Chapitre 21 de Terror Infinity

Xiaoyi regarda cette gueule géante tandis que de la salive en bavait. Avant qu’il ne puisse faire quoi que ce soit, la langue gigantesque de l’Alien lui transperça l’épaule. Elle se déplaça si rapidement que même Zheng ne put voir qu’une ombre; puis L’Alien traina Xiaoyi vers le coin du couloir.

« Aaaah! Non! Zheng, sauve moi!! Je ne veux pas mourir! »

Xiaoyi cria comme un possédé mais sa force était insignifiante par rapport à celle de l’Alien, il lutta comme un enfant le ferait. Sa main s’agrippa au coin du mur tandis que l’Alien le trainait et ne lâcha pas prise même quand ses ongles s’arrachèrent. Finalement, l’Alien le traina au loin en ne laissant que cinq traces de sang sur le mur. Puis le couloir s’emplit de cris misérables et douloureux, accompagné du son d’os broyés et de chairs déchirées.

Zheng, Zero et Kampa furent les premiers à se réveiller du choc. Zero et Kampa firent la même chose tous les deux, il prirent leurs grenades, un doigt dans l’anneau. Au moment où l’Alien apparaitrait, ils lanceraient les grenades dans cette direction. Zheng, de son côté, se souvint qu’il avait dit qu’il n’abandonnerait jamais un camarade. Il avait définitivement entendu l’appel à l’aide de Xiaoyi et se mit à courir vers le coin où l’Alien avait disparu.

Au coin du couloir, trois Aliens déchiraient Xiaoyi en morceau. Il n’était pas encore mort, son corps entier était encore en train de trembler. La force des Aliens était telle que quand leurs langues le touchaient légèrement, son corps se déchirait comme du papier. Zheng ne put que regarder une dernière fois ces yeux désespérés avant que la tête de Xiaoyi ne soit écrasée.

Un autre Alien se tourna alors vers Zheng. Il  sortit sa langue, de la salive acide tombant partout sur les murs, puis il cria en direction de Zheng. Le cri le réveilla de son choc, il regarda une dernière fois Xiaoyi, non, les morceaux du corps de Xiaoyi puis se retourna et se mit à courir.

« Courez! Merde! Il y a trois Aliens! » cria-t-il en accélérant.

Zero et Kampa jetèrent leurs grenades et suivirent Zheng. Jie, Xuan et Shuai étaient juste derrière eux.

Lan courait en queue du groupe, mais elle n’était juste pas suffisamment rapide, l’explosion allait certainement l’affecter. Zheng l’attrapa quand il passa à côté d’elle. Quand la vague d’explosion arriva, ils furent tous les deux projetés au sol.

Zheng tourna de force son corps juste avant de toucher le sol, se prenant l’impact de plein fouet tandis que Lan atterrissait sur lui. Elle le regarda avec surprise et sourit: « Tu es un gars bien. »

L’esprit de Zheng resta blanc un instant puis il lui hurla: « Mais de quoi tu parles, dépêche toi et cours!! » Puis il s’apprêta à pousser Lan pour pouvoir se relever; cependant, elle s’accrocha à son col en disant: « Mes augmentations sont trop faibles, je ne vais définitivement pas réussir à tenir le rythme. Porte moi. »

A ce moment Jie et les quatre autres étaient déjà hors de vue. Zheng n’avait pas le temps de dire quoique ce soit d’autre: les explosions n’allaient pas pouvoir ralentir les Aliens jusqu’à la fin des temps. S’ils ne se mettaient pas à courir tout de suite, ils allaient mourir ici. Il serra les dents, attrapa Lan et commença à sprinter.

Zheng était physiquement extrêmement fort, il sentait à peine le poids du corps de Lan dans son dos. Après avoir traversé quelques pièces et quelques couloirs, il réalisa qu’il s’était perdu, il n’avait fait que courir sans réfléchir. Cependant, après être allé aussi loin sans avoir retrouvé Jie et les autres, il devait se rendre à l’évidence: il s’était séparé du groupe.

Il serra les dents et continua à courir sur encore cent mètres avant de tomber sur une porte en acier sur le côté, qu’il ouvrit avant de rentrer dans la pièce.

Toutes les portes du vaisseau avaient des détecteurs automatiques et s’ouvraient quand une personne approchait, ils n’eurent pas de problèmes pour entrer. Lan sauta hors des bras de Zheng et alla presser quelques boutons sur le côté de la porte, qui se ferma. La lumière en haut de la porte passa au rouge.

Lan prit une grande respiration, puis mit la main sur sa poitrine. « C’était effrayant, je n’arrivais pas à bouger mes mains et mes pieds. Les Aliens étaient bien plus terrifiants et dégoûtants que dans le film. »

Zheng la regardait fixement, ses seins étaient en réalité plutôt gros. Il ne s’en était pas rendu compte quand ils courraient mais maintenant qu’il pensait au fait qu’il venait de la porter et que ses seins avaient été pressés contre son dos… Il regarda immédiatement ailleurs.

