RTW Chapitre 35 – Mon foyer

Chapitre précédent | Index | Chapitre suivant

 

Nightingale marchait à travers le ‘brouillard.’

Quand elle regardait depuis le brouillard, le monde extérieur paraissait sans couleur, en noir et blanc.

Les lignes qui faisaient habituellement office de bordure des objets n’étaient plus aussi claires qu’auparavant. Les lignes droites se cassaient, et les lignes courbes devenaient ambigües, comme une peinture réalisée par un enfant…

Ce genre de sentiment était dur à mettre en mots. Nightingale avait passé un long moment à s’habituer à distinguer correctement les bordures. Si Nightingale utilisait ses pouvoirs correctement, elle ne rencontrerait aucun obstacle en marchant à travers le brouillard. Même pour un mur, tant qu’elle le regardait correctement depuis un angle particulier, elle trouverait un passage où se faufiler, mais si on regardait ce même mur dans le monde réel, il n’y aurait aucun passage.

Dans le brouillard, le haut et le bas, l’avant et l’arrière n’étaient plus des concepts fixes, ils se transformaient constamment, ou on pourrait même dire qu’ils se chevauchaient. Par exemple, ce que Nightingale faisait actuellement. Elle entra dans le château, qui était sous la surveillance stricte des gardes, sans se faire repérer. Puis, en un pas, les lignes autour d’elle changèrent imprévisiblement, et elle sortit du plafond, arrivant dans la chambre d’Anna.

Pour elle, le monde était un monde entièrement libre, sans aucune règle.

Nightingale n’était capable de se relaxer que dans ce monde de brouillard. C’était silencieux et solitaire, mais elle ne rencontrait aucun danger à l’intérieur.

La plupart du temps, le monde du brouillard était noir et blanc, mais occasionnellement, elle pouvait y voir des couleurs.

Par exemple, quand elle regardait Anna.

La différence entre une Sorcière et une personne normale était leur pouvoir magique. Nightingale pouvait voir cette force couler et disparaitre dans une Sorcière. C’était la seule couleur visible dans le monde du brouillard.

Elle n’avait jamais vu quelqu’un comme Anna auparavant, avec une couleur si riche et intense ; un lustre d’aigue-marine surgissait d’elle, et au centre la couleur était proche de l’incandescence, au point qu’elle était presque incapable de la regarder directement. Tout ceci rendait Nightingale très confuse, parce qu’en général, la couleur montrait le pouvoir de la Sorcière. Durant son temps passé avec l’Association de Coopération entre Sorcières, elle avait vu beaucoup de Sorcières avec des pouvoirs liés au feu. Le lustre dans leur pouvoir était toujours rouge ou orange tel une boule de feu vivante, mais indépendamment de la taille ou de la luminosité, les autres Sorcières ne pouvaient absolument pas se comparer à Anna.

C’était déjà très difficile à comprendre. Cependant, un autre point la rendait encore plus incroyable.

Avec cette quantité astronomique de magie, comment pouvait-elle toujours être en vie ?

Dans l’Association de Coopération entre Sorcières, Nightingale n’avait jamais vu quiconque avec une telle quantité de pouvoirs magiques. Même pour les Sorcières adultes, elles seraient des naines comparées à Anna. Et Anna n’était même pas encore adulte.

Non, Anna n’aurait jamais cette opportunité. Nightingale dût soupirer, parce que plus la puissance magique était forte, plus la morsure serait douloureuse. Elle ne pouvait même pas s’imaginer ce qui se passerait quand Anna devrait affronter cette épreuve. Elle serait probablement confrontée à un terrible destin. La douleur et le sentiment d’avoir ses organes déchirés de l’intérieur ne laissaient pas les Sorcières s’évanouir, et au moment où elles perdaient connaissance, ce serait pour accepter leur mort.  Elles seraient constamment sujettes à la douleur.

Elle sortit du brouillard, laissant disparaitre ses sentiments de dépression temporaire, et dit gaiement, « Bonjour, Anna. »

Anna s’était déjà habituée à la mauvaise manie de son interlocutrice d’apparaître soudainement sans prévenir. Elle hocha la tête, mais ne répondit pas, concentrée plutôt à contrôler sa flamme.

