LDK-7

Chapitre 07 – Reste-ici et soit ma petite sœur :

Tandis qu’il était immergé dans le monde de Bluesilver Grass, Tang Wu Lin entendit de nombreuses voix. Ces voix étaient venues par bribes et étaient désormais partout.

La Bluesilver Grass était douce, mais elle avait une vitalité tenace. C’était la plante la plus abondante sur le continent. Leur fidèle existence datait d’il y a 10 millions d’années.

Les puissantes bêtes spirituelles de cette ère étaient en voie de disparition, mais la Bluesilver Grass couvrait la planète, exactement comme elle l’avait fait des milliers d’années auparavant.

Le faible savoir de Tang Wu Lin lui permit de sentir les minuscules existences dans l’air, pendant qu’elles se faisaient absorber calmement dans son corps.

Ces existences se combinèrent jusqu’à remplir sa faible [Puissance d’Ame]. Cette fusion n’était pas rapide ni considérable, à ce moment, il pouvait toujours sentir que cette fusion augmentait progressivement sa [Puissance d’Ame]. Bien que cela ne l’augmentait que de peu, cette amélioration était stable et persistante.

Après une durée indéterminée, Tang Wu Lin se réveilla naturellement de son état de méditation. Son corps lui semblait frais et relaxé, comme s’il était enveloppé dans d’innombrables brins de Bluesilver Grass.

Cependant, il sursauta quand il vit son père assis en face.

« Papa comment ça se fait que tu sois rentré si tôt ? » demanda Tang Wu Lin étonné.

Tang Zi Ran sourit, « Je ne suis pas en avance. Il fait déjà nuit. Je vois que tu as déjà appris la méditation ? L’éducation de l’académie de la Montagne Rouge semble être plutôt bien ! »

Tang Wu Lin répondit avec excitation « En effet ! Il semble que je peux méditer maintenant. Un peu plus tôt, j’avais l’impression que plein de petites choses entraient dans mon corps, papa. Ensuite, ma [Puissance d’Ame] a commencé à augmenter. Cela peut-il être considéré comme apprendre la méditation ? »

Tang Zi Ran était très surpris intérieurement. En un seul jour, Tang Wu Lin avait été capable de comprendre les secrets de la méditation ? Les choses que son fils avait perçues étaient définitivement celles de l’art de la méditation ! Cela n’était pas aussi simple qu’une bonne instruction. A l’origine, lui-même…

« Oui c’est bien ça. Tu as appris comment méditer. Il semble que les capacités de compréhension de mon fils sont plutôt bonnes ! » Tang Zi Ran avait toujours été généreux en louanges envers son fils. Chacun doit louer son enfant après qu’il ait vu son fils grandir après tout. Pour les enfants, la confiance était la chose la plus importante.

Tang Wu Lin ne pouvait s’empêcher d’être fier de lui quand son père lui faisait des louanges. Cependant Tang Zi Ran lança solennellement avant que son fils ne put répondre.

« Fils, je dois te demander quelque chose. »

Tang Wu Lin ne voyait que rarement son père aussi sérieux, donc il se retint immédiatement. « Qu’est-ce qu’il y a papa ? Ai-je fais quelque chose de mal ? Tu disais que les hommes doivent être assez braves pour se battre contre les méchants. De plus, je ne me suis pas battu avec les autres élèves quand ils ont ridiculisé ma Bluesilver Grass à l’école aujourd’hui. J’ai été très obéissant. »

Tang Zi Ran répondit, « Il n’y a rien de mal à être brave. Mais tu dois aussi être sage en plus d’être courageux. Quand tu sais que tu n’as pas assez de force pour sauver les autres, alors tu dois chercher l’aide des autres plutôt que de foncer droit devant. S’ils n’avaient pas étés apeurés par ton [Ame Martiale], tu aurais été pris dans une situation dangereuse fils. Cela n’est pas être courageux mais imprudent. »

Tang Wu Lin songea à cela et le prit droit au cœur avant de baisser la tête. « J’ai eu tort père. »

Ce n’est que maintenant que le sourire de Tang Zi Ran réapparut. Son fils avait seulement besoin d’avoir la volonté de reconnaître sa faute pour qu’il réalise vraiment son erreur.

« Les hommes ne feraient pas ce genre d’erreurs. »

« Hn » Tang Wu Lin acquiesça.