Lan sentit ce qu’il venait de se passer et rougit, puis elle chercha à changer de sujet: « Je savais que la porte pouvait être verrouillée. Sinon, si n’importe qui pouvait rentrer dans cette chambre, il n’y aurait aucune intimité… »

Zheng toussota et se calma. Puis il repensa au visage de Xiaoyi. Même s’il avait l’air normal, et même un peu faible, c’était un garçon gentil. Il riait souvent pendant l’entrainement et racontait régulièrement que son plus grand rêve était de devenir suffisamment puissant grâce aux améliorations puis de revenir dans son école donner une leçon à ceux qui le harcelaient. Mais maintenant, il…

« Merde! J’avais dis que je n’abandonnerai pas de camarades! Et pourtant j’ai eu peur et je me suis enfui! »

Zheng devenait de plus en plus en colère. Il se mit à frapper tout ce qu’il l’entourait. Bang! Une barre en acier avec une épaisseur d’un bras se plia. Lan et lui regardèrent cela d’un air ébahi.

Lan arriva en courant immédiatement. La pièce n’était pas grande, à part le lit fait en acier, il y avait des meubles simples et une télévision. La barre en acier venait du lit.

« Wah. Quand est-ce que tu es devenu aussi fort? »

Lan toucha la barre puis le poing de Zheng, qui n’était même pas égratigné. Elle dit avec surprise: « Est ce que ton poing est en acier? C’est franchement puissant! »

Zheng était surpris aussi. Il essaya à nouveau et cogna une autre barre de métal à pleine force. La barre cassa en deux et tomba à terre. Il regarda son propre poing d’un air incrédule.

« C’est impossible, je n’ai jamais gagné contre Jie en combat rapproché sans utiliser mon Qi. Si j’avais ce genre de force j’aurais pu le mettre KO en un coup. »

Lan se toucha le front. « Peut-être que tu te retenais inconsciemment, par peur de le blesser. Et ce n’est pas seulement de la force, regarde ta peau, elle est plus dure que de l’acier! »

Zheng serra son poing, puis une pensée lui vint. « Dis, quelle puissance aurait une de ces barres si je la lançais à pleine force et en utilisant mon Qi? »

Lan regarda la barre qui était brisée en deux et sourit: « Pourquoi tu n’essayes pas maintenant? (TLT: Euh peut-être parce que il y a trois monstres de trois mètres de hauteurs juste à côté qui les cherchent et qu’une bonne idée serait de se faire tout petit?) Si le résultat est positif… Hehe, si c’est la cas, je ne dirai pas à Lori que tu viens de me regarder la poitrine. »

Zheng garda le silence. Il était familier avec le ton et l’expression de Lan. Pendant ces dix dernières années, quelques femmes avaient eu la même expression avec lui. Il savait qu’il valait mieux se taire.

Il se tourna et attrapa la barre brisée. Effectivement, sa force avait atteint ce niveau il n’avait juste jamais eu l’occasion de la tester dans la dimension de Dieu. Il arracha la barre du lit d’une seule main; le bruit strident de l’acier lui fit mal aux oreilles et pourtant il lui donna aussi un sentiment de sécurité.

Zheng prit une grande inspiration, dirigea son Qi dans tout son corps jusque dans son bras droit puis il poussa un grand cri et lança la barre. Avec un bruit assourdissant, la barre pénétra dans le mur d’acier. La barre faisait plus d’un demi mètre de longueur et seuls quelques centimètres dépassaient, tout le reste était enfoncé dans le mur. La puissance du lancé était colossale.

Zheng et Lan furent choqués du résultat. Il se regardèrent l’un l’autre pendant un moment puis se tournèrent simultanément… vers le reste des barres du lit.

« Puisqu’on avait oublié d’échanger des armes lourdes, alors nous allions utiliser des armes primitives pour les écraser! » murmura Zheng. Lan riait sur le côté, sa poitrine remuant au rythme de son rire. Zheng ne put s’empêcher de lancer discrètement un coup d’oeil. Elle sembla avoir remarqué et rougit un peu. (TLT: Mais bordel z’ont quinze ans ou quoi?!)

Peut-être que c’était la seule chose relaxante qu’il leur restait, pensa Zheng alors qu’il matait. Mais quand il se souvint de ces trois monstres de cauchemars en train de dévorer Xiaoyi, il ressentit du désespoir ainsi qu’une once d’entêtement à refuser son destin.

Vivre, peu importe à quel point la situation est désespérée… Je dois vivre!

Chapitre Précédent | Index | Chapitre Suivant

Publicités

20 réflexions sur “Chapitre 21 de Terror Infinity

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s