Chapitre 62 de Terror Infinity

Zheng se sentait de plus en plus faible. Ses paupières devenaient lourdes et le désespoir l’envahissait.

Sa force, son endurance et son Qi étaient en train de disparaître. Il sentait que Kayako était en train d’absorber son énergie vitale. Il tombait un peu plus dans l’inconscience à chaque seconde qui passait.

Ce n’est qu’à ce moment-là qu’il put voir clairement Kayako. Son corps était constitué de nombreux visages tordus de douleur, le visage de tous ceux qu’elle avait tués.

La vue de Zheng commençait à se brouiller. Il avait l’impression que son âme était en train d’être arrachée de son corps par cette main pâle. Son sentiment de danger n’avait jamais été plus intense qu’il ne l’était à ce moment précis, comme s’il était sur le point de se faire tuer.

Soudainement, il entendit comme une détonation à l’intérieur de son propre corps et un courant d’énergie chaude partant de sa tête traversa tout son corps. Cette énergie expulsa la main froide de Kayako. Mieux encore, cette énergie était corrosive et sa main prit feu à son contact. Le fantôme de Kayako brûla soudainement jusqu’à ce qu’il n’en reste plus une trace.

Cette énergie ne se contentait pas de brûler le fantôme qui l’attaquait, elle commençait à circuler partout dans son corps. Zheng pouvait sentir cette chaleur l’envahir, comme si de l’eau bouillante se déversait à l’intérieur de lui. La sensation était au moins aussi douloureuse que ce qu’il devait endurer quand il débloquait ses contraintes, si ce n’est plus. Même s’il avait stoppé toute sensation de douleur dans son corps, il se mit à hurler désespérément.

Le Sang! Contrairement aux fois où il avait utilisé cette énergie instinctivement dans le dernier film, elle était désormais complètement libérée et parcourait son corps sans obstacle. Les yeux de Zheng étaient rouges de sang et, vu au travers d’eux, il avait l’impression que le monde avait été repeint en rouge. Etrangement, le corps gigantesque de Kayako était devenu vert pâle et il pouvait voir qu’il était cousu des corps disloqués d’innombrables humains.

Cette femme était, en réalité, créée à partir de centaines de fantômes. Zheng pouvait y voir plusieurs visages familiers: l’homme au visage rouge du début du film et même Bingyi y étaient. Autrement dit, quiconque avait été tué par Kayako en faisait désormais parti. Elle avait absorbé toute leur haine, leur rancoeur et leur colère. Regardant au travers de tout ces fantômes, Zheng vit au milieu du corps de Kayako une femme au visage déformé de haine et qui ressemblait parfaitement aux fantômes qu’ils venaient de tuer par centaines. C’était le véritable corps de Kayako!

Zheng n’avais plus aucune force. Il roula sur lui même sur le sol et sortit son talkie-walkie.

« Zero, est-ce que tu vois la poitrine du fantôme? Le vrai corps de Kayako est juste là… Zero? Zero, tu es là? »

« … Zero s’est fait attaquer par derrière. Je viens de réussir à le sauver mais il n’arrive plus à bouger maintenant… Tu vas devoir attendre dix minutes qu’il récupère suffisamment de forces pour qu’il puisse tirer à nouveau, » dit Yinkong dans l’appareil.

Zheng garda le silence pendant un moment. Zero et lui étaient ceux qui avaient causé le plus de dommages à Kayako et ils avaient tous les deux été attaqués. Alors que Kayako était en train de se remettre de ses blessures, ils étaient coincés dans une situation dangereuse. Il n’arrivait pas à penser à un moyen de la tuer… Est-ce que c’était la fin? Se faire massacrer alors qu’il ne restait même pas une heure à survivre?

(Non, je ne veux pas mourir, je vais survivre!)

« Yinkong, protège Zero. Je te le laisse. Je vais retenir le fantôme pendant dix minutes… Puis, je vous ferai confiance pour en terminer avec ce monstre! »

Zheng se releva avec difficulté. Son endurance et son Qi avaient été absorbés par le fantôme de tout à l’heure et le Sang n’était pas capable de lui donner un boost d’énergie, contrairement au Qi. Le Sang se contentait d’augmenter sa vitesse de récupération. Il courut vers son fusil qui était tombé au sol. Pendant ce temps là, Kayako avait reconstruit le haut de son corps et ses jambes étaient sur le point de redevenir opérationnelles.

Zheng était beaucoup plus lent qu’auparavant. Le fantôme tendit vers lui sa main énorme au moment où il se baissait pour récupérer son arme. Il n’eut pas le temps de réfléchir et fit instinctivement une roulade en avant. Il esquiva presque mais la main lui effleura tout de même l’épaule.

Heureusement, l’énergie sanguine dissipa facilement la zone qui avait été en contact avec Kayako. L’énergie vampirique se propagea ensuite à Kayako et la brûla aussi. Zheng sentit que la quantité de Sang présent dans son corps avait sensiblement diminué.

Il prit une grande inspiration puis se retourna et s’enfuit. Il se mit à rire avec amertume quelques pas plus loin seulement.

