Chapitre 53 de Terror Infinity

N’hésitez pas à venir soutenir la team sur XianxiaFr! 🙂

 

Encore ce souvenir…?

***

Un bébé est en train de flotter dans un grand réservoir en verre remplie d’un liquide transparent; un groupe d’une dizaine de chercheurs l’entourent tout en discutant avec enthousiasme.

« C’est le seul sujet qui a survécu à l’expérience! Monsieur Chu, nous avons finalement réussi… Dix ans, après dix ans, nous avons finalement un sujet qui a survécu! »

« Oui, le Gouvernement commençait à s’impatienter, ce projet a coûté plusieurs milliards en à peine dix ans… Mais nous avons enfin réussi! »

« Né avec le même degré de connaissances qu’un chercheur, une intelligence inouïe, un corps amélioré comparable à celui d’un athlète, résistant à tout type de maladie, un esprit qui ne se fatigue, ni ne divague jamais. Un véritable super-humain… »

Alors que les chercheurs étaient tous en train de commenter le succès de leur expérience, un vieil homme se tenait silencieusement devant le réservoir, regardant tendrement le bébé de l’autre côté de la paroi en verre. Il s’approcha et plaça sa main contre le réservoir.

Comme s’il l’avait senti, le bébé essaya de toucher aussi la paroi de verre avec sa petite main. Il venait de ‘naître’ et il pouvait à peine bouger le bout de ses petits doigts, il échoua complètement: en voyant cela, le vieil homme explosa de rire.

***

Xuan regarda fixement la femme en blanc et deux impressionnants pistolets apparurent dans ses mains.

« Il est temps de vérifier ma dernière hypothèse… »

Il leva les bras et ouvrit le feu sur la femme. Il ne prenait même pas la peine de viser sérieusement et pourtant chaque balle atterrissait précisément dans le front de la jeune femme: quelques secondes plus tard, la tête pâle était complètement détruite.

Malheureusement, il s’agissait d’un fantôme qui ne semblait pas avoir de corps physique et toutes les balles la traversèrent pour aller se loger dans le béton du mur derrière elle. Sa tête se reconstruisit à l’identique, comme si elle était composée de fumée. 

« Immunisée aux attaques physiques? Une illusion? Ou peut-être… Arnold! »

Une série de coups de feu illuminèrent le toit sombre et le corps entier de Kayako fut percé de balles; cette fois-ci, les blessures ne se refermèrent pas. Les trous s’agrandirent lentement et les balles d’argent qui l’avaient touchée s’assombrirent. Au bout d’un moment, Kayako disparut sous le tir fourni d’Arnold.

« Comme prévu, pas de récompense… Et il faut une énorme quantité de balles magiques pour tuer un seul fantôme… »

Xuan fit tomber au sol deux chargeurs vides et les remplaça par des chargeurs pleins. « Arnold, surveille tes arrières. Le fantôme attaquera sans doute celui qui l’a blessé précédemment. »

Alors que le géant était sur le point de se retourner, une main pâle apparut de nul part et lui toucha le dos. Au moment du contact, une femme au visage déformé apparut et Arnold cessa de bouger, son corps se mit à trembler et sa peau commença à devenir blanche.

« … Les contacts physiques font perdre le contrôle de notre corps? »

Xuan n’attendit pas plus longtemps et il ouvrit le feu à nouveau, explosant la tête du fantôme. Pourtant, le corps de Kayako continua à bouger et elle prit Arnold dans ses bras. Toute la peau en contact avec le fantôme se mit à devenir grise et il ne put rien faire d’autre que regarder désespérément Xuan.

« … Il faut attaquer la totalité de son corps… »

Xuan ferma les yeux un instant. Quand il les rouvrit, ses deux pistolets rugirent et il se remit à tirer, détruisant le corps de Kayako tout en tuant Arnold sur le coup. Quelques secondes après, le corps fantomatique de Kayako finissait de se dissiper et Arnold gisait sur le sol, inerte.

***

A l’intérieur d’une base militaire secrète, un jeune garçon tournait dans ses mains un Rubik’s cube sans afficher la moindre émotion. Une demi-minute plus tard, il laissa tomber le Rubik’s cube terminé et enchaîna avec un autre jeu. Il s’agissait d’un puzzle d’un mètre de long sur un mètre de large, avec plus de mille cinq cents pièces: il le compléta sans la moindre erreur.

« Une intelligence extraordinaire et une mémoire incroyable qui lui permet de se souvenir de la localisation de chaque pièce. Plutôt qu’un cerveau, cela ressemble plus à un… »

« A un ordinateur, non? Et il ne sourit jamais. Ce visage dépourvu d’expression est si glauque… »

« Non seulement il ne sourit jamais, mais il ne sent pas non plus la douleur et n’a pas de sens du toucher, pas d’odorat, ni de papilles gustatives. Et parce que nous l’avons modifié afin qu’il soit toujours mentalement fort, son corps est dépourvu de certains composés chimiques. Il ne se sentira jamais déprimé car son cerveau ne produit pas les toxines requises. De même, il ne ressentira jamais ni plaisir, ni peur et il n’aura jamais aucun désir sexuel… »

« Comme un robot. Un humain génétiquement modifié qui n’a aucun désir de vivre. Est-ce que c’est vraiment le super-humain que nous espérions? Peut-être qu’il est en train de se dire qu’il préférerait être mort. Si c’était moi… je ne pense pas que je tiendrai plus d’une journée dans un corps comme ça. Cette vie doit être tellement douloureuse… »

« Ca suffit! Fermez-la, vous tous! »

Alors que les chercheurs étaient en train de discuter de l’autre côté de la vitre sans tain, un vieil homme leur cria dessus. Il les regarda fixement d’un oeil mauvais et tous baissèrent la tête pour éviter son regard.

