Chapitre 16 de Dimensional Sovereign

Chapitre 16 : Un moyen pour faire fortune (4)

Au moment où Kang-Jun se mit à haranguer les passants, une douzaine de personnes proches de lui s’arrêtèrent brutalement, comme si elles avaient été frappées par le tonnerre. Elles fixaient Kang-Jun ainsi que l’assiette de tteokbokki qu’il tenait dans la main.

Ce n’était pas tout. Certains d’entre eux se mirent à marcher vers le stand.

« Pourquoi ne pas acheter quelques tteokbokki là bas ? »

« Oui. J’ai soudainement envie de tteokbokki. »

« Ohoh ! Ils ont l’air appétissants ! »

Huit personnes, en tout. Les autres passants continuèrent comme si de rien n’était.

Kang-Jun cherchait uniquement à tester le pouvoir de son buff, jamais il ne se serait imaginé qu’en une seule phrase il aurait le pouvoir d’attirer presque une dizaine de personnes !

Plus de gens encore continueraient à affluer si Kang-Jun haranguait encore les passants, mais il ne le fit pas. Ce n’était pas son stand, après tout.

Il regarda un instant la petite foule qui s’était rassemblée en face du stand, puis il décida de s’en aller. La femme qui tenait le stand était complètement surchargée de travail et l’avait oublié.

Kang-Jun alla s’installer au second étage d’un café qui se trouvait juste en face de son stand et l’observa, un verre à la main.

La compétence faisait effet pendant 20 minutes et il y avait un afflux régulier de clients qui s’intéressaient à son stand.

Après avoir observé la situation, Kang-Jun remarqua quelque chose. Tout les passants qui étaient attirés par le stand ne commandaient pas, un nombre non négligeable venait jeter un coup d’œil puis s’en allait.

La compétence « attirait » les clients, après tout.

‘Un moyen pour augmenter le pourcentage de personnes attirées passant commande serait de proposer des services de meilleurs qualité, j’imagine.’

Une fois que les 20 minutes passées, le stand redevint désert. Kang Young-cha se retrouva subitement sans rien à faire, après avoir passé les 20 minutes les plus actives de l’histoire de son commerce.

 Kang-Jun termina son café et se leva. Il n’était plus intéressé par le stand de Kang Young-cha. Maintenant, il allait devoir chercher de quoi monter son propre commerce !

Il prévoyait initialement de se trouver un job à mi-temps, mais cette compétence venait tout chambouler.

Il possédait actuellement 1 150 000 won sur son compte en banque. S’il excluait ce qu’il devait nécessairement dépenser pour sa vie quotidienne, il avait 800 000 won qu’il pouvait investir.

C’était très, très loin d’être suffisant pour ouvrir sa propre boutique. Heureusement, cela n’avait pas d’importance, il savait qu’il y avait une autre initiative.

Non loin de là où il habitait se trouvait un marché en plein air où il était possible louer à la journée un emplacement. Il avait tenu un tel stand auparavant, dans le cadre d’un de ses petits boulots.

Il rentra dans son goshiwon et alluma son ordinateur, puis se mit à la recherche d’un endroit convenable.

‘C’est ça !’

Une des annonces attira son attention :

Titre : Vendeur de rue recherché !

Auteur :  Oh Young-sik / Vues : 39

Contenu : La location se trouve au Marché Traditionnel K

Il y a un grand nombre de passants dans cette zone.

Marchandises interdites : Fruits, légumes, snacks, étuis de téléphones, jouets, accessoires.

Marchandises conseillées : Sous-vêtements, chaussettes, taiyaki (PR : le taiyaki est un gâteau en forme de poisson et fourré à la pâte de haricots rouges très populaire. Si vous lisez des mangas et/ou regardez des anime, vous en avez sûrement déjà vu dans un festival ou autre. C’est japonais même s’il en existe une version coréenne nommée bungeoppang. ), etc.

Par jour : 40,000 won [Prépayé]

Par mois : consultation nécessaire.

Téléphone : 06 XX 97 XX 53

Les marchandises interdites étaient ce que le locataire du stand n’avait pas le droit de vendre. En effet, le marché qui gérait la totalité des stands garantissait qu’il n’y aurait pas une trop grande concurrence en interdisant deux stands voisin de vendre le même genre de choses. Ainsi, cela signifiait que Kang-Jun aurait comme voisin des stands vendant des fruits et légumes, des jouets, des étuis de téléphone…

Les marchandises conseillées, elles, étaient les biens qui n’étaient vendus nul part dans le marché et qui étaient donc susceptible de bien se vendre.

Kang-Jun se mit à réfléchir. Il était encore trop tôt dans l’année pour vendre des taiyaki et les femmes seraient gênées à l’idée d’acheter de la lingerie à un homme.

‘Pas grave, je vendrais des chaussettes alors.’

