Chapitre 55 de Terror Infinity

N’hésitez pas à venir sur XianxiaFr pour soutenir le team! 🙂

Zheng et ses deux compagnons attendirent qu’une foule s’installe dans le parc le lendemain matin avant de sortir d’entre les arbres où ils avaient passé la nuit. Remarquant que les vêtements de Yinkong étaient souillés de sang, Zheng lui donna sa veste et passa le bras par dessus ses épaules, comme s’ils étaient frère et soeur.

Jie et Yinkong le regardèrent avec surprise en le voyant faire cela. Zheng répondit à leur question silencieuse: « C’est pour avoir l’air naturel. D’ailleurs, une fois dans l’hôtel, échangez des banalités et essayez de vous sourire comme si de rien n’était. Comme ça, nous éviterons d’attirer l’attention. Qu’est-ce qu‘il y a, Yinkong? Cela ne te gêne pas, si je te tiens comme ça un moment? »

L’intéressée tourna la tête et répondit froidement: « Peu importe. »

Malgré son indifférence et sa froideur habituelle, Yinkong n’avait pas objecté à cette familiarité déplacée. Zheng lui-même ne l’avait pas fait sérieusement, il s’attendait à se faire opposer un refus non négociable. Cependant, l’expression de Yinkong avait changé un instant quand Zheng lui avait posé sa veste sur les épaules. Ce devait être la raison pour laquelle elle avait accepté, devina-t-il.

Ils commencèrent à marcher dans la foule et, quelques minutes plus tard, Zheng reprit la parole: « …Jie, Yinkong, je pense qu’à un moment donné, je suis allé dans la mauvaise direction en tant que chef. Peut-être qu’il s’agissait d’un excès de confiance ou bien que ma visite sur Terre m’a rendu confus, mais toujours est-il que j’en ai oublié notre but originel: survivre… »

« Tout ce que nous voulons tous, c’est survivre. » 

Alors que Jie et Yinkong le regardaient sans comprendre, il leur sourit avec amertume. « Jie, tu te souviens de ce que j’ai dit dans le dernier film? J’ai dit que je ferais de mon mieux pour protéger mes camarades, que je leur ferais confiance, que je les aiderais et que nous survivrions tous ensemble. Mais, depuis, je me suis égaré. La vraie question à se poser était : qui peut devenir notre camarade? »

« Comme ces nouveaux, par exemple, ils sont faibles et nous mettent dans des situations dangereuses. Pire encore, ils peuvent nous trahir et tous nous condamner. Pourtant, au début, je les ai tous considérés comme des camarades, comme s’ils faisaient déjà partie du groupe. C’était une erreur fatale. »

« Je ne changerai pas mes principes. Je continue à penser que l’entraide dans un groupe est essentielle. Il faut que nous nous aidions tous pour survivre et je refuse de traiter les gens comme des outils, comme le faisait Xuan! Mais, je ne considèrerai plus tout un chacun comme un camarade. Seuls ceux qui ont gagné l’approbation du reste du groupe pourront être considérés comme tels. Ils devront avoir un talent particulier ou des connaissance spéciales et passer un test. Et en ce qui concerne les autres nouveaux… »

Zheng fit une pause à ce moment-là et Jie et Yinkong continuèrent à le regarder, en silence.

« Quant aux gens normaux que Dieu enverra dans la Dimension… j’essayerai de leur fournir un peu d’aide, comme des avertissements et des armes, mais ce sera tout. Je ne mettrai pas en danger le groupe pour eux. Si nécéssaire, je les sacrifierai afin que le groupe survive. Xuan avait raison sur ce point: c’est un monde cruel, tout le monde cherche à survivre à tout prix… »

Il ne leur fallut pas longtemps avant de retourner au Sunlight Hotel et, comme c’était la pleine saison touristique, l’entrée de l’hôtel était bondée. Ils purent entrer sans attirer l’attention. Ils dégageaient une très forte odeur de sang et ils choisirent, plutôt que de prendre l’ascenseur, de monter à pied la douzaine d’étages qui les séparaient de la chambre de Zheng.

En ouvrant la porte, ils virent Zero, Lan et Tengyi en train de prendre un petit-déjeuner sur la table du salon. A part un bandage sur la tête de Tengyi, ils avaient l’air d’être en pleine forme: ils n’avaient manifestement pas été attaqués cette nuit.

Zero demanda: « Tout va bien? »

Zheng répondit avec un sourire: « Bien sûr, nous avons passé la nuit dans un parc obscur où chaque bruissement nous faisait sursauter, mais tout va bien! Au moins Kayako nous a laissé tranquilles… »

L’atmosphère se détendit avec cette plaisanterie et Zheng, Jie et Yinkong se mirent à table. Une fois le repas terminé, Zheng leur demanda de s’assoir sur le canapé et se plaça devant eux.

