TSW – Volume 1- Chapitre 4

TEMPEST OF THE STELLAR WARS
Volume 1 – Le Rubik’s Cube de l’espace

Volume 1 – Chapitre 4 – Wargod Covenant

Wang Zheng se sentait tout engourdi. A cause de l’influence que subissait son humeur, il comprit très vite ce que signifiait « avoir dix mille flèches qui percent le cœur. »
Les gémissements angoissés continuèrent sans interruption…
Wang Zheng comprit finalement : quel génie ? Tout n’était que fraude. Comment avait-il pu être aussi stupide en se laissant avoir par des mots mielleux.
Il voulait partir, mais Tête d’os lui rétorqua qu’il ne le pouvait pas tant qu’il n’avait pas terminé l’entraînement.

Wang Zheng voulut arrêter l’entraînement, mais Tête d’os lui répondit qu’il avait cent-huit manières pour motiver les soldats paresseux. Wang Zheng ne voyait pas l’intérêt d’en essayer une seule.
Wang Zheng passa la moitié d’un mois à se familiariser avec les Pieux des Fleurs de Prunier. Il s’était étonné lui-même. Tout ce qu’il pouvait dire, c’est que son potentiel était vraiment vaste.
Il voulait réellement savoir si ce jouet était en lien avec les super soldats : ce pourrait-il que les gens de l’Empire de Randt puissent devenir des super soldats en étant capables de rebondir ?
Peu importe le reste, au moins, il ne s’inquiéterait plus de ses compétences en danse dans le futur.

Le potentiel des gens était illimité. Très vite, Wang Zheng comprit que les maladies qu’on appelait acrophobie1, trypophobie2, aichmophobie3, pouvaient toutes être surmontées. En la moitié d’un mois, l’élève Wang recommença à provoquer Tête d’os. C’était son seul plaisir.
« Qu’il a-t’il comme ruses toutes fraîches au menu aujourd’hui ? Que se soient des limaces, des punaises ou leur vieille maman, je ne crains rien ! »
Wang Zheng sautait de l’un à l’autre des Pieux de Fleurs de Prunier, sans oublier de faire un doigt d’honneur à Tête d’os.

Cependant, ce qui attendait Wang Zheng n’était pas une chose nauséabonde à l’infini, mais plutôt une parfaite et belle femme nue, sans défaut et avec une peau douce qui pourrait être égratignée par un claquement de doigts Et ces grand yeux tendres et larmoyants…
Aaaaah~~~~~~
Wang Zheng émit encore un gémissement angoissé. Eh, je suis mineur !
A côté, Tête d’os semblait sourire très joyeusement. Bien entendu, les chocs électriques de ses deux mains continuaient encore à crépiter vivement. L’échec signifiait la punition !
Deux semaines passèrent, l’élève Wang comprit également. La forme est le vide, le vide est la forme, et le sexe sain c’était aussi Squelette.

Quand il pensa que l’entraînement aux Pieux de Fleurs de Pruniers était finalement terminé, les permutations changèrent à nouveau. Ce à quoi il s’entraîna en premier c’était les Grands Pieux du Plongeur, puis après vinrent les Pieux des Trois Etoiles, les Pieux des Innombrables étoiles, les Pieux du Laboureur, les Pieux Bagua. En apparence très simples, le résultat fut que cela prit plus de cinq mois pour terminer la série d’entraînements aux pieux.
Des tactiques de perturbation émergèrent en d’innombrables successions.
Tête d’os se transforma en nids de vipères, en formations de lame de couteau, en piles de corps, en nids d’asticots, et même en quelques trucs dont on n’avait jamais entendu parler. Tant que ça pouvait influencer, dégoûter Wang Zheng, ça arrivait.
Le seul plaisir de Wang Zheng c’était de se cacher dans un coin après l’entraînement pour dessiner des cercles. Dans chaque cercle se trouvait une « Tête d’os ».

