monstres que tu affrontes. Si un nouveau veut quitter l’équipe, je suggère qu’on le tue. »

Lan était choquée: «  Mais ça ne retire pas 1000 points? »

Jie sourit méchamment: «  Oui, mais qui a parlé de les tuer nous même? On peut juste leur casser les bras et les jambes, ou les pousser sur les monstres! Tant qu’on ne les tue pas nous-même ça ne compte pas. Des questions? » 

Lan et Xiaoyi tremblèrent en entendant cela mais Zheng, lui, hocha la tête. « Okay, on ne fera pas de mal intentionnellement aux nouveaux, mais s’ils menacent de tous nous tuer par leurs actions je n’ai pas de problèmes à faire ça. J’ai besoin de survivre jusqu’à ce que je puisse rentrer dans le vrai monde. Bon, et maintenant j’ai quelque chose à vous dire. »

Zheng continua avec une expression sérieuse: « Je pense savoir comment obtenir des récompenses de quêtes annexes. Ca a sans doute un lien avec le fait de changer l’histoire d’un film ou sauver un acteur qui est censé mourir, ou tuer des monstres puissants, ou complètement renverser le scénario. Je pense qu’on peut obtenir des récompenses en faisant ça. »

Puis il leur raconta son expérience et ce qu’il s’était passé quand il avait sauvé One, qu’il avait reçu une récompense de rang B et 5000 points. Les trois furent choqués et ne savaient pas comment réagir.

Lan demanda prudemment: «  Et donc, ça te fait combien de points? »

« 6502 et une récompense de rang B. »

Ils regardèrent Zheng avec envie et jalousie. Jie se força à sourire: « J’ai risqué ma vie et j’ai faillé mourir une demi-douzaine de fois juste pour avoir 4000 points, mais tu en as eu 6000 dans ton premier film, et même une récompense de rang B. Putain, je crois bien que la prochaine fois tu vas devoir me protéger! »

Zheng ria: « Si tu n’étais pas restée avec nous dans la salle de Red Queen, je serais sans doute mort là bas. Il faut que je te remercie pour ça. »

Lan sourit: « Maintenant on sait comment obtenir des récompenses, même si c’est difficile, c’est mieux que de ne pas savoir. Et on a aussi des points en récompense. »

Jie cessa d’être jaloux. Il savait que Zheng était déjà un ami à qui on pouvait faire confiance, pour leur avoir révélé cela. « Bon, maintenant je vais vous faire une description des objets échangeables. On a encore neuf jours, on n’a pas besoin de se dépêcher. Pour le prochain film! »

« Non, pour rester en vie. » ajouta Zheng silencieusement. Il regarda vers sa pièce avec tendresse.

Chapitre Précédent | Index | Chapitre Suivant

Publicités

6 réflexions sur “Chapitre 10 de Terror Infinity

  1. Merci beaucoup! Traduire cette LN doit vous demander énormément de temps et cela uniquement dans le but de nous le partager, je trouve cela vraiment louable et gentil! Encore merci!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s