EAA Chapitre 14

Chapitre 14 – Utiliser de l’énergie pour faire pousser des plantes médicinales

L’expression de Tian Yuan s’assombrit légèrement. Ye Tian Feng était après tout son disciple, donc quand il entendait quelqu’un le décrire de cette manière, il était naturellement mécontent.

« Ancien Zhao, même si le talent inné de cette enfant est excellent, il ne devrait pas être comparable à Feng Er. Sans compter son talent dans la Voie Martial, il peut aussi devenir un alchimiste. »

En voyant que l’expression de Tian Yuan était devenue désagréable, l’Ancien Zhao sentit qu’il en avait trop fait en décrivant la situation de cette manière.

« Grand-Maître Tian Yuan vous faites erreur. Ce génie n’est pas un enfant, mais une jeune fille de 14 ans. »

« 14 ans ? » demanda Wu Yu, d’incompréhension, il fronça ses sourcils blancs. « Nous organisons des tests gratuits tous les trois ans pour les roturiers. Cette jeune fille aurait déjà due être testée. Ancien Zhao que s’est-il passé ? »

« Je ne connais pas les détails de la situation, mais cette jeune fille a le légendaire talent inné incolore ! »

Le sommet de la voie martiale était le néant, donc les gens qui avaient un talent inné incolore étaient destinés à évoluer sur un chemin inaccessible aux personnes ordinaires.

Wu Yu se leva brusquement et regarda fixement l’Ancien Zhao. « Est-ce que ce que tu dis est vrai ?»

« Ça l’est ! » Après avoir déglutit, l’Ancien Zhao dit avec ébahissement, « C’est réellement la vérité. J’ai encore du mal à digérer qu’une personne avec un talent inné incolore soit apparue et qu’elle se tenait devant moi. Après ça, je lui ai fait passer un test de force mentale. La pierre de test a été submergée par son pouvoir et a directement explosée. »

Wu Yu haleta, la stupéfaction menaçant de le submerger lui aussi.

Après un bref instant, il se sortit de sa stupeur et sourit avec ironie, secouant la tête. « Je pense que je viens de trouver un candidat approprié pour devenir mon disciple. »

Incapable de contenir le choc que lui avaient apporté les paroles de Wu Yu, le corps de Tian Yuan trembla.

Qui était Grand-Maître Wu Yu ? Il était l’Alchimiste en Chef de la Secte Qing Yun et même le leader de la secte faisait preuve de respect envers lui. Quand la fille du chef de la secte avait voulu devenir son disciple, il l’avait directement rejetée sans la moindre considération. Et maintenant il voulait recruter un disciple ?

Mais au vu du talent inné de cette jeune fille, elle était réellement digne d’être le disciple de Grand-Maître Wu Yu. Il était logique de la part de Grand-Maître Wu Yu, qui mettait la barre très haut, d’être ému.

En marchant dans les rues de la Citée Phoenix, Mu Ru Yue s’arrêta quand son regard tomba sur des ingrédients médicinaux qui avaient été jetés par terre par une boutique médicinale. Les sourcils légèrement froncés, elle commenta, « Même si ces ingrédients médicinaux sont peu couteux, c’est dommage de les jeter. »

Yan Jin était très surpris. « Fillette, bien que je ne sois pas un alchimiste et que je n’y connais rien, selon moi, quand les feuilles des plantes médicinales sont devenues jaunes, c’est évident qu’elles sont fanées. S’ils ne les jettent pas, ils ne pourront pas non plus les vendre. »

Mu Ru Yue ignora Yan Jin. Elle alla vers les ingrédients médicinaux et les ramassa précautionneusement.

« Fillette, qu’as-tu l’intention de faire avec ces ingrédients fanés ? » Yan Jin ne pouvait pas comprendre les actions de Mu Ru Yue.

« N’ai-je pas dit tout à l’heure que je comptais gagner de l’argent ? »

Elle prit les feuilles médicinales dans ses bras avant poursuivre son chemin silencieusement.

Le temps que Mu Ru Yue atteigne sa maison, c’était déjà le crépuscule. Elle se dirigea directement vers la chambre. Bang ! Elle ferma immédiatement la porte.

Yan Jin ignorait ce qu’elle avait l’intention de faire, donc il cligna des yeux avec curiosité en la regardant.

Mu Ru Yue sortie les ingrédients médicinaux fanés de ses bras alors qu’elle plissait ses yeux, dans une réflexion profonde. Dans le monde de la cultivation, il y avait une méthode qui pouvait utiliser l’énergie pour faire pousser des plantes médicinales, permettant à ces feuilles médicinales mourantes d’être revigorées.

‘Bien que les anciennes compétences martiales et la cultivation soient différentes, il y toujours des points similaires. Il était encore impossible de dire si la méthode du monde de la cultivation utilisant l’énergie pour faire pousser les plantes médicinales marcherait dans ce monde.’

En pensant à cela, elle plaça délicatement sa paume au dessus de la plante médicinale. Des traces d’énergie s’écoulèrent de sa main jusqu’à la plante médicinale en dessous de sa paume…

En réalité, Mu Ru Yue mettait son idée à l’épreuve vu qu’elle n’était pas officiellement devenue une cultivatrice. Elle n’était pas encore entrée dans Premier Degré Martial. De ce fait, il n’y avait qu’une mince chance de réussite. Elle enseigna cette méthode à Yan Jin parce qu’avec ses pouvoirs, cela devrait marchait facilement.

Mais le résultat sidéra Mu Ru Yue…

Sous sa chaude énergie, les plantes médicinales précédemment fanées retrouvèrent leur vitalité petit à petit. Les feuilles jaunies donnaient maintenant une aura pleine de vie.

