LDK-11

Chapitre 11 – Une récupération stupéfiante

« Hors de question ! Quoi que tu dises, je ne laisserai pas Lin Lin travailler à nouveau avec Mang Tian ! » Retenant ses émotions pour éviter que les deux enfants de l’autre côté entendent, Lang Yue s’étouffa avec un sanglot.

Après avoir entendu l’opinion de Lang Yue, Tang Zi Ran était incapable de répondre. Il pouvait seulement rester ici silencieusement, son cœur rempli de douleur.

« Sans aller contre vents et marées, comment peut-on voir l’arc-en-ciel ? Personne ne peut réussir simplement en faisait ce qu’il souhaite. Ah Yue, cela me fait aussi mal au cœur de savoir que Lin Lin doive surmonter toute ces épreuves ! Mais s’il ne les surmonte pas maintenant, alors il en rencontrera d’autant plus quand il aura grandi. »

« Quand j’ai visité Mang Tian l’autre jour, je pouvais dire qu’il était peu disposé. Il a la fierté d’un maître forgeron, pourtant Lin Lin a été capable d’obtenir son approbation. Comprends-tu combien notre fils est exceptionnel ? Notre fils est vraiment une surprise agréable. »

« Sur le chemin du retour après le travail, Mang Tian m’a dit quelque chose. Il a dit que notre fils est étrangement talentueux, qu’il a un talent divin. Il a assez de force pour égaler un homme ordinaire et ce qui est d’autant plus louable est sa détermination. Avec Bluesilver Grass comme [Ame Martiale], ses chances de devenir un puissant Soul Master sont proches de zéro, mais si il est capable de devenir un forgeron talentueux, il aurait au minimum la chance de ne pas s’inquiéter pour manger et s’habiller pour le restant de ses jours. Notre fils n’est pas faible, alors comment pouvons-nous, ses parents, montrer de la faiblesse ? Nous devrions le supporter et l’encourager. De plus, je suis convaincu qu’en tant que forgeron six étoiles, Mang Tian est définitivement capable d’instruire son disciple convenablement. Il ne ferait jamais de mal à un enfant ! »

« Laissons juste Lin Lin essayer d’accord ? S’il advenait qu’on lui fasse vraiment du mal, alors je l’empêcherai absolument de continuer. »

Lang Yue trouva finalement un compromis. Il était clair que tout deux adoraient leur enfant, et la logique de Tang Zi Ran l’avait persuadée.

Quand les deux retournèrent dans le salon, ils virent Tang Wu Lin assis là, mâchant vigoureusement sa nourriture avec un large sourire tandis qu’il regardait Nuo’er à côté de lui. Elle le nourrissait cuillère après cuillère.

Tang Zi Ran et Lang Yue ne pouvaient s’empêcher d’être abasourdis et choqués en voyant cette scène. Deux magnifiques enfants étaient assis là, rayonnants d’un éclat intense. C’était comme si ils avaient soudainement trébuchés dans une scène extrêmement harmonieuse.

Tang Zi Ran se marmonna « Nous adopterons alors cette enfant. Grandir ensemble avec un autre enfant sera utile pour Lin Lin. »

« Mnn » Lang Yue accepta, révélant enfin un léger sourire.

De cette façon, l’intime dîner de famille finit avec une telle atmosphère. Mais à nouveau, les capacités de Tang Wu Lin et de Nuo’er à manger choquèrent le couple de mariés. Afin d’élever ces deux enfants, ils devaient premièrement se confronter au problème de pouvoir les nourrir tous les deux.

Après le dîner, Lang Yue et Tang Zi Ran discutèrent sur le sujet et décidèrent que Lang Yue irait trouver un travail elle aussi. S’ils ne comptaient que sur les revenus de Tang Zi Ran, il aurait été très difficile pour eux de vivre.

« Regarde, Nuo’er ! C’est mon [Ame Martiale]. » Tang Wu Lin leva sa main avec beaucoup de difficulté, révélant un petit brin d’herbe bleue qui tournait lentement dans sa paume. Avec une faible lumière bleue, il en émanait une douce énergie ondulante.

Pleine d’émerveillement, Nuo’er joua avec la Bluesilver Grass. « Grand frère, est-ce que j’aurai aussi une [Ame Martiale] à l’avenir ? »

Tang Wu Lin répondit, « Bien sûr que tu en auras une ! Tout le monde à sa propre [Ame Martiale]. Attends juste d’avoir six ans, alors tu pourras éveiller ton [Ame Martiale] le jour de l’éveil de l’année prochaine. Je suis fatigué, je ne peux plus lever les mains. Je vais aller dormir. Tu devrais aller te coucher tôt aussi. »

Même alors qu’il était en train de parler, Tang Wu Lin était déjà étalé sur son lit. Et en un court instant, sa respiration était devenue régulière et il s’était rapidement endormi.

