Chapitre 3 de Dimensional Sovereign

Chapitre 3 : Le réveil de la magie noire (2)

Kang-Jun travaillait dans un supermarché de 21h50 à 7h du matin.

Une fois rentré chez lui, il avait l’habitude de prendre une douche puis d’aller se coucher. Il se réveillait vers 17h et il passait son temps restant à jouer à des jeux vidéos ou regarder la télévision avant de retourner travailler.

Cette routine ennuyeuse se répétait du lundi au vendredi.

En fait, il gagnerait sans doute beaucoup d’argent s’il s’était trouvé un travail ailleurs que dans un supermarché. Il était du genre costaud. Malheureusement, il avait été salement blessé à la jambe après un accident de voiture où le chauffard s’était enfuit sans s’arrêter. Depuis, la vie n’avait pas été facile pour Kang-Jun.

Il arrivait à peine à travailler pour son supermarché. De plus, il avait commencé à perdre ses cheveux après cet accident à cause du stress et de l’angoisse que cela lui causait.

Il était maintenant 21h40. Kang-Jun avait fini de manger ses ramyun et avait même pris une douche.

Il était maintenant l’heure de partir au boulot.

Il prit un chapeau et quitta son goshiwon. Le supermarché était à 50 mètre de là où il vivait.

Cependant, quand il arriva, il vit des hommes occupés qui entraient et sortaient du magasin.

Il se passait quelque chose ?

Une jolie fille âgée d’une vingtaine d’année appelée Choi Yuri se tenait en face du comptoir et fronçait les sourcils.

« Je devrais demander à Yuri ce qu’il se passe. »

À ce moment là, une femme habillée d’un costume blanc sortit d’une voiture noire stationnée en face du magasin.

« Oh, Kang-Jun, tu es là ? »

« Oui boss ! »

C’était une femme dans la quarantaine, Lee Jeong-Sook. Elle était la propriétaire du magasin ouvert 24h/24 et elle était aussi une propriétaire immobilière. Les prix à Gangnam étaient élevés mais elle était tout de même propriétaire de plusieurs autre immeubles. Ainsi, elle était d’un caractère difficile mais elle avait toujours traité Kang-Jun correctement.

Évidemment, c’était parce que Kang-Jun travaillait énormément. Aujourd’hui, pourtant, l’atmosphère était différente.

« Kang-Jun, viens, assieds toi là. »

Lee Jeong-Sook regarda Kang-Jun avec une expression professionnelle et dit :

« Je suis occupée et je vais te parler rapidement. Le supermarché va bientôt fermer. Qu’est-ce que je peux faire ? Tu vas devoir te trouver un autre travail. »

« Huh ? »

« Tu es travailleur, tu te débrouilleras bien où que tu ailles, non ? Ton salaire de ce mois te sera envoyé demain. Allez, je suis occupée. »

Et comme ça, Lee Jeong-Sook se leva et s’en alla.

Biiiip ! Biiip !

Quelqu’un klaxonna bruyamment.

« Mais chérie, qu’est-ce que tu fais ? Les enfants ont faim ! Moi aussi j’ai faim ! »

« Je sais, c’est bon, j’en ai terminé. » répondit Lee Jeonk-Sook en marchant vers la voiture puis en ouvrant la portière.

Un homme dans la cinquantaine et portant un costume était assis à la place du chauffeur et il y avait un jeune homme et une jeune femme assis derrière lui, les deux ayant une vingtaine d’année.

Lee Jeong-Sook mit sa ceinture de sécurité et demanda à l’arrière :

« Vous avez faim ? Qu’est-ce que vous voulez manger ? »

« Des entrecôtes de bœuf Hanwoo ! »

« Oui, moi aussi ! »

« Hahaha, vraiment ? Alors je vais m’occuper de ça. Chéri ! Allons dans notre maison à Cheondamdong. »

« Okey, c’est pratique car c’est ouvert 24h par jour. »

L’homme appuya sur la pédale.

Kang-Jun regarda la voiture s’en aller, l’air stupéfait.

Il avait entendu. Un plat de bœuf Hanwoo coûtait plus de 80 000 won (TLT : ça fait 65 euros. Le mec se fait virer d’une seconde à l’autre comme un malpropre et c’est ça qui le sidère. Normal.)

Beaucoup de gens en mangeaient, mais Kang-Jun n’avait jamais osé. Le prix de ce plat était plus élevé que ce qu’il gagnait en un jour.

Ces gens-là qui n’avaient pas à se soucier d’argent pouvaient manger et s’amuser pour le reste de leur vie. Ils étaient né avec une cuillère en argent dans la bouche.