(TLT : … pour de vrai ? O_o C’est le héros le plus badass que je connaisse, de loin xDD)

Kang-Jun avait visité le Marché Traditionnel K plusieurs fois par le passé, il connaissait l’ambiance du marché. Il prit sa décision et composa le numéro de l’annonce.

« Est-ce que je parle bien à Oh Young-sik ? »

« Oui, qu’est-ce que je peux faire pour vous ? »

« Je viens de lire votre annonce et je suis intéressé. Est-ce que le stand est déjà loué ? »

« Non. Quand est-ce que vous pensez le louer ? »

« Demain, et pendant une semaine. »

« … Si vous le louez pendant 10 jours, je peux vous le faire pour 350 000 won ! »

Kang-Jun se mit à réfléchir. Il avait regardé où se trouvait le stand et savait que ce n’était pas un très bon emplacement, il aurait du mal à vendre pour 100 000 won de marchandises en une journée, et il devait payer la marchandise elle-même ; il n’était pas vraiment prudent de louer ce stand aussi longtemps d’un coup…

Cependant, il avait la compétence Attirer des Clients. Il n’avait pas à s’inquiéter.

« Ok. Quand pouvons nous nous rencontrer ? »

« Immédiatement, si vous le voulez. Retrouvons nous au marché, je vous montrerai le stand. »

Kang-Jun alla signer le contrat avec Oh Young-sik dans l’heure.

Si Kang-Jun s’était décidé aussi rapidement à vendre des chaussettes, c’était principalement parce qu’il connaissait un bon endroit pour en acheter de grandes quantités.

Il passa commande de chaussettes pour enfants, pour adultes, des chaussettes en laine, des chaussettes hautes. Le total de sa commande allait à un total de 400 000 won. Il demanda à ce que tout lui soit livré le lendemain matin devant son stand, puis il alla se coucher tôt.

Le lendemain matin à neuf heures, Kang-Jun était devant son stand, il venait de récupérer sa marchandise. Elle était contenue dans six larges caisses en carton, toutes pleines à craquer.

Même le plus vétéran des vendeurs de rue n’aurait pas réussi à vendre autant de marchandises en un jour, mais Kang-Jun était différent. Au moment où il ouvrit son stand, des clients se mirent à affluer de partout.

« Combien pour cette paire de chaussette ? »

« 10 000 won pour sept paires ! »

« Et pour ces chaussettes de montagne ? »

« 10 000 won pour quatre paires ! C’est peu cher, n’est-ce pas ? »

« Et ces paires pour enfants, là ? »

« Cinq paires pour 3000 won ! »

Bien sur, c’était grâce au pouvoir d’Attirer des Clients.

[Toute personne dans se trouvant dans un rayon de 40 mètres de vous sera affectée par cette compétence.]

[Certaines des personnes affectées seront intéressées par les services que vous proposez.]

[Durée de 20 minutes.]

Cependant, certains d’entre eux partaient sans même demander quels étaient les prix, d’autres partaient après s’être intéressés aux prix.

Kang-Jun utilisait sa compétence toutes les 20 minutess, et il rechargeait son énergie noire dès qu’il trouvait quelqu’un dégageant une aura noire. Comme il s’agissait d’un marché où un grand nombre de gens passait, il n’avait aucun mal à trouver des cibles.

Après quelques temps.

[Un succès critique s’est produit.]

[Le rayon d’action de la compétence a été augmenté à 80 mètres.]

[Vous avez reçu le buff Art de la Communication pour dix minutes.]

‘Yeaaah ! Un succès critique !’

Il attendait cela. Il avait 6 points de chance, les succès critiques restaient relativement rares. Immédiatement, il se mit à crier :

« Approchez, approchez ! Des chaussettes pas chères ! Des chaussettes de toutes les qualités et à tous les prix ! Venez et jetez un coup d’œil ! »

Et sans surprise, son stand fut prit d’assaut par les passants. Contrairement à ce qu’il avait fait pour le stand de tteokbokki, il ne se contenta pas d’haranguer qu’une seule fois, il brama sans s’arrêter pendant la totalité des 10 minutes.

La journée passa rapidement et quand le soir tomba, il avait réussit à vendre la totalité des six caisses de chaussettes qu’il avait commandé. Il était épuisé, mais il se sentait fier de lui et de ce qu’il avait réussi à accomplir.

1,26 millions de won. Il avait récolté 1,26 millions de won.

S’il excluait ce qu’il avait dépensé la veille pour acheter ses marchandises, il avait approximativement gagné 800 000 won, en un seul jour.

Quand il travaillait dans son supermarché, il gagnait environ 50 000 won par jour.

Kang-Jun serra les poings, un air déterminé sur le visage.

‘Et ce n’est que le début…’

Chapitre Précédent | Index | Chapitre Suivant

Publicités

23 réflexions sur “Chapitre 16 de Dimensional Sovereign

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s