Finalement, cette année infernale passa. La pratique des Arts de l’Unité de Wang Zheng était également exceptionnellement bonne. Elle lui était déjà très familière. A l’intérieur de son corps, un gaz chaud flottait, de la taille d’un petit doigt. Il était apparu occasionnellement dans le passé lorsqu’il pratiquait la technique de respiration en huit points, mais très faiblement. Maintenant, c’était complètement différent.

« Félicitations, ce qui suit est la troisième étape de l’entraînement. C’est aussi la dernière partie de la première phase de votre entraînement  » dit le robot.

Pour la première fois depuis une année entière, Wang Zheng trouva que Tête d’os était trop mignon et beau. En étreignant Tête d’os, il dit : « Chéri, tu es vraiment bon, je vais finalement être libéré, Dieu nous dit que les cauchemars vont cesser, alléluia ! »
Le robot ne broncha pas. « Voici une technique simple — Glissement de Terrain. Je vais vous la montrer pour une fois. »
Un obélisque apparut dans la pièce. Tête d’os baissa l’épaule, et soudain, ce corps fin comme un éclair frappa l’objet.
Boum…
Wang Zhang applaudit promptement : « Bon plaquage, continue ! »
Au fond de lui, il pensa que ça serait bon si Tête d’os pouvait casser, aussi bon que des côtelettes de porc et de la soupe de pommes de terre.
« Ceci est la technique Glissement de Terrain. Maintenant, c’est l’heure de l’entraînement. »
« C’est tout ? » Wang Zheng avait toujours l’habitude de parler tout seul, puisqu’en gros Tête d’os ne répondait pas à la plupart de ses questions.

L’expression ‘le plus ennuyeux’ n’existait pas, il n’y avait que l’expression ‘plus ennuyeux’. Wang Zheng se remémora soudain les Pieux des Fleurs de Prunier avec affection, parce qu’au moins, ceux-là changeaient. Chaque jour, ce n’était que plaquage après plaquage. Il suspectait réellement qu’il avait une commotion.
A chaque fois, il devait utiliser la totalité de sa force, parce le pilier ne brillerait que s’il donnait son maximum. Sinon, ce qui attendait Wang Zheng…

La journée était divisée en trois parties.
La première partie pour s’entraîner aux Arts de l’Unité, la deuxième pour plaquer jusqu’à ce que mort s’en suive, la troisième pour loucher et fixer du regard. Wang Zheng devait regarder des feuilles d’arbre. On lui avait dit qu’il y avait un motif dessus, et qu’il aurait réussi lorsqu’il parviendrait à le voir clairement.
Les journées de Wang Zheng faites de méditation, plaquage de murs et de focalisation visuelle passèrent petit à petit. Il avait l’impression que ses yeux devenaient de plus en plus grands et développaient une double paupière. Finalement, Wang Zheng réussit à voir ce qu’il y avait sur les feuilles très clairement. Le motif sur ces feuilles, c’était un portrait de Tête d’os ! Beurk !

Une autre année passa. Wang Zheng était déjà prêt pour le début de cette nouvelle journée, mais contre toute attente, la salle était redevenue cette grille dure qu’elle était le premier jour de son arrivée.

« Félicitations, vous avez terminé la première étape de votre entraînement. Maintenant vous pouvez partir. »
« Partir ? »
Wang Zheng le regarda ébahi. Honnêtement, il avait presque pris l’habitude de ces deux années, et il devait admettre que ses facultés d’adaptation étaient sans égales. En outre… peut-être parce qu’il avait l’habitude d’être opprimé, mais il ressentait aussi un peu d’affection pour Tête d’os. Même s’il avait été un peu cruel, ce gars était vraiment très consciencieux.
Cela dit, s’il avait la chance de pouvoir partir, Wang Zheng n’hésiterait absolument pas.
Après un éclat de rire féroce, Wang Zheng étreignit Tête d’os.
« Ah, Tête d’os, même si tu es vraiment moche, tu es si doux. Tu vas me manquer. »
« Lorsque vous aurez amassé suffisamment d’énergie de bataille, vous pourrez commencer la deuxième étape de l’entraînement » dit Tête d’os tranquillement.
Wang Zheng eut un rire sauvage intérieurement. Et ta sœur ! Que je sois damné si je reviens ! Tu peux rêver magnifiquement des quatre saisons ! Mouahahahah ! »
« Avertissement. Selon le programme confidentiel d’entraînement du super soldat, si vous êtes incapable d’amasser assez d’énergie de bataille en deux ans, le programme d’extermination humaine sera initialisé » dit Tête d’os impassiblement.
« Hein ? Extermination ? Exterminer quoi ? Merde, as-tu une once d’humanité !? »
Wang Zheng ne put s’empêcher de se lamenter.
« Je suis impatient vous revoir à nouveau. » Pour la première fois, un sourire inflexible se dessina sur le visage de Tête d’os.

