RTW Chapitre 21 – Ce que vous désirez vraiment

Chapitre précédent | Index | Chapitre suivant

 

Quand Nightingale termina, la pièce devint silencieuse une fois de plus, seuls les craquements réguliers des bougies étaient audibles.

Roland prit une expression grave, et comprit finalement la vraie nature des Sorcières.

La plupart des Sorcières se réveillaient durant les Mois des Démons. C’était, selon les légendes, quand les portes de l’enfer s’ouvraient. D’une manière générale, l’Âge Adulte était la ligne de démarcation pour une Sorcière, après l’âge de dix-huit ans, celles qui ne s’étaient pas réveillées ne se réveilleraient probablement jamais. Mais celles qui se réveillaient avant dix-huit ans devaient supporter une terrible douleur, comme si des esprits dévoraient leur corps, chaque an durant le jour de leur éveil.

Cette douleur insupportable causa un tremblement dans la voix de Nightingale lorsqu’elle expliqua cette partie. Selon son expérience personnelle, c’était presque comme si quelque chose essayait de sortir de son corps. De chaque veine de sang, chaque muscle, chaque tendon, une souffrance intolérable en ressortirait, et du sang sortirait de la peau et leurs yeux sortiraient de leurs socles …

Si elles arrivaient à survivre à ce jour, leur corps aurait besoin de quatre à cinq jours pour guérir, et si elles n’arrivaient pas à y survivre, elle mourrait sous une misérable torture, et de plus le moment de leur mort serait un spectacle trop horrible à voir.

Nightingale avait assisté à la mort de nombreuses camarades, leur corps perdrait la capacité de se soutenir, et se changerait en une boule de chair gémissante (TL Note : Berk). Du sang, mêlé à d’autres fluides corporels, ainsi que des organes internes exploseraient de tous les trous possibles et l’air autour de leur corps se changerait en un brouillard noir. Quand finalement, tout ce qui pouvait être éjecté était éjecté, seule une couche d’épiderme noir pouvait être observée sur le sol.

C’était la raison de la croyance comme quoi les Sorcières étaient l’incarnation du Diable.

En voyant cette scène, des gens ordinaires seraient bien entendus terrifiés, qui se soucierait de la véritable cause de leur mort ? En plus, l’Eglise ajoutait de l’huile sur le feu, affirmant que les Sorcières étaient possédées par des esprits malicieux, ainsi au fil du temps, les Sorcières devinrent les incarnations du Diable.

Indépendamment du regard des autres, ce genre de torture était réel, et les Sorcières ne vivaient jamais bien longtemps à cause de cela. Chaque année, la torture devenant plus difficile à supporter, plusieurs Sorcières choisiraient de finir leur vie de leur propre volonté.

Quand une Sorcière passait l’Âge Adulte, la douleur des esprits dévorant leur corps devenait le point le plus dur à supporter. En fait, la magie que les Sorcières possédait avant le baptême de l’Âge Adulte n’était pas complète. Une fois à l’âge adulte, leur pouvoir se stabiliserait. Il y aurait une augmentation substantielle de leur puissance, et il y aurait même la possibilité de développer de nouvelles branches de magie.

Malheureusement, le processus de gain de stabilité était douloureux, la souffrance de sentir leur propre corps se faire dévorer dépassait le seuil de tolérance de douleur des gens normaux, et énormément de Sorcières mouraient à l’Âge Adulte.

Roland, après avoir écouté à cette explication, resta silencieux pendant un long moment, il ne fit que de murmurer, « Dans les livres anciens, c’est écrit que les Sorcières ayant trouvé la Montagne Sacrée obtiendraient la paix éternelle, sans avoir à souffrir de la torture des démons, est-ce vrai ? »

« Personne ne le sait, parce que les Montagnes Sacrées ne sont jamais apparues que dans des légendes. Mais si je les emmenais dans le campement de l’Association de Coopération entre Sorcières, leurs chances de survie seraient bien supérieures, si on pouvait vivre librement, alors la douleur mordante des esprits malicieux serait bien inférieure au passé. »

Pendant un moment, Roland était terriblement contrarié, son plan ne fonctionnerait pas sans l’aide d’Anna et de Nana, mais à cause de son plan, elles auraient besoin de risquer leur vie.

Il n’arrivait vraiment pas à trouver les mots pour refuser. Au final, il dit faiblement, « Anna est à l’étage du dessous, je vais lui demander de venir. Si elle accepte, vous pourrez l’emmener et partir. Quant à Nana, je lui demanderai demain. »

« Merci de votre compréhension, j’ai eu raison de croire en vous », Nightingale se leva pour exprimer sa gratitude.

À l’heure où ils discutaient, Anna ne s’était pas encore endormie, alors quand Roland vint la chercher, elle était en train d’étudier sur la table. Elle semblait surprise de voir Roland, et quand elle entendit qu’elle devait aller voir le Prince dans sa chambre, Anna ne posa pas de questions superflues, et suivit Roland docilement jusqu’à sa chambre.