Yan Jin était étonné car, même avec son immense savoir, il ignorait qu’une telle méthode défiant la nature existait. Cependant, il sentait que les feuilles médicinales étaient beaucoup plus grandes qu’auparavant.

« Qu’est-ce qu’il se passe ? »

Mu Ru Yue retira ses mains en regardant les feuilles médicinales, dont le volume s’était multiplié, devant elle. Elle cligna des yeux avec étonnement. Cette méthode ne devrait-elle pas simplement aider les ingrédients médicinales à regagner leur vitalité et non pas leur permettre grandir plus encore ? Pourquoi l’énergie avait-elle aidé à la croissance de la plante médicinale ?

Cela dépassait déjà ses connaissances.

Une lueur étincela dans ses yeux. Mu Ru Yue avait une idée. Peut-être cela était dû à son contrat avec le Livre de l’Alchimie. Quelles autres raisons y avait-il qui expliqueraient ce phénomène contre-nature ?

Pour le moment elle avait besoin de devenir plus forte aussi vite que possible. Au fil du temps, tous ses doutes se résoudraient naturellement.

Le matin suivant

Quand la lumière du levé de soleil caressa le visage de Mu Ru Yue, elle quitta finalement son état méditatif. Bien que l’ancienne propriétaire de son corps était un déchet, elle avait lu de nombreux livres sur la cultivation donc elle était capable d’entrer rapidement dans un état méditatif.

Il n’y aurait pas de bond en avant dans son pouvoir en une seule nuit, mais elle était déjà devenue une Praticienne du Premier Degré Martial. Elle n’était plus un déchet qui serait haïe et maltraitée.

Bang!

La porte fut ouverte d’un coup de  pied. Une vieille nourrice féroce entra et regarda avec dédain la pièce simple et sans ornement avant de placer froidement son regard sur la jeune fille.

« Jeune maîtresse aînée, le maître vous demande. »

En disant cela, elle lança un regard méchant à Mu Ru yue avant de faire demi-tour et quitter la pièce.

Yan Jin plissa des yeux. Même si elle l’était contre sa volonté, elle avait toujours de titre de maîtresse de Yan Jin. Si d’autres venaient à savoir que son maître avait été maltraitée par une vieille dame, cela serait honteux.

Swish ! Yan Jin se confondit en un rayon noir et frappa impitoyablement la vieille nourrice.

Peng!

Le corps moelleux entra en collision avec le dos de la vieille nourrice. Elle ne s’y attendait pas, et en résultat elle tomba et descendit une volée de marches, devenant une silhouette déplorable après avoir fait quelques tonneaux.

Ces tonneaux avaient presque brisé ses vieux os.

« Aiyo ! Aiyo ! » La vieille nourrice s’écria douloureusement alors qu’elle était étendue sur le sol. Elle avait tellement mal qu’elle ne pouvait pas se relever. Des gouttes de sueurs froides coulaient de son visage.

« Nourrice Wang, qu’est-ce qui ne va pas ? Que s’est-il passé ? »

Les servantes abandonnèrent rapidement ce qu’elles étaient en train de faire et allèrent aider la vieille nourrice après avoir entendu le vacarme.

« C’est l’aînée des jeunes maîtresses ! Elle m’a poussé. Je suis si pitoyable. J’ai toujours fait de mon mieux, me tuant au travail pour servir la famille Mu. En plus, je m’étais levée tôt pour réveiller la jeune maîtresse, et pourtant elle m’a traitée de cette manière. »

La nourrice Wang pleurait, donnant l’impression qu’elle avait réellement était maltraitée par Mu Ru Yue.

Elle ne s’était pas rendue compte qu’après avoir dit cela, l’expression de la foule était devenue étrange.

Elle se tourna avec curiosité pour voir qu’est-ce que la foule regardait, elle trouva une fille au regard glacial assise sur son lit, lui souriant.

Mais son sourire était si froid qu’il en donnait des frissons au gens.

Cela ne faisait que le temps de quelques battements de cil depuis que la nourrice Wang était tombée. Si c’était vraiment le fait de la jeune maîtresse, elle n’aurait pas pu retourner à son lit aussi rapidement. La nourrice Wang ne comprenait pas non plus ce qui s’était passé.

Mu Ru Yue sortie du lit et mit ses chaussures. Quand elle passa à côté de la nourrice Wang, elle marqua une brève pause et, ses lèvres retroussées en un sourire, dit avec un regard glacial, « Ne m’offense pas. Sinon, tu recevras la monnaie de ta pièce comme tu viens de le faire ! »

Mu Ru Yue avait l’air si éblouissante à cet instant, comme une perle émettant une lumière éclatante.

Pendant un moment, les servantes étaient abasourdies. Cette jeune fille au regard froid comme de la glace était-elle réellement la jeune maîtresse bonne à rien, Mu Ru Yue ? On aurait dit que toute sa personnalité avait changé.

Mu Ru Yue releva la tête et bomba la poitrine, ignorant les regards de la foule alors qu’elle se dirigeait vers le salon de la famille Mu.

Tous les regards étant braqués sur Mu Ru Yue, personne ne remarqua que quand elle partit, une petite bête noire dans ses bras leva sa tête. Ses yeux contenaient une lueur autoritaire et sans pitié.

EAA Chapitre 13

EAA Chapitre 15

Publicités

10 réflexions sur “EAA Chapitre 14

  1. Whouah, il est effrayant ! 😅
    Mais c’est bien de défendre sa maîtresse !
    Good job Yan jin ! 😁
    Même si elle n’en a plus autant besoin qu’avant!

    PS : merci pour le nouveau chapitre !
    J’ai hâte de lire la suite ! ^^

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s