RDP 45

Chapitre 45 Liu Yue condamne ses adversaires (1)

Dans le palais Tian Xia, Xuan Yuan Yi, l’Empereur de l’Empire Tian Zhen, jouait aux échecs avec la concubine Impériale Chen dans le jardin. Soudainement, Liu Yue apparut en pleurant et se mit à genoux aux pieds de Yuan Yi.

« Que se passe t’il? Est-ce que Che t’a maltraité? » Xuan Yuan Yi qui avait un beau visage carré et une allure de sage, demanda cela à Liu Yue, lui parlant de façon douce et bienveillante.

Bien qu’il n’ait jamais vu Liu Yue auparavant, il avait entendu beaucoup de choses sur elle. Avoir accompli autant de choses à ce jeune âge, à qui la donner sinon Che.

« Quelqu’un maltraite Liu Yue. » Dit Liu Yue avec un visage plein de larmes.

« Qui ose maltraiter ma belle-fille? Dis le moi, ta belle-mère Impériale te vengera immédiatement. » La concubine Impériale Chen se leva rapidement, son beau visage affichait un air menaçant.

« Non, si qui que ce soit me maltraite, je lui rends la monnaie de sa pièce personnellement. Je veux juste demander à sa majesté une faveur, s’il vous plait merci de me laisser les battre pour apaiser la colère qui brûle en mon cœur. S’il vous plait ne prenez pas leur parti. » Liu Yue dit cela d’une voix passionnée, sa tête toujours baissée.

Voyant que Liu Yue était spécialement venue le voir pour lui demander cette faveur, Xuan Yuan Yi se dit que la personne qui l’avait maltraitée devait avoir un haut rang. Il avait voulu y réfléchir un peu plus, mais quand Liu Yue lui dit que tout ce qu’elle voulait faire c’était le battre, il décida de lui donner son aval. Même si Liu Yue était forte en arts martiaux, cela n’escaladerait pas trop.

De plus, ce n’était pas bien de rejeter sa demande devant la concubine Impériale Chen. Il rit immédiatement, acquiesça et dit, « Ok, je t’accorde cette faveur. Mais rappelle toi que tu ne peux tuer personne. »

« Liu Yue comprend. Merci votre majesté. Après qu’elle eut fini d’exprimer sa gratitude, se tourna et se mit à courir rapidement. Elle avait donné l’impression d’être une fille de treize ans encore impulsive.

Voyant cela, Xuan Yuan Yi sourit en regardant la concubine Impériale Chen, « Ce n’est encore qu’une enfant. »

La concubine Impériale Chen se contenta de sourire en retour. Elle avait discuté plusieurs fois avec Liu Yue. Liu Yue n’était sûrement pas juste une « petite fille ».

Dans la rue jaune, une des routes principales de la capitale de l’Empire Tian Zhen.

A cet instant , la rue jaune était remplie de monde, elle était pleine de bruits et d’excitation.

Sur cette rue jaune, il y avait un grand manoir, l’endroit où résidait un puissant aristocrate. La porte principale de ce manoir était peinte en rouge  et décorée par deux statues de lions. Cela donnait une impression de majesté et d’extravagance. Il y avait trois mots écrits par la plus belle des calligraphie, « Résidence du Ministre de gauche. »

Bang! Un fauteuil doré fut soudainement posé juste en face de la porte principale de la résidence. Liu Yue ramena sa robe et s’assit majestueusement sur le fauteuil, ses mains tenant un fouet. Elle fit claquer le fouet une fois, causant une marque de fouet sur le sol.

Liu yue se mit ensuite à marquer la porte du Ministre de gauche de grands coups de fouet. Puis, elle se rassit de façon majestueuse en face de la porte, tenant le long fouet, et ne bougea plus d’un pouce.

Publicités

12 réflexions sur “RDP 45

  1. Merci Lestat 😁
    À peine je demande qu’il y a effectivement un nouveau chapitre!
    Je suis trop content !
    Même si c’était un peut trop court!😔
    J’ai hâte de lire la suite ^^

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s