TSW – Volume 2 – Chapitre 5

TEMPEST OF STELLAR WARS
Volume 2 – La Légion de Skeleton

 

Volume 2 – Chapitre 5 – Capacité X
Wang Zheng s’interrompit, il toucha brièvement la machine à tester la force. Carl eut l’air impatient. « Dépêche-toi, ne lambine pas ! »

« Carl, si tu cherches les ennuis, je serais ravi de te tenir compagnie ! » dit Zhang Shan en fronçant des sourcils. Ce connard cherchait la bagarre. Il avait l’air de quelqu’un qui méritait d’être battu comme plâtre !

« Toi tout seul, ça ne serait pas suffisant ! » La bouche de Carl se contracta.

Luo Yun sourit légèrement. « Ne sois pas anxieux. Durant ce mois, il y aura à coup sûr une chance d’évacuer tes frustrations. »

Wang Zheng réfléchit un instant, même lui ne savait pas à quel point il était fort. Mais pour pouvoir battre Masasi, il devait utiliser ses points forts.

« Wang Zheng, fais attention ! » dit Ye Zisu. Elle ne pensait pas que se blesser pour triompher était un comportement particulièrement héroïque.

Wang Zheng opina de la tête, et recula d’un pas. Ses yeux scintillèrent d’énergie. Bang

Merde ! Quand il retira son poing, Wang Zheng sut qu’un problème était sur le point d’arriver !

Crack…Ding…Bang…

Quelques travailleurs de l’autre côté de la porte entendirent l’explosion et se ruèrent à l’intérieur. Tout le monde dans la salle de test de force ne pouvait que regarder ce qu’ils voyaient bouche bée.

La machine à tester la force avait été complètement détruite…

Les spectateurs regardèrent Wang Zheng silencieusement. Wang Zheng était aussi sans voix. Il se gronda intérieurement. ‘Tu es vraiment un idiot Wang Zheng ! Je ne devrais pas payer pour la casse, pas vrai ?

Luo Yun était choqué mais il se contrôla et toussota légèrement. « Je pense que la machine à tester la force a eu quelques problèmes, remplacez-la par une autre. »

Voyant que Luo Yun ne parlait pas de remboursement, Wang Zheng poussa un gros soupir de soulagement. On pouvait vraiment compter sur les armées de la Terre !

Après qu’une nouvelle machine fut apportée, Wang Zheng contrôla fermement sa puissance. Étonnamment, il fut encore capable de mettre une force de 580 livres en un seul coup ! A ce moment-la, tout le monde fut complètement ébahi.

Ye Zisu s’avança vers Wang Zheng l’air sidérée et lui tapa l’épaule avec ferveur. « Waouh, espèce de salopard, tu nous as caché beaucoup de choses à ton sujet ! » dit-elle tout en regardant Meng Tian d’un air entendu.

Xie Yuxin leva le pouce vers Wang Zheng. Il semblait qu’il s’était trompé, le vrai potentiel de Wang Zheng ne résidait  peut-être pas dans le champ de la Physique !

Carl était sans voix pendant que Masasi regardait Wang Zheng avec un grand intérêt. L’arrogance requerrait une certaine forme de soutien. Ils pensaient à l’origine que personne sur Terre ne pouvait rivaliser avec eux.

Pourtant, Wang Zheng était encore très innocent. Il n’avait qu’une seule chose à l’esprit. Son plus gros souci était que Luo Yun se tourne vers lui soudainement et lui dise : ‘Wang Zheng, le remboursement de cette machine à tester la force sera sur ton ardoise !’

Heureusement, Luo Yun s’en alla immédiatement vers la partie suivante du test. Les installations de test étaient vraiment extraordinaires. On pouvait voir que la prochaine machine à tester était bien plus complexe que la précédente.

Masasi s’arrêta et dit : « Instructeur, pas la peine de me tester, je possède la Capacité X. »

Luo Yun opina de la tête. « Est-ce que tous les autres veulent essayer le test ? »

Carl eut l’air distrait. Il haussa les épaules et répondit : « Je ne l’ai pas. Pas la peine de me tester. »

Les deux filles secouèrent aussi la tête pendant que Zhang Shan agitait ses bras. « Je n’ai pas ce machin non plus. »

« Je l’ai » dit Xie Yuxin.

