Shen Yin Wang Zuo chapitre 11

Chapitre 11 : Un professeur venu de l’enfer ? (3)

Pendant qu’il enfonçait l’épée de sa main droite directement dans le sol, utilisant la force de son dos, celle située dans sa main gauche fit un grand geste en utilisant toute sa puissance. À cet instant, Long Hao Chen sentit que son énergie spirituelle avait franchi une nouvelle limite. L’épée frappa impitoyablement la mâchoire inférieure du lézard à queue de scorpion, et bien qu’il soit dans son état renforcé, cette attaque le fit voler en arrière et fermer sa bouche féroce.

Dans le même temps, Long Hao Chen sauta et s’appuya sur son épée droite pour donner un coup de pied dans la mâchoire inférieure du lézard.

Avec deux frappes à la suite, toutes les deux extrêmement bien enchaînées, le corps du lézard à queue de scorpion était incapable de garder l’équilibre et le reptile s’éleva du sol à cause de ce dernier coup.

Pendant ce temps, Long Hao Chen, qui s’appuyait toujours sur l’épée de bambou plantée dans le sol, la lâcha, ce qui lui permit de revenir sur le sol. L’épée dans sa main gauche prit la forme d’un mince éclair blanc se dirigeant vers le ciel.

Avec un Bang, le haut du corps de l’enfant monta vers le lézard et le ventre de ce dernier fut pénétré par l’épée de bambou, faisant simultanément chuter le reptile.

Après un triste et misérable cri perçant, la queue du lézard à queue de scorpion balaya l’air comme une dernière intention de lutte avant de mourir.

Mais Long Hao Chen avait déjà prévu cette possibilité et, maniant son épée avec aisance, il contra directement cette dernière attaque et sauta sur le côté avant de sortir l’arme toujours enfoncée dans le sol à l’aide de sa main droite. Il se mit ensuite en posture défensive.

Ping. Le lézard tomba sur le sol, son corps se tortillant violemment et pleurant misérablement à plusieurs reprises à cause de la douleur de son abdomen.

Long Hao Chen regarda calmement autour de lui et ne découvrit aucune autre bête magique. Ensuite, il trouva un grand arbre où s’appuyer ; sa respiration était devenue assez rapide.

Tout d’un coup, son corps ruissela de sueur. Sa force physique semblait s’être totalement épuisée.

Seules quelques secondes s’étaient en fait écoulées depuis le moment où le combat contre le lézard avait commencé ; durant cet instant, au seuil de la mort, son potentiel latent avait été complètement sollicité. Avant qu’il ne franchisse ce nouveau niveau, toutes ses capacités étaient utilisées à leur limite. Son attaque finale employait l’unique compétence que Xing Yu lui avait enseigné, Pure Lame Blanche. En concentrant momentanément toute son énergie spirituelle en un seul point de son épée, cette technique lui permettait d’attaquer avec 110 % de sa puissance maximale.

Avant que Long Hao Chen n’effectue ces mouvements, une certaine personne cachée dans le noir regardait sans faire un seul bruit. Même si Long Hao Chen avait perdu conscience à la fin de l’échange de coups, l’ombre aurait été capable de facilement se débarrasser de ce type de monstre. Mais à la fin, il n’avait pas fait une seule erreur. Avec les deux épées qu’il portait, il s’était débarrassé du lézard à queue de scorpion. Dans le même temps, il avait dépassé le trentième niveau, entrant dans le troisième rang de chevalerie. C’était la raison pour laquelle Long Hao Chen avait senti une soudaine montée de puissance à ce moment.

Dans n’importe quelle discipline, quand le rang augmentait, le sentiment de percée devenait plus évident.

Après avoir haleté quelques fois de plus, Long Hao Chen remarqua que le ciel commençait déjà à devenir noir. Il sentit que son énergie était revenue alors que le lézard était toujours allongé sur le sol, immobile.

En regardant ce lézard à queue de scorpion mort, les yeux de l’enfant de neuf ans révélèrent un éclat, « Professeur, vous aviez raison. C’est après avoir surmonté des épreuves que l’on peut devenir un grand homme. Je ne dois pas avoir de rancœur envers vous. Sans vos enseignements, je crains que j’aurais été incapable de voir mère à nouveau. Professeur, je ne me plaindrai plus jamais, même secrètement dans mon cœur. »

Alors qu’il disait ces mots, Long Hao Chen se tourna vers le sommet de la montagne, s’inclinant respectueusement, et passa avec une grande prudence près du corps du lézard à queue de scorpion.

Généralement, même les bêtes magiques élémentaires avaient beaucoup plus de valeur que n’importe quelle bête sauvage. Même ce type de bête magique de bas niveau valait au moins une pièce d’or. Long Hao Chen n’était pas prêt à la gâcher.

Il examina soigneusement une pierre et l’utilisa pour priver le lézard de sa queue crochue. Il utilisa deux plantes grimpantes pour l’attacher, dans le but de le ramener chez lui.

Il ne rencontra pas d’autre danger sur la route. Il retourna directement à la Ville d’Odin et courut vers une boutique où il expliqua qu’il voulait vendre le corps de la bête magique que son professeur avait tué. Après avoir reçu une pièce d’or et deux pièces d’argent, il alla finalement chez lui.

