LDK-14

Chapitre 14 – Enfin assez d’argent

 

Tang Wu Lin sautillait joyeusement tout au long du voyage vers la maison. Il était vraiment joyeux en ce moment.

Trois ans. Pendant trois années complètes. Il avait soigneusement forgé du métal tous les jours. Tous ces coups de marteau, ils les avaient fait dans le but de gagner assez d’argent pour acheter une [Ame Spirituelle].

Bien qu’il ait déjà calculé le mois dernier qu’il aurait enfin assez d’argent pour acheter une [Ame Spirituelle] ce mois-ci, maintenant qu’il avait l’argent entre les mains, il voulait juste crier d’excitation.

Trente-mille pièces de monnaie de la Fédération. Pour ces familles riches de classe supérieure, ce n’était rien. Cependant, pour un enfant qui avait tout juste neuf ans, c’était le fruit de plus de mille jours de dur labeur ! Il ne pouvait même pas compter le nombre de fois qu’il avait levé le marteau dans le but de gagner ce montant d’argent, et encore moins combien il avait sué pour le faire.

Il avait enfin réussi ! Plus il pensait à sa prouesse, plus il devenait fou de joie. Ses émotions étaient tout simplement impossibles à transmettre dans l’immédiat.

Quand il réussira à franchir le cap, il sera enfin capable d’obtenir une [Ame Spirituelle]. Et désormais, il était si proche qu’il était en train de compter le nombre de jours avant que cela n’arrive. Sa [Puissance d’Ame] était sur le point de percer et en plus, cela arriverait probablement avant la remise de diplôme ! Passer au rang 10 signifie qu’il deviendrait un Soul Master.

Bien que Tang Wu Lin ait pris goût au forgeage, cela ne voulait pas dire qu’il voulait en faire son métier. Son rêve était toujours de devenir un Soul Master, et à l’avenir, il rêvait même de devenir un Maître des Armures-Machines.

Tout les garçons avaient ce genre de rêve, mais combien de gens étaient capable de fournir les efforts nécessaire pour atteindre leurs rêves ?

L’assiduité compense le caractère maussade. Pendant les trois dernières années, Tang Wu Lin avait gardé ces cinq mots dans son cœur et faisait tout son possible pour suivre ces enseignements.

Il pouvait finalement voir cela porter ses fruits.

« Papa, Maman, j’ai gagné assez d’argent maintenant ! J’en ai enfin assez ! » Dès que Tang Wu Lin se précipita dans l’embrasure de la porte, il criait déjà d’excitation.

Nuo’er était assise dans le salon, suçant la sucette que Tang Wu Lin lui avait acheté.

« Grand frère, tu as maintenant assez d’argent pour acheter une [Ame Spirituelle] ? » elle comprenait très bien l’excitation de Tang Wu Lin.

« Mn. J’ai assez maintenant. J’ai les trente mille. » Tang Wu Lin sortit rapidement l’argent et le posa sur la table. Après quoi, il alla vite dans sa chambre et récupéra une boîte en fer en dessous de son lit. Il accourut dans le salon et étala tout l’argent qui était dans la boîte.

« Cent, deux cents, trois cent vingt… »

« Vingt-neuf mille six cents, vingt-neuf mille sept cents… trente-mille, trente mille deux-cents. Il y a en fait deux cents en plus ! Nuo’er, je te donnerai cent en plus pour acheter de la bonne nourriture pour manger. »

le petit visage de Tang Wu Lin rougit à cause de l’excitation pendant qu’il regardait la grande pile de pièces de monnaie de la Fédération en face de lui.

Lang Yue avait déjà fini de travailler et rentra à la maison avant eux. Même depuis la cuisine, elle pouvait entendre son fils crier. Tang Zi Ran avait fini sa journée et était tout juste en train de passer par l’embrasure de la porte qu’il pouvait aussi entendre les cris de joie de son fils. Quand ils virent tout l’argent sur la table, les deux ne purent s’empêcher de pleurer un peu.

Cet enfant s’était vraiment donné beaucoup de mal. Pendant que les autres enfants jouaient, il était déjà en train de gagner de l’argent.

Lang Yue marcha et alla aux côtés de son mari et cogna son épaule. Elle ne se retourna pas, de peur que les enfants voient ses larmes.

