Chapitre 70 de Terror Infinity

Zheng descendit dans le lobby à neuf heure, comme le lui avait demandé Lan. Il regarda autour de lui et, ne la voyant pas, il alla s’adosser à un mur. Il n’eut pas à attendre longtemps : quelques minutes plus tard, Lan entra dans le lobby à son tour, habillée d’une robe d’été noire et sortant manifestement de sa douche. Elle salua Zheng de loin et se dirigea vers la sortie.

Un peu étonné, Zheng n’eut pas d’autres choix que de la suivre. Lan entama la discussion alors qu’ils se promenaient à l’extérieur de l’hôtel.

« C’est si agréable de pouvoir enfin se détendre. Pour être honnête, j’étais vraiment à ma limite après ces deux derniers films. Si je n’avais pas eu une occasion de me détendre, j’ai bien peur que je ne serais réellement devenue folle… »

La nuit était déjà tombée mais l’extérieur de l’hôtel était aussi éclairé qu’en plein jour. Il s’agissait d’un lieu de tourisme de luxe et la vie nocturne commençait à peu près à cette heure là. Les rues étaient remplies de gens faisant la fête ainsi que de filles Hawaïenne dansant le hula. Tout ce spectacle était rafraîchissant pour les deux jeunes gens.

« Zheng, allons là bas, il y a un rassemblement. » décida Lan en riant et en attrapant la main de Zheng.

Zheng retira sa main doucement et répondit avec un sourire contraint : « J’ai dit à Lori que je te voyais, je ne peux pas rester trop longtemps. Lan, si tu as quelque chose à me dire… Il vaut mieux le dire clairement. »

Lan resta sans réagir un moment et regarda Zheng avec un air sérieux. Puis, elle sourit : « Est-ce que tu… t’imagines quelque chose ? Détends-toi, même si j’ai effectivement un peu d’affection pour toi, j’ai pour principe de ne jamais faire de mal à une autre fille. (TLT : Sexisme.) Même si tu étais d’accord pour tromper Lori, je ne le serais pas… Je voulais te parler de quelque chose d’autre. »

« Ah oui ? Je pensais que… » tenta d’expliquer Zheng d’un air embarrassé.

Lan se mit à rire légèrement, comme si de rien n’était, avant de continuer plus sérieusement : « Je ne sais pas pourquoi mais je sens une aura angoissante dans notre équipe. Depuis… uh, depuis la dernière fois que j’ai augmenté ma capacité mentale, j’ai ce sentiment. Et depuis que j’ai appris mes deux sorts, ce sentiment s’est encore renforcé. Comme si quelque chose nous surveillait en permanence. »

Zheng fut prit de court par ce que venait de dire Lan. Quelques secondes plus tard, il tenta d’apporter une explication : « C’est sans doute Dieu qui nous observe, tu ne penses pas ? Moi aussi j’ai ressenti ce que tu décris la première fois que j’ai débloqué mon deuxième niveau de contraintes génétiques. J’imagine que ce sentiment doit être beaucoup plus clair et fort pour toi, vu que tu te spécialises en capacités mentales, mais pour autant je ne pense pas qu’il faille s’en inquiéter. Dieu doit vérifier chacun de nos faits et gestes en permanence, c’est normal. »

Lan soupira : « Non, ce n’est pas ça… Je ne sais pas comment te l’expliquer. Zheng, je ne tiens vraiment pas à créer un conflit dans notre équipe mais… tu ne trouves pas que l’un d’entre nous agit de manière étrange ? »

Zheng répondit avec curiosité. « L’un d’entre nous agit étrangement ? Qu’est-ce que tu veux dire ? Même si nous sommes tous camarades, si l’un d’entre nous agit étrangement ou a de mauvaises intentions, je ne laisserai pas passer ça comme ça…. »

