Chapitre 14 de Dimensional Sovereign

Chapitre 14 : Un moyen pour faire fortune (2)

Cette fois, Kang-Jun trouve un homme, la trentaine et en train de manger des ramyuns, dans le bureau du manager. Peu étonnant, vu qu’il s’agissait de Kwon Myeong-cheol, le manager.

« Manager Kwon, est-ce que la chambre 413 est libre en ce moment ? »

« Qu-quoi ? »

N’importe qui aurait été surpris si un inconnu débarquait soudainement dans son bureau, pour poser des question sur la chambre 413 qui plus est.

Il avait vu un fantôme à chaque fois qu’il était rentré dans cette chambre. Il y avait une atmosphère lugubre à chaque fois qu’il devait aller y faire le ménage. Il ne voulait pas qu’on le lui rappelle.

« Est-ce que je vous connais ? » demanda-t-il d’un air méfiant.

« Kang-Jun. Lee Kang-Jun de la chambre 406. »

« Eh ? Eeeh ?! Kang-Jun ? C’est vraiment toi ? Tu as acheté une perruque ? Whoa, tu as l’air d’une personne complètement différente. Où est-ce que tu as acheté cette perruque ? Pour combien ? »

Son visage son tordit en une expression d’envie intense alors qu’il regardait la tête de Kang-Jun.

C’était déjà la seconde fois. Le simple fait d’avoir regagné ses cheveux semblait avoir fait de lui une personne entièrement différente. Mais ce n’était pas important, il ne s’en souciait pas : il avait suffisamment souffert ces dernières années pour être indifférent à quelque chose de ce niveau là.

« Hey, combien coûte ta perruque ? »

« La perruque n’est pas importante; est-ce que la chambre 413 est libre ? »

« Mais, p-pourquoi ? »

« Je voudrais signer un contrat pour cette chambre. »

Le manager se tendit quand il comprit ce que lui demandait Kang-Jun. « Mais pourquoi ? Tu n’es pas content de ta chambre actuelle ? Je peux te mettre dans une autre chambre. Oui, je peux faire ça. »

« Non, je veux les deux. Et la chambre 406, et la chambre 413. C’est pour y faire vivre quelqu’un. »

« Eh ? Deux chambres ? Tu as assez d’argent ? »

Myeong-cheol regarda Kang-Jun avec une expression incrédule.

« J’ai juste assez. J’ai entendu dire qu’il y avait un fantôme dans la chambre, fais moi un bon prix… »

« Eh ? Où est-ce que tu as entendu parler du fantôme ? »

« Ah, donc il y a vraiment un fantôme ? »

« Ah n-non. Un fantôme ? Hum, quelle idée ! »

Myeong-cheol venait de se souvenir qu’il était tout de même le manager du goshiwon. Il était vieux et n’était pas très intéressant par rapport à ce que l’on pouvait trouver ailleurs. C’était pour cela qu’il ne comprenait pas pourquoi Kang-Jun voulait louer une seconde chambre. Mais peu importe, en tant que manager, il s’en moquait. Il n’avait aucune raison de refuser de lui louer une chambre.

« Tu la veux vraiment ? Ce sera 250 000 won par mois. »

« La chambre est hantée, si je ne la loue pas, personne ne la louera. Pourquoi pas 100 – 150 000 won plutôt ? »

Kang-Jun était pauvre, il était tout de même hésitant à investir autant d’argent pour une seule mission.

« 150 000 won ?! Tu veux que je me fasse virer ? Je ne peux pas te la louer pour moins que 200 000 won. »

« 200 000 won, deal ! »

Kang-Jun espérait un prix comme celui-ci. Espérer louer pour 150 000 won était absurde. Une réduction de 50 000 won pour des rumeurs de fantômes était déjà bien plus que satisfaisante.

‘Elle a intérêt à être vraiment hantée, pour une réduction pareille’

Sans doute parce qu’il avait été en contact avec le monde de Hwanmong, mais il n’avait pas peur que la chambre soit hantée ou de rencontrer un fantôme.

« Eh ? Tu n’était pas blessé à la jambe ? »

« Dernièrement, la rééducation s’est montrée de plus en plus efficace, je suis presque guéri ! »

« Vraiment ? Super ! Eh bien, c’est ta semaine ! »

« Merci. »

En réalité, il avait arrêté de faire de la rééducation depuis longtemps. Cela lui coûtait une fortune et ne servait plus à rien; cependant, le manager n’avait aucun moyen de le savoir.

‘Peu importe. Il est temps d’aller remplir cette jauge de magie noire !’

Sur ces dernières paroles, Kang-Jun quitta le goshiwon.

[Énergie Noire : 0/180]

Il avait actuellement 0 énergie noire, mais il avait l’intention de la remplir avant de la fin de la journée. Il était deux heures de l’après midi, le soir ne tomberait pas avant un bon moment.

Cependant, le soir n’était pas le seul moment où il pouvait absorber de l’énergie de son environnement, il pouvait aussi le faire la journée !

Les gens mauvais étaient plus facile à repérer la nuit, mais on pouvait tout de même en trouver de jour dans une foule. Des gens soûls ou des gens en train de se disputer.

De plus, Kang-Jun pouvait désormais ressentir l’aura des gens qui l’entouraient dans un certaine mesure. Peut-être que c’était parce qu’il avait atteint le niveau 3 ?

Autrement dit, il pouvait sentir une sorte d’aura de noirceur chez quelques personnes. Une noirceur qui, il le sentait, était sur le point d’exploser.

Il ne savait pas pourquoi ils étaient dans un tel état. Peut-être le stress, peut-être la colère. Une chose était sûre : si Kang-Jun les laissait tranquille, ils allaient causer un accident.

Kang-Jun absorba silencieux l’énergie de ces gens et ce faisant, il empêcha des accident regrettable. Au moins pour ce jour là.

‘C’est ce qu’on appelle des intervention préventives’ pensa-t-il, content de lui. Il aimait beaucoup l’idée qu’il avait empêché des disputes, des bagarres voir pire encore, des meurtres.

[Énergie Noire : 180/180]

Quand le soleil se coucha, il avait déjà réussi à remplir la jauge. Maintenant qu’il s’était occupé de cela, il se mit à examiner la compétence qu’il avait gagné, « attirer des clients ».

[Attirer des clients (inférieur) : consomme 10 énergies noires.]

Si Kang-Jun continuait à se battre contre des monstres dans Hwanmong alors il continuerait à gagner des niveau et à apprendre des compétences comme celle-ci, qui lui permettrait de gagner de l’argent dans le monde réel.

S’il n’avait pas d’argent, alors cela risquerait de l’empêcher de remplir l’une de ses 100 missions.

‘Où est-ce que je devrais le tester ? Oui, là bas. ‘

Kang-Jun regarda autour de lui et se mit à marcher vers l’étal d’une vieille dame qui vendait des tteokbokki et des odeng sur le trottoir opposé. (PR : Les tteokbokki sont des sortes de gâteaux de riz   avec du piment et d’autres ingrédients vendus sous forme de brochettes et dans des assiettes, en général dans la rue comme c’est le cas ici. Les odeng sont des gâteaux de poisson frits vendus eux aussi dans des échoppes de rue. « Découvrez la nourriture coréenne avec dimensional sovereign » )

Chapitre Précédent | Index | Chapitre Suivant

Publicités

27 réflexions sur “Chapitre 14 de Dimensional Sovereign

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s