EAA Chapitre 36

Chapitre 36 – Avoir recruté un serviteur

Mu Ru Yue haussa légèrement des sourcils. Elle ne pouvait certes pas lui dire que c’était grâce à l’aide de pilules. Pendant ces quelques mois, en plus de son avancée dans le Troisième Degré Martial sous la tutelle de Wu Yu, ses compétences en Alchimie avaient elles aussi connu des progrès phénoménaux, au point que la fabrication de médicaments lui était devenue très facile. Son talent donnait littéralement le tournis à Wu Yu.

Avec l’aide de quelques pilules de type soutien, Mu Ru Yue était convaincue que ceux du même niveau qu’elle, ne représenteraient aucune menace pour elle.

« Monsieur Li,  vous souvenez-vous toujours de ce que vous aviez dit tout à l’heure ? »

Il valait mieux pour Mu Ru Yue de ne pas faire mention de cela. Une fois qu’elle le rappela, l’expression de Mu Qing s’assombrit.

Li Lu avait eu 19 ans avant de pouvoir atteindre le Troisième Degré Martial, donc son talent inné n’était pas très élevé. Celui qui était puissant, c’était son père. En tant que Général Protecteur du Royaume de Zi Yue, il avait 3000 soldats d’élites et quelques dizaines de milliers de soldat sous ses ordres. Ce général n’avait qu’un fils et le traitait comme la prunelle de ses yeux. Peut importe ce que Li Lu exigeait, il ne le lui refusait jamais. Le point le plus important était que même Son Altesse devait faire preuve de respect envers ce général.

(Si Li Lu cède aux exigences de cette maudite fille, cela créera probablement des problèmes pour Ting Er. Avec le soutien du manoir du Général Protecteur, additionné au fait qu’elle n’était plus un déchet, Son Altesse pourrait accepter si elle lui suggérait qu’elle désirait épouser le Prince Héritier. Si cela venait à arriver, alors qu’en deviendrait-il de Ting Er ? De ce fait, je ne peux laisser cela arriver.)

« Tais-toi ! » Le visage de Mu Qing affichant sa fureur, il cria, « Mu Ru Yue ! Quel statut penses-tu que le noble fils d’un Général Protecteur ait ?! Tu veux qu’il soit ton serviteur ? Fais immédiatement tes excuses à Monsieur Li ! »

Les spectateurs ne s’attendaient pas à ce qu’il hurle sur sa fille en public, donc ils étaient abasourdis. Il était de notoriété publique que Mu Qing n’aimait pas Mu Ru Yue, mais ils ignoraient que c’était à ce point. Elle était sa propre fille après tout, et les liens du sang étaient estimés au dessus de tout. Pourquoi avaient-ils le sentiment qu’il la haïssait à mort tandis que Mu Ting Er qui n’était qu’une fille adoptive, était elle aimée et choyée ?

« La famille Mu ? »

En observant la scène, Wu Yu fronça des sourcils, son regard devenant lentement fâché. « Inutile de même mentionner le gamin du général, même si elle voulait avoir l’Empereur à son service, cela resterait acceptable. Au vue de l’audace sans borne de cette famille Mu, je ne sais vraiment pas comment ma précieuse disciple à bien pu survivre jusqu’à maintenant. »

Si ce n’était pour Mu Ru Yue qui désirait garder leur relation secrète, il aurait foncé sur cette charogne de Mu Qing et lui aurait donné une sévère correction ! Mais cette information ne pouvait pas encore être divulguée. Après la compétition, il allait passer à tabac Ye Tian Feng pour venger sa précieuse disciple.

« Chef de la famille Mu, cette affaire ne semble pas vous concerner. » Li Lu le fusilla du regard avec un air contrarié, en lui parlant d’un ton sec, « Même si moi, Li Lu, suis un coureur de jupon, je reste un homme de bonne foi. Mon père m’a appris que l’on doit tenir ses promesses. Puisque j’ai promis à Mademoiselle Mu, vous pouvez être sûr que je tiendrai parole. »

Comme il ne s’y attendait pas du tout, Mu Qing eut un drastique changement d’expression.

De plus, Li Lu connaissait en détails les agissements de Mu Qing pendant toutes ces années. Il le regarda avec mépris et continua, « En outre, j’ai entendu que l’authentique jeune maîtresse de la famille était maltraitée et insultée par les Maîtres et même les servants. La chose étrange étant que cette fille adoptée aux origines floues a elle été aimée et dorlotée. Sont-ce là les coutumes de votre famille, ou bien cette fille adoptée serait-elle en réalité votre fille biologique sortie d’une quelconque maison close ? »

En entendant cela, l’adorable visage de Mu Ting Er devint blême alors qu’elle serra fermement son poing, en lançant un regard noir, furieux, à Li Lu.

(Ce gamin a réellement osé m’insulter et dire que j’étais la fille d’une prostituée. C’est impardonnable ! Il ne devrait pas penser que parce qu’il est le fils du Général Protecteur, il peut se permettre de faire ce qu’il veut. Ma famille Mu n’est pas faible elle non plus.)

(Si je ne me devais pas de conserver mon image de fleur fragile, je n’aurais pas manqué de faire saigner ce gamin sur place !)

EAA Chapitre 35

EAA Chapitre 37

Publicités

12 réflexions sur “EAA Chapitre 36

  1. Et bien je l’aime de plus en plus ce Li Lu! 😊 Qu’elle Bonne personne !!! 😁

    Au fait j’ai une question, c’est à propos de Mu Ru Yue depuis le début;
    d’abords le gars qui était coincé dans le livre qui devient son esclave, enssuite le roi fantôme son mari et maintenant Li Lu son serviteur est-ce que par hasard elle ne projèterait pas d’avoir un harem à elle toute seule ?! 😆

    PS : Merciiiii pour ce nouveau chapitre !
    😊😊😊
    J’ai vraiment hâte de voir la suite
    😁❤️❤️❤️

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s