WDDG 3

Chapitre 3 : Xue Xianxian

Chen Xiang était assis sur le sol jambes croisées et concentrait son pouvoir spirituelle pour préparer le transfert des Veines Spirituelles Divines.

Bai Youyou et Su Meiyao pressèrent leur deux délicates mains sur le ventre de Chen Xiang. De Leurs mains sortirent deux brouillard Blanc et Noir. Le noir était la Veine Spirituelle Divine Yin de Bai Youyou tandis que le blanc était la Veine Spirituelle Divine Yang de Su Meiyao. Tous deux avaient un aspect Mystique.

Dans le corps de Chen Xiang apparurent des vagues de flux Blanc et Noir se répandant aux hasards à travers les muscles, les os et les méridiens. Comme les flux circulaient, son corps commença à se renforcer lentement, vague après vague, et enfin, le Qi Noir et Blanc se rassemblèrent dans son Datian formant un diagramme Tai Chi Yin Yang. C’était les Veines Spirituelles Divines Yin et Yang.

Su Meiyao et Bai Youyou virent que la fusion des Veines Spirituelles avec Chen Xian était un succès, elles ne pouvaient pas aider mais elles étaient très excitées. A la base elles pensaient que le processus de fusion des Veines Spirituelles Divines Yin et Yang serait très difficile. Pour elles c’était une expérience, elles ne savaient donc pas ce qu’il se passerait, mais elles ne s’attendaient certainement pas à ce qu’elle soit réussie.

Su Meiyao et Bai Youyou rétractèrent lentement leurs mains et regardèrent la brume blanche et noir commencer à se renforcer dans Chen Xiang. Les deux avaient une expression complexe et surprise sur leur visage. Selon les connaissances des deux sœurs, il n’y avait jamais eu une seule personne ayant à la fois la Veine Spirituelle Divine du Yin et la Veine Spirituelle Divine du Yang. A ce moment-là, elles réalisèrent que ce gosse, s’il cultivait avec diligence, il serait un jour un maître incomparable.

Chen Xiang ouvrit lentement ses yeux. II ne s’était jamais senti aussi bien et fort dans sa vie. « C’est donc une Veine Spirituelles Divine. Ah, je me sens si bien ! Plus tard, je serais capable d’entrer dans le Vrai Domaine Martial Mortel ! » Chen Xiang était un peu excité, et un sourire étrange et démoniaque apparut sur son visage, l’air très mauvais par rapport à son apparence précédente qui était simple et honnête. Cela emplit d’inquiétude le cœur des deux sœurs.

Dans ce monde de cultivateurs, le Domaine Martial Mortel était divisé en dix étapes : Raffinage du Qi, Trempe Corporelle, Trempe Martial, Ouverture de Veine, Vrai Qi, Sens Divin, Vrai Aura, Puissance Divine, Vraie Forme, et enfin Achèvement.

Au-dessus de Domaine Spirituel Martial ce trouvait le Vrai Domaine Spirituel Martial. C’était le rêve de beaucoup de cultivateur que d’atteindre ce Domaine. Après avoir atteint ce Domaine, ils seraient emplis d’une force écrasante et leur durée de vie serait prolongée d’un millier d’année.

Chen Xiang était actuellement au 3e niveau du Domaine Martial Mortel, le stade Trempe Martial. Pendant longtemps il fut incapable d’entrer dans le 4e Domaine Martial Mortel, le stade de l’ouverture de Veine.

« Vrai Domaine Martial ? Cela ferait honte à la Veine Spirituelle Divine » dit Bai avec dédain.