Nuo’er le regarda bêtement. Elle voulait vraiment récupérer des parties de sa mémoire, mais son esprit continuait de rester trouble et elle ne put se rappeler de quoi que ce soit.

Après s’être étalée sur son lit, elle ne mit pas longtemps avant de s’endormir elle aussi.

Au beau milieu de la nuit, la porte de la chambre de Tang Wu Lin et Nuo’er s’ouvrit et Tang Zi Ran entra. Il s’approcha et s’agenouilla à côté de son fils, sortant la fiole de pommade que Mang Tian avait donné à Lang Yue. Se préparant à étaler la pommade partout sur les bras de son fils, il remonta les manches de Tang Wu Lin.

Il appuya sur un bouton sur ses propres épaules, allumant une petite lumière sur l’une d’entre elles qui commença à briller directement sur le bras de Tang Wu Lin.

« Huh ? » Tang Zi Ran fut surprit quand il vit les bras de Tang Wu Lin. Il était étonné de découvrir que les bras de son fils n’avaient aucunes contusions. Plutôt, comparé à ce que Lang Yue avait décrit, ils semblaient tout à fait normaux.

Il ouvrit prudemment les paumes de Tang Wu Lin. Ses paumes étaient aussi brillantes et pures que du jade, sans le moindre bleu.

Choqué, Tang Zi Ran remonta rapidement la manche de l’autre bras de son fils. Il était en aussi bonne condition que l’autre. Il avait beau les regarder, les deux bras de son fils semblaient complètement intacts.

Tang Zi Ran savait que sa femme ne lui mentirait pas.

Cependant, pourquoi les bleus et les coupures avaient disparus ? Quelle en était la cause ?

Que cela pouvait-il être ? Était-ce l’effet de l’[Ame Martiale] de son fils ? Il y a quelques [Ames Martiales] spéciales qui étaient capables d’automatiquement soigner quelqu’un, mais il n’avait jamais entendu dire que Bluesilver Grass avait un tel effet !

Ce qu’il n’avait pas remarqué était qu’en dessous des cheveux noirs de Tang Wu Lin, son front avait un petit motif en forme de veine dorée qui s’estompait doucement.

Tang Zi Ran s’assit et réfléchit pendant un moment. Regardant la fiole de pommade dans ses mains et après les bras de son fils, ses yeux brillèrent de contemplation.

Après un instant, il posa la fiole et quitta la pièce. Il serait mieux d’examiner les circonstances de son fils le matin.

Tôt le matin.

Tang Wu Lin se leva tôt le matin. Après s’être lavé, il courut dans la cuisine pour aider sa mère avec son travail. Bien qu’il sache pas cuisiner, il était quand même capable de porter les bols et les assiettes.

« Lin Lin, est-ce que tes bras te font toujours mal ? » Le cœur de Lang Yue commença à lui faire mal à nouveau quand elle vit son fils aussi attentionné.

« Huh. Ils n’ont pas du tout l’air de me faire mal. Ce n’est rien de sérieux. » répondit Tang Wu Lin tout en balançant ses bras. La douleur de la veille avait complètement disparue, comme si elle n’avait en fait jamais existé. Et en plus, il sentit que ses bras étaient encore plus puissants désormais.

Le ton de Lang Yue était plus relaxé. « Il semble que la fiole de pommade qu’oncle Mang Tian nous a donné hier était plutôt bonne. Si c’est comme ça, alors maman peut être soulagée. Après que tu te sois couché, papa est allé étaler un peu de pommade sur tes bras.

Pile quand il quittait sa chambre, Tang Zi Ran entendit la conversation. Il n’avait pas étalé de pommade du tout !

Qu’est-ce qui a pu faire ça ? L’[Ame Martiale] de son fils s’était agitée, déclenchant une capacité d’auto-régénération tout en devenant plus puissante ? Il n’y avait aucun moyen que Bluesilver Grass puisse avoir ce genre d’effet !

Tout au long de leur somptueux petit-déjeuner, celle petite maison était débordante de cris de joie et de rires.

« Papa, dépêche-toi de m’amener à l’école ! Nous allons apprendre des choses sur notre [Ame Martiale] à l’école aujourd’hui. Aiya ! J’étais trop fatigué hier et j’ai oublié de méditer. Rappelez-moi de méditer quand je rentre tard. Moi, Tang Wu Lin, doit définitivement devenir un puissant Soul Master ! »

Publicités

7 réflexions sur “LDK-11

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s