LDK-5

Chapitre 5 – Nuo’er

Tang Wu Lin était clairement mécontent tandis qu’il sortait de l’enceinte de l’académie de la Montagne Rouge. La longue journée combinée aux événements majeurs avaient refroidi ses attentes.

Il avait grandi dans un foyer ordinaire, plein d’harmonie. La relation de ses parents était excellente, et ils l’aimaient de tout leur cœur. Même quand il faisait des erreurs, ils le corrigeraient sincèrement.

Cependant, aujourd’hui était la première fois qu’il rencontrait les « défis ». Parce que son [Ame Martial] était Bluesilver Grass, il était rejeté par les autres élèves. Pour rendre les problèmes pires, la professeure ne l’avait pas très bien traité non plus.

Durant l’après-midi, le professeur avait clairement consacré le moins de temps pour lui apprendre comment méditer.

« Mon [Ame Martiale] est-elle vraiment si mauvaise ? »  L’expression dépressive de Tang Wu Lin changea petit à petit en une expression d’entêtement. « Même si mon [Ame Martiale] n’est pas bien, je deviendrai définitivement un Soul Master important. Papa m’a dit auparavant, le succès est 99% d’effort et 1% de talent. Puisque mon [Ame Martiale] n’est pas du tout bonne, alors je ferai encore plus d’efforts ! »

Avec sa nature optimiste, il avait déjà surmonté la dépression du jour en se déterminant lui-même par inadvertance.

‘Bref, pourquoi suis-je si affamé ?’ Tang Wu Lin était perplexe tandis qu’il se frottait l’estomac. L’académie offrait un repas pour déjeuner, et ce repas était à volonté. Quant à la nourriture, la classe des Souls Masters avait également une bien meilleure nourriture que les autres classes. Tang Wu Lin avait tellement mangé qu’il s’était vu donné le surnom de ‘Sceau de Riz’. Il avait mangé assez pour remplir une demi-douzaine d’autres élèves, et avait dépassé de loin la capacité d’un adulte.

Son habileté à manger n’était pas petite avant, mais elle avait certainement atteint son paroxysme ! Ce n’était désormais que l’après-midi et il avait déjà faim.

Il allait partir et voir s’il y avait quoi que ce soit de bon à manger à la maison. Ses yeux s’allumèrent à la simple pensée de manger.

Tandis qu’il descend le long de la route, une petite silhouette attira son attention.

L’après-midi n’était pas trop rude, mais la météo d’aujourd’hui était inhabituellement bonne. Alors, le soleil produisait simplement une chaleur confortable. La lumière du soleil brilla sur une tache d’argent, attirant l’attention de Tang Wu Lin.

Une petite fille était accroupie plus loin au bord de la route. Elle était légèrement plus petite que lui avec des courts cheveux argentés.

C’était comme s’il y avait une sorte de profonde attraction entre eux deux. La jeune fille leva la tête puis lui renvoya son regard fixe. Elle portait des habits miteux en plus d’un visage taché de terre, ressemblant clairement à une petite mendiante. Cependant, à part ses cheveux argentés, elle avait aussi deux yeux qui se distinguaient de la foule.

Elle avait de grands yeux, avec deux pupilles ressemblant à des cristaux d’améthyste purs. Même s’ils étaient séparés d’une bonne distance, Tang Wu Lin pouvait voir son reflet dans ses yeux, de longs cils naturels encadraient ses yeux.

Les yeux de Tang Wu Lin étaient vraiment jolis, donc quand il rencontra une personne avec des yeux larges, il avait automatiquement une impression favorable d’elle. Il avait inconsciemment arrêté de marcher. Les deux paires d’yeux se rencontrèrent lorsque la petite fille le regarda directement avec ses jolis yeux, quelque peu perplexe.

« Petite fille, où sont tes parents ? » Pile à ce moment, quelques jeunes délinquants l’entourèrent après avoir étés attirés par ses cheveux argentés.

La petite fille évita leur regard, et baissa la tête à nouveau.

Les délinquants se jetèrent des coups d’œil les uns aux autres avant que l’un d »eux ne dise, « Les cheveux argentés sont très rares. Viendrais-tu de l’un des deux autres continents ? J’estime que les dealers du marché noir apprécieraient beaucoup ses cheveux argentés et ses yeux violets. »

L’avidité colora leurs yeux tandis qu’ils faisaient de signes de tête les uns aux autres.

