EAA Chapitre 4

Chapitre 4 – Les plans

“Effrontée ! » L’homme d’âge mûr serra fermement le poing, les veines de ses tempes apparentes. Il la regardait d’un œil que l’on ne montrerait qu’à un ennemi avec lequel toute réconciliation serait impossible. « Ting Er est ma fille. Comment oses-tu l’embarrasser de cette manière ? »

Il semblait que dans son cœur ; seules Mu Ting Er et Mu Yi Xue étaient ses filles. Tandis que Mu Ru Yue n’était qu’une enfant illégitime qui était en train d’insulter sa précieuse fille.

« Père, laissons cela, » déclara Mu Ting Er en tenant le bras de l’homme d’âge mûr, se mordant les lèvres tandis qu’elle secouait la tête. « Je sais que je ne suis qu’une fille adoptée de la famille Mu. Je ne souhaite rien d’autre que votre affection, père, depuis que j’ai perdu mon père biologique quand j’étais enfant. »

L’homme d’âge mûr poussa un grand soupir. « Ting Er, quand ton père est mort après avoir sauvé ma mère, j’ai juré que je te traiterai comme ma fille biologique. Comment pourrais-je laisser qui que ce soit te blesser ? »

Il avait dit ces mots tout en fusillant Mu Ru Yue d’un regard noir.

Il était évident que la personne à qui il faisait référence était Mu Ru Yue…

« Père, le Prince Héritier est encore là, » Mu Ting Er chuchota, la tête baissée.

Comme précédemment, personne ne remarqua son air narquois.

Elle n’agissait définitivement pas dans le but d’obtenir le pardon de Mu Ru Yue. Son comportement était dû au fait que Son Altesse aimait les filles compatissantes. C’était grâce à cela qu’il était tombé amoureux d’elle.

« Hehe ! Votre Altesse, je me ridiculise devant vous, » l’homme d’âge mûr s’excusa, joignant ses  mains, puis déplaça son regard de nouveau sur Mu Ru Yue. En fronçant les sourcils, il dit froidement, « Pourquoi restes-tu plantée là ? Fiche le camp rapidement ! A l’avenir, si tu oses rôder par ici et interrompre à nouveau les moments que partagent ensemble Son Altesse et Ting Er, je te briserai les jambes ! »

Une lueur froide étincela dans les yeux de Mu Ru Yue. Mais puisqu’elle venait juste d’arriver sur ce continent, elle décida de prendre le temps de digérer les informations d’abord, donc elle rentra calmement dans les quartiers dont elle avait le souvenir, mais seulement après avoir jeté un regard à glacer le sang à son père, Mu Qing.

Mu Qing était étonné. Sa fille possédait-elle vraiment ce type de regard ? Il n’y apporta que peu d’importance, se tournant vers Ye Tian Feng. « Votre Altesse, Ting Er est une jeune fille non mariée, mais elle vous a donné son innocence. J’ignore quand Votre Altesse annulera les fiançailles avec ce déchet et épousera Ting Er… »

Les nobles sourcils de Ye Tian Feng se froncèrent avant de répondre après un court instant, « Maître de la famille Mu, Ting Er deviendra l’épouse principale de moi, le Prince Héritier, et ce quoi qu’il en coûte. Pour l’instant je ne peux pas dire à mon Royal Grand-père que j’ai déjà eu des relations intimes avec Ting Er. Sinon, connaissant mon Royal Grand-père, il ne donnerait à Ting Er qu’un statut de concubine pour avoir commis un tel acte avant le mariage. Si cela advenait, j’aurais l’impression d’avoir lésé Ting Er en ne lui donnant que le statut d’une simple concubine. »

Sa Ting Er était si belle et remarquable. Qui d’autre qu’elle serait digne d’obtenir le statut de son épouse principale.

« Dans ce cas, quels sont vos plans Votre Altesse ? »

« Dans quelques mois, il y aura un grand Tournoi Martial dans la Cité Royale. Actuellement, Ting Er est au Troisième Degré de la Pratique Martiale. Il n’y aura pas beaucoup de jeunes compétiteurs qui pourront la battre. Si elle sort victorieuse, mon Royal Grand-père aura un tout nouveau niveau de respect pour elle. A ce moment, je la présenterai à mon maître martial. Mon Royal Grand-père ne peut pas négliger les mots de mon maître, étant donné qu’il est un alchimiste. »

Alchimiste…

Mu Qing retint son souffle tandis que ses yeux s’illuminaient.

Puisque les choses rares étaient précieuses, à cause du manque d’alchimiste, chacun d’eux avait un statut important à travers le continent. Si quelqu’un venait à se lier d’amitié avec un alchimiste, ils n’auraient pas besoin de s’appesantir sur la façon d’obtenir des pilules médicinales à l’avenir.

« Votre Altesse, ne vous inquiétez pas. Ting Er sortira à coup sur victorieuse de ce Grand Tournoi Martial. Hehe ! Comme vous l’avez mentionné, le nombre de talents qui pourraient surpasser Ting Er dans la Cité Royale est parfaitement négligeable. »

Mu Qing sourit. Il avait entièrement confiance en la précieuse fille qu’il avait élevée pendant presque 10 ans.

EAA Chapitre 3

EAA Chapitre 5

Publicités

9 réflexions sur “EAA Chapitre 4

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s