Chapitre 6 de Dimensional Sovereign

Chapitre 6 : Le début de la guerre (1)

« Oooh ! »

« Wek ! Aigoo ! J-Je suis vraiment en train de mourir…! »

Les hommes vomirent tout ce qu’ils avaient dans le ventre et s’enfuirent rapidement.

Après avoir évacué les verres qu’ils venaient de boire, ils s’étaient enfin rendus compte d’à quel point ils étaient ridicules.

« Merci. Merci de m’avoir aidée à leur échapper. » dit la jeune femme en s’inclinant respectueusement devant Kang-Jun.

Kang-Jun écarquilla les yeux de surprise.

Maintenant qu’il avait le temps de la regarder, il se rendait compte que cette femme était extraordinairement belle. Des joyaux à la place des yeux et des cheveux brillants, des lèvres humides et roses juste en dessous de son nez ! Une silhouette aux courbes parfaites !

Ce n’était pas étonnant que les ivrognes aient perdu leur bon sens en la voyant passer.

Mais ce n’était pas important pour le moment.

« Je n’ai rien fait. Peu importe, je suis assez occupé. »

« Attendez une seconde. Laissez moi vous payer un café pour votre aide… »

« Ce n’est pas la peine. Soyez prudente à partir de maintenant. Beaucoup de gens se transforment en chien après avoir bu la nuit… »

Après avoir dit cela, Kang-Jun s’en alla sans se retourner.

La femme, qui s’appelait Yoo Seo-Rin le regarda fixement avec une expression étrange sur le visage. Elle avait remercié Kang-Jun pour le courage dont il venait de faire preuve mais elle était surprise qu’il ai refusé le café proposé par une femme aussi belle qu’elle. Il s’en était allé comme si de rien n’était.

« Une personne inhabituelle. »

Yoo Seo-Rin regarda Kang-Jun qui s’en allait en boitant.

De son côté, Kang-Jun marchait aussi rapidement qu’il pouvait.

En fait, il était en train de se lamenter, c’était une rare occasion de prendre un café avec une véritable beauté. Malheureusement, ce soir il était occupé.

« J’ai besoin de rassembler rapidement cette énergie noire pour ouvrir la porte vers Hwanmong. »

S’il pouvait ouvrir la porte vers Hwanmong alors il aurait terminé la première mission. Il pourrait aussi commencer à augmenter son niveau, ce qui était le plus important pour lui pour le moment.

Pendant combien de temps marcha-il en y pensant ?

« Cet endroit est…? »

Il était dans un parc et quelque chose attira l’œil de Kang-Jun.

Des lycéens semblaient être en train de se battre. Non, c’était trop inégal pour appeler ça un combat.

(TLT : je vous passe les bruits de lycéens en train de se battre, remerciez-moi…)

Trois garçons étaient entourés par une dizaine de personnes et semblaient être dans une situation sérieuse au premier regard.

« Oy, qu’est ce que vous êtes en train de faire ? » cria Kang-Jun.

Il n’était en réalité pas facile d’intervenir dans des combats de jeunes voyous. Les adultes qui tentaient d’intervenir seraient méchamment tabassés ou même tués.

Ainsi, Kang-Jun n’aurait pas appelé la police même si ses deux jambes avaient été en parfait état. Évidemment, c’est ce qu’il aurait fait hier, aujourd’hui les choses étaient différentes… ***

« Arrêtez-moi ça tout de suite ! »

Quelques lycéens se retournèrent et regardèrent méchamment Kang-Jun.

« Qu’est-ce qu’il raconte ? »

« Il est fou ? »

Ils étaient incrédules quand ils se rendirent compte que Kang-Jun était seul.

« Hey, hyung ! Juste vas t’en. »

« Ce salaud ! À se mêler de nos affaires, il se prend pour qui ? »

« Si tu ne veux pas te faire frapper alors dégage ! »

« Kik ! Regardez-moi sa jambe qui pend, qu’est ce qu’il s’imagine qu’il va faire ? »

« Eh, c’est juste un handicapé ! »

Kang-Jun se crispa à ce moment-là. Ces gars là cherchaient sérieusement les ennuis.

Cependant, il n’avait aucune intention de se battre.

Non.

Il ne pouvait pas juste s’occuper d’une ou deux personnes à la fois. S’il le faisait, il mettrait une éternité à rassembler l’énergie noire nécessaire pour remplir sa mission.

La mission était tout ce dont il se préoccupait. Kang-Jun fit preuve d’une patience surhumaine et se retint de répondre.

Ses yeux brillèrent un instant.

Les étudiants en train de rire cessèrent subitement de parler ou de bouger, comme s’ils avaient tous étés frappés par un éclair.

« … ! »

« …! »

Le parc était tout d’un coup devenu silencieux. Leurs visages étaient devenus pâles.

Que s’était-il passé ?

Ils n’arrivaient plus à bouger comme s’ils avaient été transformés en statue. Leurs bouches ne s’ouvraient plus. Langues et lèvres semblaient paralysées.

Cela leur causa une peur terrible. Ils avaient l’impression qu’ils seraient muets pour l’éternité. Ils étaient dans un état terrible où ils ne pouvaient plus boire ni manger.

Mais ce n’était pas tout.

Il ne voyaient plus rien. Rien n’était visible à part l’obscurité la plus complète. Il n’y avait pas le moindre bruit.

À la suite de l’attaque, l’ouïe et la vue des gens allaient se paralyser, découvrit Kang-Jun.

Pétrification ! Les jeunes avaient l’impression d’avoir été transformés en pierre.

Ah, comment pouvaient-ils vivre comme ça ? Ils préféreraient mourir.