Le jeune qui avait parlé précédemment s’accroupit. « Hey, petite. Où est ta famille ? »

Sans parler, elle secoua sa tête abaissée.

Rayonnant avec le sourire, le jeune dit, « As-tu faim ? Grand-frère t’amènera de bonnes choses à manger, ça te dit ? »

La petite fille secoua sa tête à nouveau, mais cette fois, elle la secoua plus énergiquement.

Le jeune lança un regard significatif à ses compagnons avant de tendre les bras pour tirer le bras de la petite fille, la levant contre son gré. Ses compagnons les encerclèrent, empêchant les autres de voir la scène.

Même si la petite fille échappa un cri de terreur, le jeune l’avait déjà mise sur son épaule.

« Que faîtes-vous ? » Pile à ce moment-là, une voix enfantine pleine de colère effraya le jeune et ses compagnons. Ils ne purent s’empêcher de révéler des visages aigris lorsqu’ils se retournèrent pour regarder. La personne qui était venue pour aider celle qui subissait une injustice était contre toute attente un joli tout petit garçon qui n’arrivait même pas à leur taille.

Le jeune à l’arrière révéla une trace de cruauté. Il leva l’une de ses jambes et donna un coup de pied à Tang Wu Lin l’éjectant plus loin. « Sale gosse, tu oses te mêler de nos affaires. »

Tang Wu Lin tomba plus loin et atterrit un peu plus deux mètres plus loin, complètement couvert de terre.

« Vous n’êtes que des vauriens ! » Il avait roulé au sol mais se releva immédiatement. Il chargea vers les jeunes dans le but de leur barrer la route.

Le jeune qui portait la petite fille exposa un visage vicieux. Le vacarme qu’ils avaient fait avait déjà attiré l’attention de quelques piétons. Après tout, cela c’était passé dans une rue principale.

Une lumière froide brilla depuis son poignet et une dague apparut dans la main du jeune. Il fit un geste en direction de Tang Wu Lin, « Va te faire foutre si tu ne veux pas mourir ! »

L’entêtement de Tang Wu Lin brilla d’un éclat aveuglant et il répondit furieusement, « Les malfaiteurs ne finiront pas bien. Je suis un Soul Master ; Je n’ai pas peur de vous. Relâchez là ! »

Pendant qu’il parlait, Tang Wu Lin leva sa main droite, et un anneau de lumière bleue scintilla. La Bluesilver Grass apparut dans sa paume. Une faible énergie ondula vers l’extérieur de celle-ci.

Que pourrait faire une [Puissance d’Ame] de rang 3 ? Cela l’avait juste rendu un peu plus puissant que ses semblables. Il n’avait pas d’anneau d’âme pour soutenir son âme. Son âme était loin d’être capable de se battre. C’est aussi une raison pour laquelle la culture est essentielle pour être promu depuis le plus faible rang de Soul Scholar au rang de Soul Master.

Le jeune eut un trou de mémoire pendant un moment tandis que ses compagnons tirèrent sur son bras.

S’il était seulement un garçon normal, alors ils n’auraient rien eu de spécial à faire. Ils auraient juste eu besoin de se couvrir les uns les autres et ils n’auraient eu aucun problème. Mais un enfant qui possède la [Puissance d’Ame] est différent, le gouvernement maintenait une attention particulière à ces enfants. Même la pagode spirituelle avait un œil sur ces enfants. Si quoi que ce soit arrivait à ces enfants spéciaux, le gouvernement fédéral mettrait définitivement beaucoup de ressource pour trouver la cause. D’autant plus, de nombreux passants étaient témoins de leurs actes.

« Quelle malchance !» le chef des jeunes ne voulait pas renoncer, mais il reposa la petite fille avec un grognement mécontent et il partit rapidement avec ses compagnons.

La petite fille trébucha et tomba sur les fesses. Voyant cela, Tang Wu Lin s’empressa de courir vers elle et s’accroupit à ses côtés. « N’ai pas peur. Je suis un homme. Je te protégerai ! »

La petite fille leva la tête et le regarda. De près, ses larges yeux violets étaient encore plus beaux. Dans ses pupilles, des larmes commencèrent à apparaître.

« Ne pleure pas, ne pleure pas. J’ai déjà renvoyé les méchants. Mon nom est Tang Wu Lin. Quel est ton nom ? »

La petite fille le regarda naïvement avant de finalement parler.

« Je m’appelle Nuo’er. »

Publicités

7 réflexions sur “LDK-5

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s