Tang Zi Ran sourit. « Bien alors. Discutons de la question suivante. »

Tang Wu Lin surprit, demanda « Il y a encore un problème ? »

Tang Zi Ran laissa sortir un grognement. « Evidemment, pile quand tu as 6 ans, tu ramènes une fille à la maison. Alors comment seras-tu quand tu auras grandi ? Et quoi de plus, tu es celui qui a sauvé une beauté. Pas mal ! »

Ce n’est qu’à ce moment que Tang Wu Lin se rappela du problème de Nuo’er et demanda précipitamment, « Papa, Nuo’er a-t-elle trouvé sa famille ? Elle était pour sûr très belle. »

Tang Zi Ran secoua sa tête. « Ta mère l’a amenée au poste d’administration pour enquêter, mais nous n’avons pas trouvé de renseignement. »

Tang Wu Lin demanda, « Alors que va-t-il lui arriver ? »

Tang Zi Ran répondit, « Tu vas le dire à papa. Que veux-tu faire ? »

Tang Wu Lin réfléchit à cela. « Que dis-tu de la laisser vivre avec nous papa ? c’est d’accord ? »

Tang Zi Ran révéla un sourire qui n’en était pas vraiment un mais il le regarda. « Vivre dans notre maison ? Maman et papa n’ont pas la possibilité de prendre soin de deux enfants ! »

Tang Wu Lin dit hâtivement, « Je peux prendre soin d’elle. Je peux veiller sur elle après l’école. »

Tang Zi Ran sourit. « Alors d’accord. Mangeons d’abord. »

Quand il entra dans le salon, Tang Wu Lin était surpris de voir Nuo’er déjà assise à table avec une apparence docile.

« Nuo’er ! » Tang Wu Lin cria avant de bondir avec vivacité à ses côtés et commença à tirer très naturellement sur sa délicate petite main.

Lang Yue dit, « On n’a pu trouver aucun renseignement sur cette enfant. Nous pouvons seulement l’envoyer à l’orphelinat. »

« Non ! Laisse Nuo’er rester à la maison maman. » Tang Wu Lin se leva devant Nuo’er avec ses bras étendus en largeur. « Ne l’envoie pas à l’orphelinat. Ne pouvons-nous pas la laisser ici ? Au pire, j’aurais juste besoin de manger un petit peu moins à l’avenir. »

Nuo’er leva sa tête, et regarda Tang Wu Lin avec stupéfaction. Le corps de Tang Wu Lin n’était ni gros ou grand, mais quand Nuo’er le vit la protéger, elle ne put s’empêcher de verser une petite larme.

Lang Yue dit, « Linlin, tu ne peux faire ce que tu veux et prendre la place de sa famille. Tu dois demander à Nuo’er si elle veut rester ou aller à l’orphelinat ! »

Tang Wu Lin se retourna immédiatement, regardant directement Nuo’er. « Nuo’er, pourquoi ne pas rester avec nous ? Ma maman fait de la délicieuse nourriture, et mon père est vraiment gentil. Tu peux vivre avec moi, et je te protégerai à coup sûr. J’ai toujours voulu avoir une petite sœur. Pourquoi ne pas rester et devenir ma petite sœur ? »

« En » contre toute attente, Nuo’er prit l’initiative d’hocher la tête cette fois.

« Yay. C’est super, j’ai une petite sœur maintenant. » Tang Wu Lin sauta de joie.

Ensuite, il fut découvert que les enfants ne pouvaient contrôler leur faim. Malgré le fait que Lang Yue avait fait de la nourriture en plus aujourd’hui, cela n’était toujours pas suffisant pour satisfaire les deux gros mangeurs. C’était vrai, non seulement la capacité de Tang Wu Lin à manger avait augmenté, que le petit corps de Nuo’er était également un puit sans fond. Contre toute attente, son estomac n’était pas moins gros que celui de Tang Wu Lin. Ils mangèrent également le repas que Lang Yue avait préparé pour le lendemain pour Tang Zi Ran. Même après tout cela, ils n’avaient pas du tout l’air satisfaits.

La maison n’avait que deux chambres, et avec Nuo’er en plus, elle ne pouvait que partager une chambre avec Tang Wu Lin. Tang Wu Lin et Tang Zi Ran avaient installé une cloison au milieu de la pièce.

Nuo’er était très fatiguée, elle s’endormit rapidement.

« Papa, je vais méditer maintenant. » Tang Wu Lin se sentit inhabituellement satisfait quand il méditait, et désirait impatiemment de ressentir cette sensation à nouveau. Il voulait devenir un Soul Master. Il avait encore plus de raisons de devenir plus puissant désormais. Il avait maintenant une petite sœur à protéger.

Publicités

7 réflexions sur “LDK-7

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s