Tous les humains normaux s’étaient enfuis du parc depuis longtemps. Jie et Tengyi étaient en train de monter la garde aux entrées du parc pendant que les sirènes de la police se faisaient entendre au loin. Il pouvait voir des fantômes de Kayako se mettre à sortir du sol. Il pouvait en voir plusieurs centaines et d’autres apparaissaient à chaque seconde qui passait. Le vrai corps de Kayako avait presque fini de se soigner et lui était là, à court de force, d’endurance et de Qi.

« Est-ce qu’on va vraiment… mourir ici? »

Zheng cria de frustration. Il rassembla ce qui lui restait d’énergie et il se mit à courir vers une grande et large horloge qui se trouvait au milieu de parc. Elle faisait environ dix mètres de hauteur, pile la hauteur de la poitrine de Kayako. (TLT: Zheng, t’es pas sérieux, c’est pas exactement le moment de penser aux seins de Kayako…)

Zheng était à bout de souffle. S’il n’avait pas reçu le buff d’accélération de Lan, il serait en train de courir à la même vitesse qu’un joggeur. C’est à ce moment là qu’il se rendit compte de l’importance d’un buff. Ce dernier avait un effet constant sur sa vitesse de déplacement, il ne s’agissait pas d’un pourcentage. Ce n’était pas évident quand il courait à sa vitesse normale. Mais maintenant qu’il était affaibli, cela faisait toute la différence.

Zheng atteignit la tour de l’horloge avant que les fantômes ne l’atteignent. Il découpa la porte en deux et courut à l’intérieur.

Le vrai corps de Kayako avait complètement récupéré, à ce moment là. Elle se tenait debout et était lentement en train d’avancer vers la tour. Zheng haletait et il réalisa que l’air autour de lui était en train de devenir de plus en plus froid. Il voyait le monde qui l’entourait en rouge sang à cause de l’énergie vampirique qui circulait dans ses yeux et il pouvait voir qu’en haut de la tour, se trouvaient plusieurs ombres vertes et blanches. Il s’agissait des mini-fantômes de Kayako qui l’attendaient au sommet.

Puisqu’il n’avait plus de Qi pour activer son anneau, il remit son couteau à l’intérieur de celui-ci et sortit son pistolet mitrailleur. Il n’avait pas le temps de recharger et il ne lui restait qu’un demi-chargeur dans son arme… Le Sang était son dernier espoir de s’en sortir. Il refusait de le gâcher pour ça.

« Ahhh! »

Zheng se mit à hurler à plein poumon et il pressa la détente en direction des fantômes au sommet de la tour…

Sur le toit d’un autre bâtiment, loin de Zheng, Zero était allongé sur le sol, complètement épuisé. Le fusil sniper Gauss était juste à côté de lui, mais il n’y avait personne pour le manier. Yinkong se tenait debout juste à coté de lui, elle se battait contre les fantômes qui rampaient vers eux.

Elle n’était pas spécialement douée pour manier des armes à feu mais elle était capable de débloquer ses contraintes génétiques et son entraînement d’assassin lui permettait de se battre au corps à corps aussi efficacement que Zheng. Elle avait récupéré la poudre des balles magiques et portait les cartouches sur les doigts, ce qui lui permettait de se battre au corps à corps.

Ils étaient tous les deux entourés par une foule de fantômes qui rampaient vers eux de tous les côtés. Si Yinkong n’avait pas été en mode ‘débloqué’, ils auraient été noyés par cette mer de fantômes depuis longtemps.

« Comment tu te sens? Tu as récupéré? Suffisamment pour tirer? » demanda Yinkong précipitamment, sans tourner la tête.

Zero s’assit sur le sol avec difficulté et murmura. « Non, ma vue est encore floue, je tombe de sommeil. Je ne peux pas tirer dans ces conditions… Donne-moi encore une ou deux minutes… »

Yinkong fit une pause, une lueur de désespoir passant furtivement dans son regard. Quand elle se remit à bouger, ses mouvements n’étaient plus aussi fluides qu’auparavant…

Jie et Tengyi ne se débrouillaient pas beaucoup mieux.  Ils avaient été les premiers à affronter les fantômes et ils avaient failli être pris par surprise. Heureusement, Jie avait réagi à temps et avait ouvert le feu sur les fantômes de Kayako les plus proches. Tengyi eut alors le temps de réaliser la situation et avait ouvert le feu à son tour.

« Est-ce qu’on va mourir? Jie, est-ce qu’on va mourir? » demanda Tengyi sans réfléchir, paniqué.

Jie se retourna sans prévenir et le frappa violemment, le projetant au sol. Il cria: « Ferme ta gueule! On est encore vivant, non? Si tu veux mourir, alors rentre-leur dedans! Ne parle pas dans mon dos! »

Puis, il se retourna et recommença à tirer.

Tengyi eut le regard dans le vague pendant un instant mais, lui aussi, se remit rapidement à détruire les fantômes qui les entouraient. Il dit à Jie qui se tenait derrière lui: « Jie, si je m’en sors vivant, je te revaudrai ce coup. Putain.. J’en ai les dents complètement déchaussées! »

Jie rit et répondit: « Si on s’en sort vivants, je me moquerai bien que tu me frappes… »

« Zheng… Notre survie est entre tes mains…. Ne nous laisse pas tomber! »

Chapitre Précédent | Index | Chapitre Suivant

Publicités

5 réflexions sur “Chapitre 62 de Terror Infinity

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s