Nightingale se frotta le nez et se dirigea vers le lit d’Anna.

Nightingale avait déjà vu ce genre d’entrainement plusieurs fois. Elle avait même assisté aux débuts de l’entrainement d’Anna. Au début, elle avait toujours un bassin rempli de vêtements au cas où elle enflammerait accidentellement ses habits. Plus tard, elle fut capable de faire danser sa flamme habilement sur le bout de ses doigts, puis même Roland ne surveillait plus son entrainement. Au lieu de cela, Roland détruisit un hangar dans le jardin pour le transformer en un endroit pour déguster un Afternoon Tea et baigner dans le soleil.

Malgré tout, en accord avec les ordres du Prince, Anna continua à mener à bien son entrainement régulier d’une à deux heures par jour, mais maintenant dans sa propre chambre.

« J’ai ramené un gâteau au poisson, voulez-vous le déguster avec moi ? » Nightingale sortit un drap de sa poitrine, l’ouvrit et divisa le gâteau au poisson en deux.

Anna hocha la tête après avoir senti le gâteau au poisson.

« Allez vous laver les mains avant de le manger », rit Nightingale. Heureusement, Anna ne détestait pas Nightingale, et après tout, ce ne serait pas poli de laisser Nightingale parler dans le vide. De manière générale, Anna était bien évidemment très préoccupée par Nana, mais ne laissait rien paraître sur son visage. Devant Roland, elle ne parlait que rarement.

En revanche, Roland parlait beaucoup trop. Il avait toujours plein de choses à dire. Par exemple, avant de manger, il avait plein de règles telles que ‘se laver les mains avant de manger’, ‘ne pas manger trop vite’, ‘ne pas manger après que la nourriture soit tombée par terre’, etc.… Il pouvait se prononcer sur tout et n’importe quoi.

Au début, Nightingale était très impatiente, mais plus tard, elle se rendit compte qu’elle était la paysanne et qu’il était le roi. Après tout, ce château appartenait tout de même au 4ème Prince, et puisqu’elle vivait ici et mangeait sa nourriture, elle avait commencé à l’écouter. Maintenant, elle s’était déjà habituée à ces règles. Elle ne savait pas pourquoi, mais quand elle, Anna, Nana, Roland et Carter se disputaient en ligne pour savoir qui se laverait les mains en premier, elle sentait un inexplicable soupçon de plaisir et d’amusement.

Anna plongea ses mains dans le sceau rempli d’eau propre et se lava les mains, puis elle invoqua sa flamme pour les sécher. Ensuite, elle prit un morceau de gâteau au poisson avant de s’assoir à table, amenant délicatement une petite bouchée entre ses lèvres, puis elle commença à mâcher lentement.

« Vous ne voulez vraiment pas repartir avec moi ? » Nightingale lui posa la question une fois de plus. « Là-bas, nous aurons beaucoup de sœurs, elles prendront soin de vous. Ici, vous ne pouvez que vivre et bouger librement dans le château, ne vous ennuyez-vous pas ? Bien qu’elles soient appelées les Montagnes Incessantes, on peut en fait trouver tout ce dont on a besoin pour survivre, et nous serons une grande famille, tout le monde s’est rassemblé pour la même cause. Votre pouvoir est si puissant, elles seront ravies de vous accueillir. Cet hiver, je crains que ce ne soit votre dernier… »

Quand elle en arriva là, Nightingale s’arrêta. Peut-être que c’est déjà trop tard, pensa-t-elle, même si elles retournaient au camp, il serait presque impossible pour elle de survivre au Baptême de l’Âge Adulte. La seule chose que Nightingale pouvait faire pour Anna, c’était de rester à ses côtés quand elle mourrait.

