RTW Chapitre 15 – Se flatter

Chapitre Précédent | Index | Chapitre Suivant

 

Voyant le Chevalier accepter sa commande et partir, Roland retourna à sa table, « Vous pouvez guérir de petits animaux, alors pourquoi penser que les Sorcières sont mauvaises ? »

« Le professeur a dit, les Sorcières peuvent faire ce que les gens ordinaires ne peuvent pas, et quelques fois mêmes si elles n’ont pas l’air mauvaises, ce sont forcément des pièges, mis en place afin de corrompre plus de gens encore … » La voix de la jeune fille s’estompait au fur et à mesure qu’elle parlait. « Mais je n’ai jamais vu le Diable, je le jure. »

« Bien sûr que vous ne l’avez jamais vu, ce n’est qu’un vulgaire mensonge de l’Eglise. Votre professeur a aussi été trompé par eux », dit Roland d’un ton doux afin d’apaiser Nana.

« Un mensonge de l’Eglise ? », la mâchoire de Nana tomba, « Pourquoi ? »

Roland secoua la tête, ne donnant pas d’explication. Même s’il expliquait, elle ne comprendrait pas. Avant que la civilisation ne se développe jusqu’à un certain point, ce genre de choses bizarres était monnaie courante. Même quand personne ne bénéficiait de cette chasse aux Sorcières, les gens avaient toujours tendance à mettre les catastrophes naturelles, les erreurs humaines ou les phénomènes incompréhensibles sur le dos de quelqu’un tirant les ficelles dans l’ombre. D’un point de vue historique, c’était un poids que la majorité des femmes durent porter sur leur dos.

Et dans ce monde, les Sorcières qui possédaient une puissance monstrueuse d’une origine inconnue constituait une cible parfaite pour l’Eglise. En prenant cela en compte, il était absolument impossible pour l’Eglise d’ignorer ce genre d’apparences extraordinaires, quoi qu’il arrive. Ils devaient soit conférer à toutes les Sorcières le statut de Saint, nommant leur pouvoir un don de Dieu, ou tuer toutes les Sorcières, les faisant passer pour les messagers du Diable. S’ils choisissaient la première option, la grandeur et la majesté du monothéisme recevraient un coup sévère, dès lors qu’une Sorcière n’appartenant pas à l’Eglise émergerait, le monothéisme serait remis en question. Si toutes les religions proclamaient les Sorcières comme des messies choisies par Dieu, alors quel Dieu était le vrai ?

Le polythéisme ne pouvait exister que sur la prémisse que tous les Dieux existaient vraiment, capable de se restreindre les uns les autres. Puisque Dieu était non-existant, que c’était juste une foutaise symbolique que quelqu’un avait créé en racontant des histoires, pourquoi permettre à d’autres Dieux d’exister ? De partager le monde avec eux ? Tous prétendraient alors que leur Dieu est le seul Dieu existant, et revendiqueraient le monothéisme. Et quand deux monothéismes entraient en conflit, seule une issue était possible, la guerre. En fin de compte, ils ne pouvaient que choisir la deuxième option, à savoir de tuer toutes les Sorcières.

Il n’y avait aucune relation avec le Diable, ce n’était que pour leurs propres avantages.

Un poulet vivant fut préparé par la cuisine du château dès qu’ils reçurent l’ordre, puis le Chevalier le porta par les ailes, pendant qu’il se débattait et donnait des coups dans la confusion.

La chose suivante rendit Nana stupéfaite, Roland prit un couteau en argent depuis sa taille et ordonna au Chevalier de tenir fermement le corps du poulet. Quand le poulet fut blessé, Roland laissa Nana venir et le traiter, après l’avoir guéri, un autre coup s’en suivit … et cela continua encore et encore.

Après une demi-journée, quand le poulet rendit son dernier souffle, Roland avait une idée générale du pouvoir de Nana.

Elle pouvait restaurer les parties endommagées, y compris les coupures, déchirures, fractures et ecchymoses. Au cas où il manquait une partie, telle que la patte coupée d’un poulet, elle ne pouvait pas en faire repousser une nouvelle. Cependant, sous l’utilisation permanente de son pouvoir, la patte brisée pouvait être reconnectée, laissant à la coupure le temps de guérir. Finalement, elle ne pouvait ramener quelqu’un à la vie, une fois que les poulets moururent, son traitement était inefficace.

Pendant le processus entier, Roland ne vit pas la trace « d’une eau épaisse », au lieu de cela, elle mettait simplement sa main sur la blessure du poulet, et la blessure guérissait à vue d’œil. Après ces séries de tests, la fatigue physique de Nana n’était pas grande, elle ne suait pas comme Anna après son entrainement.

Seule Nana était mécontente, elle sentait que le traitement du poulet était injuste, à tel point qu’à la fin de l’expérience, elle élargit les yeux et fit la moue à Roland.

« Bien, ne me regardez pas comme ça, venez et prenez quelque chose à manger », en la voyant, Roland n’avait d’autres portes de sortie que d’invoquer « l’Afternoon Tea » afin de dévier son attention. Ce geste avait déjà été testé contre Anna, il pensait que peu de jeunes filles de leur âge pouvaient résister la tentation de délicieux desserts. Et comme prévue, la performance de Nana devant les pâtisseries n’était guère meilleure que celle d’Anna.

