Sansheng Bonus 2 – L’éternité (Episode Spécial Moxi)

Chapitre Précédent | Index | Chapitre suivant

 

Au moment où l’âme de Moxi se sépara de son corps mortel, Wuqu Xingjun l’attendait déjà.

 

« Bon retour, Mon Seigneur. Sa Majesté a préparé un banquet pour fêter votre retour. »

 

En ayant ses souvenirs passés, le Dieu de la Guerre n’éprouva aucune joie après avoir réussi ses épreuves. Ses oreilles réentendaient sans cesse la faible voix de Sansheng, « Je t’aime parce que ça m’a permis de te rencontrer. »

 

Incapable de contrôler cette chaleur aigre dans son cœur, il se tourna vers le bas-monde pour voir la fille fragile et dépourvue d’âme tenir un ‘Moxi’ ensanglanté au milieu d’un champ de bataille. Après avoir longuement ruminé, il demanda, « Wuqu, où est Siming ? »

 

En entendant la froideur de la voix de Moxi, Wuqu ne put s’empêcher de frissonner. « Siming… Siming… »

 

« Laisse tomber, je vais la chercher moi-même. »

 

Wuqu n’eut pas le temps d’implorer pour sa vie, il entendit soudainement un rire perçant retentir depuis le bas-monde. Le son terrifiant alarma Wuqu. Il regarda Sansheng en soupirant, « Il est rare de rencontrer un esprit aussi intelligent dans l’outre-monde. Malheureusement, elle sombrera dans les ténèbres pour de bon après son action. »

 

Moxi fronça les sourcils, son corps immobile. Wuqu lui conseilla rapidement, « Votre Seigneurie, vous ne devez pas ! Vous ne devez pas ! Ce sont des affaires du bas-monde, vous ne pouvez pas intervenir ! »

 

Wuqu sentit de la sueur froide couler le long de son dos, Moxi le regarda de travers en répondant, « Ai-je dit que j’interviendrai ? » Puis il ajouta, « J’ai tout simplement vu un mortel avec un destin compatible avec la divinité, et je ne veux que lui murmurer quelques conseils, c’est tout. »

 

Wuqu essuya sa sueur en regardant Moxi ‘conseiller’ un humain nommé Chang’an. Wu’qu ne put s’empêcher de soupirer intérieurement. Ce n’était pas seulement l’épreuve d’amour d’une pierre, mais cette épreuve concernait apparemment aussi le Dieu de la Guerre des Cieux.

 

Le solitaire Dieu de la Guerre et la Pierre dénuée d’émotions était tombé amoureux. Ce monde devait approcher de sa fin !

 

Quand l’esprit de l’être spirituel appelé Sansheng s’envola, Wuqu vit Moxi arrêter le juge qui venait de loin pour lui donner une paire de menottes. Même d’une certaine distance, il pouvait sentir l’énergie divine circulant dans ces menottes. Moxi dit deux trois mots au juge, qui lui répondit sciemment d’un sourire.

 

Wuqu baissa la tête en faisant semblant de n’avoir rien vu. Mais quand il vit le juge mettre les menottes aux poignets de Sansheng, il ne put s’empêcher de demander, « Mon Seigneur, ces menottes possèdent une très forte énergie spirituelle. Je ne pense pas que ce soit une bonne idée de les utiliser sur elle. »

 

Moxi ne lui répondit pas. Il fixa le juge ramener Sansheng, ses yeux obsidiennes brillaient d’une lueur cryptique. Finalement, son regard s’arrêta sur ses mains, et il demanda brusquement, « Wuqu, quelle puissance atteignent les quarante-neuf foudroiements célestes ? »

 

Wuqu ne comprit pas ce que Moxi voulut dire. Il répondit imprudemment, « Un seul foudroiement possède assez de puissance pour faire trembler les Cieux et la Terre. Quarante-neuf d’entre eux sont bien évidemment surpuissants. »

 

« Serais-tu prêt à les recevoir pour obtenir quelque chose ? »

 

Wuqu secoua vivement la tête, « C’est une punition qui m’ôterait la vie ! »

 

Moxi sourit faiblement. Il serra les poings, sa voix douce chuchotant presque. « Si je peux avoir Sansheng en échange, je serais prêt à les recevoir. » Wuqu ne l’entendit pas clairement, et avant qu’il ne puisse demander à Moxi de se répéter, il entendit Moxi dire, « Wuqu, je ne peux pas aller au banquet de l’Empereur Céleste. S’il veut vraiment tenir une fête, il pourra accueillir mon mariage la prochaine fois. » Sur ces mots, sa silhouette émit une lumière blanche et disparut sans attendre la réponse de Wuqu.

