EAA Chapitre 1

Chapitre 1 – Le déchet

Au manoir Mu.

Le coucher de soleil brillait dans l’arrière cour et les feuilles le réfléchissaient en de faibles lueurs. Les soirs ici étaient si tranquilles qu’on aurait cru que seul le doux bruissement des feuilles dans le vent pouvait être entendu.

« Votre Altesse, pensez-vous que ce que nous sommes en train de faire soit vraiment approprié ? Après  tout, vous êtes toujours fiancé à ma sœur aînée. » La jeune fille rougit et leva timidement la tête, son corps d’albâtre allongé sur le torse bien bâti de l’homme. « Si ma grande sœur venait à découvrir notre relation… »

“Est-ce que tu fais référence à ce déchet inutile?” L’homme fronça les sourcils, une action qui entachait sa belle apparence, et le dédain transparaissait dans sa réponse à la jeune fille. « Quand nous sommes ensemble, tu ne dois pas mentionner cette fille repoussante. En ce qui concerne nos fiançailles, elles ne représentent rien pour moi, je les annulerai un jour. Comment un déchet comme elle pourrait être ma femme ?! Ting Er, fais moi confiance, je te donnerai une place légitime à mes côtés. Il n’y a que toi qui me sois compatible ! »

« Votre Altesse… » Mu Ting Er était émue, mais répondit encore avec difficulté, « Ne serait-ce pas trop injuste pour ma grande sœur ? Elle reste ma sœur ainée après tout. »

En entendant ces mots, l’homme resserra son étreinte autour d’elle en disant tendrement, « Ting Er, tu es trop gentille. C’est une chance pour elle de t’avoir comme sœur. Si elle s’entête à ne pas reconnaître tes bonnes intentions, ne me reproche pas de ne lui montrer aucune pitié. »

Mu Ting Er avait les yeux embués tandis qu’elle reposait sa tête sur la poitrine de l’homme, mais en même temps ses lèvres s’étaient fendues d’un rictus involontaire. Son plan était un succès.

A ce moment, ils entendirent un cri perçant.

« Ah ! Vous deux… Vous… »

Mu Ru Yue recouvrit fermement sa bouche de ses mains en regardant avec incrédulité l’adultère devant ses yeux. Le couple avait été surpris complètement nu. Des larmes lui échappèrent de manière incontrôlable. A cet instant, son cœur semblait avoir été transpercé brutalement.

L’homme fronça les sourcils et utilisa un morceau de tissu à côté de lui pour recouvrir leurs corps. Il regarda Mu Ru Yue d’un mauvais œil, exprimant une frustration et un dégout non dissimulé.

« Je t’ai dit il y a longtemps déjà de rester hors de ma vue ! Maintenant tu nous as même dérangé Ting Er et moi. Si tu n’étais pas une fille de la famille Mu, tu ne vivrais pas pour voir un autre jour ! »

Voyant l’homme qui protégeait Mu Ting Er dans son étreinte, Mu Ru Yue se mordit les lèvres, ses yeux rougis par les larmes de chagrin.

Ses mots étaient semblables à des lames acérés qui lui perçaient impitoyablement le cœur, lui faisant ressentir tant de souffrance qu’elle ne voulait plus continuer à vivre.

‘Ainsi, en son cœur, je ne suis qu’une personne insignifiante. Alors pourquoi m’avoir traitée avec tant de tendresse quand je n’avais pas encore 5 ans ? Si ce n’était pour cette tendresse, je n’aurais pas été attiré par lui, incapable de garder mes distances.’

Cependant, après avoir eu son talent inné testé quand elle avait 5 ans, elle avait découvert que tous ses muscles et ses méridiens étaient bloqués, faisant d’elle un déchet incapable de cultiver. Toute sa tendresse l’avait alors quittée.

“Tais-toi!”

Le cri soudain effraya Mu Ru Yue. Elle ignorait ce qu’elle avait pu dire de mal, et lui rendit donc son regard avec un sentiment de souffrance. Son visage était devenu blême.

Ye Tian Feng regarda avec dédain la jeune fille éplorée qui se tenait devant lui et ricana, « Mu Ru Yue, qu’as-tu qui puisse être comparé à Ting Er ? Tu ne mérites même pas d’être comparée à ses chaussures ! »

« Votre Altesse… » Mu Ting Er retint précipitamment Ye Tian Feng. “Votre Altesse, s’il vous plait arrêtez.  C’est ma faute. Je n’aurais pas du… Je n’aurais pas du être d’accord avec Votre Altesse. Ting Er a toujours pensé que notre amour aurait la bénédiction de tous, mais j’avais oublié que ma grande sœur était profondément amoureuse de vous. Votre Altesse, je vous en supplie, cessez de blesser ma grande sœur. C’est une gentille fille… »

La seule larme qui coula le long de la courbe délicate de son joli visage fit souffrir Ye Tian Feng.

Le lien vers la traduction en anglais 🙂

EAA Chapitre 2

Publicités

12 réflexions sur “EAA Chapitre 1

  1. Oui en fait le mot en chinois est un peu « fourre tout » mais en vrai ça serait plutôt « consort » mais j’ai laissais le titre de Miki il sonne bien 🙂

    J'aime

  2. depuis que je suis tombé dessus j attend tous les jour que minuit arrive qu il sorte son chapitre surtout avec ce qui arrive en ce moment ‘le retour en pleine geule »

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s