Chapitre 17 de Terror Infinity

Xuan ajusta ses lunettes et continua calmement:  « Ce message n’était pas codé avec des 0 et des 1. Le code source n’est pas un programme d’ordinateur, il a été créé avec des lettres et des symboles. Si ma mémoire est juste, les lettres étaient un mélange d’écriture ossécaille, d’écriture scripte cunéiforme et de hiéroglyphes, trois des plus anciennes forme d’écriture du monde. Il y avait aussi un grand nombre de symboles inexplicables. »  (TLT: Ossécaille c’est pas un Pokémon hein, c’est un genre d’écriture chinoise d’il y a 3500 ans :D)

« J’étais curieux, il faut savoir que le jour où un ordinateur dépassera la limite des 0 et des 1 signera la naissance de la vraie intelligence artificielle. Surtout que ce message était codé avec tant de caractères… Alors j’ai choisi d’appuyer sur l’option qui comprenait le plus de caractères, qui était celle sous le bouton « OUI ». Le résultat est miraculeux, j’ai atterri ici. Même si je ne sais pas quel est cet endroit, je pense être très loin de Beijing. »

Zheng regarda les gens stupéfaits autour de lui; pour être honnête, il était lui aussi abasourdi. Il semblerait que les nouveaux étaient très impressionnants cette fois. Et puis, qui était ce gars?!

Zheng hésita puis demanda: « Qui êtes vous? Et pourquoi est ce que vous pensez que nous sommes très loin de Beijing? »

« Si je suis incapable de le déduire avec mon Q.I de 220 alors je peux tout aussi bien aller me suicider. Laissez moi me présenter. Chu Xuan, Colonel. J’étais dans une base secrète dans Beijing, la deuxième plus secrète de toute la Chine. Je refuse de croire que quiconque puisse me kidnapper de cet endroit. De plus, mon détecteur m’indique que je n’ai pas quitté la base, alors que je suis évidemment ailleurs. »

Xuan leur montra alors sa montre. Selon lui, c’était une montre spécialement créée à l’intention des chercheurs les plus important pour empêcher leur kidnapping. Elle reste connectée à l’ordinateur de la base et envoie des signaux à propos de sa location et à quel point la montre est éloignée de la base.

« La seule possibilité est que j’ai quitté la dimension instantanément. Puisque j’ai quitté la dimension, ma montre n’arrive plus à se connecter à l’ordinateur et pense que je suis toujours au bon endroit. Il semblerait que cette explication absurde soit la bonne… »  (TLT: O.o  Genre: j’arrive plus à voir la lune, ça veut donc logiquement dire que tout va bien, je suis toujours sur Terre, relax?)

Zheng hocha lentement la tête puis se tourna et dit: « Lan, explique leur pourquoi on est là et quel est cet endroit. »

Les yeux de Lan s’illuminèrent et elle sourit: « Merci les gars. Hehe. Je vous ferai un repas quand on rentrera. Les femmes sont plus faibles que les hommes, ces 100 points pourront m’aider à developper ma densité musculaire et ma vitalité. »

Puis Lan expliqua aux nouveaux ce qu’il se passait, qu’ils étaient dans le film Alien, que la montre à leur poignet leur montrait les missions à accomplir, qu’ils devaient tuer les Aliens. Evidemment, elle garda les informations sur les quêtes annexes pour elle, ces informations étaient trop précieuses et ils ne les partageraient avec personne d’autres qu’eux quatre.

La plupart des nouveaux n’y crurent pas ou paniquèrent. A part Xuan qui regardait calmement autour de lui, deux autres hommes regardaient le groupe de Zheng. C’est à ce moment là que Zheng remarqua parmi eux la présence d’un homme blanc particulièrement musclé.

Il marcha vers eux et demanda: « Quels sont vos noms? Est-ce que vous parlez Chinois? »

L’un d’entre eux était fin mais avait une musculature dense. Il ne serra pas la main de Zheng et fit un pas en arrière. « Vous pouvez m’appeler Zero. Je ne veux répondre à aucune autre question. »

Le caucasien serra énergiquement la main de Zheng. « Kampa Lovski. Evidemment je comprends le mandarin. Je n’ai juste pas l’habitude. Vos mains sont… fortes. »

Zheng se tourna alors vers les autres nouveaux. A part les trois hooligans au sol, il y avait deux hommes obèses d’âge mûr, ils se tenaient ensemble d’un air prudent et avaient des valises à la main. Ces deux là étaient probablement des buisness-man qui se connaissaient déjà dans le monde réel. Deux jeunes hommes dans la vingtaine. L’un d’entre eux était suffisamment intelligent pour inspecter son environnement, l’autre essayait de séduire une femme. D’après leurs vêtements, c’était sans doute des employés du bureau. Ils avaient l’air de s’être calmé.

Zheng secoua la tête et cria: « Que tout le monde se présente en précisant son occupation, son âge et vos points forts, que l’on puisse vous assigner des rôles correctement. »

Ces personnes hésitèrent un moment puis Xuan dit: « Même si c’est ce que vous affirmez, on ne peut pas confirmer ce que vous racontez. Est ce que vous avez un moyen de prouver tout ça? Comme les choses que vous avez échangées ou vos capacités spéciales? »

Jie ricana: « Tu penses que c’est facile de survivre à un film? Peut-être que quelqu’un qui a fait vingt films pourrait satisfaire ta demande, il pourrait facilement transpercer de l’acier avec un simple poing. »

Xuan répondit: « Non, tu te trompes, je ne suis pas sarcastique. Pour que nous puissions tous coopérer sans heurts il faut que vous éliminiez les doutes que l’on peut avoir. »

Jie se tourna vers Xiaoyi et acquiesça. Xiaoyi lança alors le spray vers Xuan. Xuan demanda à nouveau: « Est ce que quelqu’un a un couteau? Le plus tranchant possible. » 

Zheng regarda les autres vétérans. Ils n’avaient pas d’armes de combats rapprochés. A ce moment là Kampa sortit une dague de sa veste et la jeta vers Xuan. Zheng remarqua que le caucasien et Zero étaient concentrés sur Xuan.

Xuan se coupa alors le poignet sans hésitation, comme si cette main n’était pas la sienne. Le sang commença à couler comme de l’eau et Lan et les autres femmes commencèrent à crier en voyant cela. Le reste des nouveaux aussi était choqué. Puis Xuan aspergea sa blessure avec le spray hémostatique: comme par magie, la blessure commença à cicatriser et le saignement s’arrêta après quelques secondes. Puis il banda sa blessure et rendit la dague, le spray et les bandages à Kampa.

Tandis que le groupe de Zheng regardait, Kampa et Zero firent la même chose. Après avoir fini, Kampa dit: « Je suis un membre d’un groupe international de mercenaire, un soldat d’élite. Mon surnom est Overlord. Pour être honnête, j’aurais préféré que tout ça soit un mensonge, cet endroit m’a l’air vraiment horrible. »

Zero rendit le spray et les bandages à Xiaoyi puis dit froidement: « Je n’ai pas de nom, appelez moi juste Zero. Je suis un assassin spécialisé dans les tirs de précision à longue distance. Malheureusement ce n’est pas un film où je pourrai être utile. Et il n’y a de toutes façons pas de snipers ici. »

Chapitre Précédent | Index | Chapitre Suivant

Publicités

3 réflexions sur “Chapitre 17 de Terror Infinity

Répondre à Chapitre 18 de TI Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s