 

Wuqu se tint seul pendant un long moment dans les airs, voulant désespérément pleurer mais aucune larme n’arriva à couler.

 

Les outres-mondes.

 

Moxi devança Sansheng pour visiter Yanwang. En ce moment, Yanwang se prenait la tête pour savoir comment gérer l’affaire ‘Sansheng’.  S’il était trop indulgent, il ne suivrait pas les lois, mais s’il était trop sévère, il serait trop dur envers elle. Moxi s’avança dans le hall et lui dit trois mots, « Retirez-lui son cœur. »

 

L’apparition soudaine de Moxi surprit grandement Yanwang. Il se cacha sous la table, bégayant d’une voix tremblante, « Le… le hall vient de se faire réparer ! Pour quelle raison êtes-vous revenu ici ? »

 

« Sortez donc de là », dit froidement Moxi.

 

Le maigre Yanwang sortit prudemment le bout de sa tête pour regarder Moxi alors qu’il se cachait sous la table, et dit piteusement, « Votre Seigneurie ! Je ne veux pas punir Sansheng non plus, mais malheureusement, elle a dépassé les bornes cette fois ci. Je… Je ne peux rien y faire. »

 

« Bien sûr, elle a besoin d’être punie », dit Moxi, puis il ajouta, « Sa sentence est d’avoir son cœur retiré. »

 

Yanwang regarda silencieusement Moxi pendant un long moment avant de bégayer, « N’est-ce… N’est-ce pas trop léger ? Peu importe les circonstances, Sansheng a perturbé l’ordre de l’univers… »

 

« Ne vous en faites pas. Si vos supérieurs se plaignent, je les affronterai pour vous. Après que le cœur de Sansheng ait été retiré, vous devez me le donner immédiatement. »

 

De légers bruits de pas purent se faire entendre hors du palais de Yanwang. Ce devait être le juge accompagnant Sansheng. Moxi se cacha derrière une large colonne, n’oubliant pas de rappeler doucement à Yanwang, « Trouvez un bourreau compétent. Ne la laissez pas souffrir. »

 

Sansheng entra après le juge. Sa posture tranquille était la même qu’elle avait chaque fois qu’elle discutait avec Yanwang. Quand le dirigeant des outres-mondes annonça « Retirez-lui son cœur », Sansheng le regarda avec un léger sourire, s’agenouilla et se prosterna. Ces mots n’exprimaient ni paroles de remerciement, ni d’insatisfaction, seulement une calme approbation de sa punition.

 

Après qu’ils eurent quitté le hall, l’Impermanence Blanc lui demanda, « Le regrettes-tu ? »

 

Caché derrière eux, Moxi ne put s’empêcher de marquer une pause en entendant cette question.

 

« Je n’ai aucun regret. »

 

Moxi serra ses poings, la lumière dans ses yeux tourbillonnait, il réprima son impulsion soudaine de sortir et de la serrer dans ses bras. Si ‘aucun regret’ était sa réponse, Moxi pensa, alors il ferait en sorte qu’elle n’en ait aucun à l’avenir.

 

Moxi prit le cœur de Sansheng délivré par le messager fantôme, le prit soigneusement dans ses mains et le protégea avec son énergie divine.

 

Il regarda au loin où il vit Sansheng serrer sa poitrine et ramper lentement vers la Pierre Sansheng avec difficulté. Après des millénaires, une rare tempête se leva dans son cœur qui s’était depuis longtemps figé. Une douleur terne. Il murmura, ‘Supporte-le, juste supporte-le.’ Le destinataire de cette phrase n’était pas clair, on ne pouvait deviner s’il parlait à Sansheng ou à lui-même.

 

Une fois de retour aux Cieux, le premier endroit où Moxi alla fut la Tour de Rinçage d’Âme.

 

Il y avait un trésor divin dans la Tour de Rinçage d’Âme appelé le Nettoyeur d’Âme qui pouvait nettoyer toutes les âmes dans ce monde. Que ce soit les démons ou les fantômes, quand leur cœur passait par ce trésor, leur miasme s’effacerait et ils ne deviendraient pas bien différents de simples mortels.

 

Moxi y plaça le cœur de Sansheng. Après un léger frémissement, le cœur vivant ne devint pas bien différent d’une pierre ordinaire. Moxi sourit et reprit la pierre pour aller joyeusement au Palais de la Victoire.

 

Les rumeurs couraient dans les Cieux, des rumeurs comme quoi le Dieu de la Guerre était devenu de plus en plus isolé après son retour des épreuves. Non seulement il avait décliné la fête d’accueil de l’Empereur Céleste, mais il restait aussi tout le temps entre des murs clos, refusant de rencontrer les Dieux venus lui rendre visite, tous de bons amis de Moxi.

