Chapitre 34 de Terror Infinity

N’oubliez pas de venir soutenir la team sur XianxiaFr! 🙂

C’était là la Reine qu’ils allaient devoir tuer et elle était incomparablement plus dangereuse que dans les films.

Elle était d’une rapidité telle qu’en un clin d’oeil sa queue avait frappé Zheng et l’avait envoyé valser plus d’une douzaine de mètres plus loin. Les quatre autres se remirent de leur choc rapidement mais il était cependant trop tard: ils étaient déjà juste en face de la gueule acérée de la Reine.

Zero fut le plus rapide à réagir: au moment où il vit Zheng se faire toucher, il sauta sur le coté en même temps qu’il commença à arroser de balles la tête de la Reine. Toutes la touchèrent et toutes furent bloquées par son exosquelette; seule la tempête d’étincelles qui entourait sa tête prouvait que les balles faisaient bel et bien mouche.

Voyant la résistance inouïe de l’exosquelette, Zero changea de cible et se mit à viser la langue, encore immobile, de la Reine. Il ne faisait pas que prétendre être un tireur d’élite, il en était réellement un: presqu’instantanément  la langue fut criblée de balle et du sang jaune gicla partout autour de la Reine. Elle commença à pousser des cris stridents qui firent vibrer les murs puis elle se retourna soudainement afin de fouetter Zero de sa queue. Heureusement, il s’y attendait et réussit à esquiver l’attaque d’extrême justesse: le coup ne fit que lui effleurer le dos et du sang commença à en couler.

Xuan fut le deuxième à pouvoir se déplacer à nouveau: son regard redevint acéré, comme à son habitude, puis il se mit à courir vers la Reine. Quand il ne fut plus qu’à quelques mètres d’elle, il commença à son tour à tirer sur sa langue, un pistolet dans chaque main. Plusieurs tirs plus tard, la langue fut réduite en morceaux qui tombèrent au sol avant de s’y enfoncer lentement.

Le cris de la Reine devinrent encore plus puissants; à nouveau, elle fendit l’air de sa queue en direction de Xuan. Avant qu’il n’ait eu le temps de réagir, il fut touché à l’épaule gauche et projeté dans une des caisses de l’entrepôt, dix mètres sur sa gauche. Le choc fut si violent que son corps entier laissa une marque dans l’acier du container.

Zero n’avait jamais cessé d’utiliser son fusil automatique, il tournait en rond autour de la Reine en évitant sa queue et ce qu’il restait de sa langue. Malheureusement, il avait beau courir aussi rapidement qu’il le pouvait, la Reine restait beaucoup plus rapide que lui. Après s’être occupé de Xuan, elle se retourna sans prévenir et quand Zero essaya de faire un roulé-boulé pour s’échapper, la patte griffue de la Reine le saisit par le bras gauche. Au même moment, elle tira ce qu’il restait de sa langue mutilé vers Zero et elle s’enfonça, non, elle explosa son bras droit: ce dernier venait de complètement disparaitre.

« Ahhhhh !!! »

Zero commença à crier de douleur, du sang coulant de sa bouche. En effet, un morceau de ses poumons avait aussi été touché, lui faisant vivre un enfer à chacune de ses respirations. La Reine ne l’acheva pas tout de suite et à la place commença à manger la chair de son bras droit.

Lan, quand à elle, ne se remit de son choc qu’en entendant le cri affreux de Zero. Elle leva le Desert Eagle de Jie avec des mains tremblantes et appuya frénétiquement sur la détente. Il s’agissait d’un Desert Eagle amélioré par Dieu et avec des munitions illimitées: cette arme, déjà à l’origine particulièrement puissante, fut capable de percer l’exosquelette de la Reine et même si cela ne sembla pas la blesser outre mesure, dix petits trous apparurent dans sa coquille. 

La Reine jeta Zero sur le coté et se tourna vers Lan et Jie, puis recommença à crier.

Zheng n’avait pas été tué par l’attaque initiale de la Reine. Même s’il avait été frappé par surprise avec une violence incroyable, son corps était beaucoup plus résistant qu’un humain normal. L’attaque n’avait fait que couper sa peau et une partie de ses intestins, il n’avait pas été coupé en deux.

Quand Zheng avait atterri, après le coup de la Reine, son corps était comme paralysé. A part la douleur qu’il ressentait, il ne pouvait plus bouger son corps. Ainsi, il fut obligé de regarder impuissant ses compagnons se ruer sur la Reine, depuis l’attaque de Zero jusqu’au vol plané de Xuan en passant par la mutilation de Zero et, maintenant, le massacre imminent de Lan et Jie. Les émotions de Zheng devenaient de plus en plus incontrôlables, le stress, la peur, l’angoisse pour Lan et Jie, l’horreur…  De plus, il était en train de perdre son sang à cause de sa blessure au ventre et sa vision commençait à se brouiller, il allait bientôt perdre connaissance.

Je vais mourir, mourir… Je vais mourir maintenant! Non, c’est impossible, je ne peux pas mourir ici, je veux survivre, retourner dans le monde réel en vie, retourner avec Lori, quoiqu’il en coûte, quoiqu’il en coûte, je dois survivre… Je ne veux pas mourir!!

Zheng eut la sensation que quelque chose se brisait dans son esprit, que quelque chose venait de se libérer. D’énormes quantités d’informations se déversèrent dans son cerveau:   sur le temps qu’il pourrait tenir dans son état, sur comment se soigner et récupérer ses forces aussi vite que possible, sur comment utiliser son Sang et surtout … sur comment survivre!