Lan ouvrit la bouche et hésita à dire quelque chose. En fin de compte elle ne dit rien et soupira à la place. « Je ne suis pas sûre, c’est juste un sentiment. Peut-être que c’est à cause de l’amélioration de ma capacité mentale… Zheng, tu te souviens du dernier jour dans The Grudge ? Pourquoi est-ce que, juste avant que le Ju On ne nous attaque, je me suis retrouvé dans notre chambre d’hôtel sans que mon charme se soit allumé? Si c’était à cause de Ju On alors le charme aurait brûlé, et puis de toute manière il se serait contenté de me tuer, pas de me déplacer vers l’hôtel… Tu ne trouves pas que quelque chose cloche ? »

Zheng devint sérieux à son tour et se mit à réfléchir un moment. « Pour être honnête, je trouve effectivement que c’est très bizarre. J’y ai longtemps pensé sans trouver de réponse. Si tu en parles, cela veut dire que tu as compris ce qui s’était passé ? »

« Je ne peux pas dire que c’est la vérité, ce sont juste des doutes. C’est pour ça que je refuse de te donner le nom de la personne que je suspecte ; après tout, nous sommes une équipe… Zheng, disons juste que si je meurs alors sois prudent avec la personne qui réagira anormalement… »

Leur rendez-vous s’acheva là. Quand ils rentrèrent dans l’hôtel, ils marchaient avec une certaine distance entre eux. Quand les portes de l’ascenseur se refermèrent, elle se retourna et sourit à Zheng. C’était un sourire qui dégageait une telle impression de tristesse que le cœur de Zheng se serra en le voyant.

Plus tard…

« Lori… Je t’aime profondément depuis que je suis jeune. Je tiendrai ma promesse et je te protégerai jusqu’à ce que nos cheveux soient blancs… Lori… Il ne s’est rien passé entre Lan et moi. »

Zheng serra Lori, qui était blottie entre ses bras, en murmurant ces mots.

« … Évidemment qu’il ne s’est rien passé. Lan est la plus gentille des grandes sœurs. Hehe, je sais bien qu’elle t’aime, mais elle n’est pas le genre de personne qui se battra contre moi pour toi… » répondit Lori dans un bâillement.

(Ces histoires de sentiments mises à part, qu’est-ce que Lan voulait dire… La personne qui agit étrangement, est-ce que c’était Xuan ? Ou bien Zero ? Ils ne sont pas des membres d’origine du groupe, après tout… Yinkong aussi est suspicieuse. Elle était si froide envers nous tous et maintenant, elle fait partie de notre équipe. Jie, je le connais depuis le début et il n’a jamais rien fait de dérangeant. Ah, si, les deux nouveaux au tout début d’Alien qu’il a laissé mourir sans sourciller parce qu’ils étaient lents, mais cela ne compte pas vraiment… À qui pensait-elle ?)

Zheng s’endormit progressivement avec Lori quand une sensation spéciale le réveilla. Il avait le sentiment que quelque chose allait se passer, ou était en train de se passer. Plus le temps passa, plus cette sensation étrange se renforça.

Zheng ne pouvait plus le supporter et se leva. Il recouvrit Lori avec la couverture du lit puis s’habilla et sortit de la chambre. Sans perdre un instant, Zheng se mit à courir vers la sortie de l’hôtel, dans la direction que sa sensation étrange lui indiquait.

Il était environ quatre ou cinq heures du matin. La zone était silencieuse et vide. Zheng courut vers la côte tandis que la sensation devenait de plus en plus forte, mais paradoxalement, de plus en plus faible aussi…

Quand il atteignit enfin la côte, il vit au loin dans l’océan un petit point noir flotter dans l’eau. Le coeur de Zheng se mit à battre à tout rompre et une sensation d’urgence et de peur l’envahit. Instinctivement, il savait ce qu’était ce point noir…

« LAN !!! »

Chapitre précédent | Index | Chapitre Suivant

Publicités

18 réflexions sur “Chapitre 70 de Terror Infinity

    • Haha parles-en à Lainkonifer, lui aussi pense ça, c’est grâce à lui que tu as ce chapitre et le suivant 😀 (On l’a appelé Dromadaire sur Discord, si jamais tu trouves le courage de passer :p )

      J'aime

    • Hahaha j’adoreraaaais vous spoiler, mais je le ferai pas :3
      Mais de toute façon vous aurez pas à attendre longtemps, la réponse est dans le prochain chapitre 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s