Chapitre 61 de Terror Infinity

Ce poing était suffisamment puissant pour transpercer Lan de part en part mais, heureusement, Zheng avait gagné un contrôle extrêmement précis de sa force en passant en mode ‘débloqué’ : son poing s’arrêta juste au contact de la peau de Lan. La véritable attaque était celle du champ de force généré par l’anneau Na. Ils entendirent un son étouffé et ils sentirent tous que quelque chose venait de disparaître après ce coup. Lan se détendit et tomba en arrière, rattrapée instantanément par Zheng. Elle avait toujours les yeux fermés et son visage était pâle, du sang noir coulait de son nez et de sa bouche.

« Jie ! Garde un œil sur les environs s’il te plaît ! » cria Zheng.

Il allongea Lan sur le sol et commença à la déshabiller. À la surprise des deux autres hommes, il ouvrit d’un coup sec le ventre de la jeune femme avec son couteau. (TLT: c’est sûr, ils devaient s’attendre à autre chose…😏)

Immédiatement, une importante quantité de sang et de nombreux fragments de chairs en sortirent. Zheng regarda attentivement et vit qu’une partie importante des intestins de Lan avaient été coupés et que plusieurs organes avaient été endommagés. Lan était en train de souffrir d’une douzaine d’hémorragies internes majeures.

Zheng ne perdit pas un instant: il sortit un spray hémostatique et fit de son mieux pour empêcher le sang de couler, referma la plaie qu’il venait d’ouvrir et plaça des bandages sur son ventre. Une fois ces traitements d’urgence terminés, il constata que Lan avait regagné des couleurs et semblait aller mieux, bien que sa respiration soit encore extrêmement faible, comme si elle était susceptible de mourir à n’importe quel moment. Zheng prit une grande respiration et se releva. Avant qu’il n’ait pu dire quoi que ce soit, il se figea, stupéfait : le parc entier était rempli de visiteurs. Ils avaient vu Zheng éventrer Lan, trifouiller l’intérieur de son ventre et lui mettre des bandages comme si de rien n’était et tous étaient horrifiés. Jie et Tengyi regardaient ces gens d’un air confus.

« Qu’est ce qu’il s’est passé ? Pourquoi est-ce qu’il y autant de gens tout d’un coup ? » demanda Zheng.

Jie répondit d’un air perplexe: « Je ne sais pas. Des gens normaux ont soudainement commencé à rentrer dans le parc, de plus en plus nombreux. Il y a énormément de monde, bien plus qu’il ne devrait normalement y en avoit à cette heure là… Est-ce que cela signifie que nous avons réussit et que Kayako est morte ? »

Zheng était lui aussi perplexe, il ne comprenait pas ce qui était en train de se passer. « C’est impossible, nous n’avons reçu aucune récompense… Attendez, vous n’entendez pas quelque chose ? »

« Hmm ? Entendre quoi ? »

Jie et Tengyi tendirent l’oreille mais n’entendirent rien d’autre que le bruit de la foule qui les entourait. Ils étaient sur le point de demander des précisions à Zheng quand ils entendirent le « kakakaka » caractéristique de Kayako venir de la foule autour d’eux. Le bruit devenait de plus en plus clair et quelques secondes plus tard un fantôme colossal de Kayako se dressa au milieu du parc.

« Oh mon dieu ?! » s’écrièrent Jie et Tengyi en voyant cela; immédiatement, ils ouvrirent tout les trois le feu sur la femme blanche. La foule n’était manifestement pas capable de voir Kayako et ce n’est que quand le groupe de Zheng commença à tirer qu’ils réagirent. Ils commencèrent à paniquer et Zheng remarqua que quiconque touchait le corps de la femme tombait au sol sur le champ, inconscient. Pourtant, les gens normaux étaient incapables de la voir et le chaos se propageait de plus en plus. Le vrai corps de Kayako faisait plus de dix mètres de haut et, après être restée immobile un instant, elle se tourna vers le groupe de Zheng et s’avança rapidement vers eux. Elle s’approchait de plus en plus quand tout d’un coup une balle lui traversa la tête avec un « bang ! » assourdissant. La balle lui détruisit le crâne et une demi-douzaine de personne qui se tenaient sur la trajectoire furent tuées. Zheng grinça des dents.

« Attaquez-là ! Ne prêtez pas attention aux gens normaux. Kayako est encore en train de grandir, il semblerait qu’elle puisse absorber les âmes des gens qu’elle tue. Attaquez, bordel ! Il faut qu’on fasse peur à la foule pour qu’ils s’en aillent le plus vite possible, il faut empêcher Kayako de grandir ! »

Comme pour donner l’exemple, une fois qu’il eut fini de donner ses consignes Zheng sorti un nouveau chargeur de son anneau et ouvrit le feu sur le fantôme avec une intensité redoublée. Pourtant, ces tirs ne lui causèrent presque pas de dommages, elle se réparait plus rapidement qu’ils n’arrivaient à la blesser, seul le tir de sniper avait réussi à lui infliger des dommages substantiels. Elle fit apparaître de la brume blanche autour d’elle et quelques secondes plus tard, sa tête avait été reconstruite à l’identique.

Un nouveau « bang ! » retentit dans l’air et cette fois-ci une balle lui détruisit la jambe gauche. Elle n’était alors qu’à sept mètres des quatre vétérans.

« Tengyi ! Prends Lan et enfuis-toi ! Cours aussi loin que tu peux et ne l’attaque pas ! Jie, éloigne d’elle tous les visiteurs du parc, tue-les s’il le faut. Quand la police arrivera, fais de ton mieux pour la tenir éloignée… Il est 11h, encore une heure et nous pourrons rentrer dans la Dimension ! On survivra ! »

Zheng assigna rapidement des responsabilités aux membres de son groupe puis il se mit à courir vers le fantôme gigantesque de Kayako. Il leva la main et donna un coup dans sa jambe droite, profitant du fait que sa mobilité était temporairement réduite. L’anneau Na était vraiment une arme incroyable : la jambe entière se dispersa, il était bien plus efficace que les balles magiques. Il se mit ensuite à tourner autour du fantôme immobilisé tout en l’arrosant de balles. Kayako tenta de l’attraper mais ses mouvements étaient incroyablement lents aux yeux de Zheng. Il dansait autour de Kayako sans qu’elle ne puisse faire quoi que ce soit, agile et invincible. Une détonation retentit à nouveau et encore une fois, une balle détruisit la tête de Kayako. Zheng profita de cette opportunité et, d’un coup de poing, dispersa le bras gauche du fantôme. Elle était désormais incapable d’attaquer. Il leur suffisait de survivre encore un peu plus; mieux encore, ils avaient l’espoir de réussir à la tuer !

(On peut le faire ! On peut définitivement y arriver… hein ?)

Alors que Zheng était en train de préparer son attaque suivante, une main pâle surgit derrière lui et lui caressa le cou. Avant qu’il n’ai eu le temps de réagir, une femme était apparue derrière lui et le temps qu’il se rende compte du danger, son corps entier était devenu paralysé. Toute son énergie, tout son Qi, toute son endurance étaient en train d’être absorbés par cette main. Le visage de Zheng devint rapidement aussi pâle que de la neige et son arme tomba au sol…

Chapitre Précédent | Index | Chapitre Suivant

Publicités

20 réflexions sur “Chapitre 61 de Terror Infinity

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s