« Je sais que quoi tu es capable. Tu es un fils très compétent. » dit Tang Zi Ran tout en tapotant sa femme pour la réconforter. Avec un sourire, Tang Zi Ran marcha vers Tang Wu Lin et l’entoura de ses bras tout en lui faisant un signe en levant son pouce.

« Quand j’aurai atteint le dixième rang, je serai capable d’aller acheter mon [Ame Spirituelle], c’est bien ça Papa ? » demanda Tang Wu Lin tout excité.

« C’est bien ça. Quand le moment sera venu, je t’accompagnerai. Non, toute la famille ira. Tu es sur le point de devenir un Soul Master, fiston ! Je suis très fier de toi. »

Il était vraiment aux anges. Une fois la nuit venue, peu importe la concentration qu’il y mettait, Tang Wu Lin était incapable d’entrer dans un état de méditation.

Nuo’er s’était déjà endormie. La lune et les étoiles étaient particulièrement lumineuses cette nuit. Le lendemain sera définitivement un jour ensoleillé.

Tang Wu Lin sortit calmement de son lit. Son excitation était simplement trop forte pour qu’il s’endorme. Il tira sur la couverture de Nuo’er et l’ajusta pour qu’elle couvre son corps délicat. Comme d’habitude, elle ne pouvait rester tranquille quand elle dormait.

‘Maman dit qu’un fois que j’aurai 10 ans l’année prochaine, je ne pourrai plus dormir dans la même chambre que Nuo’er. Quand le moment viendra, je devrai lui laisser la chambre et je dormirai dans le salon, Mais pourquoi donc ?’

En pensant à cela, Tang Wu Lin commença à se sentir mal à l’aise. Il aimait être accueilli par la vue de Nuo’er lorsqu’il devait se lever chaque matin.

Il ouvrit prudemment la porte, puis sortit à pas feutrés. Il voulait aller marcher et laisser son cœur se calmer. Après il serait capable de méditer quand il serait rentré.

En ouvrant et en fermant la porte, il ne fit pas le moindre bruit.

La lumière vive de la lune brilla dans la chambre, éclairant le corps de Nuo’er. La lune de cette nuit était étonnamment vive ? Les cheveux argentés de Nuo’er scintillèrent et brillèrent sous le filet de lumière lunaire.

Couverte par la lumière de la lune, soudainement, un anneau de douce lumière apparut depuis le corps de Nuo’er. Jaune, vert, rouge, bleu, violet, or et argent. Les sept couleurs scintillèrent une par une.

Si Tang Wu Lin était encore dans la chambre, il aurait été capable de voir cette scène extraordinaire.

Le corps de Nuo’er trembla un peu. Après avoir scintillé pendant longtemps, les sept anneaux de lumière colorée fusionnèrent entre ses deux yeux. Après un long moment, elle retourna dans son paisible état précédent.

La lumière de la lune était toujours aussi vive qu’avant, mais l’anneau de lumière autour du corps de Nuo’er avait déjà disparu. Il semblait que son corps délicat avait grandi. Bien qu’elle n’ai pas grandi au cours des trois dernières années, ce soir, elle avait eu une avancée certaine.

Ses tremblements s’estompèrent, et à nouveau, la respiration de Nuo’er redevint normale. Cependant, ses sourcils étaient froncés. C’était comme si le rêve qu’elle faisait n’était pas du tout beau ou merveilleux.

L’air de cette nuit était plutôt froid. Il y avait un petit jardin dans la partie roturière de Glorybound City où vivait Tang Wu Lin. Il amenait souvent Nuo’er ici pour jouer, n’importe quand lorsqu’il y avait des vacances scolaires.

Dès qu’il entra dans le jardin, il sentit une puissante force attractive provenant d’un brin de Bluesilver Grass. Il respira le doux parfum de la plante avec l’air frais et un sourire satisfait le submergea progressivement.

Inconsciemment, il s’assit en tailleur.

Des oiseaux gazouillaient doucement, l’air était froid et pur et il se prélassait dans le faible éclat de la lune et des étoiles. Dans ces conditions, il fut petit à petit capable de se calmer et d’entrer dans un état de méditation.

 

Publicités

10 réflexions sur “LDK-14

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s