Empereur Domination chapitre 20

Chapitre 20 : Toujours arrogant peut importe la situation (2)

« Il n’y a besoin d’aucune réflexion ! » affirma le Roi Démon Lun Ri d’un ton ferme.

« Jeune Maître Li peut prendre ce qu’il veut, du moment qu’il arrive à ouvrir la Caverne Sainte. »

« Lun Ri, tu es quelqu’un d’intelligent. Venez me chercher quand vous serez prêts, je vais partir maintenant. »

Li Qiye sortit de la chambre du ciel. Yu He du encore une fois le transporter contre sa volonté.

Après le départ de Li Qiye, un sage ne put s’empêcher de dire :

« Votre majesté, cette décision concernant la Caverne Sainte est un peu précipitée. »

« Pas nécessairement. »

La voix de Lun Ri résonna encore :

« Depuis notre origine, la Caverne Sainte a toujours été isolée. Personne n’a réussi à l’ouvrir. C’est une bonne opportunité pour nous, et c’est en accord avec la volonté du Patriarche. »

« Votre majesté, et en ce qui concerne les Gardiens Divins ? Pourquoi n’avons nous jamais entendu parler d’eux avant ? Qu’est-ce qu’ils sont, des Bêtes Célestes ou des Démons Éternels ? » demanda curieusement un sage.

« Je ne sais pas vraiment. » répondit le Roi Démon Lun Ri.

« Nos connaissances et nos écrits sur les Gardiens Divins sont peu nombreux. Seul le parchemin ancien du Patriarche les mentionne. À moins que l’on soit au bord de la destruction, ils ne vont pas s’éveiller. Seul le maître de secte a le droit de voir le parchemin. »

« Mais il se sont éveillés aujourd’hui. » dit un autre sage.

« Je ne comprends pas pourquoi non plus, mais s’ils l’ont choisi, c’est qu’ils avaient leurs raisons. » répondit Lun Ri.

« Ce garçon est trop effrayant. »

Le premier sage ouvrit la bouche :

« Selon Yu He, il a traversé la Forêt du Cœur Chaotique facilement, deux fois. C’est vraiment inconcevable ! Maintenant même les Gardiens Divins l’ont choisi, le monde est vraiment injuste. »

« C’est en effet un fait alarmant. Du début à la fin, on s’est toujours concentrés sur la cultivation des jeunes talents. Disciple Leng est le plus fort en force pure, et la Princesse est devant en terme de potentiel pur, mais les Gardiens Divins n’ont choisi aucun d’entre eux, à la place, ils ont choisi un garçon mortel avec un Physique Mortel, une Roue de Vie Mortelle, et un Palace du Destin Mortel. » se lamenta un autre sage.

« Sur toutes les choses dans ce monde, on ne peut pas toutes les comprendre. »

Au fond, même si Lun Ri se sentait trompé lui aussi, il ne pouvait qu’acquiescer.

« Votre majesté, s’il peut ouvrir la Caverne Sainte, est-ce qu’on va vraiment lui donner ce qu’il veut ? » demanda un sage.

« C’est vrai, d’après la rumeur, dans la Caverne Sainte, il y a de grandes chances de trouver un Trésor d’Empereur Immortel. » s’exclama un autre sage, réticent.

« S’il peut l’ouvrir, alors c’est la volonté du ciel. » répondit Lun Ri.

« Selon le Sage Jian, aucun d’entre nous dans cette génération ne sera capable d’ouvrir la Caverne Sainte. Li Qiye a fait beaucoup de choses inconcevables ici, peut-être qu’il peut aussi ouvrir la caverne. »

En entendant les mots « Sage Jian », personne n’osa plus ouvrir la bouche, parce que personne dans la secte n’avait plus de pouvoir et d’influence que le Sage Jian, y compris le maître de secte.

« Faites circuler cet ordre, si n’importe quel disciple révélait ce qui s’est passé aujourd’hui, il sera sévèrement puni. C’est une loi de fer ! » finit par déclarer Lun Ri.

Ils ne voulaient pas que des étrangers en sachent trop sur les Gardiens Divins.

***

Au retour de Li Qiye, ils déménagèrent dans un autre endroit. C’était un endroit pour les dirigeants des Royaumes et les Empereurs des Anciens Royaumes, le plus haut niveau d’hospitalité et de respect.