 

Alors que tous parlaient avec préoccupation de cette divinité, un éclair frappa soudainement le Palais de la Victoire.

 

Le battement de tonnerre n’était pas faible. Quarante Neuf foudroiements tombèrent droit au palais du Dieu de la Guerre, tremblant tellement que trois secousses parcoururent la moitié des Cieux. L’Empereur Céleste hébété se précipita hors de sa chambre au milieu de la nuit. Tout ce qu’il vit fut la rougeur du Palais de la Victoire et le Dieu de la Guerre ensanglanté au milieu des flammes en tenant fermement entre ses mains un objet. Son visage saignait tellement mais à ses lèvres, il y avait un doux sourire.

 

Personne n’avait jamais vu le Dieu de la Guerre dans cet état. Les Dieux l’admirèrent. Pour autant, personne n’osa s’avancer pour lui donner un coup de main.

 

Au final, ce fut Siming Xingjun qui réagit la première. Elle mena Wuqu pour secourir Moxi des flammes brûlantes. Quand ils virent l’objet entre les mains de Moxi, Siming ne put s’empêcher d’avaler sa salive, « Vous… Vous… Vous essayez de l’aider à changer son destin. »

 

Quand les Dieux entendirent l’exclamation de Siming, ils tournèrent leur regard vers l’objet que Moxi tenait. C’était le cœur de Sansheng. A ce moment-là, le cœur n’était plus qu’une masse d’objet scintillant. La froideur ne l’habitait plus, et tout le miasme était parti, ne laissant qu’un air de gloire divine mixé avec un air de crainte révérencielle, tout comme une fleur de prunier rouge au milieu de l’hiver, se tenant fièrement dans la neige et la glace.

 

Les yeux de l’Empereur Céleste s’assombrirent et il gronda, « Balivernes ! Changer le destin contre la volonté des Cieux causera des perturbations dans le monde ! Pensez-vous ne pas craindre la vengeance Divine juste parce que vous êtes un dieu ? »

 

Wuqu comprit finalement. Pas étonnant que Sa Seigneurie eût fait menotter Sansheng avec ces menottes. Pas étonnant qu’il eût voulu retirer le cœur de Sansheng. Pas étonnant qu’il lui eût demandé s’il était prêt à recevoir quarante-neuf foudroiements. Il s’avérait qu’il avait déjà tout planifié.

 

Il menotta Sansheng pour que l’énergie Divine dissipe les forces des ténèbres en elle. Il retira son cœur et l’amena aux Cieux pour changer son destin. Il fut puni de quarante-neuf foudroiements pour avoir changé le Destin de sa propre initiative. Il avait tout prévu sans mettre personne au courant, payant le plein prix de lui-même.

 

Moxi rangea tranquillement son cœur et répondit à l’Empereur Céleste, « Dans quelques jours, je visiterai les outres-mondes. La dernière fois, vous vouliez accueillir mon arrivée avec un banquet mais je n’y suis pas allé. Cette fois-ci, préparez une cérémonie de mariage pour moi. Je n’y manquerai pas. »

 

L’Empereur Céleste le dévisagea longuement. « Vous avez rendu votre vie si difficile pour cette Pierre Sansheng. La vaut-elle ? »

 

« Même en sachant qu’elle perdrait son âme, elle a tout de même commit un meurtre pour moi. Qui m’empêchera de souffrir de ces quarante-neuf foudroiements pour elle ? »

 

« Vous voulez vraiment épouser cet esprit de l’outre-monde ? »

 

Moxi secoua la tête, « C’est maintenant une divinité. »

 

L’Empereur Céleste soupira, « Les Cieux ne manquent pas de femmes. Pourquoi insister pour aimer cette pierre ? »

 

Moxi repensa à ce que Sansheng avait dit à l’Impermanence Blanc la dernière fois. Il rit, « Je n’ai plus trop de choix depuis que je l’ai rencontrée. »

 

Les dieux étaient tous silencieux. L’Empereur Céleste jeta un coup d’œil aux flammes qui faisaient rage dans le Palais de la Victoire avant de finalement partir, laissant derrière lui une phrase, « Si c’est ce que vous voulez tous deux, alors que je ne sois pas celui qui se tienne sur votre chemin. »

 

Moxi rétracta son regard. Bien qu’il soit couvert de sang, les dieux purent voir une joie effrénée dans son sourire.

 

Sansheng, Sansheng…

 

Je peux finalement t’offrir l’éternité.

 

 

Chapitre Précédent | Index | Chapitre suivant

Publicités

2 réflexions sur “Sansheng Bonus 2 – L’éternité (Episode Spécial Moxi)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s