Tout le monde eut l’air surpris. Spécialement Carl. Comment aurait-il pu s’attendre à ce que quelqu’un sur Terre ait ce truc…

« Heu, c’est quoi la Capacité X ? » demanda Wang Zheng avec curiosité.

« Si tes gènes sont de niveau A, c’est-à-dire au dessus de 90 points, il y a un test spécial qui scanne ton cerveau. Certaines personnes possèdent des capacités extraordinaires, généralement connues sous le nom de perception extrasensorielle » expliqua Ye Zisu. C’est alors qu’elle se souvint du score génétique de Wang Zheng…

Wang Zheng sourit amèrement. « Je ne l’ai pas, je n’ai pas besoin de faire le test. »

« Pourriez-vous tous enregistrer cela ? » demanda Luo Yun.

« Toutes mes excuses instructeur, c’est un secret » dit Masasi en refusant.

Luo Yun n’insista pas sur le sujet. Ceux qui avaient la Capacité X étaient les élites parmi les élites. Par conséquent, on pouvait dire que quel que soit le département qui avait un étudiant ayant cette capacité placerait cette personne très certainement dans un rôle clé.

La Capacité X n’assurait pas que les ondes cérébrales de quelqu’un réagiraient avec une plus grande activité, peut-être qu’il n’y en avait pas d’application pratique. Cependant, pour les jeunes générations, c’était une partie de l’identité d’une personne qui montrait qu’elle avait le potentiel d’un grand talent.

De plus, les utilisateurs de la Capacité X deviendraient tous des membres d’un département particulier.

A cause de ce fait, Carl ne se permettrait plus de mépriser Xie Yuxin.

La probabilité de posséder la Capacité X était extrêmement basse. En fait, même parmi les élites, on ne trouverait qu’un seul individu sur dix mille qui l’avait.

« Vous tous les sept avez des performances décentes. Dans le futur, il y aura encore plus d’étudiants exceptionnels qui vous rejoindront. Vous pouvez tous rentrer maintenant, l’entraînement suivant sera encore plus difficile que celui-ci. Vous devriez vous préparer mentalement » dit le lieutenant Commandant Luo Yun. Il voulait encore évaluer la situation de l’entraînement du reste des étudiants.

Dans le passé, l’entraînement n’était pas compliqué. Cette fois-ci cependant, Gu Te avait mobilisé un nombre significatif de ressources pour enseigner aux étudiants. Premièrement, pour obtenir une compréhension de leurs standards. Avec l’influence de Gu Te, l’armée voudrait coopérer naturellement. Qui plus est, l’armée avait un besoin urgent de sang neuf dans ses rangs.

Des gens comme Masasi et Carl ne resteraient certainement pas sur Terre. Cependant, leur présence pourrait servir à motiver le reste des étudiants et cette situation ne pouvait être meilleure.

Pour les nouveaux étudiants de l’Ares College, ce serait très certainement une période qu’il leur serait difficile d’oublier. Peu importait qu’ils soient du Département Militaire ou pas, cela incluait également des gens comme Wang Zheng et Zhang Shan qui recherchaient activement l’entraînement à la limite de la torture.

Après le premier jour où ils avaient appris une leçon, la première semaine toute entière se passa de façon éreintante et en entraînement de base très strict. L’apparence militaire, les terrains, marcher, courir, la voltige. Il va sans dire que c’était extrêmement fatiguant et déprimant. En étant oppressé jour et nuit, l’esprit de chacun avait subi un changement qualitatif.

De plus, ceux qui pouvaient entrer à l’Ares College possédaient tous des capacités basiques similaires. Personne ne voulait être plus faible que quelqu’un d’autre. Donc, graduellement, l’atmosphère s’améliora.

Après la première semaine, les individus les plus remarquables n’étaient nuls autres que Wang Zheng, Masasi, Carl, Zhang Shan, Meng Tian et Ye Zisu.

Les deux beautés étaient sous les feux de la rampe. Elles étaient les deux déesses de cet entraînement infernal qui pouvaient réduire la douleur de chacun.

