EAA Chapitre 26

Chapitre 26 – Première fabrication de médicament

C’était la nuit. La lumière de la lune était comme de l’eau qui s’élevait lentement en volutes.

Dans une des habitations ouest du manoir Mu, Mu Ru Yue était si épuisée qu’elle complètement à bout de souffle et trempée de sueur. Elle épongea la transpiration de son front. Quand elle regarda la table pleine de plantes médicinales, elle sourit avec satisfaction.

En quelques heures, elle avait enfin élevé l’âge de toutes les plantes médicinales. Mais comme la méthode pour faire pousser les plantes consommait de l’énergie, avec sa puissance actuelle, elle pouvait tout au plus faire évoluer une plante médicinale de 50 ans en une plante de 100 ans. Il ne lui restait plus du tout d’énergie après cela.

« Je vais vendre 50 lots de ces plantes médicinales de 100 ans et j’utiliserai le reste pour fabriquer des pilules. »

En disant cela, elle avait déjà sorti le fourneau à pilule qu’elle avait acheté au marché aujourd’hui.

Pour l’instant, elle avait l’intention de fabriquer une pilule de Retour aux Sources du grade inférieur du domaine humain. C’était le type de pilule la plus commune.

Swish!

Avec un mouvement rapide du doigt, une flamme s’alluma au bout de son doigt. D’un geste délicat, le feu se dirigea vers le fourneau à pilule et l’activa.

Quand la lumière du feu incandescent illumina le visage pâle de Mu Ru Yue, elle avait déjà une apparence qui pouvait mettre à mal un pays malgré son jeune âge. Sa beauté dépassait définitivement celle de Mu Ting Er, pas le moins du monde inférieure.

C’était la première fois que Mu Ru Yue fabriquait des pilules, donc peu après, sa flamme avait faibli, et la plante médicinale de 100 ans dans le fourneau à pilule fut gâchée…

« Un échec ? Je vais réessayer ! »

Mu Ru Yue eut un sourire méprisant, d’après ses souvenirs, on ne lui avait jamais appris à baisser les bras.

Swish!

Elle alluma à nouveau un feu, enflammant violemment le fourneau à pilule.

Ayant appris de ses échecs, son contrôle s’était amélioré…

Pendant la nuit, Mu Ru Yue échoua à de nombreuses reprises. Il y avait une pile de cendre de ces plantes de 100 ans à côté d’elle. Quand Yan Jin remarqua cela, il eut mal au cœur.

(Une ratée ! Cette fille est une ratée !)

(C’était là des plantes médicinales de 100 ans et non pas des mauvaises herbes. N’a-t-elle eu aucun remord à en gaspiller toute une pile ? N’aurait-il pas été mieux pour moi de les manger et de toutes les convertir en pouvoir ?)

Quand le soleil se leva, Mu Ru Yue avait enfin fabriqué une pilule de Retour aux Sources.

Quand elle regarda la pilule dans sa main, elle fronça ses sourcils avec mécontentement. « Cela m’a réellement pris toute une nuit pour fabriquer une pilule du niveau inférieur du Domaine Humain. Il semblerait que j’ai besoin d’une meilleure compréhension des techniques de fabrication de pilule. »

Si quelqu’un avait entendu ces mots, il aurait probablement voulu l’étrangler.

Il ne lui avait fallu qu’une nuit pour fabriquer une Pilule du niveau inférieur du Domaine Humain sans le moindre enseignement. Dans ce cas là, comment quelqu’un sous la tutelle d’un maître et à qui il avait fallu trois jours entiers pour en faire une, pourrait garder la tête haute ?

Même le plus exceptionnel des alchimistes dans tout le continent aurait eu besoin de deux jours pour sa première fabrication de pilules.

Bien sur, la rapidité de la vitesse de fabrication de Mu Ru Yue était due à sa force mentale complètement absurde, et aux nombreuses plantes médicinales de 100 ans qu’elle avait gaspillées. Tout le monde savait que plus la plante médicinale était âgée, plus il était facile pour un Alchimiste de fabriquer ses médicaments.

« Fillette. » Yan Jin bailla. Il ouvrit ses yeux, encore dans le cirage. « C’est déjà le jour? »

« Yan Jin, je vais me rendre à la boutique médicinale. »

Mu Ru Yue tenait fermement la pilule de Retour aux Sources dans sa main. Les yeux brillants, elle se dit que quand elle été allée au magasin avec juste une seule plante de 100 ans, ça n’avait pas d’importance. Mais cette fois elle ne devait laisser personne la reconnaître.

Elle avait fait l’expérience d’un proverbe dans sa vie antérieure qui disait : « Les ignorants ne sont pas coupables, mais chérir un anneau de jade devient un crime. »

Dans les rues bouillonnantes d’activité, des marchands ambulants criaient alors que des chevaux galopaient dans les alentours, formant une scène bruyante.