Su Meiyao regarda Chen Xiang avec un regard sérieux « Tu as les Veines Spirituelles Divines Yin et Yang, tes perspectives sont plus grandes : Dans ce monde la puissance n’a jamais cessé d’évoluer. Il y a beaucoup de mondes différents. Tu es actuellement dans le Chenwu Mainland, et c’est seulement une petite partie du monde mortel. »

« Rappelle-toi du contrat ! tu dois nous aider à restaurer notre force ! Ce n’est pas une simple affaire ! »

Chen Xiang hocha la tête à plusieurs reprises et dit : « Tant que je suis vivant, je ferais tout ce que je peux pour remplir le contrat et restaurer votre forces, mes sœurs. »

Bay Youyou hocha la tête avec satisfaction « La façon la plus rapide pour restaurer notre force est d’utiliser des pilules avec un classement très élevé ! Une fois notre force rétablie, le contrat prendra fin. A ce moment-là nous serons en mesure de prendre notre revanche. »

Chen Xiang se sentait un peu perdu, mais si les deux beautés restaient à ses côtés, ça sera certainement une chose réjouissante. Su Meiyao enleva un anneau de ses beaux cheveux et le jeta vers Chen Xiang en disant : « Mets une goutte de sang dessus et il te reconnaitra comme son propriétaire. Cette bague est similaire à une poche de rangement, mets ma grande sœur et moi dedans, à ce moment, tu pourras remonter ! Tu ne devrais pas rester ici plus longtemps, cet endroit est fréquemment visité par les bêtes démoniaques. »

Chen Xiang établit un contrat en mettant du sang sur l’anneau. L’espace intérieur de l’anneau était très petit, mais, selon les connaissances de Chen Xiang, les légendaires anneaux de stockage devraient avoir un espace de stockage aussi vaste que la mer.

On pouvait même placer des créatures vivantes dans cet anneau de stockage ! Chen Xiang en était émerveillé. Des bourses de stockage commune étaient très rares et étaient distribuées par les sectes dans les montagnes immortelles. Elles avaient beau être rares, ces bourses ne pouvaient certainement pas contenir de créature vivante à l’intérieur.

En accord avec les mots de Su Meiyao, il plaça les deux femmes dans l’anneau de stockage. Quand il plaça l’anneau sur son doigt, il devint invisible ce qui rendit Chen Xiang encore plus admiratif.

Il mangea la pilule donnée par son père et une fois son endurance rechargée, il commença l’escalade de la falaise laissant l’abîme empli de Qi de mort sous lui. Pour lui, ce fut un défi très difficile. Escalader la falaise faisait déprimer Chen Xiang parce qu’il n’était pas en mesure de voir quoi que ce soit, la raison était le Qi noir de mort, ce qui avait également augmenté la difficulté de l’ascension.

Après une longue et dure journée d’escalade Chen Xiang atteint finalement le sommet. Maintenant qu’il avait atteint le sommet, il se rendit compte que ce n’était pas si difficile grâce aux Veines Spirituelles Divines. Pendant qu’il montait son corps absorbait de grandes quantités de Qi spirituelles qui éliminaient la fatigue et le rendit aussi énergique qu’un dragon et féroce comme un tigre durant toute la montée.

Après que Chen Xiang aie retrouvé ses repères, il entama son chemin de retour vers la ville de Wuhu.

Bien qu’il ne fut pas en mesure de voir Bai Youyou et Su Meiyao à l’intérieur de l’anneau, il était encore capable de les détecter.

« Mes sœurs, quand allez-vous m’enseigner ces exercices divins et démoniaques ? » Chen Xiang demanda patiemment, il était très curieux au sujet de ces exercices.

« Ton corps est trop faible pour le moment, tu ne seras pas en mesure de résister aux exercices démoniaques. » dit Bai Youyou d’une voix glaciale.

Su Meiyao dit : « Tu ne peux pas pratiquer les exercices divins n’importe quand, tu devrais d’abord rentrer chez toi. Je prévois aussi de t’enseigner l’alchimie. »

Dans son cœur Chen Xiang était ravi et commença à courir aussi vite que possible.

Dans la partie Sud de l’Empire Martial Sud, la ville de Wohu avec une population d’un million de personnes était assez grande et prospère. C’était aussi le lieu où de célèbres familles d’arts martiaux vivaient, la famille Chen n’y faisait pas exception!

La famille Chen avait plusieurs milliers d’années d’histoire, même maintenant leur force était assez redoutable. Avec un très riche patrimoine, ils ont pu survivre pendant plusieurs milliers d’années ce qui prouvait leur force.

