Chapitre 14 de Terror Infinity

(Les gens biens devraient être bénis. Mais est-ce que je suis toujours quelqu’un de bien?)

Zheng savait que ce n’était pas le cas. La mort de Lori avait été un trop gros choc pour lui, il devint corrompu. Il vécut dans un monde en noir et blanc avec les jeux, les bars, les coups d’un soir, les drogues…

Il ne pouvait pas imaginer comment elle réagirait si elle apprenait tout ça. Elle était si pure, parfaite comme un cristal. Elle était un miroir dans lequel il pouvait voir sa laideur.

Zheng se prépara pour le pire. Il s’assit sur un canapé et s’alluma une cigarette, puis se prépara à lui raconter. Mais soudain Lori se leva: « C’est bon. Arrête. Regarde ton visage, je peux deviner ce qu’il t’es arrivé. Je ne veux pas l’entendre. Je vais juste me mettre en colère. »

Puis elle plaça sa tête proche de la sienne. « Pervers, écoute bien. Je suis revenue, alors tu vas oublier toutes ces histoires. Toutes ces femmes. Oublie tout. Il n’y a plus que moi, que Lori. Compris? »

Elle commença à pleurer en continuant: « Je suis désolée. Si désolée. Je n’ai pas tenu notre promesse, d’être ensemble jusqu’à ce que nos cheveux soient blancs, de se souvenir de notre enfance comme dans les chansons. Je peux t’oublier, je peux oublier mes souvenirs mais je n’avais pas le droit d’oublier cette promesse. Tu as sans doute été désespéré de tristesse pendant toutes ces années. Je suis désolée d’être partie en te laissant seul, j’ai été égoïste. Je suis désolée… »

Zheng l’embrassa sans un mot. Tout ce qui restait dans la pièce était les sanglots de Lori. Mais ils savaient qu’après toute cette tristesse, il  leur resterait de l’espoir. Le passé était le passé et le futur était infini.

Le temps s’écoule toujours le plus rapidement quand l’on est heureux. Zheng passa ses jours à s’entrainer, puis à explorer les items de Dieu dans les quatre listes; la nuit, il regardait des films d’horreur avec Lori. Oui, des films d’horreur. Il avait découvert qu’il pouvait acheter des films d’horreur à Dieu. En tant que vétéran qui allait devoir survivre pendant ces films, il était crucial de connaitre l’histoire.

Cela dura neuf jours. Aujourd’hui était le dernier jour où ils resteraient dans la dimension de Dieu. Ils décidèrent de prendre un jour de repos et d’attendre le soir, où ils seraient transporté dans leur prochain film. Mais avant ça, ils avaient une dernière chance de finir leurs préparatifs.

Onze heure du matin. Zheng était encore au lit, en train de parler avec Lori.

« Alors tu pars aujourd’hui? »

Zheng sentit un poids sur ses épaules. Il ne savait pas ce qui allait arriver ensuite. Peut-être un virus, ou des monstres, ou des aliens. Une fois là-bas, la survie n’était pas garantie. Alors il ne répondit rien et se contenta de la tenir fort dans ses bras.

« Notre promesse… d’être ensemble jusqu’à ce que nos cheveux deviennent blancs, de se souvenir de notre enfance… Tu dois me raconter des histoires, on doit voyager dans le monde réel, voir des aurores boréales, voir les statues de l’île de Pâques… tant de promesses. Dis moi que tu reviendras et que tu tiendras ces promesses avec moi. »

Lori leva la tête et regarda Zheng dans les yeux jusqu’à ce qu’il hoche la tête.

« L’amour est comme un château de sable. On l’assemble morceau par morceau et on doit l’empêcher de se faire emporter par le courant. C’est difficile et fatiguant mais une fois fini, il est magnifique. Il vaut tous les efforts pour l’ériger et le protéger. »

Il n’avait pas entendu ces phrases depuis presque dix ans. Elle avait toujours adoré dire cela et ensuite le regarder d’un air mystérieux. Il n’y jamais prêté beaucoup d’attention à l’époque mais l’entendre à nouveau, dix ans plus tard, le rendit ému.

« Alors… s’il te plaît, protège ce château. Cette fois-ci on tiendra notre promesse ensemble. »

Zheng ferma les yeux, et quand il les ouvrit à nouveau, il était déterminé. Il survivra quel qu’en soit le prix.

« C’est essentiellement ça.Trois grenades par personne, un spray hémostatique, un antidote oral, un bandage et une amulette. Merci à Zheng, tout ça coûte 100 points. On n’aurait pas eu les points pour échanger tout ça sans lui. »

Zheng regarda ses points avec un sourire amer, il ne lui en restait plus que 276 des 6502 qu’il avait au début. Puis il regarda tous les items de soutien dans son anneau et il se sentit mieux.

Jie empaqueta ses affaires puis les mit dans ses poches. « Même si ce n’était que quelques jours, vous vous êtes autant entrainés que possible. Souvenez vous juste d’un point: tout peut arriver dans un film alors restez toujours prudent. Aussi, essayez d’aider les nouveaux, mais s’ils mettent en danger l’équipe, tuez les. »

Lan et Xiaoyi hésitèrent mais Zheng hocha la tête. « Comment est-ce qu’on va au prochain film? On disparait soudainement? »

Jie secoua la tête: « Non, le moment venu, il y aura vingt rayons de lumière. Il suffit de se tenir dans l’un d’entre eux. »

Ils s’assirent sur le sol de la plateforme tandis qu’ils parlaient. Lori et les deux autres femmes n’étaient pas venues leur dire au revoir. Peut-être que toutes les femmes étaient les mêmes quand il s’agissait de voir leurs amants partir.

Après vingt minutes, Dieu devint de plus en plus brillant. Puis vingt rayons de lumière en sortirent pour s’arrêter à différents endroits de la plateforme. Une voix sonna dans leurs têtes:

« Entrez dans les rayons dans les trente secondes. Cible choisie. Transportation dans Alien enclenchée. » 

Chapitre Précédent | Index | Chapitre Suivant

Publicités

13 réflexions sur “Chapitre 14 de Terror Infinity

    • Oui bah écoute, je doute qu’ils soient d’humeur à faire des tests pour le fun :p
      Même si en vrai ce serait ENORME si, en n’allant pas dans les rayons, ils puissent choisir de ne pas aller au film suivant 😀

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s