Après avoir mangé le gâteau, Roland permit à Nana de partir.

Anna demanda, « Pourquoi l’avoir laissée partir ? Tout comme moi, c’est une Sorcière, n’est-ce pas ? »

« Elle possède toujours une famille, et pour l’instant sa famille n’a toujours pas découvert le secret, qu’elle est devenue une Sorcière. »

Anna murmura, « Ce n’est qu’une question de temps. »

« Oui, tôt ou tard », Roland soupira, « Donc, c’est peut-être un peu tard, mais … Veux-tu voir ton père ? » (TL Note : C’est compliqué avec les honorifiques vu que je traduis de l’anglais et qu’en anglais, y’a pas vraiment d’honorifique, mais je me suis dit que c’était le bon moment pour changer le « vous » en « tu », vous comprendrez pourquoi plus tard)

Elle secoua la tête, aucune hésitation ne pouvait être aperçue dans ses yeux bleus comme le lac. Il semblerait que la trahison de son père lui fit complètement perdre espoir. Elle n’avait aucune famille où retourner, et maintenant au moins elle avait une amie.

« Nana reviendra toujours, en fait, je vais lui demander de venir ici tous les deux jours pour la laisser s’entraîner sur son pouvoir. »

En entendant cela, elle cligna des yeux et acquiesça rapidement.

« Veux-tu retourner à l’école de Karl et apprendre ensemble avec les autres ? »

Anna ne répondit pas, mais Roland pouvait comprendre ses pensées internes.

« Ta situation actuelle ne durera plus très longtemps … Tant que je serai ici, tu seras un jour capable de vivre comme une personne normale, où que tu ailles, personne ne t’en empêchera, et encore moins pour t’emmener à la potence. Un jour, ce rêve deviendra réalité », dit Roland, accentuant chaque mot, « Je te le promets. »

*

Depuis que Karl reprit le projet du Mur de Ville, le 4ème Prince se calma soudainement.

Il passait tous les après-midis dans le jardin du château, accompagné d’Anna et de Nana. Maintenant, ils n’avaient plus besoin de préparer des vêtements supplémentaires pour l’entrainement d’Anna, même s’il y avait des flammes sur chacun de ses doigts, elle pouvait toujours les opérer habilement. Maintenant, il était très peu probable qu’un incident se produise, enflammant l’uniforme de son costume de Sorcière.

Nana changea également ses habits, similairement à l’uniforme de Sorcière que portait Anna, au début elle se sentait un peu réticente vis à vis des entraînements, mais les sessions de Afternoon Tea la calmèrent grandement. Voir les deux Sorcières venir et errer dans son jardin atténua grandement l’amertume dans le cœur de Roland.

De temps en temps, il allait à Montagne de Pente Nord afin de vérifier les progrès sur la construction du Mur de Ville. Après plus de deux semaines de construction, le mur avait déjà atteint une centaine de mètres de long. À cette époque où les instruments de mesure de distance tels que les théodolites n’existaient pas, chaque jour, au même moment, Karl devait faire déterminer les distances par des artisans spécialisés en utilisant les ombres formées par le soleil et d’un poteau en bois. Ils construisirent un tour de guet toutes les dix colonnes afin de stabiliser le Mur de Ville.

Un projet de construction d’une telle envergure fut naturellement remarqué par la noblesse de la ville, mais en dehors d’aller voir Barov et lui demander les détails du projet, ils ne prirent aucune action complémentaire comme si ça n’avait rien à voir avec eux. Roland ne s’en plaignait pas, puis leur possession était à Longsong Stronghold, ils ne resteraient définitivement pas ici et ne l’aideraient pas à garder Border Town. Il pouvait même imaginer ces gens se réunir pour se moquer de Roland, en disant qu’il surestimait ses compétences.

Non seulement la noblesse avait remarqué les changements, mais les marchands aussi. Au cours des années précédentes, les marchands itinérants voyageaient afin d’acheter de la fourrure d’animaux, mais maintenant il n’y avait même plus la possibilité de les acheter. L’un après l’autre, les gens commençaient à ranger leur affaire et se préparer à retourner à la forteresse. Naturellement, la colère amassée par leur main vide était déversée sur Roland. Les nouvelles concernant le projet de construction du 4ème Prince Roland Wimbledon étaient déjà bien répandues à travers la Rivière Chishui, la plupart pensait que c’était stupide et que le Prince était un ignorant.

À ce moment, personne ne pensait qu’il pouvait défendre Border Town, même la majorité des habitants locaux ne le croyait pas. Après tout, l’impression que tous eurent du 4ème Prince n’incluait pas le courage de se battre. Peu importe ce qu’il faisait, il prendrait refuge à la forteresse au final.

De cette manière, pendant que tous discutaient à propos de lui, Roland accueillit son premier hiver après avoir migré dans ce corps.

 

Chapitre Précédent | Index | Chapitre Suivant

Publicités

7 réflexions sur “RTW Chapitre 15 – Se flatter

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s