EAA Chapitre 7

Chapitre 7 – Le contrat Maître/esclave

« Petite fille, es-tu celle qui m’a libéré ? » Les sourcils de l’homme se haussèrent tandis que ses lèvres dessinaient un faux sourire à l’attention de Mu Ru Yue. « Vu que tu as aidé mon illustre personne à regagner sa liberté, je ne te tuerai pas. Tu es libre de partir. »

D’un geste de la main, un courant d’air fut libéré des manches de l’homme. Tout à coup, son expression changea alors que son corps libéra une aura tyrannique.

« Qui ? Qui a formé un contrat avec moi ?! En plus c’est ce type de contrat affreux entre maître et esclave ! Qui a fait ça ?! »

Dans un contrat de maître et esclave, pour toute sa vie, la partie contrainte ne pourra pas aller à l’encontre de son propriétaire avec qui le contrat a été signé. Dans le cas contraire, il serait envoyé en enfer, incapable de se réincarner pour l’éternité.

Ses yeux sombres et autoritaires se rétrécirent légèrement tandis qu’il déplaçait son regard sur Mu Ru Yue. De la fureur brillait dans yeux quand il cria, « Es-tu celle qui m’a asservit ?! Non. Vu tes capacités, tu n’en n’aurais pas la force ! Se pourrait-il… »

Il tourna son regard vers le Livre de l’Alchimie qui était calmement posé dans les mains de Mu Ru Yue. Il grinça des dents, car ce livre l’avait non seulement gardé prisonnier pendant tant d’années, il avait aussi aidé cette fille à sceller un contrat avec lui avec succès.

(J’ai enfin retrouvé ma liberté, mais seulement pour qu’elle me soit enlevée à nouveau par cet effroyable livre !)

Une fois qu’il aura récupéré ses pouvoirs, la première chose qu’il fera sera de détruire ce stupide livre.

« Qui es-tu ? » Mu Ru Yue, impassible, regardait l’homme beau et autoritaire qui se tenait devant elle avec un regard légèrement froid. De cet incident soudain, elle avait tiré deux conclusions.

Premièrement, sa réincarnation devait avoir quelque chose à voir avec ce Livre de l’Alchimie.

Deuxièmement, le Livre de l’Alchimie était originaire du Continent du Dieu de la Guerre et comment il était arrivé à Hua Xia était un mystère.

(Quoi qu’il en soit, puisque je suis déjà là, je devrais juste m’adapter à la situation. La chose la plus importante pour l’instant est d’accroître mes pouvoirs ! Le mode de vie ici, dans ce grand continent, est le même qu’à Hua Xia, où les experts sont respectés. Je ne peux continuer à vivre qu’en devenant plus forte. Tant que je vivrai, je trouverai un moyen de retourner à Hua Xia.)

Le beau visage de l’homme s’assombrit, semblable à l’expression de celui qui pensait s’être échappé de prison, tout ça pour se retrouver enfermer dans une autre. « Yan Jin, s’est mon nom. Il y a dix mille ans de cela, dès que mon nom était mentionné, d’innombrables imbéciles tremblaient de peur. Mais malheureusement, je suis tombé dans le piège d’un humain et ai été scellé dans un livre. Etant donné que mon emprisonnement a duré dix mille ans, seule une minorité de personne doit se souvenir de mon nom. »

« Qui était celui qui  t’a scellé ? » Mu Yu Rue demanda, le regard calme et réfléchi.

« Comment pourrais-je le savoir ? Si je savais quelle charogne m’a fait ça, je lui ferais regretter d’être né ! » Yan Jin grinça des dents avec haine. « C’est fâcheux mais pendant ce temps mon pouvoir s’est réduit de moitié et le reste de la force dans mon corps est instable. Autrement, même avec l’aide du Livre de l’Alchimie, il t’aurait été impossible de m’asservir. »

Réalisant qu’il était à nouveau tombé entre les griffes malveillantes de la race humaine, l’expression de Yan Jin se distordit.

« Enfin, je n’ai pas l’intention de te retenir. Si tu veux partir, tu es tout à fait libre de le faire. » Mu Ru yue descendit du lit et se servit une tasse de thé sans lui accorder un regard.

Yan Jin ne quittait pas la jeune fille des yeux, une lueur insondable dans le regard. Il marcha à grand pas jusqu’à Mu Ru Yue et s’assit face à elle. Un sourire au coin des lèvres il dit : « Je n’ai pas encore l’intention de partir. »

Ses pouvoirs actuels étaient trop instables et ne pouvaient se restaurer un peu plus vite qu’aux côtés de cette jeune fille. Donc Yan Jin, qui espérait retrouver ses pouvoirs au plus vite, décida de rester. Une fois qu’il aura récupéré tous ses pouvoirs, le contrat de maître et serviteur ne pourra plus le maintenir enchaîné très longtemps.

« Si tu veux rester, tu devras suivre deux de mes règles. » Mu Ru Yue goûta le thé amer avec élégance. Avec un léger haussement de sourcil, elle continua, « Tout d’abord, je me moque de quelle ait pu être ton identité autrefois, mais chez moi, tu n’es pas autorisé à faire étalage de ton arrogance. Ensuite, mes ordres doivent être suivis sans la moindre réserve. Si tu es incapable de respecter ces règles, tu peux simplement partir. Je n’ai pas l’intention de garder à mes côtés des gens qui refusent de suivre mes ordres uniquement pour me poignarder dans le dos pendant une bataille. »

EAA Chapitre 6

EAA Chapitre 8

Publicités

13 réflexions sur “EAA Chapitre 7

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s