TSW – Volume 4 – Chapitre 3

TEMPEST OF STELLAR WARS
Volume 4 – Le Dieu des Ténèbres

Petit mot de HellTeach :  
Bonjour à tous les lecteurs de Tempest of Stellar Wars !

Je vous écris cette petite ‘missive’ pour vous informer que j’ai rattrapé la Team de Radiant dans la traduction des chapitres de ce novel. 
Après plus de trois semaines de pause sur le site de Radiant, le chapitre 4 du Volume 4 est sorti ce dimanche matin. Je ferai mon possible pour que vous puissiez le lire mercredi !
Cela dit, je tiens à vous informer que la Team de Radiant cherche des traducteurs chinois/anglais pour plusieurs de leurs projets, dont TSW… ce qui signifie que dans le meilleur des cas (pour l’instant), il risque de n’y avoir qu’un seul chapitre par semaine… Sauf bien entendu si Radiant trouve un traducteur pour ce projet précis !
Dans tous les cas, je reste ‘à l’affut’, et dès qu’un chapitre sortira, je le traduirais illico presto 🙂
Je suis donc tributaire des sorties de la Team de Radiant pour vous les proposer à la lecture. 
Cela dit, mon autre projet, Star Rank Hunter, n’est pas du tout affecté par ce problème et je continuerai à sortir 3 chapitres par semaine, comme d’habitude !

En attendant, je vous souhaite bonne lecture de ce chapitre 3 ci-dessous ! 

Bises à tous 😉

 

Chapitre 4 – Impressionnant !

 

« Haha, si nous limitons nos standards juste aux choses qui peuvent être faites, la science cessera d’avancer. Puisque c’est une direction possible, nous devons y faire des progrès. En tant que tel, le sujet de discussion du Professeur Xiao Fei est tout à fait correct. »

Wang Zheng sourit. Sur le côté, Xiao Fei hocha aussi la tête de satisfaction.

Kao Yisi en resta sans voix. La recherche n’avait pas de fin. Après tout, si tel était le cas, il n’y aurait plus de raison de continuer les recherches ? C’était la raison pour laquelle les scientifiques continuaient à rechercher la vérité, et il ne pouvait rien faire pour réfuter cela.

Le visage de Yue Jing devint vert. Ce salopard était toujours aussi éloquent, l’effrayant en disant un tas de choses qu’elle ne comprenait pas.

Gong Jin, qui se sentit insulté, répliqua : « Si tu ne peux même pas t’occuper de lui, alors je suis très inquiet pour notre futur ! »

Kao Yisi et Gong Jin échangèrent un regard. Ils se sentaient terriblement mal à l’aise, mais il n’y avait pas d’autre moyen. Ils avaient promis auparavant à Lear qu’ils s’occuperaient de la situation de façon satisfaisante, donc ils étaient entrés dans l’Institut de Recherche des Sciences de la Fédération Solaire.

Gong Jin se racla la gorge et dit : « Etudiant Wang, tu tournes en rond. J’aimerais savoir si, pendant toutes ces années, le renommé génie Professeur Xiao Fei avait fait un quelconque progrès. Pourriez-vous s’il vous plaît nous montrer une preuve pour nous convaincre !! »

Le regard de  tout le monde s’appesantit sur Xiao Fei. La question de Gong Jin était en effet quelque chose que tout le monde avait à l’esprit. Après avoir effectué des recherches pendant tant d’années, il devrait bien y avoir un quelconque résultat.

Toutefois, mener des recherches n’était pas la même chose que débattre. La plupart des recherches étaient menées de façon méthodologique, en éliminant les hypothèses une à une. Alors que Xiao Fei avait expérimenté en utilisant de nombreuses méthodes, aucune d’entre-elles n’avait porté de fruit, donc, la recherche n’avait pas beaucoup progressé. Par-dessus le marché, elle ne pouvait pas divulguer une information secrète juste pour le plaisir de réfuter une question.

A ce moment là, Wang Zheng se mit à rire. « Nous avons déjà déduit une méthode ! »

« Vraiment ? Alors, ce doivent être de bonnes nouvelles pour l’Alliance de la Voie Lactée. J’espère que vous n’allez pas me dire que c’est une information confidentielle ! » Gong Jin sourit alors qu’il répondait.

Absolument n’importe quoi. Si quelqu’un avait découvert une solution pour cette recherche, cela aurait causé un tumulte.

Xiao Fei fixa Wang Zheng. Ils n’avaient pas parlé de cela auparavant. Est-ce que ce salopard essaye de devenir le bouc émissaire ?