Quand elle entra dans la chambre, elle fut surprise et effrayée de voir une autre personne se tenir debout devant elle. Roland prit sa main et les présenta brièvement l’une à l’autre. Les trois s’assirent sur une table ronde, Nightingale répéta ce qu’elle avait dit à Roland « … Dans le campement, il y a énormément de gens similaires à vous, elles sont vos compagnons. »

« Voilà qui résume votre cas, Mademoiselle Anna, même si vous et moi avons passé un contrat, dans le cas où votre vie est en danger, je me dois de respecter votre opinion. Au cas où vous seriez d’acc-»

« Je n’irai pas. »

Roland devint livide, « Qu’avez-vous dit – »

« J’ai dit que je n’irai pas », dit Anna à une vitesse fulgurante afin d’interrompre la phrase de Roland, « Je veux rester ici. »

« Anna, je ne vous mens pas. » Nightingale fronça les sourcils, « Je peux sentir la magie croître dans votre corps, et c’est proche de la maturité. Deux mois après le commencement des Mois des Démons, vous aurez votre baptême de l’Âge Adulte. Si nous pouvions atteindre le campement avant, vous seriez bien plus en sécurité. »

Anna ne prit pas en compte ce que Nightingale dit. Au lieu de cela, elle tourna la tête et regarda Roland.

« Votre Altesse, vous rappelez vous du moment où vous m’avez demandé si je voulais aller étudier dans l’école de Karl ? Avec Nana et les autres ? »

Roland hocha la tête.

« Je n’ai pas répondu, et après vous avez parlé de … vivre comme une personne normale, mais je n’en ai rien à faire de tout cela », dit Anna avec une voix naturelle et douce, « Je veux juste rester à vos côtés, Votre Altesse, rien de plus. »

Roland pensait qu’il avait cerné la personnalité d’Anna, mais il réalisa maintenant qu’il ne la comprenait en fait pas du tout. (TL Note : Dense MC spotted)

En regardant dans ses yeux, il ne pouvait voir aucune émotion. Il n’y avait ni dépendance, ni adoration, il ne pouvait rien voir. Il ne pouvait voir que de la tranquillité dans ses yeux.

Il se souvint de la scène où ils se rencontrèrent pour la première fois. À cet instant, elle possédait aussi cette expression calme.

La différence entre les deux scènes résidait dans son visage plein de joie de vivre, telle une fleur au milieu de la prairie. Elle n’avait toujours pas peur de la mort, mais maintenant elle n’attendait plus son exécution comme la dernière fois.

« La morsure des esprits malicieux ne me tuera pas », dit Anna avec confiance, « Je le battrai. »

Nightingale ferma les yeux et prit une profonde inspiration, « Bien, c’en est assez, je comprends ! »

« Allez-vous juste partir, comme ça ? » demanda Roland.

« Non, j’ai une bonne vie ici », elle remit sa capuche et se leva, « De toute façon, avant la fin des Mois des Démons, je ne bougerai pas d’ici. »

« Pourquoi ? », Roland fut surpris, est ce qu’elle voulait les surveiller durant l’hiver ?

« Je pense que ceux qui n’ont jamais connu le baptême de l’Âge Adulte ne savent pas combien c’est dangereux. Moi-même, j’étais sur le point de mourir encore et encore, et j’ai aussi assisté à la mort de mes camarades, et quand ce jour viendra, je pourrai peut-être l’aider. Si … » Nightingale haussa les épaules, « Si elle ne survit pas, j’ai aussi de l’expérience en matière de funérailles. »

Elle alla près de la porte pour récupérer sa dague, puis se tourna vers Roland et fit une nouvelle révérence, « Sur ce, je vous dis au-revoir. » Puis son corps se troubla peu à peu, disparaissant dans le noir, telle une brume, elle ne laissa pas la moindre trace.

Était-ce le pouvoir de Nightingale ? Roland semblait pensif, il n’y avait ni son, ni trace d’elle, elle était simplement l’assassin parfait. Et à en juger par leur première rencontre, et la façon dont elle avait lancé sa dague, elle avait déjà reçu un entraînement dans l’art de l’assassinat. Est-ce que l’Association de Coopération entre Sorcières ne rassemblait pas seulement des Sorcières dans le but d’en rassembler, mais développait aussi leur propre force ? Ou est-ce que Nightingale avait déjà maîtrisé ces mouvements avant d’entrer dans l’Association de Coopération entre Sorcières ?

Roland n’arrivait pas à dégoter d’information utile de la mémoire de l’ancien Roland, mais il avait la prémonition qu’il rencontrerait cette Association encore une fois tant qu’il poursuivrait le recrutement des Sorcières.

« Il est déjà tard, tu devrais retourner dormir », Roland tapota la tête de la jeune fille (TL Note : Comme je vous l’ai dit, il m’est difficile de différencier un « vous » d’un « tu », donc je vais faire à mon bon vouloir en essayant de garder une cohérence dans l’histoire)

C’était quelques peu inattendu pour lui quand Anna écarta sa main et sortit de la chambre sans dire un mot.

Quand les portes se fermèrent, et que les lumières s’éteignirent, elle fut plongée dans le noir. Elle se pencha doucement en arrière contre la porte, et ses yeux lacustres n’étaient plus aussi calmes qu’avant.

Anna leva les bras pour cacher sa face, et murmura d’une voix à peine audible.

« … Idiot. »

 

 

Chapitre précédent | Index | Chapitre suivant

Publicités

13 réflexions sur “RTW Chapitre 21 – Ce que vous désirez vraiment

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s