Terror Infinity, chapitre 32

N’oubliez pas de venir soutenir la Team sur XianxiaFr! 🙂

 

« Même si je rechigne à l’admettre, notre pourcentage de chance de survie n’a jamais été aussi bas depuis le début du film… » murmura Xuan la tête baissée.

Sur les six présents, Kampa était gravement blessé et susceptible de mourir n’importe quand s’il n’était pas soigné correctement. Jie avait perdu ses deux avant-bras et n’était plus en état de se servir des armes qu’ils venaient de trouver dans l’arsenal. Zheng, bien qu’il soit le survivant le plus apte à se battre, avait une fracture au bras droit, une blessure à l’épaule ainsi qu’au ventre et il avait épuisé la totalité de son Qi durant son combat contre le dernier Alien.

Zero était un sniper d’élite; malheureusement ce talent était inutile dans le vaisseau spatial et du reste, ils n’avaient que des fusils d’assaut à disposition. Ni la précision ni la puissance de feu de ces derniers n’étaient suffisants pour tuer un Alien. Xuan, quant à lui, excellait dans la conception de plans et de stratégies mais n’était pas aussi efficace au combat que Zero ou Kampa. Enfin, Lan était la moins apte à se battre: elle n’avait reçu que quelques jours d’entrainements intensifs, elle était sans doute encore moins douée au maniement d‘armes à feu que Xuan.

Zheng hocha la tête. « Oui, nous sommes tous blessés. Heureusement, nous avons réussi à tuer tous les Aliens que nous avions vu sur les caméras, et puisqu’aucun Alien supplémentaire n’a surgit de la zone rouge pendant le combat, c’est qu’il ne reste probablement plus que la Reine là-bas. »

Xuan répondit: « Juste cette Reine… peut tous nous tuer. Nous n’avons grosso modo aucun moyen de la vaincre. Une Reine est approximativement trois fois plus grande qu’un Alien. Je vais partir du postulat que son exosquelette est deux fois plus épais que celui d’un Alien ; si c’est effectivement le cas, aucune de nos armes ne pourra la blesser. Peut-être que des armes lourdes, des fusils snipers ou des balles anti-blindage pourraient l’endommager mais nous n’avons trouver que des armes normales et des balles petit calibre dans l’arsenal. Etant donné qu’il s’agissait d’un vaisseau commercial, ça n’a rien de surprenant. »

Zheng réfléchit un instant puis demanda: « Et si on réussissait à percer son exosquelette? Alors nous pourrions tous concentrer nos tirs sur la partie sans protection et nous pourrions la tuer, non? »

Xuan regarda de travers Zheng et dit: « Je ne ferai aucune analyse absurde. Si tu es capable de briser l’exosquelette de la Reine, dis moi comment tu comptes procéder. »

Zheng ricana en ramassant la dernière barre sans grenade que Lan transportait avec elle. Il se releva, prit une profonde respiration, concentra son Qi dans son bras gauche puis jeta la barre contre un mur. Sans surprise, cette dernière s’enfonça presqu’entièrement avant de s’arrêter en vibrant.

Xuan regarda fixement la barre dans le mur, puis soupira: « Tu n’es pas gaucher et ta main droite est déjà… C’est ma faute. Si j’avais su que tu avais ce genre de capacités, jamais je ne t’aurais laissé te blesser le bras droit. Oui, si comme tu dis nous réussissions à percer son exosquelette alors nous avons de bonnes chances de la tuer. Si tu peux être plus précis et si tu réussis à toucher sa tête alors il est même possible de la tuer instantanément. »

Zheng rit amèrement: « Aucune chance que je sois aussi précis, j’utilise ma main gauche après tout. Et je n’ai suffisamment d’endurance que pour un ou deux autre tirs. Plutôt que de prendre le risque de viser sa tête, je pense qu’il est plus réaliste que je vise son corps. » 

« C’est vrai » affirma Xuan. « Nous avons plus de chances de succès si tu vises son corps. Le pourcentage de chance pour que nous réussissions à la tuer est de… 30%. C’est suffisant pour qu’on prenne le risque. Bon alors décidons de nos rôles sans perdre de temps. Zheng… »