« Je suis désolé. » dit-il d’un air sérieux. « C’était ma faute. J’ai oublié que la chose la plus importante pour un chef… c’était d’’assurer de la sécurité du groupe et non pas d’agir comme un héros pour tous les autres. Ils veulent survivre, mais nous aussi. A partir de maintenant, je me sentirai responsable de notre groupe seulement, j’aiderai les autres nouveaux mais sans pour autant mettre en danger le groupe. (TLT: donner des armes à des gens que tu vas ensuite abandonner/sacrifier ne me paraît pas hyper intelligent, mais après, je suis sans doute parano.) »

« Ensuite, pour qu’un nouveau rejoigne notre groupe, il devra avoir un talent spécial, passer le test que nous lui imposerons et obtenir l’approbation du reste du groupe. Voici comment je compte gérer ce groupe à l’avenir. Je m’excuse encore une fois pour la destruction de la relique. »

Les cinq autres le regardèrent d’un air choqué. Jie fut le premier à sauter sur ses pieds: « Zheng, tu n’as pas à te sentir responsable pour cela, c’est de notre faute à tous, nous avons été trop négligents. Nous sommes tous responsables pour la destruction des écritures… « 

« Non, je pense qu’il a raison. » objecta Yinkong. « En tant que leader, tu n’as pas besoin d’être le plus puissant d’entre nous, ni d’être le plus intelligent. Tu dois être capable de gagner notre approbation à tous et d’utiliser nos forces intelligemment tout en tenant compte de nos faiblesses. Zheng, tu as le charisme nécéssaire pour être un chef mais il faut que tu comprennes que quiconque ne fait pas partie du groupe doit être considéré comme un ennemi… En tout cas jusqu’à ce qu’il devienne l’un d’entre nous, évidemment. »

Zheng lui sourit pour montrer son approbation puis se tourna vers Lan qui le regardait d’un air étrange. Il continua: « OK, la séquence ‘culpabilité’ est finie. Lan, seul Xuan était meilleur que toi quand il s’agissait d’analyser des situations et d’en déduire la marche à suivre. Dis-moi, pourquoi penses-tu que Dieu nous envoie dans tout ces films d’horreur? »

Lan rougit puis se força à se calmer: « Probablement pour que nous vivions des situations terrifiantes? Non, pour que nous affrontions la mort? Non… Si on prend en compte ce qu’a déduit Xuan, je pense que Dieu veut nous forcer à évoluer, à dépasser les limites de nos corps quand nous sommes sur le point de nous faire tuer afin que nous brisions nos contraintes génétiques. Si Xuan avait raison, alors je pense que c’est la raison correcte. »

Zheng hocha la tête. « Effectivement, c’est aussi la conclusion à laquelle je suis parvenu. Je ne pense pas que Dieu fasse tout cela seulement pour que nous mourrions. Je pense qu’il y a, dans chaque film, une méthode pour tuer nos ennemis. Autrement dit, Dieu ne nous mettra jamais dans une situation réellement désespérée. »

Jie finit par comprendre: « Tu veux dire que les écritures étaient l’arme que Dieu avait mis à notre disposition pour nous aider? Bordel, ces deux salauds… »

« Non, je veux dire… Euh, comment expliquer. Les écritures étaient peut-être un des moyens que nous avions pour combattre le Ju On, mais pourquoi devrions-nous être si effrayés par Kayako? »

Le reste du groupe se regarda, visiblement troublés. Enfin, les yeux de Lan s’éclairèrent quand elle pensa comprendre. Zheng continua avec un sourire: « Oui, pourquoi devrions-nous en être effrayés? La principale raison est que nous ne pouvons pas la comprendre. Nous nous sommes mis dans la même situation que les personnages du film, qui ne comprenaient pas ce qui leur arrivait et qui n’avaient aucun moyen de répliquer de toute manière. Mais, nous ne sommes pas les personnages du film! Nous venons d’un autre monde et nous savons qu’il s’agit de la malédiction du Ju On. Nous savons que nous sommes contre des fantômes. »

« Nous n’avons en réalité pas à être effrayés. Il suffit de considérer qu’il s’agit d’un Alien capable d’invisibilité! Elle nous attaquera parfois par surprise quand nous ne nous y attendrons pas mais il n’est pas du tout impossible de la tuer car nous avons nos balles magiques! »

Le discours produisit son effet sur les autres membres du groupe. Ils n’avaient jamais rencontré Kayako en face à face depuis le début du film et tout ce qu’ils en savaient venait du film The Grudge qu’ils avaient vu. Inconsciemment, ils s’étaient identifiés aux personnages du film qui s’étaient tous fait massacrer sans rien pouvoir faire. A l’inverse, s’ils n’avaient jamais vu le film et qu’ils disposaient des balles magiques, alors, dès le début, ils auraient eu le courage d’affronter Kayako. Ils auraient considéré les fantômes comme des monstres normaux et non pas comme une malédiction invincible.

Oui, il suffit de considérer le Ju On comme un monstre, un monstre qu’ils peuvent blesser et tuer!

« Maintenant nous n’avons plus qu’une seule chose à vérifier: est-ce que nos balles magiques peuvent effectivement blesser les fantômes? »

Zheng venait de terminer son discours encourageant et était sur le point d’assigner des rôles à ses camarades quand l’appareil de communication qu’il portait se mit à vibrer. Il le sortit rapidement de sa poche et il en sortit une voix familière:

« Bonjour Zheng, c’est Xuan… »

Chapitre Précédent | Index | Chapitre Suivant

Publicités

13 réflexions sur “Chapitre 55 de Terror Infinity

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s