GDK chapitre 3

Chapitre 3 : De l’idiotie à la démence

 

Les pensées de Han Shuo défilèrent à toute vitesse alors que Lisa le frappait sans relâche, réveillant ainsi toutes les vieilles douleurs de son corps. Le pauvre Han Shuo était de base plutôt faible. Il se sentait encore étourdi en raison de sa chute et des larmes coulaient de ses paupières suite au premier coup qu’il avait reçu sur le nez. Il ne put que se recroqueviller sur le sol, et présenter à Lisa une cible vulnérable – son derrière.

L’instant d’après, il se rendit compte d’une chose fabuleuse. Le Yuan, qui circulait actuellement à l’intérieur de ses fesses, était en train de soigner la surface blessée. Sa douleur diminua donc grâce au Yuan, alors que Lisa continuait de pulvériser son arrière-train.

En fait, toutes ses membres souffrants étaient grandement soulagés après le passage du Yuan, la sensation était même plutôt…agréable.

Han Shuo fut stupéfait et se dit que la magie démoniaque était véritablement masochiste ! Le Yuan voyagea jusqu’à sa fesse droite, tandis que le pied de Lisa s’écrasait précisément à cet endroit.

« Ah ! » « Wah ! »

Un cri aigu et un grondement sourd retentirent, provenant respectivement de Lisa et Bryan. Lisa eut soudainement l’impression que les fesses de Bryan étaient devenues plus dures que de l’acier. Son pied se raidit immédiatement et elle se mit à hurler en sautillant dans tous les sens.

Bryan de son côté, fut envahi à l’endroit où Lisa l’avait frappé par une sensation extrêmement confortable. C’était le contraste entre ce bien-être et la douleur du reste de son corps qui avait provoqué ce cri involontaire. Pour être honnête, ce dernier avait sonné un brin obscène – comme si…

« Bryan, tu as mis des pierres dans ton pantalon, espèce de crétin ?! »

Lisa se plaignit avec force pendant qu’elle massait son petit pied fragile. Plusieurs autres élèves apparurent d’un coup autour d’eux. Chacune d’entre elles observait la scène avec des regards à la fois impassibles et endormis.

La douleur sur son nez avait cessé et ses larmes étaient enfin sous contrôle. Han Shuo s’ébroua puis s’assit dans l’herbe. Lorsqu’il regarda autour de lui, il découvrit les regards noirs des apprenties Amy et Athéna, de la novice Bella et bien sûr de Lisa.

Il y avait du danger dans l’air…

Amy, Athéna et Bella souffraient de la comparaison avec Lisa. Elles avaient toutes entre 16 et 17 ans, mais elles n’étaient pas très jolies. Elles étaient également de très mauvaise humeur après avoir été tirées de leur sommeil au beau milieu de la nuit.

« Idiot, qui est-ce que tu regardes comme ça ! Pourquoi y-a-t-il des pierres dans ton pantalon ! J’ai le pied brisé maintenant ! Ooh ooh…ça fait mal. »

Lisa mit ses mains sur ses hanches et parla d’une voix arrogante pendant qu’elle fixait froidement Han Shuo des yeux. Le résultat n’était pas franchement impressionnant vu qu’elle ne pouvait pas s’empêcher de sautiller dans tous les sens.

«Idiot, hein…» ricana intérieurement Han Shuo tout en affichant un air innocent. Il se releva avec difficulté puis se mit à rire bêtement « eh, eh ». Il ajouta « Non, non, je n’ai pas de cailloux dans mon pantalon ! »

Pour souligner son propos, il se retourna de façon à présenter son dos aux quatres jeunes nécromanciennes puis commença à retirer ledit pantalon. Avant qu’il ait pu terminer, quatre cris de panique résonnèrent dans la nuit, rapidement suivis par le son de plusieurs courses effrénées.

« Bryan, espèce de crétin ! Remets ton pantalon immédiatement ou bien je vais te tuer ! » hurla Lisa à toute vitesse, mais on pouvait déceler une trace de panique dans sa voix.

« Oh » répondit bêtement Han Shuo. Mais il gloussait dans son for intérieur : quatre naïves petites demoiselles, vous allez voir comment je vais m’occuper de vos cas.

