EAA Chapitre 31

Chapitre 31 – Grand Maître Wu Yu protecteur

« Ma bonnne disciple, ne t’inquiète pas. Puisque tu es mon apprentie, ton Maître ne laissera personne te maltraiter. Un seul mot de toi, et je vais filler une bonne correction à ce gamin. »

En repensant à la façon dont les fiançailles de Mu Ru Yue avaient été rompues alors qu’elle avait une telle beauté et un tel talent, Wu Yu ne pouvait plus le supporter et il voulait punir sur le champ le gamin qui avait négligé ce trésor.

(Comment ma disciple pourrait-elle être maltraité ? Si qui que ce soit s’y risquait, je les tuerai pour leur rendre la monnaie de leur pièce.)

« Inutile. » Mu Ru Yue secoua la tête tandis qu’elle lui répondait en souriant, « Même s’il ne l’avait pas fait, j’aurais moi-même rompu nos fiançailles. Ce genre de cheval en rut plein de microbes n’est pas digne de moi. »

Les mots de la jeune fille apaisèrent la colère de Wu Yu. Il rit. « C’est juste, ce gamin a eut la malchance d’abandonner ma disciple. Avec ton talent, tu peux te trouver un homme qui est cent fois, voir mille fois meilleur que lui. Un homme dont le seul point positif est son apparence n’est pas digne de ma disciple. »

Quelques lumières dansèrent dans les yeux de Mu Ru Yue. « A ce propos, pourriez-vous temporairement garder secret le fait que je suis votre apprentie ? »

« Pourquoi ?! » Wu Yu cligna des yeux dubitativement. Il voulait initialement laisser tout le monde dans la Secte Qing Yun savoir qu’il avait trouvé un bon disciple, et même stupéfier Grand Maître Tian Yuan et son disciple.

« C’est de la simple logique. Je n’ai pas besoin de beaucoup de soutien dans mon chemin vers la maturité. Vous devez juste le protéger et m’aider pour que mon développement soit plus rapide qu’avant. »

(J’ai juste besoin d’une personne fiable et suffisamment influente pour résoudre les problèmes dont je ne pourrais pas m’occuper seule, plutôt que d’un Maître qui gérerait tout mes problèmes et éloignerait tout les dangers.)

(Sans dangers, comment pourrais-je progresser ?)

Elle comprenait cette logique.

« Haha ! Très bien ma bonne disciple. » Wu Yu hocha la tête avec appréciation. Il avait bien trouvé la bonne personne. Il n’y avait qu’elle pour dire de telles choses comme si cela coulait de source.

Cette fille n’était pas une jeune maîtresse qui avait été dorloté au sein d’une famille aristocratique, donc elle savait comment survivre sur ce continent.

« Petite fille, tu devrais venir et me voir tout les jours à partir d’aujourd’hui. Je t’enseignerai quelques méthodes que tu peux utiliser pour fabriquer des pilules ou pour ta cultivation. Je n’ai qu’une seule requête, c’est que pendant la compétition de la Cité Phoenix dans deux mois de cela, tu sortes victorieuse. »

Wu Yu souriait en caressant sa barbe blanche. Peut être, à partir de maintenant, ce serait l’ère des jeunes gens. Ils étaient déjà devenus vieux.

« La première place ? » Mu Ru Yue sourit et s’esclaffa doucement. « C’est ce que j’avais l’intention de faire. »

Elle n’était pas intéressée par la compétition, mais elle savait que Mu Ting Er allait définitivement y participer. De plus, elle voulait aussi montrer au monde qu’elle n’était plus un déchet !

Wu Yu regarda Mu Ru Yue avec curiosité. Même si elle était en train de sourire, cela provoquait des frissons qui parcouraient l’échine de celui qui la regardait.

C’était la nuit. Lumière de la lumière brillait comme une vague d’eau ondulante.

Dans une maison près de la famille Mu, un homme se tenait, ses deux mains derrière son dos. Son regard profond était dirigé vers le ciel étoilé, des émotions complexes dans les yeux.

L’homme portait une longue robe argentée. Avec son apparence aussi parfaite que celle d’une divinité éclairée par le clair de lune, il était magnifique, assez beau pour couper le souffle de quiconque poserait les yeux sur lui. Il tellement beau qu’on l’aurait cru capable d’éclipser la beauté de la lune.

« Maître, votre subordonnée devrait-elle aller s’occuper de la fille que vous allez épouser ? »

Derrière lui, il y avait une fille vêtue de noir qui s’agenouillait respectueusement, la tête baissée. Elle savait que son Maître n’aimait pas qu’on le regarde, même si ce n’était que son dos.

« Inutile ! »

« Mais, Maître, si cette fille vient au manoir, elle risque de découvrir quelque chose. Si d’autres venaient à apprendre que le Maître est… »

« Dégage ! »

Sa voix grave contenait une morosité qui fit trembler Die Yi jusqu’au os.

(Maître protège cette fille ? Pourquoi ? Cette  fille n’est qu’un déchet? Pourquoi mon Maître, qui n’a jamais été affecté par les charmes féminins, la protégerait-il ?)

Die Yi garda sa tête baissée alors qu’elle s’évertuait à réprimer les frémissements dans son cœur. « Compris, votre subordonnée va prendre congé. »

Elle savait qu’elle ne devrait pas avoir de tels sentiments à son égard, mais parfois elle n’arrivait plus à les réprimer. La seule solution était de ne laisser personne s’apercevoir de ses sentiments…

EAA Chapitre 30

EAA Chapitre 32

Publicités

12 réflexions sur “EAA Chapitre 31

  1. Je le savais! Ce petit roi est louche depuis le début ! Qu’est ce qu’il cache ?!

    PS: merciiiii pour le nouveau chapitre^^
    PPS: J’ai hâte de lire la suite !

    J'aime

  2. oh notre « roi fantôme » n’ai pas si idiot que sa enfaite 🙂
    Oh sublime ❤ Déesse ❤ moi votre humble serviteur attend samedi avec impatience m(_ _)m je vous remerciez pour se chapitre 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s