Des larmes qui ne pouvaient couler se formèrent au coin de leurs yeux. Ils ne sentaient plus rien.

« Tsk »

Kang-Jun secoua la tête d’un air surpris.

Lui même ne s’y était pas attendu. Il les avait juste maudits afin qu’ils arrêtent de jurer, il ne savait pas que cela les rendrait muets.

Non, leurs corps entier avait été paralysé. L’énergie noire semblait être devenue beaucoup plus forte, par rapport à quand il l’avait absorbée à partir des ivrognes de tout à l’heure.

(C’est une sorte de coup critique, peut-être ?)

Si cela continuait il n’aurait même pas besoin de la sphère punitive. Peut-être qu’ils allaient vraiment mourir ?

Non, impossible. Dans les jeux, la paralysie était toujours temporaire.

C’était son intuition. Ses instincts le lui disaient. C’était comme s’il avait absorbé des connaissances étranges en même temps qu’il avait absorbé de l’énergie noire.

Autrement dit, la magie noire instillait de la peur mais ne causait aucun véritable dommage !

[Énergie noire 53/100]

[Remplir la barre d’énergie causera l’ouverture de la porte vers Hwanmong.]

Grâce à l’énergie absorbée de 13 personnes, il était désormais à la moitié de son objectif.

« Ohhh ! »

« Je-je peux parler ! »

« Mon corps peut bouger ! »

« Ah ! Je peux voir à nouveau ! »

Les étudiants paralysés commencèrent à bouger à nouveau. Cependant, ils se mirent à paniquer en regardant Kang-Jun, comme s’ils étaient en train de regarder un fantôme ou un monstre.

C’était une réaction naturelle.

Kang-Jun les observa et dit :

« Pourquoi est-ce que vous martyrisez les autres ? Et pourquoi est-ce que vous m’insultez ? Vous êtes sûrs que vous n’avez peur de rien dans ce monde ? »

« J-J’avais tort. »

« Je ne recommencerais pas. »

Les étudiants reculèrent et répondirent rapidement. Ils étaient tellement intimidés qu’ils avaient du mal à se tenir debout en face de Kang-Jun. Il ne savait même pas s’ils avaient entendu ce qu’il venait de dire où s’ils s’excusaient instinctivement. Est-ce que leur donner une leçon leur ferait du bien ?

« Toi, 112 ! Et toi, à côté, 119 ! Appelle-les ! »

« Huh ? »

« Appelle-les maintenant ! Tu ne comprends pas ce que je te dis ? »

« Ah, oui, bien sûr ! »

Ils étaient clairement plus effrayés par Kang-Jun que par la police et ils se sentirent rassurés quand il leur ordonna de les appeler. Il leur semblait même que se faire attraper par la police était une bonne idée. Si seulement des policiers pouvaient apparaître soudainement…

« Dites à la police ce qu’il s’est passé quand ils arriveront. »

« Oui. »

« Je vérifierais. Si vous mentez alors je vous plongerais dans l’état de tout à l’heure de façon permanente. Vous avez bien compris ? »

« Compris, oui ! » 

Kang-Jun les regarda une dernière fois et quitta le parc.

Une centaine de mètres plus loin, il entendit le son d’une sirène de police. Il entendit aussi le son des véhicules d’urgence du 119.

(Ils s’en occuperont.)

Kang-Jun avait terminé ce qu’il devait faire.

La police et le 119 s’occuperaient du reste. Ils étaient là pour s’occuper des cas comme ça, après tout.

***** TLT : Okey alors là je suis sérieusement vénère, comment est-ce que ce con ose justifier le fait qu’il n’appelle pas la police ? Ça n’a aucun sens, personne ne lui demande de jouer aux héros mais il n’essaye même pas de les prévenir ? Pareil pour quand il voit des filles se faire harceler, il décide que c’est pas si grave que ça, que prévenir la police rendra l’histoire plus grave… Et le truc c’est que c’est pas juste un personnage de fiction là, c’est l’opinion de l’auteur et donc très certainement de la majorité des Coréens, c’est vraiment, vraiment, vraiment incroyable/insupportable/hallucinant… Les asiatiques de manière générale sont hyper bizarres là dessus, je sais pas si vous savez mais y’a une étude qui montre qu’une énorme majorité des femmes japonaises qui se font agresser ou violer préfèrent ne pas porter plainte à cause de la honte, parce qu’il y a une énorme pression sociale et qu’elles se feront « mépriser » par le reste de la société ensuite… Ya des trucs où ils m’énervent. Bref.

Tiens d’ailleurs, ça me fait penser au film 38 témoins, allez voir, c’est marrant.

Chapitre Précédent | Index | Chapitre Suivant

Publicités

14 réflexions sur “Chapitre 6 de Dimensional Sovereign

    • Mais on lui demande même pas de faire le courageux et de les sauver lui-même, mais ce qui me rend fou c’est ue le mec trouve normal/justifié de pas appeler la police! 😡😡😡😡

      J'aime

      • Bah justement il est normal d’avoir peur a ce point, peut etre il s’est dit autant ils m’ont vu je peux pas appeler la police ils vont me retrouver et me defoncer.

        Aimé par 1 personne

      • Bah moi j’y peut rien je t’ai expliquer leur logique moi j’aurais appeler les flics et apres j’y serais peut etre aller sa depend du nombre . (jpeux gerer dix mais pas vingt.. x) )

        Aimé par 1 personne

      • Ouais nan, moi je vais pas prétendre à priori si je me trouvais dans une situation pareille je pense pas que j’interviendrai, enfin je sais pas ça m’est jamais arrivé. Mais de là à faire comme si je n’avais rien vu…
        Enfin bref, pas grave, on va se concentrer sur le novel et ce sera très bien 😉

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s