« Comment était votre enfance ? Avant que vous ne joigniez l’Association de Coopération entre Sorcières ? »

Nightingale fut surprise par la question d’Anna, car après tout, elle ne posait que rarement des questions. « Je… j’ai toujours vécu dans une grande ville à l’Est du Royaume. En fait, ce n’était pas bien loin de la capitale. »

« Viviez-vous heureuse ? »

Heureuse ? Non, elle ne voulait même pas se rappeler de sa vie quotidienne à l’époque, elle devait dépendre des autres, toujours méprisée et ridiculisée. Quand ils se rendirent compte qu’elle était devenue une Sorcière, sa vie devint encore pire que celle d’un chat ou d’un chien. Elle avait une chaîne autour de son cou et était forcée de travailler pour eux. En se rappelant de ce souvenir, Nightingale secoua la tête et murmura, « Pourquoi me demandez-vous cela ? »

« J’ai vécu dans les quartiers de l’ancienne ville. » Anna raconta une fois de plus son histoire. « Mon père m’a vendu pour vingt-cinq Royals d’Or à l’Eglise, mais depuis que Son Altesse m’a sortie de prison, je vis une vie heureuse ici. »

« Mais, vous ne pouvez pas sortir du château et à l’exception de Roland Wimbledon, les autres haïssent toujours autant les Sorcières. »

« Ce n’est pas important pour moi, et il a aussi dit qu’il changera la mentalité à l’avenir, je suis sûre qu’il le peut. »

« Ce sera dur. Tant que l’Eglise ne s’écroule pas, ils caricatureront toujours les Sorcières comme des démons. »

Anna ne réfuta pas immédiatement ses mots et resta silencieuse un moment. Le silence perdura si longtemps que Nightingale pensait qu’Anna ne rouvrirait jamais la bouche, puis elle demanda soudainement, « Quelle a été la meilleure partie de votre vie ? Quand vous étiez à l’Association de Coopération entre Sorcières ou quand vous viviez avec nous ? »

« Vous… Qu’avez-vous dit ? » Cette question prit de court Nightingale, « Et bien, bien sûr que… »

Ce serait avec l’Association de Coopération entre Sorcières, n’est-ce pas ? Pour être honnête, elle ne s’intéressait pas vraiment à la recherche de la Montagne Sacrée, elle cherchait juste un endroit où vivre en paix.

Quant à Border Town ? Si elle n’avait pas entendu parler de la Sorcière en détresse, elle ne serait jamais venue dans cette ville !

Alors la réponse devrait être évidente, mais pourquoi n’a-t-elle pas pu le dire la première fois ?

Puis Anna commença à esquisser un sourire. Nightingale avait rarement vu son sourire, ses yeux brillaient tels un lac dans lequel le soleil levant se reflétait, luisant. Inexplicablement, elle se sentit apaisée, même si elle n’était pas dans son propre monde de brouillard.

« J’ai entendu dire de la part de Roland que l’Association de Coopération entre Sorcières cherchait la Montagne Sacrée dans les Montagnes Nordiques et que la Montagne Sacrée était un foyer sécurisé pour vous tous, mais pour moi, je pense que j’ai déjà trouvé ma Montagne Sacrée. »

Ce château était sa Montagne Sacrée. Nightingale réalisa que bien qu’Anna n’avait plus longtemps à vivre, son âme était déjà arrivée à l’endroit que la plupart des Sorcières cherchait.

A ce moment, de l’autre côté de la porte, des bruits de pas purent se faire entendre. Nightingale écouta attentivement, ils appartenaient à Nana, qui était toute paniquée.

Quand la porte s’ouvrit, ce fut vraiment Nana qui se précipita dans la chambre.

Avec un visage larmoyant, elle sauta dans les bras d’Anna, « Qu – que dois-je faire ? Grande Sœur Anna, mon père a découvert que je suis devenue une Sorcière ! »

 

 

Chapitre précédent | Index | Chapitre suivant

Publicités

10 réflexions sur “RTW Chapitre 35 – Mon foyer

  1. Merci pour le chapitre.
    PS: No.1:Vite il faut appeler Rolland !
    No.2:Non,il faut brûler le père!
    No.3:Mais quesque vous raconter? Contenter vous de lire le teaser d prochain chapitre au lieu de
    vous disputer! Non mais!

    Aimé par 1 personne

  2. 3 eme phrase , » bicolore  »  »noir » et  »blanc » le terme bicolore ne peux pas convenir car le noir et le blanc ne sont pas des couleurs , bicolore devrais etre remplacé par  »sans couleur  » peyit détaille que j’aime préciser ( oui , je suis chiant ! ) merci de le prendre en compte si tu tombe sur un cas similaire .

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s