« Wang Zheng, à ce sujet… »

« Professeur, bien que cela doive être considéré comme un secret, je pense qu’en divulguer un peu ne fera de mal à personne. Bien entendu, je ne divulguerai qu’une information à propos de sa faisabilité ! »

Wang Zheng fit une pause. Les regards de tout le monde dans la salle, en incluant Aina, étaient fixés sur Wang Zheng. Ce sujet était à l’avant-garde de la science, avait-il réellement une réponse ?

Wang Zheng était souvent plein de surprises, donc Aina était déjà mentalement préparée pour ça.

« Etre incapable de localiser la 7ème dimension est le problème actuel qui nous afflige. Je crois que nous pouvons dépasser cela en divisant le problème en deux parties. Premièrement, en traitant la 3ème dimension actuelle comme un plan composé, nous permettant de contrôler deux couches en même temps. Deuxièmement, si la transmission est faite dans un état où la vitesse est courbée, ce qui permet de provoquer le déplacement, le positionnement permettra au mouvement relatif dans l’espace-temps de décaler les coordonnées relatives de l’objet. Pour faire simple, l’espace peut être déplacé. »

Toute la classe devint silencieuse. Même si la plupart des étudiants dans la classe étaient en 3ème ou 4ème année, tous se mirent à réfléchir profondément, parce que, même pour eux, certains des concepts expliqués requerraient du temps pour être compris.

D’un autre côté, les yeux de Xiao Fei scintillaient brillamment. Ses beaux yeux remplis de sagesse scintillaient brillamment.

Déplacer l’espace-temps ?!

En fait, cela semblait possible !

Le problème qui l’embêtait depuis quelques années avait été résolu avec cette explication là !

Kao Yisi et Gong Jin se regardèrent, même s’ils ne comprenaient pas, ils firent comme s’ils comprenaient. Ils avaient entendu parler d’autres explications auparavant, mais ils avaient le sentiment que celle mise en avant par Wang Zheng secouerait toute l’Alliance de la Voie Lactée, même sans qu’elle soit publiée.

Cela ne pouvait que signifier que le Professeur Xiao Fei avait gardé profil bas car elle ne pouvait pas s’ennuyer à se disputer avec les autres.

Kao Yisi et Gong Jin s’inclinèrent profondément. « Nous vous remercions pour votre enseignement. »

La cloche qui signifiait la fin du cours sonna. Aina avait prêté une attention aiguë aux expressions de Wang Zheng et de Xiao Fei. Il était évident, en voyant l’expression surprise et contemplative de Xiao Fei, que cela n’avait pas été sa conjecture.

« Wang Zheng, suis-moi. »

Wang Zheng, qui était sur le point de prendre avantage d’Aina, avant de s’en aller avec elle, fronça les sourcils alors qu’il s’arrêtait.

« Je vais t’emprunter ton petit ami un petit moment. » Comme elles n’étaient pas si éloignées en âge, Xiao Fei parlait de manière très décontractée.

« Pas de problème, Professeur. Rappelez-vous seulement de me le renvoyer ! » répondit Aina avec un doux sourire.

Cette fille est extrêmement intelligente. En tant que femme elle aussi, Xiao Fei était ébahie.

En regardant l’ombre de Wang Zheng, Yue Jing devint tellement en colère qu’elle ne put se contrôler et se mit à taper du pied. Wang Zheng avait une fois encore défié toute probabilité en semant le chaos avec ses mots.

« Kao Yisi et Gong Jin, vous avez osé être si arrogants avec juste vos maigres capacités. Que le Département de Physique produise les étudiants les plus illustres est un mensonge. Ce Wang Zheng est une merde inutile, comment pouvez-vous croire à ses mots aléatoires ! »

Kao Yisi et Gong Jin ne répondirent qu’après une courte pause. Ils étaient encore en train d’essayer de comprendre les mots de Wang Zheng. « Yue Jing, tu as tort à son propos. Ce Wang Zheng est un génie rarement vu. La théorie qu’il a révélée pourrait secouer toute la communauté scientifique, même si elle était incorrecte. Nous ne pouvons pas rivaliser avec lui. »

Kao Yisi et Gong Jin ne s’ennuyèrent plus avec Yue Jing. Ils partirent tous les deux de leur côté. Leurs yeux qui étaient auparavant embués étaient maintenant dégagés comme si une fenêtre était apparue devant eux. Même s’ils étaient des individus cyniques, ils avaient l’impression que ce que Wang Zheng avait dit était possible. C’était comme lorsque la loi de la gravité de Newton avait été supplantée par la théorie de la relativité. C’était suffisant pour stimuler tout le monde.