Wang Zheng sentit alors la pièce disparaître peu à peu, ce qui lui donnait une espèce de sentiment d’abandon.
« Bon Dieu Tête d’os ! »
« Tu ne m’as toujours pas dit ce qu’était l’énergie de bataille !!!
« Tête d’os, ne me fait pas ce genre de farce ! » rugit Wang Zheng, en s’asseyant abruptement.

Wang Zheng ouvrit les yeux. Il était toujours dans sa maison. La pièce entière puait comme si un millier de pets y avaient fermentés. Dès la première bouffée, il ouvrit la fenêtre avec hâte, quasiment mortellement fumigé. Putain, c’était quoi ça !

Ah, le soleil ! Ah la Terre ! Ah, grands dieux, il était de retour pour de bon !

En ralentissant un peu, il regarda l’horloge sur le mur… Comment cela était-il possible !!!
Il se souvenait être resté dans le système d’entraînement du super soldat pendant deux ans, mais seulement deux jours avaient passé ici. On était dimanche soir maintenant. Il alluma son skylink, et c’était vraiment ça. Il n’y avait qu’une douzaine d’appels manqués de la part de Xiaosu.
Le Rubik’s Cube avait disparu. Si ce n’était pour la boîte vide, Wang Zheng aurait pu suspecter que tout n’avait été qu’un rêve. Un très, très long rêve.
Tout à coup, il sauta, et boum ….
Wang Zheng s’accroupit soudainement, la tête entre les mains et les larmes aux yeux. Merde, il s’était presque tué !
Mais ce n’était pas moment de penser à cela.

Wang Zheng se précipita vers la librairie du vieux marchand d’une grande foulée subite. Mais la maison était vide, et il y avait une lettre sur la table.
« Gamin, ne me pose pas de questions ; je ne sais pas non plus. Garde profil bas, ne va pas te faire attraper et disséquer. Je te souhaite bonne chance. Ah aussi, j’ai pris l’argent que tu planquais, considère ça comme le paiement de mes cours pendant toutes ces années ! »
Argent planqué ?
Bon Dieu de merde ! Meurs écorché vif ! C’était vraiment un coup fatal porté à Wang Zheng. Cela signifiait que pendant les cinq mois et dix jours qu’il lui restait jusqu’à sa majorité, l’élève Wang n’avait plus que trois cent crédits à son nom !
Combien de jours pourrait-il manger avec ça ?
Wang Zheng prit dix minutes pour réorganiser ses pensées. Il était toujours en vie, le Rubik’s Cube s’était transformé en un tatouage sur son ventre, il était réellement différent, ce n’était pas un rêve, et le vieux marchand n’était pas un vieillard ordinaire, clairement !
C’était un vieux scélérat !
Il avait réellement eu le cœur de truander un pauvre étudiant ! Le Ciel était injuste !