En ce moment, il y avait une frêle jeune fille dans les rues de cette ville. Elle portait une cape et entra dans une herboristerie populaire. Sans un mot, elle jeta un sac devant le commerçant.

Le marchand était sidéré avant de froncer des sourcils en ouvrant le sac. Cependant, en voyant le contenu du sac, il ne pu garder son calme.

« Ça … ne serait-ce pas des plantes médicinales de 100 ans ? Il semblerait même qu’il y en ait plusieurs pieds ici ?

Même si les plantes médicinales de 100 ans n’étaient pas aussi rares que celles de 1000 ans, elles restaient onéreuses. De plus, il y avait 50 pieds de ces plantes centenaires devant lui. Le commerçant, qui avait pourtant beaucoup d’expérience, était tout de même choqué de voir une opération commerciale d’une telle ampleur.

« Mademoiselle, êtes-vous sûre que vous voulez vendre toutes ces plantes de 100 ans ? » Le marchand déglutit avec difficulté regardant Mu Ru Yue avec un mélange de curiosité et de choc.

C’était à cause de la cape qui masquait son apparence. D’après sa voix, le vendeur pouvait deviner que la mystérieuse personne devant lui était une jeune fille. Evidemment, quelqu’un capable de vendre autant de plantes médicinales ne pouvait être une roturière ordinaire.

Mais ce qui rendait le commerçant curieux s’était de savoir comment elle avait bien pu obtenir 50 pieds de plantes médicinales de 100 ans.

« Oui. » Mu Ru Yue acquiesça légèrement. Avec un regard calme, elle continua, « Cela mis à part, je souhaite également vendre une Pilule de Retour aux Sources. »

« Une Pilule de Retour aux Sources ? »

Le marchand était stupéfait. Bien que la Pilule de Retour aux Sources ne soit qu’une pilule du niveau inférieur de domaine humain, sur ce continent, les Alchimistes étaient tenus en haute estime. Si elle venait pour vendre un tel article, naturellement il ne se permettrait pas de la prendre de haut.

« Mademoiselle, pour les 50 pieds de plantes médicinales, je vous offres 100 pièces d’or chacun. En ce qui concerne la Pilule de Retour aux Sources, je vais devoir demander à un Alchimiste de notre Hall du Retour aux Sources d’en estimer le prix d’après l’analyse de sa qualité. Si Mademoiselle a confiance en notre Hall du Retour aux Sources, vous pouvez nous laissez temporairement la Pilule de Retour aux Sources et revenir demain pour récupérer votre argent. »

Mu Ru Yue regarda silencieusement le commerçant. Après un long moment de réflexion, elle dit : « Le Hall du Retour aux Sources a bonne réputation. Je vais donc vous faire confiance. Puisque c’est ainsi, je reviendrai demain. »

« Je vous remercie Mademoiselle. »

Le marchand laissa échapper un soupir avant de donner des instructions à ses subordonnés pour qu’ils amènent les pièces d’or. Il les donna personnellement à Mu Ru Yue. Après avoir reçu son argent, Mu Ru Yue ne s’attarda pas et quitta la boutique…

« Des plantes médicinales de 100 ans. Hehe ! Je ne m’attendais pas à obtenir autant de plantes vieilles de 100 ans en une transaction. » Le marchand gloussa et ramassa avec désinvolture l’un des plants. A cet instant, son sourire se figea alors qu’il le regardait fixement. Au aurait dit qu’il regardait un fantôme à en croire la stupéfaction affichait sur son visage.

Il ne pouvait pas en croire ses yeux. Il s’empressa de vérifier les autres pieds de plantes médicinales. Même si ce n’était pas évident, il y avait un symbole vert de taille moyenne représentant une épée au pied de chacune des plantes.

« C’est… ne serait-ce pas une plante de notre Hall du Retour aux Sources? A coup sûr, je connais toutes les plantes médicinales dans le Hall de Retour aux Sources. Je ne pense pas qu’il ait autant de plantes de 100 ans, et il n’y a pas eu non plus de traces de vol. Comment ont-ils pu arriver entre ses mains ? C’est vrai, je me souviens qu’il y a une jeune fille qui a acheté 100 lots de plantes médicinales de 50 ans. J’avais choisis ces plantes moi-même, donc je m’en rappelle clairement. Mais comment ces plantes de 50 ans ont-pu se changer en plantes vieilles de 100 ans ? »

(C’est vrai, ce sont là réellement les plantes médicinales que j’avais vendu, mais que s’est-il passé ?)

« Non, cela est impossible. Je dois demander à voir Grand Maître Wu Yu comme cela est juste complètement inimaginable. »

Comment le commerçant aurait-il pu ne pas être choqué en voyant des plantes médicinales de 50 ans devenir des plantes de 100 ans en seulement quelques jours ? Il pensa, (Je dois informer Grand Maître Wu Yu de cette affaire).

EAA Chapitre 25

EAA Chapitre 27

Publicités

6 réflexions sur “EAA Chapitre 26

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s