« Ahhhh! »

Zheng se releva avec un cri. Ses instincts prirent le contrôle de son Sang, cette énergie vampirique mystérieuse, et la firent circuler partout dans son corps, augmentant momentanément sa vitalité. Puis, il fit un noeud avec ses intestins afin qu’ils ne le gênent pas dans ses mouvements. On peut facilement s’imaginer la douleur terrifiante que cela aurait du lui causer …Mais, sous le contrôle de ses instincts, elle joua plus le rôle d’un choc électrique qui l’aida à garder l’esprit clair.

(TLT: Mon dieu, Rambo était une chochotte à coté O.o)

La Reine était maintenant en train de courir vers Lan et Jie et de balayer l’air de ses griffes afin de les réduire en charpie. Jie poussa Lan sur le coté afin de la mettre hors d’atteinte puis essaya d’esquiver à son tour, mais il échoua. Lan s’échappa de justesse et la Reine attrapa Jie au milieu de sa roulade: elle le tint debout puis lui perça la poitrine avec une de ces griffes. Jie cracha du sang au visage de la Reine et Zheng ne put déterminer si son coeur avait été touché ou, pire encore, s’il était déjà en train mourir.

Les yeux de Zheng étaient entièrement rouges. Il récupéra l’une des deux dernières barres d’acier que Lan avait lâché dans sa chute et chargea vers la Reine à une vitesse incroyable, il franchissait plusieurs mètres à chacune de ses foulées. Une fois à porté de la Reine, il concentra son énergie dans ses jambes et sauta à plus de trois mètres de hauteur; puis, il dégoupilla la grenade attachée à la barre avec ses dents et tira de toutes ses forces en direction de la poitrine de la Reine. Juste à ce moment là, une griffe le frappa sur le coté.

L’explosion de la grenade ne se fit pas attendre et elle creusa un large trou dans la poitrine de la Reine, qui se mit à pousser des cris assourdissants.

Zheng, quant à lui, fut poussé plusieurs mètres plus loin. Il ne tomba cependant pas au sol, non: il donna un grand coup de pied au moment d’atterrir et se projeta sans le moindre temps mort en direction de la Reine, malgré le fait que son bras droit fût baigné de sang.

En effet, le balayage de la Reine l’avait frappé à l’épaule droite et la griffe avait emporté avec elle la moitié de son bras quand elle s’en était allée. Un douleur inouïe envahissait son esprit, si puissante que n’importe qui aurait instantanément perdu connaissance mais Zheng, lui, n’y prêta pas attention. Il savait qu’il lui restait très peu de temps.

Avant même d’être entré dans l’entrepôt, Zheng était déjà blessé. Puis la Reine l’avait éventré au tout début du combat et maintenant une moitié de son bras droit venait d’être arraché. Les pertes de sang de Zheng étaient énormes et il savait que si un humain perdait plus de 20% de son sang, le coma l’attendait; s’il en perdait plus de 30%, il ne rouvrirait jamais les yeux. Zheng ignorait précisément combien de litres de sang il avait perdu, mais il sentait qu’il approchait de sa limite. De plus, la mort par hémorragie n’était pas le seul danger qui le guettait: il sentait aussi qu’il avait débloqué trop souvent et trop longtemps ses contraintes génétiques dernièrement et qu’elles étaient sur le point de le tuer de l’intérieur, au niveau cellulaire!

Il ne lui restait pas beaucoup de temps. Blessures graves, pertes de sang, contraintes génétiques: pour trois raisons différentes, s’il n’en finissait pas vite, Zheng allait mourir. Et si jamais il échouait à tuer la Reine, cette dernière n’aurait même pas à l’achever: il était déjà à moitié mort.

Je dois finir tout ça d’ici trois minutes, se dit Zheng.

Il se mit à sprinter vers l’endroit où il avait laissé tombé son fusil. La dernière barre avec grenade, la dernière barre tout court, était accrochée au dos de Lan, beaucoup trop loin. De plus, la Reine avait perdu toute ses protections sur la poitrine, le fusil serait bien suffisant pour la blesser puis l’achever. Maintenant, Zheng n’avait plus qu’à être particulièrement prudent, il ne pouvait absolument pas se permettre d’encaisser une nouvelle attaque.

La Reine poussa un cri en voyant Zheng courir vers elle. La grenade n’avait pas été si puissante que cela, si elle avait explosé à l’extérieur de l’exosquelette et non à l’intérieur alors elle n’aurait même pas été capable de blesser la Reine. Quand elle vit Zheng courir vers elle, elle grogna puis leva sa queue avant de fouetter Zheng avec.

Quand Zheng ramassa son arme, il entendit le son de l’air se fendre et devina ce qu’il se passait. Il se redressa immédiatement: il était impossible d’esquiver le coup de toutes manières, alors pourquoi ne pas utiliser ce qu’il lui restait de son bras droit pour prendre le coup plutôt que de le prendre à la tête?

Avec un bruit sourd, la queue le frappa. Il eut l’impression que la partie droite de sa poitrine venait d’être percutée par un camion et du sang coula de sa bouche. De nouvelles informations apparurent dans son esprit: côtes droites fracturées, poumon droit perforé, hémorragie interne et manque d’oxygène. Il allait mourir dans les deux prochaines minutes.

Chapitre Précédent | Index | Chapitre Suivant

Publicités

11 réflexions sur “Chapitre 34 de Terror Infinity

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s