A quelques centaines de mètres de la petite boutique, derrière une fenêtre juste en face du pauvre Wang Zheng qui se lamentait, le vieux marchand avait changé son apparence. Son visage exprimait le remords, l’excitation, la joie. « Mon ptit’ gars, je savais que tu pouvais le faire. J’espère vraiment pouvoir vivre quelques années de plus. »

Wang Zheng rapporta toute la nourriture qui restait dans la librairie, en n’omettant même pas celle qui était périmée. Nom d’une pipe, maintenant, il était démuni complètement et en profondeur. Il devait récupérer ce qu’il pouvait. Heureusement, il était habitué à ce genre de choses à force de traiter avec son père quand il était enfant. Après tout, de notre temps, ce n’était pas si facile d’arnaquer des gens avec un héritage millénaire. Il ne savait pas du tout comment sa magnifique mère avait pu tomber amoureuse de lui.
Concernant l’énergie de bataille ?
Mince, qui aurait encore peur de la mort après deux ans d’un entraînement aussi infernal !

Ah, la jeunesse ! Ah, le soleil ! Moi, Wang Zheng, je suis revenu !

« Boss ! Boss ! J’ai cru que tu avais disparu ! »
Yan Xiaosu était désespérément pressant. La raison pour laquelle il appelait Wang Zheng ‘Boss’, c’était pour pouvoir copier ses devoirs. Et avec la répétition, cela devint une habitude.
Wang Zheng était un génie absolu quand il fallait faire les devoirs, et c’était une chose que l’élève Yan Xiaosu ne cessait d’admirer. Mais à chaque fois que Wang Zheng se présentait à un examen, il passait tout juste.
« Quoi disparu, je viens juste de me réveiller. » Entendre la voix de Yan Xiaosu de nouveau, dans le cœur de Wang Zheng, c’était comme d’entendre la voix de la Déesse de la Beauté.
« Hmm hmm, Boss, je voudrais te demander ton aide. Il nous manque une personne pour faire un groupe de cinq. Je sais que ça ne t’intéresse pas, mais aujourd’hui, c’est mon premier match pour monter en grade. Cela fait trois mois que j’attends pour ça ! A l’origine, l’équipe était prête, mais ce fichu Xie Yuxin m’a laissé tomber. Aurais-tu la gentillesse de me donner un coup de main ? » dit Yan Xiaosu d’un ton larmoyant.
A l’autre bout de la ligne, Wang Zheng, de façon inattendue, répondit directement : « Pas de problème ! »
« Boss, je t’aimerai toute ma vie ! »
« Va mourir ! Donne moi cinq, non dix minutes ! »
Wang Zheng devait se laver, il avait l’impression qu’il puait réellement fort. Avant, ce jeu ne l’intéressait pas. Mais maintenant, ça n’était plus le cas. Nom d’un petit bonhomme, que c’était bon d’être en vie !

Au Brothers Net Café.

C’était le net café le plus populaire près de l’école, et le nom était pas mal. Sans frères, il n’y avait pas d’effervescence, et sans frères, il vous serait très difficile de vous faire un chemin dans le jeu Wargod Covenant.
Même avec quatre experts, du moment qu’il y avait un bleu, l’équipe serait enterrée.
Un contre cinq ?
Fantaisie !

Wargod Covenant, CT pour faire court, était un jeu de guerriers Mecha couru dans toute la galaxie. Les guerriers mécanisés étaient déjà devenus l’outil et l’arme les plus utilisées de l’humanité, la parfaite combinaison entre la biotechnologie et l’ingénierie mécanique.
Par le biais d’une réaction tactile, les mouvements du pilote dans le cockpit étaient  retransmis en mouvements dans l’armure du Mecha. Bien sûr, le fardeau sur le corps du pilote ne serait pas négligeable, mais CT n’avait aucune exigence dans ce domaine. Débuter était extrêmement facile, mais pour pouvoir devenir un expert, vous deviez avoir un sens de la bataille très aiguisé, des compétences et de l’expérience.

Chapitre 3                                                                                                      Chapitre 5

1.Acrophobie = peur du vide
2. Trypophobie = peur des trous
3. Aichmophobie = peur des objets pointus : aiguilles, crayons etc.…

Publicités

9 réflexions sur “TSW – Volume 1- Chapitre 4

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s