Après qu’il se soit rhabillé, Lisa l’observa attentivement. Les quatre filles se tenaient maintenant à nouveau devant lui. Lisa dit furieusement, « Je veux bien passer sur le fait que tu caches des pierres sous tes vêtements, mais que pensais-tu faire en haut de cet arbre en plein milieu de la nuit ? »

« Eh, eh », elle obtint ce même rire niais en guise de réponse. Puis, Han Shuo montra du doigt un sac en lambeaux coincé sur une des branches. « Pour descendre ça ! » affirma-t-il.

« Pourquoi poursuis-tu un sac poubelle au beau milieu de la nuit ?! » s’écria Lisa sur le point d’exploser de rage.

À ce moment-là, Bella soupira légèrement et dit à Lisa, « Eh Lisa, tu ne vois pas que Bryan est devenu cinglé ? Apparemment, ton spectre l’a rendu fou au lieu de le tuer. Quel est l’intérêt de s’énerver après un fou ? »

Athéna semblait quant à elle épuisée, elle étouffa un bâillement, « Oh…Il y a cours demain matin, je retourne me coucher. Je te laisse gérer ça Lisa ! »

Amy sembla prendre Han Shuo en pitié tandis qu’elle hochait pensivement de la tête. Elle soupira doucement après l’avoir regardé un instant. Elle n’ajouta finalement rien et s’en retourna comme Bella.

Si Han Shuo n’avait pas joué le rôle de l’idiot du village, il aurait dû affronter la colère des trois jeunes filles – en plus de celle de Lisa, mais puisque qu’il avait “perdu la tête”, elles n’allaient naturellement pas prêter attention à un cinglé. Ainsi, elles le laissèrent tout seul et partirent rejoindre leurs lits douillets.

Après le départ des trois jeunes filles, Lisa et Han Shuo furent de nouveau seuls. Lisa regarda férocement Han Shuo puis lâcha ces mots, « Retourne t’occuper de tes affaires, je viendrai te chercher dans deux jours. Je suis fatiguée aujourd’hui; mais attention : si tu oses encore perturber mon sommeil, tu ne t’en tireras pas avec une simple correction. Je n’hésiterai pas à te torturer à coups de magie une deuxième fois ! »

Lisa lui adressa un dernier regard puis elle s’en alla en boitant. Alors qu’elle franchissait la porte, Bryan l’entendit murmurer ces mots « Ouïe, ça fait un mal de chien ! Je n’en reviens toujours pas que ce crétin ait mis des pierres sous ses vêtements, mon spectre l’a vraiment rendu complètement marteau ».

Le silence revint une fois Lisa partie. Han Shuo frissonna d’inquiétude pendant qu’il la regardait monter dans sa chambre. Heureusement que Lisa n’avait pas utilisé ses sortilèges, car en tant que magicienne novice, elle pourrait mettre ses menaces à exécution et le rendre vraiment fou.

Han Shuo rentra également puisque la fête était finie. Il poussa de nombreux jurons en traînant sa frêle carcasse endolorie jusqu’à sa remise.

Une fois arrivé, il poussa au hasard les ordures en dehors de son lit, puis il tomba dans un profond sommeil.

Le lendemain.

Han Shuo dormait encore à poings fermés lorsque la porte de la remise s’ouvrit et qu’un cri résonna dans la pièce.

Après s’être retourné et avoir ouvert les yeux, Han Shuo vit un petit gros portant une tenue de serviteur. Il était blond aux yeux verts et il pointait Han Shuo du doigt avec une expression paniquée. Il bégaya « Tu…Tu…».

« Oh, tiens c’est Jack. Qu’est-ce que tu fais dans ma chambre ? »

Le gros Jack avait le même âge que Bryan et c’était l’une des rares personnes à traiter Bryan gentiment au sein de l’académie. Il venait aussi d’une famille pauvre et partageait presque la même misérable situation que Bryan. En effet, son père l’avait envoyé deux ans plus tôt à l’académie de Babylone pour qu’il rapporte quelques pièces d’argent au foyer familial.

Jack restait cependant une personne libre et n’était qu’un simple domestique de l’académie, à l’inverse de Bryan qui avait été vendu à l’école par des esclavagistes.

Même si Jack subissait un harcèlement constant de la part des étudiants, son statut restait plus enviable que celui de Bryan simplement parce qu’il n’était pas un esclave. On pouvait le frapper, l’insulter ou parfois même l’utiliser comme cobaye pour de petites expériences, mais jamais personne ne l’avait torturé jusqu’à la mort.