Ce traitement rendit Nan Huairen et le Protecteur Mo effrayés de recevoir trop d’amour. Ils comprenaient que c’était à cause de Li Qiye qu’ils pouvaient recevoir une telle hospitalité.

Ils avaient beaucoup de questions à poser à Li Qiye, mais ne savaient par où commencer. Ils avaient peur de ses aptitudes et de ses mystères. Ils continuaient à le fixer du regard comme un ancien monstre, un qu’ils n’avaient jamais vu avant. Une chose que Nan Huairen avait compris était que le jour où Li Qiye était monté sur l’épaule de la statue, c’était en préparation pour ce jour.

« Dites ce que vous voulez dire. »

En voyant le maître et le disciple aussi mal à l’aise et désorientés, Li Qiye trouvait ça très amusant.

Le Protecteur Mo ouvrit la bouche, comme s’il avait quelque chose à dire, mais ne savait pas par où commencer. Il était une personne silencieuse de toute façon, donc il abandonna et s’assit.

Contrairement au Protecteur Mo, Nan Huairen attendait cette opportunité pour questionner Li Qiye. Il rassembla son courage et bégaya :

« Ce, ce truc, est-ce que tu as réussi ? »

« Quel truc ? »

Ce fut au tour de Li Qiye d’être désorienté, il n’avait aucune idée de ce dont Nan Huairen parlait.

« Tu, tu sais. Le truc sur la proposition de mariage avec la Princesse Li. »

« Oh, tu parles de Li Shuangyan. » Li Qiye gloussa, puis secoua la tête et dit :

« Je n’ai pas demandé ça, en fait je m’en moque complètement. Ce problème concernant une femme, je ne peux pas atteindre l’apogée si je m’inquiète de ce genre de choses. »

Li Qiye avait ouvert sa grande bouche, et encore une fois, Nan Huairen en perdit ses mots. Il faut se rappeler que Li Shuangyan était la première descendante de la Porte des Neuf Saint Démon. Non seulement elle était jolie, mais elle possédait aussi un Physique Empereur, une Roue de Vie Empereur et, le plus important, un Palace du Destin de niveau Saint. Dans le Grand Territoire du Milieu, il y avait de nombreux génies qui voulaient se marier avec Li Shuangyan. Mais, au bout du compte, Nan Huairen se rendit compte qu’il ne devrait pas questionner les mots de Li Qiye.

Ses yeux se tournèrent vers le Bâton de Discipline du Serpent. Ce bâton ordinaire avait battu un expert du niveau de Mandat des Cieux, ça avait laissé une forte impression dans l’esprit de Nan Huairen.

« Si tu veux l’observer, vas-y. »

Li Qiye remarqua le regard particulier de Nan Huairen et lui lança généreusement le bâton.

Nan Huairen l’attrapa, le tint doucement dans ses mains, puis l’observa avec attention. Même le Protecteur Mo ne put se retenir plus longtemps et se joignit à son disciple. Les deux analysèrent le bâton ensemble.

Cependant, peut importe ce qu’ils faisaient, le seul résultat était que c’était un bâton ordinaire.

« C’est vraiment le bâton de la grande chambre, n’est-ce pas ? » questionna Nan Huairen.

« Exact. » Li Qiye hocha la tête.

Nan Huairen avala sa salive et demanda audacieusement à Li Qiye :

« Aîné, je peux jouer avec ? »

« Regarde-toi, fais ce que tu veux. » Li Qiye éclata de rire.

Nan Huairen leva le bâton vers le ciel et commença à exécuter des mouvements avec. Cependant il n’avait pas la même force ni la même grâce que dans les mains de Li Qiye.

« Aîné, pourquoi est-ce qu’il y a une telle différence entre nos mouvements ? »

Nan Huairen ne comprenait pas comment un bâton ordinaire pouvait être aussi magique quand il était utilisé par Li Qiye.

Li Qiye le regarda profondément et répondit sincèrement :

« Crois-y vraiment, et ça arrivera. »

Il ne dit rien de plus, il ne pouvait pas facilement expliquer aux autres les vérités mystérieuses du Bâton de Discipline du Serpent.

 

Chapitre précédentIndexChapitre suivant

 

Publicités

9 réflexions sur “Empereur Domination chapitre 20

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s