« Attend! » l’interrompit Zheng. « Tu ne dois donner les rôles que pour tes camarades. Chaque groupe aura un rôle distinct. Le nôtre sera de briser l’exosquelette de la Reine et de fournir de la puissance de feu le moment venu. Votre rôle sera de nous protéger et aussi de fournir de la puissance de feu quand j’aurai percé l’exosquelette de la Reine. Qu’est-ce que vous en dites? »

Xuan se mordit pensivement le doigt. « C’est ce que tu voulais dire par ‘alliés’? D’accord, nous serons tous uniquement chargés d’accomplir notre rôle. Je suis d’accord avec ce que tu suggères mais alors à partir de maintenant je ne concevrai plus de plan en faisant spécialement attention à votre sécurité. Nous partagerons les risques de manière égale. »

Zheng ricana en entendant cela. « C’est l’égalité que nous voulons, pas ta protection spéciale. Je refuse que tu me jettes sur le coté le moment venu. J’ai besoin de ton intelligence et tu as besoin de ma force. Notre relation est aussi simple que cela. »

Xuan n’ajouta rien d’autre. Il sortit les armes de l’arsenal et les passa à Zheng et à son groupe en leur expliquant les avantages de chaque arme et comment les utiliser. Lan choisit le Desert Eagle que Zero n’utilisait plus et Zheng choisit un fusil semi-automatique à courte portée.

Après que chacun se soit choisi une arme, Xuan dit: « En réalité nous avons de la chance, nous n’avons eu à affronter que quatre Aliens. Si nous n’avions pas vu passer les quatre humains capturés alors nous aurions pris notre temps pour nous reposer avant d’aller les affronter et nous aurions dû nous battre contre huit Aliens le moment venu. Nous n’aurions eu aucune chance. »

« A part ça, il y a quelque chose que vous devez savoir. Une fois la Reine blessée, quand elle se sera mise à saigner, nous devrons la tuer le plus rapidement possible. Le sang des Aliens est hautement acide et elle se situe à l’extrémité du vaisseau. Si son sang creuse un large trou dans le vaisseau, nous serons tous aspiré dans le vide. »

Zheng ne pouvait s’empêcher d’être silencieusement admiratif de Xuan. Certes, il était un salaud à sang froid capable de sacrifier n’importe qui pour arriver à ses fins, mais il restait incontestablement un génie. Il prenait en compte tout les détails, y comprit les personnalités et les réactions des gens avec lui. Même si Zheng détestait ses méthodes, avoir quelqu’un comme lui pour décider de la marche à suivre les aiderait énormément à survivre.

Xuan continua: « Que tout le monde enfonce le bas de son pantalon dans ses chaussures, comme je suis en train de le faire. Nous allons pénétrer dans le nid de la Reine, il sera remplit de sécrétions. Même si elle ne sont pas aussi dangereuses que leur sang, elles peuvent quand même nous blesser si nous ne faisons pas attention, c’est pourquoi nous devons faire de notre mieux pour les garder à distance. Aussi, ne toucher pas les murs, pour la même raison. Si vous voyez des cocons, tirez immédiatement dessus. Ne vous en approchez pas. C’est à peu près tout ce que j’avais à vous dire, faisons tous de notre mieux pour survivre à ce film. »

Ils vérifièrent tous leurs armes une dernière fois. Jie et Kampa ne pouvaient plus vraiment se battre et Xuan prévoyait initialement de les laisser dans l’arsenal ; cependant, Zheng était inquiet que quelque chose leur arrive en leur absence et insista pour que Jie les accompagne. Kampa faisait partie du groupe de Xuan, Zheng ne pouvait pas le forcer à les accompagner et du reste, il ne s’en souciait guère. Ainsi, Kampa resta allongé dans l’arsenal en priant que les cinq autre réussissent à tuer la Reine suffisamment vite pour qu’il puisse aller se soigner chez Dieu.

Alors que Zheng venait de sortir de l’arsenal, il se retourna et regarda une dernière fois Kampa. L’homme luttait pour rester conscient et était pâle à faire peur. Zheng sentit une sorte de mélancolie monter en lui. Il détourna le regard, puis s’en alla. Droit devant lui se tenait la zone rouge qui s’étendait à partir de la salle 15. C’était l’entrée du nid de la Reine et elle donnait distinctement l’impression de mener tout droit en enfer. Au bout de ce chemin, était-ce la fin du film qui les attendait… ou bien une mort douloureuse?