On aurait dit que Bai Yue savait à l’avance que son fils reviendrait à la maison ce jour-là ; quand Long Hao Chen franchit la porte d’entrée, il vit le dîner le plus abondant qu’il ait jamais vu chez lui.

Son professeur avait respecté sa promesse et avait apporté de la nourriture succulente à sa mère. En voyant ça, le petit Long Hao Chen ne put s’empêcher de se sentir encore plus reconnaissant envers Xing Yu.

« Mère, c’est pour toi. » Long Hao Chen tendit tout l’argent qu’il avait à Bai Yue.

Cette dernière était sidérée, « D’où vient cet argent ? »

Parce qu’il ne voulait pas inquiéter sa mère, Long Hao Chen lui dit un mensonge bienveillant : « C’est mon professeur qui m’a donné cet argent pour que je te le rapporte. Il a dit qu’en devenant Écuyer, je pouvais aussi recevoir un salaire. C’est la rémunération de ma première année, mais si mes progrès sont rapides, j’aurai peut-être d’autres récompenses comme celle-ci.

Contre toute attente, Bai Yue ne s’obstina pas à poser des questions. Elle sourit, prit l’argent et dit : « Hao Chen, tu dois écouter ce que dit ton professeur, compris ? »

« Oui. » Long Hao Chen hocha la tête à plusieurs reprises.

Bai Yue poursuivit : « Est-ce que l’entraînement est dur ? »

Avant de tuer le lézard à queue de serpent, Long Hao Chen aurait sûrement répondu différemment à cette question. Après tout, la peur de la caverne des fourmis-chimères était forte dans son cœur. Mais à ce moment, il secoua la tête et répondit sans la moindre hésitation, « Mère, ce n’est pas difficile du tout. Professeur m’enseigne bien, me donne de la bonne nourriture tous les jours et me laisse me baigner dans une source chaude. »

En entendant ces mots, le visage de Bai Yue sembla soulagé et elle caressa la tête de son fils, « Dépêchons-nous d’aller manger. »

Après avoir mangé le dîner, Long Hao Chen n’oublia pas de préparer le Liquide d’Entraînement Élémentaire qu’il avait l’habitude de faire bouillir dans une soupe d’herbes sauvages pour sa mère. Ensuite, il retourna dans sa chambre pour dormir, très content de lui.

Le lendemain matin, il repris le chemin de la Montagne d’Odin. Il ne rencontra aucune bête magique sur la route et rentra rapidement au sommet de la montagne.

« Professeur, je suis de retour. » Long Hao Chen rentra tout excité dans la cabane de rondins.

Xing Yu avait l’air d’avoir attendu longtemps au même endroit et il dit doucement : « Avant de poursuivre le cours d’aujourd’hui, je vais t’interroger pour voir si tu as oublié ce que tu as étudié jusqu’à maintenant. Parle-moi des Écuyers, des Chevaliers Standards et des conditions de la montée de rang pour un chevalier. »

(Tr : je vais utiliser ES pour énergie spirituelle à partir de maintenant)

Long Hao Chen répondit sans la moindre hésitation : « Les Écuyers sont classés entre le premier et le dixième rang. Après avoir passé le centième niveau d’énergie spirituelle, ils peuvent être promus en Chevaliers Standards. Les Chevaliers Standards sont classés de la même manière : ils gagnent un rang tous les dix niveaux d’ES et, après avoir atteint le deux-centième niveau, ils peuvent passer l’examen de Chevalier Authentique. L’examen de chevalier n’exige pas que de l’ES, il nécessite aussi d’avoir les dix principes d’un chevalier. Après être devenu un Chevalier Authentique, on peut être également promu du premier rang après dix niveaux d’ES. On ne peut devenir un Chevalier Authentique du second rang qu’après avoir atteint le deux-cent-dixième niveau d’ES, et après ça, chacun des huit autres rangs n’est franchi que tous les trente niveaux d’ES. Au dernier rang, on ne peut changer de grade qu’après avoir accumulé cinquante autres niveaux d’ES et être arrivé au cinq-centième niveau d’ES. » (Tr : vous pouvez jeter un coup d’œil au wiki si vous êtes un peu perdus)

Xing Yu continua son évaluation : « Pourquoi les prérequis d’énergie spirituelle pour passer chaque rang sont différents après être devenu un Chevalier Authentique ? »

Long Hao Chen répondit : « C’est parce qu’on ne peut dire qu’on est un chevalier à part entière qu’après être entré dans le premier grade de chevalerie, donc chaque rang est simplement adapté. Vous m’avez aussi dit que dans n’importe quel grade : le troisième, le quatrième, le cinquième ou après, les rangs entre le premier et le second grade sont toujours les plus faciles à passer. »

Xing Yu poursuivit avec une flopée d’autres questions et l’évaluation ne se finit qu’après une demi-heure. Long Hao Chen répondit à toutes ces questions correctement, sans faire la plus petite erreur, grâce à sa mémoire stupéfiante.

« Bien, tu t’en souviens très clairement, nous pouvons maintenant commencer le cours du jour. Mais avant je dois te poser une question : que penses-tu être le plus important pour un chevalier, l’attaque ou la défense ? »

Chapitre précédent   Sommaire   Chapitre suivant

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s