La famille Chen était très riche à l’intérieur de la ville de Wohu, ils étaient la force économique la plus puissante. La villa de la famille Chen occupe plusieurs milliers d’acres de terrain et avait un nombre incalculable de cours et de jardins. Elle était entourée par des montagnes et des rivières de sorte que même si quelqu’un voulait se faufiler, il se perdait.

Tianhu Park, tout le monde pouvait deviner que ce manoir appartenait à Chen Tianhu, en tant que membre important de la famille Chen la possession d’une immense maison était une chose normale.

« Père, je suis revenu ! » Chen Xiang était revenu et se précipita dans la bibliothèque car il savait que son père était toujours là.

Chen Tianhu se mit à rire et dit : « Toi morveux puant ! Tu es enfin revenu. Sais-tu qu’il y a une petite beauté ici qui t’attends ? Te rappelles-tu de la petite fille de la famille Xue ? Ta petite femme ? »

Chen Xiang avait le front plissé, dans son esprit, il y avait une jolie petite fille, avec la peau comme le jade avec qui il avait joué quand il avait seulement cinq ou six ans.

« Père … tu parles de Xue Xianxian ? » demanda Chen Xiang, se souvenant de la fille de la famille Xue. Elle était venue visiter la famille Chen quand elle était petite. A cette époque, elle et Chen Xiang avaient joué toute la journée et ils avaient passé un très bon moment, plus tard leur famille leur avait arrangé un mariage.

Chen Tianhu hocha la tête « Oui, cette petite fille est dans la villa, quand tu venais de partir à la recherche de plantes, elle est venue me voir pour me supplier de lui permettre de te voir. »

Chen Tianhu sourit et regarda par la fenêtre quand il dit cela, Chen Xiang suivit son regard et vit une jeune fille avec la peau comme le jade marchant dans la cour extérieure.

La jeune fille avait de longs cheveux et une robe blanche recouvrant tout son corps, elle était ornée d’ornement d’or brillants. Voyant la tenue de la jeune fille, qui ressemblait à celle d’une fée, Chen Xiang ne put s’empêcher d’être étourdi par sa beauté. Cette fille était âgée de quatorze ou quinze ans, sa peau était blanche comme la neige lui donnant une belle apparence et rendant incapable aux gens de détourner leur regard d’elle.

Quand la fille vit Chen Xiang à travers la fenêtre, son beau visage s’emplit de joie. Elle cria de manière charmante « Frère Xiao Xiang ! »

Le son de sa voix était doux et vivant, capable de captiver l’âme d’une personne. Chen Xiang admit que bien que cette fille soit plus jeune, que ce soit le tempérament ou l’apparence, elle pourrait tenir tête aux deux beautés à l’intérieur de l’anneau. Sans parler que cette fille ne s’était pas encore pleinement développé.

Chen Xiang avala sa salive et riant d’un rire sec dit : « Ceci sont vraiment les dix-huit changements d’une femme adulte [1] ! Je ne pense pas que cette petite fille va se transformer en une fée. »

Cette fille était la fille céleste bien aimée de la famille Xue, Xue Xianxian.

« Cette fille est ma fiancée ?! » Chen Xiang pleura d’excitation dans son cœur.

S’il l’avait su avant, le cœur de Chen Xiang se serait serré car il ne possédait pas de Veine Spirituelle. Mais maintenant, il avait les Veines Spirituelles Divines Yin et Yang ! Avec un peu de temps, atteindre le niveau du pinacle des arts martiaux n’était plus un fantasme.

Xue Xianxian sourit légèrement, de petites fossettes émergèrent sur ses charmantes joues ce qui avait distrait Chen Xiang.

Chen Tianhu rit et tapota l’épaule de Chen Xyang en disant : « Vous pouvez rattraper le temps perdu. » Chen Xiang en riant courut hors de la bibliothèque en toute hâte.

En entrant dans la cour Chen Xiang saisit les belles et douces mains de Xue Xianxian puis la conduit rapidement hors de la vue de son père, comme s’ils allaient faire de mauvaises choses sur le petit temps.