En sciences, la vérité était relative.

 

Dans le bureau, Wang Zheng avait été tiré par Xiao Fei et la porte se referma sur un claquement alors que l’Etudiant Wang était pressé contre la table par Xiao Fei.

Cette position…

Toutefois, Xiao Fei ne se souciait pas du tout de ce que les autres pensaient. Elle observa Wang Zheng intensément, comme si elle essayait de comprendre entièrement ce qu’était Wang Zheng.

« Haha, Professeur, si vous avez quelque chose à dire, nous pouvons juste parler librement. » Bien qu’il ait fait des choses intimes avec Aina, cela n’incluait pas les choses que l’on faisait avec son corps. Le corps de Xiao Fei était presque directement pressé contre celui de Wang Zheng. Comme Xiao Fei était une personne mature, ses proportions étaient parfaitement développées et Wang Zheng, un jeune homme très énergique, ne pouvait pas l’endurer.

Cependant, Xiao Fei ignora ses mots sous-entendus. « Gamin, où as-tu donc entendu ces choses que tu viens juste de balancer ! »

Même si Wang Zheng était un génie, Xiao Fei ne croyait pas qu’il aurait pu les penser tout seul.

C’était là les mots que le Vieux Marchand avait dit. Juste au moment où Wang Zheng se préparait à tout dire, il se souvint de ce que le Vieux Marchand lui avait dit une fois – les mots échangés entre eux deux ne pouvaient pas être mentionnés à d’autres.

Wang Zheng haussa les épaules de manière impuissante. « Professeur, je racontais juste des bêtises et je sortais ce qui me passait par l’esprit. Même moi, je n’ai pas compris ce que je disais. Comme je l’ai dit auparavant, je crois aux théories sauvages et ce n’était qu’une plaisanterie verbale. Etes-vous en train de dire que c’était en fait raisonnable ? »

Wang Zheng ouvrait de grands yeux tout en parlant. On disait qu’en faisant cela, un mensonge aurait l’air plus honnête.

Xiao Fei ne pouvait trouver aucune faille dans ce qu’il disait. Parfois, la science requerrait des coups de chance brillants, et ce gamin avait juste énormément de chance.

Soudain, il eut l’impression que quelqu’un fixait le bas de son corps. Wang Zheng sentit son ventre vaciller. En regardant en bas, il n’avait pas pu retenir sa réaction.

Xiao Fei libéra alors délicatement Wang Zheng avant de lui lancer un regard nonchalant. « Tu n’as pas encore vraiment remarqué que tu as de la valeur. C’est dommage que tu aies déjà une petite amie, ou j’aurai bien pu te garder pour moi. »

Notre Cher Etudiant Wang se sentit vaincu. Est-ce qu’un professeur devait se comporter comme cela ? Elle n’était juste qu’un démon. « Haha, Professeur, s’il n’y a rien d’autre, je vais donc partir en premier. »

« Au vu de tes réactions, je peux dire que tu es vierge. Tu as un processus de pensée exceptionnel, je vais informer le Professeur Marcus à ton sujet. »

Wang Zheng s’échappa immédiatement. Merde. Le Démon Xiao est juste là à balancer des mots sans merci. Wang Zheng se serait occupé d’elle il y a longtemps, si ce n’était pas un professeur.

Xiao Fei ne s’occupa pas de ce petit épisode plus longtemps. Au moment où Wang Zheng était parti, elle entra dans une humeur extrêmement enthousiaste pendant qu’elle continuait à faire des inférences à propos de la théorie. On pouvait voir que même si elle était très prétentieuse, son Quotient Emotionnel et son Quotient Intellectuel n’étaient pas au même niveau.

Dès qu’il partit, Wang Zheng appela Aina. Elle l’attendait dans la bibliothèque.

Rien qu’en regardant Aina, Wang Zheng se senti revitalisé. Elle lui fit un sourire narquois. « Pourquoi es-tu déjà là ? »

« Je ne savais que peu de choses et le reste était juste quelque chose que j’avais inventé. Si tu faisais vraiment des recherches sérieuses, tu réaliserais cela aussi » dit Wang Zheng impuissant, alors qu’il agitait les mains.