Ils marchèrent vers la salle 15 ensemble et en silence. Les couloirs dans lesquels ils se déplaçaient étaient complètement couverts de mucus et l’acier en dessous était légèrement corrodé. Fort heureusement, l’acidité de ces substances diminuait avec le temps.

Xuan toucha précautionneusement cette substance du bout du doigt. « Ce mucus a été oxygéné et a beaucoup perdu en acidité. C’est une bonne nouvelle, si on se retrouve couvert de cette substance pendant le combat nous n’aurons pas a nous en inquiéter. »

Zheng marcha dessus et fronça les sourcils: « Mais c’est trop glissant. Si le sol est en couvert quand nous affronterons la Reine, j’ai bien peur qu’il soit très difficile de garder notre équilibre. »

Xuan resta pensif un moment et répondit: « Non, même si le sol est recouvert de ce mucus pendant notre combat c’est à notre avantage car alors nous n’aurons pas à nous inquiéter du sang de la Reine qui pourrait percer un trou dans le vaisseau. Par rapport à une restriction de nos mouvements, je préfère quand même que notre combat se déroule dans cet environnement. »

Zheng fit la grimace en entendant cela. Il demanda: « En toute honnêteté, Xuan, quelles sont nos chances de survie? »

Xuan le regarda calmement, comme à son habitude: « Je te l’ai dit, environ 30%. Et c’est en partant du principe que tu la toucheras quand tu lui tireras dessus. Si tu rates ton premier lancer, alors deux ou trois personnes mourront dans les trente secondes suivantes. Après, tu auras une autre fenêtre de tir et si tu la rates à nouveau, alors nous serons tous mort. De même, nous n’avons pas d’autre choix que d’y aller, c’est notre dernière chance. Si on ne la saisi pas, nous mourrons tous d’ici trois jours. De toutes les décisions que j’ai du faire dans ma vie, c’est de loin la plus dangereuse. C’est d’ailleurs assez déprimant maintenant que j’y pense. »

Zheng resta silencieux un moment, puis il mit sa main sur l’épaule de Xuan: « Même si je ne sais vraiment comment te réconforter et même si je ne sais pas si tu as besoin de l’être… Garde  espoir, on peut tous survivre. Quoiqu’il arrive, je ne mourrai pas ici! »

« … Nos chances de survies restent de 30%, tu sais… » répondit Xuan sans émotion, en regardant devant lui.

Soudainement, la voix de Zero se fit entendre au loin: « Il y a quelque chose! »

Les deux se regardèrent puis Zheng se tourna vers Jie et Lan. « Restez près de moi. Ne me perdez surtout pas de vue ! Allons-y. »

Zheng en tête, il coururent vers l’endroit où se tenait Zero. Il se tenait debout un couloir plus loin qu’eux. Il attendit qu’ils soient à sa hauteur et dit: « On ne peut pas avancer, c’est rempli de sécrétions. »

Zheng regarda derrière Zero et effectivement, le couloir était bloqué par une épaisse couche de mucus, faisant ressembler les couloirs aux boyaux d’une gigantesque créature.

Zheng coupa avec précaution un morceau de ces sécrétions et détermina qu’elles n’étaient pas spécialement solides. Au contraire, il pouvait assez facilement couper au travers, la couche ne faisait que quelques centimètres d’épaisseur.

Ainsi, Zheng se mit à couper au travers de la couche de mucus bloquant leur chemin mais ce qu’il vit de l’autre coté lui donna des frissons dans le dos. Ces mêmes substances recouvraient tout, les murs, le sol, même le plafond. Si le couloir où ils se trouvaient appartenait au vaisseau, les couloirs qui les attendaient étaient le domaine de la Reine. Ils avaient l’impression de marcher sur de la chair et les murs semblaient respirer, comme s’ils étaient vivants…

Chapitre Précédent | Index | Chapitre Suivant

Publicités

9 réflexions sur “Terror Infinity, chapitre 32

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s