Shen Yin Wang Zuo chapitre 7

Chapitre 7 : Le nouvel instructeur mystérieux (3)

« … … Professeur, est-ce que vous pensez que cette fille peut avoir des problèmes ? » ne put s’empêcher de demander Long Hao Chen.

Xing Yu hocha la tête et répondit : « Non, elle doit être du même camp que l’homme en blanc. Les deux appartiennent probablement au Temple des Assassins. »

« Le Temple des Assassins ? » Les yeux de Long Hao Chen semblaient pleins de curiosité.

Xing Yu tira la main de Long Hao Chen qui portait l’anneau et pensa tout haut : « Est-ce un anneau de stockage ? » Alors qu’il disait ça, le doigt de Long Hao Chen émit soudainement une lumière et quand le bout de son doigt toucha l’anneau, cela fit apparaître un mince halo bleu.

Xing Yu sembla stupéfait et lui dit : « Tu es très chanceux, ça doit être cette petite fille qui te l’a laissé. Il a une valeur incroyable, ne l’oublie pas. Cette fille est assez intéressante. »

Long Hao Chen se gratta la tête, son beau visage semblait dubitatif : il n’avait en réalité pas compris tout ce que son professeur voulait dire.

« Professeur, est-ce que vous savez comment cet homme en blanc a fait disparaître toutes ces personnes menaçantes ? »

Xing Yu esquissa un sourire, « Ils ont disparu parce qu’il les a tués en utilisant le foyer spirituel des mille frappes utilisé par ceux du Temple des Assassins, les réduisant en pièces puis les brûlant jusqu’aux cendres sans laisser une seule trace. C’est aussi ce foyer spirituel des mille frappes qui a fait grandir l’énergie spirituelle de ton corps, t’aidant à franchir les douze standards en brûlant des impuretés, ce qui a causé des changements dans ton corps. Ce n’est pas une petite faveur, tu dois garder ça à l’esprit, et si dans le futur tu en as l’occasion, retourne-leur cette faveur. Tu ne peux pas leur être redevable pour toujours, sauf si… »

En temps normal, il ne l’aurait jamais interrompu, cependant Long Hao Chen lui-même ne remarqua pas ce qu’il faisait car il trouvait très intéressants les mots de Professeur Xing Yu.

« Professeur, quel est ce foyer spirituel des mille frappes ? La lumière blanche qui est apparue à ce moment ? »

Xing Yu acquiesça et dit : « Tu peux expliquer ça comme ça. Plus simplement, c’est un four de fusion qui utilise l’énergie spirituelle, lui faisant subir de nombreuses transformations. Chaque foyer spirituel est exclusif à une personne. Cependant, tu n’as pas encore besoin d’étudier ce qui concerne les foyers spirituels donc pour l’instant je peux juste te dire qu’un foyer spirituel est rare. En possédant un foyer spirituel des mille frappes, quelqu’un ne deviendra pas forcément puissant ; mais sans en avoir un, il ne sera jamais capable d’atteindre le sommet. »

« Oh » En l’écoutant, le cœur de Long Hao Chen révéla un sentiment d’envie. Si, dans le futur, il pouvait obtenir un foyer spirituel, comment se sentirait-il ? En jetant un regard à l’anneau autour de son doigt, il ne put s’empêcher de repenser à la petite fille de ce jour-là.

Xing Yu dit : « J’ai déjà demandé à Balza d’informer ta famille, tu seras autorisé à rentrer chez toi une fois par semaine. Le reste du temps, tu resteras ici pour t’entraîner avec moi. »

Long Hao Chen fut surpris et demanda, assez anxieux : « Professeur pouvez-vous continuer à me donner du Liquide d’Entraînement Élémentaire ? »

Xing Yu hocha la tête et répondit : « Je le ferai à chaque fois, juste avant que tu rentres chez toi. Si ta performance est bonne, je te donnerai un médicament encore meilleur qui a un très bon effet sur le corps. En revanche, si tu ne réponds pas à mes attentes, alors je te conduirai hors de la montagne et tu ne seras plus un Écuyer du Temple des Chevaliers. »

Alors qu’il disait ces mots, le regard de Xing Yu devint plus profond, montrant un léger sentiment de culpabilité. Cependant, il le dissimula très bien, donc Long Hao Chen ne le remarqua pas.

Au moment où le jeune Long Hao Chen entendit les mots de Xing Yu, il hocha immédiatement la tête, son regard ferme et inflexible. Pour la santé de sa mère, il achèvera les entraînements enseignés par son professeur. De plus, il savait que c’était pour son propre bien que son professeur l’instruisait.

Xing Yu hocha la tête, satisfait, et répondit : « À partir d’aujourd’hui, je t’apprendrai toutes sortes de connaissances durant la matinée. L’après-midi et le soir, tu t’entraîneras. Tu dois te souvenir jusqu’au bout des doigts de ce que je t’apprendrai. À chaque chose que tu oublieras, j’en déduirai une part de Liquide d’Entraînement Élémentaire. » Il connaissait évidemment le point faible de Long Hao Chen : avec un seul petit avertissement, il avait effrayé le petit garçon au point qu’il ne pouvait maintenant plus que continuer à hocher la tête.