Aina fixa Wang Zheng silencieusement, avant de dire  » Sais-tu que ce que tu as dit il y a un moment est suffisant pour te faire entrer dans l’histoire en tant que génie ? »

Wang Zheng savait très bien que le Vieux Marchand était un bonhomme incroyable. Après tout, cette conjecture avait été celle du Vieux Marchand, pas la sienne.

« Je ne suis pas si génial. »

Aina attrapa la main de Wang Zheng. « Ah, je suis un peu inquiète maintenant. »

« Qu’est-ce qui t’inquiète ? » demanda Wang Zheng avec curiosité.

« Puisque tu es aussi génial, de plus en plus de rivales en amour sont vouées à apparaître » dit Aina alors qu’elle se sauvait de la bibliothèque de façon rusée.

Wang Zheng ne put s’empêcher de transpirer. « Très bien alors, ma princesse. Puisque tu oses me ridiculiser, je dois prélever des intérêts ! »

Sur l’herbe grasse, Wang Zheng et Aina se couraient énergiquement l’un après l’autre. Finalement, la belle princesse fut attrapée par le grand méchant loup et fut plaquée au sol.

 

Pendant la rencontre des Trois College, les professeurs célèbres étaient voués à se montrer. Toutefois, Xiao Fei s’en fichait et sécha l’évènement.

Gu Te aussi n’avait pas le choix en la matière. Il appela Xiao Fei sur son Skylink mais fut rejeté. Au troisième appel, il fut rejeté impoliment. Ha, même en tant que principal, il se sentit trompé.

Cependant, il savait que Xiao Fei avait fait une percée dans ses recherches, car toute son équipe, ainsi que l’équipe de Marcus, travaillaient avec empressement.

« Gu Te, cette fois, nous sommes aussi ici parce que nous voulions rencontrer le professeur Xiao Fei. Elle te déprécie réellement. Comment peut-elle nous traiter si froidement ? »

Dans le bureau du principal, trois vieux messieurs étaient en train de bavarder et de boire du thé.

Celui qui avait parlé était le principal de l’Apollo Military College, Jamal. Ses cheveux étaient de couleur dorée, et ils semblait être dans un état d’esprit rayonnant. Ces quelques dernières années, l’Apollo Military College avait été le meilleur des trois.

« Jamal, tu peux oublier ça. A moins que tu ne veuilles piétiner ce vieux sac d’os, il ne sera pas possible d’obtenir de Xiao Fei qu’elle te rejoigne. »

Sur les trois, celui qui avait l’air le plus jeune était le principal du Zeus College, Adonis.

« Haha, si Xiao Fei nous rejoint, notre Apollo College sera certainement parmi les 50 meilleurs collèges dans l’Alliance de la Voie Lactée. »

C’était le rêve de Jamal.

« Haha. Jamal, tu n’as pas encore gagné. Ne sois pas trop excité » dit Adonis. Toutefois, penser comme cela est bénéfique pour nous. Nous devons trouver des moyens d’améliorer les capacités du collège. »

Gu Te avait différents moyens de défense. Jamal et Adonis cherchaient à étendre leurs capacités, et lui ne voulait pas descendre dans l’obscurité.

Gu Te eut un sourire ironique. « Je sais ce que vous voulez dire. Cela n’a aucun sens d’espérer entrer dans les 50 premières écoles de l’Alliance de la Voie Lactée. A tout le moins, nous devons protéger la fierté de la Terre. »

Adonis avait précédemment suggéré que les trois collèges fusionnent. Jamal, d’un autre côté, avait le sentiment qu’un nouveau collège devrait être formé complètement indépendamment des trois autres collèges, où ils pourraient concentrer leurs ressources de manière à créer le meilleur collège sur Terre.

Gu Te s’opposait à cela. Un collège était fait pour les étudiants, et pas pour le statut. Bien que l’on ait besoin de gloire pour la cohésion, la force et la croyance, si ce n’était que pour la gloire, alors, cela devenait vide de sens.

Ils pourraient le faire, s’ils concentraient les forces actuelles des trois collèges militaires seulement sur les étudiants exceptionnels. Cependant, comment cela affecterait-il le status quo sur Terre ?

Ce n’était pas différent que de boire du poison pour étancher sa soif.

Les trois vieux messieurs continuèrent à discuter à propos de nombreuses méthodes et se disputèrent pendant un moment. Il était clair que parmi eux, Jamal et Adonis visaient la position de champion. D’un autre côté, Gu Te était plutôt ambivalent.

 

Vol. 4 – Chapitre 2                                                                                                  Vol. 4 – Chapitre 4

Publicités

9 réflexions sur “TSW – Volume 4 – Chapitre 3

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s