Chen Xiang ainsi que la petite fée venue dans sa maison rendirent envieux beaucoup d’autres enfants de la famille Chen.

« Xianxian combien de temps restes-tu dans la famille Chen ? » Demanda Chen Xiang en riant et en serrant les fossettes mignonnes de Xue Xianxian.

Xue Xiaxian, avec un sourire, dit doucement : « frère Xiao Xiang, mon père et moi-même sommes venu à la ville de Wohu pour vous parler, on ne restera pas très longtemps. »

Pendant l’enfance Xue Xianxian avait une maladie étrange et était venue à la ville de Wohu pour une cure, à cette époque Xue Xianxian était faible, mince et frêle, dans la famille Chen et Xue, elle a souvent été victime d’intimidation. Seul Chen Xiang avait pris soin et jouait avec elle.

Pendant ce temps, il l’a rendu vraiment heureuse. Il l’encouragea également à être forte pour combattre sa maladie, il lui donna également quelques précieuses pilules.

Ces choses avaient été gravées dans le cœur de Xue Xianxian et même si Chen Xiang ne possédait pas de Veine Spirituelle et donc pas d’avenir dans les arts martiaux, elle décida quand même de se marier avec lui.

Chen Xiang était perdu. Il aimait lui aussi beaucoup Xue Xianxian. Quand ils étaient enfants, les deux familles savaient que Chen Xiang n’avait pas de Veine Spirituelle, de ce fait, Chen Xiang n’avait pas de partenaire de jeu. Par conséquent, lui et Xue Xianxian était comme deux moitié d’une même pomme.

« Frère Xiao Xiang, ma famille m’a demandé d’annuler le mariage, mais je ne suis pas d’accord, ils m’ont fait aller voir la famille Yao pour rencontrer leur petit génie de l’alchimie. » Xue Xianxian vit le changement de teint de Chen Xiang et dit avec un petit rire : « Rassure-toi, je préférerai mourir que de me marier avec ce morveux de la famille Yao. J’ai aussi entendu dire qu’il avait un très mauvais caractère. »

Dans l’ensemble de l’Empire Martial Sud, Xue Xianxian était considérée comme une génie parmi les génies, avec sa culture au niveau 6 du Domaine Martial Mortel en ayant seulement quatorze ans. D’autre part, la famille Yao avait aussi un génie de seize ans qui était en mesure de raffiner des pilules. Dans les yeux de chacun, ils étaient la définition d’un couple parfait.

Chen Xiang était très calme. Il avait maintenant les Veines Spirituelles Divines Yin et Yang ainsi que deux tutrices redoutables bien que non identifié. Il avait maintenant la certitude que dans un court laps de temps il pouvait rattraper ce jeune alchimiste de la famille Yao.

Chen Xiang sourit en touchant les charmantes joues de Xue Xianxian et dit : « Xianxian va à la famille Yao et dit leur que tu as déjà un fiancé, s’il refuse toujours de l’accepter, dit leur de venir me défier. »

Voir Chen Xiang être si confiant rendit Xue Xianxian très heureuse. En se tenant sur ses orteils elle embrassa Chen Xiang sur ses lèvres puis baissa la tête et dit : « Frère Xiao Xiang, tu dois devenir plus fort, je suis inquiète que ma famille n’hésitera pas à briser notre couple. »

Xue Xianxian se déplaça gracieusement à travers la cour, comme une hirondelle, ses mouvements agiles et élégants rendaient fou Chen Xiang. Dans son esprit l’image de Xue Xianxian l’embrassant sur les lèvres apparut.

Chen Xiang lécha ses lèvres et avec un grand sourire dit : « Cette petite fille a beaucoup grandi. »

[1] (女大十八变) littéralement :  Les dix-huit changements d’une femme adulte. Signification = Tous les changements par lesquels passent une fille quand elle se transforme en femme.

Publicités

11 réflexions sur “WDDG 3

  1. Ça a l’air d’être prometteur tout ça 😀 , merci pour le chapitre ☆

    Ps: je crois qu’il y a une erreur a « Chen Xiang était perdu. Il aimait lui aussi beaucoup Chen Xiang. »

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s