Xing Yu continua : « Dis-moi ce que tu sais à propos de l’Alliance des Temples. »

Long Haochen répondit : « L’Instructeur Balza nous a dit que l’Alliance des Temples est une alliance qui inclut le Temple des Chevaliers, le Temple des Guerriers, le Temple des Assassins, le Temple des Mages, le Temple des Prêtres et le Temple Spirituel. Ces six temples se sont unifiés afin de défendre les derniers territoires de l’humanité. »

Xing Yu acquiesça et ajouta : « Tu as raison, mais c’est seulement les faits les plus basiques. À la fin de l’Ère Antique, nous, l’humanité, avons progressivement gagné le contrôle de Sheng Mo Da Lu (Tr : le nom du continent, il est traduit dans le manhua par ‘‘continent de la trinité’’ mais le traducteur anglais, et moi-même, préférons ce nom. (Qui est quand même plus classe.) ). Puis, dix pays humains se formèrent. Ils dominaient le continent et firent régner l’humanité sur Sheng Mo Da Lu. Chaque pays développa sa technologie et sa culture, en plus de ses connaissances intellectuelles : c’est durant cette période que nous, les humains, nous sommes développés le plus. Les gens vivaient en paix, dans l’aisance et le continent était florissant. »

« Après ces jours paisibles, la guerre commença à apparaître. Entre eux, les dix pays étaient impliqués dans des guerres incessantes, et à cause de ces confrontations, le nombre de pays diminua et la situation devint un affrontement entre trois grands pays. Personne n’osait agir précipitamment envers ces trois pays et cette situation demeura en équilibre pendant des milliers d’années. On appelle cette ère ‘‘les sept mille ans glorieux de l’humanité’’. »

« Elle dura jusqu’à il y a six mille ans, quand cette ère brillante se termina soudainement à cause de l’arrivée de la race des démons. » À ce moment, Xing Yu montra un regard plein d’horreur et de haine.

« Alors que les humains vivaient normalement, neuf étoiles s’alignèrent, et une sorte d’énorme fossé apparut dans le ciel, à l’est du continent. 72 dieux démons émergèrent de la fosse, apportant la peste de leur souffle démoniaque. Durant les cent jours suivant la première apparition de ces dieux démons, une fois infectés par le gaz, tous les êtres vivants, qu’ils soient des bêtes sauvages, des bêtes magiques ou des humains, vécurent immédiatement d’énormes variations biologiques, devenant des créatures démoniaques appartenant à la race des démons qui obéissaient à tous les ordres issus des dieux démons. Après ces 100 jours, les soixante-douze dieux démons avaient une armée de plusieurs millions de soldats. Heureusement, ce souffle démoniaque des dieux démons ne s’est pas répandu plus de cent jours. Dans le cas contraire, j’ai peur que nous, l’humanité, nous serions déjà éteints. »

Long Hao Chen était juste un jeune enfant, il n’avait pas de grande responsabilité et il le savait, donc il écouta le récit de Xing Yu comme s’il écoutait des histoires. Par contre, il n’avait pas oublié comment Xing Yu l’avait menacé, et pendant qu’il écoutait, il essaya de garder fermement le récit dans son cœur.

« Soixante-douze dieux démons, et chacun d’eux a, réellement, une défense presque impénétrable. Ils sont classés selon leur force. Ils mènent leurs armées de démons mutants pour attaquer l’humanité dans le but de nous anéantir. Depuis le jour où ces soixante-douze dieux fondateurs démons sont arrivés, nous sommes entrés dans un âge sombre qui continue encore aujourd’hui.

Après six millénaires de conflits mutuels, les pays humains étaient déjà détruits et même si nous disposions d’énormément de forces et de richesses, quand nous faisons face aux armées démoniaques, nous avons toujours été en situation de désavantage. Nous étions même presque éteints jusqu’à ce que les forces les plus puissantes de l’humanité, les six Halls des Temples qui sont apparus il y a trois mille ans, parvinrent, après de nombreuses épreuves, à stabiliser notre situation, stoppant la progression des démons. Cependant, notre Alliance des Temples n’occupe qu’un petit territoire, un quart du continent. »

Quand il arriva à ce moment, le ton de Xing Yu s’était clairement emballé, ses yeux émettaient un éclat lumineux, « Par conséquent, aujourd’hui je vais t’enseigner ta première leçon et tu devras garder à l’esprit la douleur et la honte que la race des démons nous a apporté. En tant que chevaliers, nous devons défendre notre foyer, nos proches, notre race. Tu dois réciter ces mots tous les jours et tu dois avoir assez de pouvoir pour protéger les gens que nous défendons. »

Chapitre précédent   Sommaire   Chapitre suivant

Publicités

4 réflexions sur “Shen Yin Wang Zuo chapitre 7

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s