Meng Tian mesurait 1m80. Quand elle portait l’uniforme militaire, on pouvait sentir émaner d’elle une vaillance incomparable et une aura formidable. Elle avait fait tomber le grand groupe de mâles à la renverse. Et contre toute attente, l’un des concurrents les plus fervents était en fait Carl.

Ye Zisu venait de la capitale. A l’origine elle était la jolie fleur du Lycée Daybreak, et la petite princesse d’OMG. Elle avait l’air délicate, mais avait obtenu des résultats exceptionnels. Beaucoup de gens maintenant la voyaient avec un tout nouveau niveau de respect. Quand la beauté, la richesse et l’aptitude physique étaient combinées, il en résultait que tout le monde enviait cette Mademoiselle Parfaite.

Celui qui souffrait le plus était Yan Xiaosu. L’entraînement infernal l’avait écorché vif. Comparé aux jours où il n’avait besoin que de se reposer sur sa débrouillardise, le contraste était si drastique qu’il avait souhaité depuis longtemps quitter l’école ! Mais penser à quel point son père était effrayant l’avait poussé à persévérer.  S’il quittait vraiment l’école, son père lui couperait très certainement les vivres, quelle que soit l’excuse qu’il donnerait.

Wang Zheng et Zhang Shan avait une autre sorte de notoriété. Tous les deux étaient des étudiants du Département Physique, et pourtant ils étaient très célèbres dans le Département Militaire ! Ils avaient inspiré un grand nombre d’étudiants du Département Officier et du Département Mecha. Plus important encore, les instructeurs utilisaient souvent leurs noms pour provoquer les autres étudiants.

Concernant les méthodes utilisées par les instructeurs pour semer la haine afin de les motiver, Zhang Shan naturellement ne se sentait pas affecté. Il était un étudiant du Département de Physique après tout, et il ne se préoccupait absolument pas de ces individus.

Pour le pauvre étudiant Wang, c’était une prise de tête. Il pourrait peut-être  rejoindre le Département Mecha dans le futur et avant même qu’il y soit, il y avait déjà offensé tout le monde !

Wang Zheng appréciait immensément l’entraînement.  Cet entraînement intense l’aidait à aiguiser son corps, et sa cultivation s’était aussi améliorée. Même l’énergie de bataille du Rubik’s Cube avait augmenté.

Bien sûr, d’étranges situations arrivaient…  de temps en temps Meng Tian le regardait l’air glacial. Mais depuis quand donc le pauvre étudiant Wang lui devait-il de l’argent ?

Wang Zheng n’avait pas touché à CT pendant une semaine et il ressentait un sentiment de manque.  Malheureusement, sa seule source de loisir c’était l’entraînement. Les règles étaient strictement appliquées. Si quelqu’un avait envie de jouer sur son Skylink, ça allait, mais il fallait faire attention de ne pas se faire attraper. La pénalité serait une évaluation négative.

La deuxième semaine d’entraînement s’était finalement améliorée. Les étudiants étaient enfin débarrassés des exercices simples et ennuyeux. Maintenant, ils pouvaient apprécier le beau paysage montagnard !

Cependant, ce n’était pas une sortie ordinaire. Tout le monde devait porter un paquetage lourd rempli à ras bord de briques !

Ne pensez pas que cet entraînement de pilote de Mecha était dur et tragique, parce qu’il n’y avait pas d’entraînement le plus tragique : il n’y avait que des entraînements qui étaient plus tragiques que les précédents. Les pilotes de Mecha étaient presque tous du type soldat. Pas tous les pilotes ne pouvaient devenir des pilotes de Mecha. La plupart d’entre-eux devenaient des ingénieurs, des conducteurs de chars, des pilotes de vaisseaux, ou même des hommes d’infanterie !

La force physique était ce qu’il y avait de plus important, peut importe ce que l’on ferait.

Bientôt, tout le monde comprit à quel point ils avaient été extrêmement chanceux de juste passer leur temps à courir autour du terrain. Ils devaient escalader des montagnes et des crêtes tout en transportant des briques. Ils avaient vraiment envie de prendre ces briques et de les balancer à la tête des instructeurs !