En attendant, maintenant Kang-Jun se retrouvait au chômage et il se demandait comment il allait faire pour payer son loyer le mois prochain…

« Kang-Jun oppa ! »

Soudainement, une voix de femme résonna derrière lui. Il se retourna et vit Choi Yuri debout devant le magasin.

« Yuri ! Qu’est-ce qu’il se passe ? »

Choi Yuri fit la grimace en entendant cette question et pointa l’intérieur du magasin du doigt.

« Tu n’es pas au courant ? Le bâtiment a été vendu. Il va être transformé en une clinique de chirurgie plastique. »

« Quoi ? Chirurgie plastique ? »

« Il y a eu pas mal de discussion là dessus. Les nouveaux propriétaires vont détruire l’ancien bâtiment et construire une clinique à la place. »

« Vraiment ? »

« Il y a de l’argent à se faire en chirurgie plastique de nos jours. Un jour je gagnerai énormément d’argent et j’en ouvrirai une. »

« Fais donc ça. »

Kang-Jun se sentit déprimé.

Je n’ai pas le temps pour ça, se dit-il. Il faut que je me trouve un nouveau boulot.

Il allait trouver un job à mi-temps sur internet une fois de retour dans son goshiwon.

Sur le chemin, quelqu’un lui attrapa l’épaule.

« Hey ! Le boiteux ! »

Kang-Jun se tendit et se retourna.

Derrière lui se trouvait une racaille qui dégageait une impression de violence.

Cho Sang-Jin.

Une racaille qui appartenait à un groupe clandestin de gangsters qui zonait à la sortie d’un bar-karaoké.

« Va au supermarché et achète moi un paquet de cigarettes. » ordonna Cho Sang-Jin en riant légèrement. »

« Le magasin est fermé. »

« De quoi ? »

« Le magasin est fermé. »

« Tu te fous de moi ? C’est un magasin ouvert 24h par jour ! Tu ne veux pas aller m’acheter mes cigarettes ? Tu veux mourir ? »

« Va vérifier si tu veux. »

« Alors va ailleurs ! Il n’y a pas qu’un seul supermarché dans le coin, non ? »

Kang-Jun commença à être en colère.

Ce n’était pas la première fois que cela arrivait. Le bar-karaoké se trouvait au pied de son immeuble, il rencontrait souvent cette bande de thugs.

Pendant longtemps, Kang-Jun fermait les yeux et allait lui acheter ses cigarettes sans discuter.

Parce qu’il était faible ? Non, ce n’était pas ça.

Cho Sang-Jin le menaçait à chaque fois, mais maintenant Kang-Jun en était fatigué.

Ce n’était pas facile de trouver un goshiwon à 250 000 won dans le quartier, il tenait à y rester le plus longtemps possible. Cependant, maintenant qu’il avait perdu son travail, la situation n’était plus la même. Ses chances de rester dans son goshiwon venaient de disparaître.

« Hey ! Qu’est-ce que tu attends ? Tu vas me les acheter ou tu veux que je te motive un peu ? »

« Si tu veux fumer, va te les acheter toi même. »

Cho Sang-Jin avait l’air incrédule en entendant ce que venait de dire Kang-Jun.

« Salaud ! Qu’est t’as dit ?! »

« J’ai dit : va les acheter tout seul. Tu es sourd ou quoi ? »

« Putain ! Tu dois être fatigué de vivre. Tu vas vraiment mourir… »

Tout en disant cela, Cho Sang-Jin leva son poing vers Kang-Jun avec une expression vicieuse.

Mais soudainement, quelque chose d’étrange se passa. Cho Sang-Jin devint pâle et il tituba.

« Ugh… Pourquoi…? J’ai la tête qui tourne… »

Il perdit l’équilibre et tomba sur le sol.

Au même moment, une phrase toute droit sortie d’un jeu apparut en face de Kang-Jun.

[Énergie Noire : 10/100]

[Remplir le quota d’énergie noire causera l’ouverture de la porte vers Hwanmong.]

Chapitre Précédent | Index | Chapitre Suivant

Publicités

6 réflexions sur “Chapitre 3 de Dimensional Sovereign

  1. Merci pou le chapitre !

    J’aime bien comment ça débute, mais avant l’ouverture de la porte on ne peut que suive la vie quotidienne du héro. Après, le mélange jeux/réalité et bien agencé. Wait and see la suite 🙂

    Aimé par 1 personne

    • C’est exactement ça!! Pour le moment c’est pas tip-top, il se passe aps encore grand chose, mais c’est dans 2-3 chapitres qu’il va commencer à se battre et que ça va être cool :)) Et oui, ce qui m’a vraiment enthousiasmé pour ce novel c’est que c’est très bien pensé, c’est « crédible »! 😀

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s