Bryan avait toujours envié le gros Jack parce que celui-ci mangeait à sa faim à chaque repas et n’était pas le sujet d’humiliations inhumaines. Quant à Jack, il ne retrouvait de l’estime en lui-même qu’en présence de Bryan. Les deux s’entendaient donc merveilleusement bien.

« Pfou…J’ai eu la peur de ma vie. Bryan, c’est fabuleux que tu ne sois pas mort ! »

« C’est peut-être fabuleux mais je crève de faim. Jack, as-tu quelque chose à manger ? Si oui, donne-le moi immédiatement, je te le revaudrai plus tard ! »

Han Shuo se rendit compte que Jack ne lui répondait pas mais l’observait avec un regard médusé. Sur le visage arrondi de Jack, il discerna deux petits yeux jaunes qui le regardaient d’un air curieux. Han Shuo fronça les sourcils puis demanda d’un ton impatient, « Quoi, je suis si beau que ça ? »

Jack le regarda encore plus bizarrement, « Pendant toutes ces années, tu ne m’as jamais demandé à manger. Tu as seulement pris ce que je te donnais. Et jamais tu ne m’avais parlé sur ce ton. Bryan, tu as changé ! »

Un peu étonné, Han Shuo réalisa que Lisa et ses amies étaient incapables de déceler la moindre différence dans son comportement, alors que ce gros porc de Jack l’avait démasqué dès sa première phrase.

Han Shuo fouilla un instant dans les souvenirs de Bryan, il découvrit que ce dernier ne parlait pratiquement jamais avec les étudiants. Il se contentait d’obéir aux ordres mais rien de plus. En revanche, Bryan et Jack discutaient régulièrement ensemble. Bien que la plupart du temps, c’était Jack qui parlait pendant que Bryan écoutait simplement. Les deux adolescents avaient ainsi passé pas mal de temps tout les deux, ce n’était donc pas très étonnant que Jack ait tout de suite remarqué des évolutions.

Han Shuo dissimula sa surprise en souriant puis expliqua, « Depuis que j’ai frôlé la mort dans cet accident avec le spectre, je me suis dit que je ne pouvais pas continuer à vivre comme ça et j’ai donc décidé de me prendre en main. »

Jack soupira de soulagement puis acquiesça, « Je vois. Pendant un instant, j’ai cru que ce spectre t’avais vraiment rendu complètement débile ! »

Han Shuo, «…..»

« Tiens, voici un peu de pain noir que j’avais mis de côté. Vas-y, tu peux le prendre. Je suis tellement heureux que tu ne sois pas mort. Depuis ta disparition, tout le monde m’avait donné tes corvées en attendant de te trouver un remplaçant. À cause de tout ça, je dû me lever super tôt ce matin. J’étais pressé et je suis tombé accidentellement sur Bach. Du coup, il m’a tabassé. Regarde, j’ai même une marque sur l’œil gauche ! »

Le gros Jack passa le morceau de pain à Bryan tandis qu’il lui relayait joyeusement ses mésaventures. Il était apparemment enchanté d’échapper aux corvées de Bryan.

Han Shuo mastiqua violemment son morceau de pain tandis qu’il regardait l’œil au beurre noir de son ami. « Bach t’a encore frappé. Ce type mérite une leçon. Viens, on va prendre notre revanche ! » fit-il furieux.

Jack sursauta de terreur et écrasa Han Shuo avec l’aide sa masse imposante. Il s’exclama, « Bryan, es-tu devenu complètement fou ? Ce n’est pas la première fois qu’on se prend une raclée de toute façon. Et puis, Bach est un apprenti nécromancien, comment pourrait-on se venger ? »

Han Shuo rit froidement, « Ne t’en fais, j’ai une idée. Oui, je suis cinglé et maintenant tous les élèves savent que que je suis cinglé. Yeah,  je n’ai peur de personne car je suis un p@#@# de dément! »

Han Shuo beugla alors qu’il entraînait fièrement Jack hors du cabanon. Le Yuan circulait dans tous les sens à l’intérieur de son corps.

 

GDK chapitre 2                                                                                                                      GDK chapitre 4

Publicités

9 réflexions sur “GDK chapitre 3

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s