Après le premier jour, tout le monde était trop fatigué pour penser. Ils mangèrent comme si leur vie en dépendait, et dormirent comme si leur vie en dépendait aussi. C’était parce qu’ils seraient réveillés par surprise en plein milieu de la nuit !

Après une semaine de cette torture, même l’apparence calme et pondérée que Carl et Masasi affichaient habituellement avait quelque peu changé. Sur le visage de Carl, la fatigue pouvait se lire. Cet entraînement était trop intense !

Son air originellement hautain avait aussi disparu, mais ce n’était pas dû à l’entraînement, mais plutôt à Wang Zheng.

Carl suspectait fortement que ce petit salopard n’était qu’un robot dans la peau d’un humain ! Comment se pouvait-il qu’il n’y ait aucun signe discernable de fatigue sur lui !

L’étudiant Wang mangea bien et dormit paisiblement. En même temps, il servait aussi de conseiller psychologique, en écoutant les plaintes de Yan Xiaosu. En fait, l’intensité de l’entraînement avait déjà été réduite, mais Xiaosu avait besoin de se défouler.

Une semaine d’entraînement dans la nature sauvage conduisit à ce que la condition de la peau des étudiantes féminines soit affectée significativement. Cela dit, il y avait aussi des exceptions. Par exemple, personne ne savait quel sorte de produit pour la peau utilisait Ye Zisu, mais sa peau devint de plus en plus éclatante. Cela la rendit plus populaire auprès des filles, car beaucoup d’entre-elles se demandaient comment cela était possible.

Durant la troisième semaine, en ce qui concernait tout le monde, c’était une bénédiction. Bien que l’entraînement basique continuait encore, la quantité des exercices avait été significativement réduite. L’élément clé était de mieux comprendre les armes à feu. C’était le moment le plus joyeux pour tous.

La classe d’élite de Wang Zheng s’était vue augmentée de 50 individus. C’était ceux qui avaient démontré des capacités exceptionnelles et de la volonté dans les exercices d’entraînement précédent.

Avec la classe de tir qui était sur le point de commencer officiellement, l’entraînement était donc plus simple.

Dans le laboratoire de contrôle, Gu Te arriva.

« Général, les étudiants de cette fournée ne sont pas mauvais en général » dit Luo Yun en le saluant.

« Ça n’a pas dû être facile. J’ai reçu votre rapport, et votre analyse a été extrêmement précise » Gu Te opina de la tête.

« Le Directeur m’a bien enseigné ! » répondit Luo Yun en souriant. Lui aussi avait été un étudiant de l’Ares College, un membre de la Faction Innovation de l’armée.

De façon à ramener la gloire sur l’Ares College, se reposer sur les capacités de Masasi et Carl n’avait pas de valeur. Tout le monde savait clairement qu’ils n’étaient que deux personnes et que l’école ne regagnerait pas sa gloire en se reposant sur eux. Gu Te était extrêmement clair sur ce point. Il avait fait en sorte que ces deux-là rejoignent l’école principalement pour motiver et inciter le reste des étudiants.

Il regardait la vue devant lui, et les résultats n’étaient pas mauvais. Spécialement la personnalité provocante de Carl. Il avait incité beaucoup d’étudiants à s’améliorer.

« Directeur, ce Wang Zheng est un sujet extrêmement important. Je suis dans l’armée depuis plus de 10 ans et je n’ai jamais rencontré un tel prodige. C’était comme si il était né pour être soldat. Pourtant, il fait vraiment partie du Département de Physique » dit Luo Yun avec regret.

 

Vol 2 – Chapitre 4                                                                            Vol. 2 – Chapitre 6

Publicités

14 réflexions sur “TSW – Volume 2 – Chapitre 5

  1. Et bien il démontre enfin de quoi il est capable! 😁 Il y a de quoi être impressionné! Peut être un peut moins quand on sait quel entraînement il a suivit, mais quand même! 😅
    Le coup du robot ma fait rire, j’ai hâte de lire la suite 😊, merciiiii pour ce nouveau chapitre !!!! ❤ ❤ ❤

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s