EAA Chapitre 9

Chapitre 9 – Est-il vraiment un idiot ou fait-il juste semblant?

L’apparence de ce jeune homme était si parfaite qu’on aurait cru que quand la lumière de la lune éclairait son visage, aucun défaut n’aurait pu y être trouvé. Il était semblable au chef d’œuvre du plus brillant des artistes, son visage étant si beau qu’il en devenait difficile pour qui que ce soit de détourner leur regard de lui.

Il portait un vêtement blanc immaculé, ses cheveux noirs comme de l’encre tombaient de manière désordonnée sur le visage de Mu Ru Yue, ses yeux étaient si clairs, comme s’ils avaient été épargnés de toute souillure et semblaient être d’un autre monde.

Le jeune homme n’avait aucune intention de se relever. Il renifla puis un sourire radieux se dessina sur son beau visage.

Il dit, « Grande sœur, tu sens vraiment bon. »

A cet instant, l’expression de Mu Ru Yue s’assombrit, et elle fusilla froidement du regard le jeune homme avachit sur elle. « Lève-toi ! »

Les yeux du jeune homme s’embuèrent immédiatement de larmes, se sentant lésé, il demanda pitoyablement, « Grande sœur, j’ai fait quelque chose de mal ? »

Mu Ru Yue ne savait pas pourquoi, mais quand elle vit l’expression peinée du beau jeune homme, cela lui rappela son petit frère de son ancienne vie, quelqu’un qu’elle protégerait à tout prix.

Son frère aimait utiliser ce type de regard innocent et blessé pour la regarder…

« Hehe! Cet idiot a vraiment sauté! »

Un rire moqueur résonna au dessus d’elle. Mu Ru Yue sentit clairement le corps du jeune homme se raidir, ses yeux embués de larmes. Cette apparence incroyablement pitoyable n’apaisa en rien la personne au dessus.

« Un idiot demeura toujours un idiot. Il ne pourra jamais changer de toute sa vie. »

Les vêtements brodés que portaient l’homme se tenant à la fenêtre lui donnaient une noble majesté. Il ouvrit son éventail pliant, un sourire léger et insouciant flottant sur son visage, il regardait les gens en dessous de lui avec dédain.

Mu Ru Yue plissa légèrement les yeux, et lança un regard noir à la personne se tenant sur elle. Agacée, elle demanda, « Pendant combien de temps comptes-tu rester couché sur moi ? »

Même si son regard était similaire à celui de son frère, Mu Ru Yue savait clairement que les deux n’étaient pas la même personne. Le jeune homme qui l’avait percuté était très séduisant. Sa beauté pouvait littéralement faire de lui un malfaiteur qui pouvait faire perdre la tête à n’importe qui, surtout avec ses deux yeux clairs, si innocents et attirants…

Après que le jeune homme se soit relevé, elle se remis également sur ses pieds, époussetant la saleté et la poussière sur elle avant de lever la tête pour regarder l’homme qui portait des vêtements brodés et avait des yeux langoureux.

A cet instant, l’homme vêtu de broderies regardait aussi Mu Ru Yue, qui se tenait à côté du beau jeune homme.

« Votre Altesse. »

Quand Ling Ying vit que la jeune fille osait utiliser un tel regard quand elle levait ses yeux sur son Altesse, un accès de fureur monta instantanément dans son cœur. Son Altesse avait un statut tellement noble, comment pouvait-elle le regarder de manière aussi impolie ?

Levant le bras pour retenir Lin Ying, les lèvres de Ye Yi Hua affichèrent un sourire enthousiaste. « Aujourd’hui, Ben Wang* a dupé cet idiot pour vérifier s’il était vraiment un idiot ou s’il faisait juste semblant. Pendant toutes ces années, je ne pouvais me sentir rassuré. Mais à juger par les évènements précédents, je peux confirmer qu’il est réellement un idiot. »

Ce genre d’idiot ne sera pas capable de m’affecter. Mais s’il avait vraiment fait semblant pendant toutes ces années, alors il causerait un contretemps majeur au plan méticuleux qu’il préparait depuis longtemps.

Après avoir légèrement plissé ses yeux langoureux plein d’intérêt, le sourire de Ye Yi Hua s’intensifia.

« Allons-y. »

Après avoir fermé son éventail pliant, Ye Yi Hua lança un ultime regard au jeune homme avant de se tourner et de disparaître de la fenêtre.

« Grande sœur, tu n’as pas peur de moi ? » Le jeune homme se mordit les lèvres, regardant tristement Mu Ru Yue avec des yeux si pures qu’ils n’avaient pas la moindre trace d’impureté en eux.

Mu Ru Yue haussa les sourcils alors qu’elle demandait : « Pourquoi devrais-je avoir peur de toi ? »

En entendant ses mots, le jeune homme baissa la tête en murmurant la raison derrière ses insécurités, « C’est parce que je suis un idiot que les servantes à mon service ont toujours peur. »

En voyant le corps frêle du jeune homme, Mu Ru Yue répondit, sans être ni froide ni chaleureuse, « C’est leur problème. Pour moi, il n’y a aucune différence entre les gens. »

*Ben Wang (本王) était utilisé par les princes pour faire référence à eux même.

EAA Chapitre 8

EAA Chapitre 10

Publicités

12 réflexions sur “EAA Chapitre 9

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s