Le vieil homme ouvrit la porte à côté de la vitre sans tain puis alla s’assoir à coté du garçon. Ce dernier releva la tête pour le regarder et se reconcentra ensuite sur ses puzzles.

« Xuan, tu veux aller voir les étoiles? »

« … Les étoiles? »

« Oui, c’est quelque chose que tu ne peux voir qu’en dehors de la base. Ha, même si tu sais ce que sont les étoiles, ce n’est pas quelque chose que l’on peut décrire avec des mots. Il faut les voir soi-même pour en réaliser la beauté. Allons-y, je vais t’emmener voir les étoiles. »

Xuan était debout, la tête levée vers le ciel. Les étoiles… ne pouvaient effectivement pas être décrites avec des mots. A chaque coup d’oeil supplémentaire, il avait l’impression qu’une partie de ce qu’il en savait disparaissait et était remplacé par une beauté incompréhensible.

***

Une main pâle apparut juste à côté du cou de Xuan. Alors qu’elle était sur le point de le toucher, il fit un saut en avant tout en se tordant pour tirer derrière lui. Quand il retomba, ce nouveau fantôme était déjà en train de se dissiper.

Si Zheng et Yinkong avaient été présents, ils auraient eu la surprise de découvrir que Xuan était en mode ‘débloqué’. Il rechargea ses armes et attendit la suite.

« Toujours pas de récompense, est-ce que le nombre sept est un indice par-rapport à…. »

Alors qu’il était en train de réfléchir, les bruits ‘kakakaka’ apparurent de tous les côtés à la fois et d’innombrables bras pâles apparurent sur les bords du toit. En se retournant, Xuan constata que presque une centaine de fantômes de Kayako étaient en train de monter au sommet de son immeuble et qu’ensuite tous se mirent à ramper dans sa direction, sans jamais cesser d’émettre ces bruits étranges.

« Le fantôme devient plus fort après chaque vague… Je l’ai déjà tué trois fois, c’est donc la quatrième vague? »

Xuan se mit à courir droit devant lui tout en faisant feu non-stop. Une fois ses chargeurs vides, toutes les femmes qu’il avait en face de lui avaient disparu. Il rechargea, et se tourna dans une autre direction…

***

« Alors Xuan, qu’est-ce que cela fait d’être dehors pour la première fois? »

« … C’est sombre. »

« Haha, évidemment que c’est plus sombre que les laboratoires de la base! Allons-y, il y a une clairière un peu plus loin. Nous pourrons nous y allonger, ce sera plus confortable pour regarder les étoiles. »

Un vieil homme et un jeune garçon, marchant ensemble dans une forêt. Le visage de Xuan resta continuellement neutre, malgré les nombreuses tentatives de l’adulte pour le faire rire. Après une courte marche, ils s’allongèrent dans l’herbe et regardèrent le ciel étoilé.

« Haha, c’est magnifique, n’est-ce pas? Il n’y a aucune lumière ici et on peut voir les étoiles facilement. Si nous étions en ville, nous ne pourrions pas les voir, à cause de la pollution… »

Le vieil homme continua à parler à Xuan, mais ce dernier ne fit que regarder le ciel, sans dire un mot. Finalement, le vieil homme aussi fit silence.

« Je suis désolé. » déclara-t-il au bout d’un long moment.

Xuan se tourna légèrement, l’air interrogateur.

« C’est ma faute. Je pensais qu’une personne née en sachant tout, ne ressentant pas de douleur et mentalement invincible serait un nouveau type de super-humain, mais… »

« Même si les gens normaux font des erreurs, ils peuvent se corriger et s’améliorer. Ils savent comment s’adapter à ce monde, comment progresser. Ils commenceront en étant faibles et misérables mais, tant qu’ils auront des désirs, tant qu’ils seront vivants, ils ne feront rien d’autre que des progrès. Et des désirs, ils en ont. Désir d’avoir de l’argent, de se reproduire, de dominer, de se préserver, de vivre… J’avais tort. J’ai fait quelque chose d’impardonnable. Je t’ai enlevé tous tes désirs et je ne t’ai même pas laissé une raison de vivre… Je suis désolé, Xuan… »

Le vieil homme prit Xuan dans ses bras et se mit à sangloter.

Xuan leva la main et toucha la joue mouillée du vieillard. Il sentait que le bord de ses yeux le piquait, c’était une sensation qu’il n’avait jamais ressentie; pourtant, il ne versa aucune larme. Il en était incapable.

Chapitre Précédent | Index | Chapitre Suivant

Publicités

12 réflexions sur “Chapitre 53 de Terror Infinity

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s