TSW – Volume 4 – Chapitre 5

TEMPEST OF STELLAR WARS
Volume 4 – Le Dieu des Ténèbres

 

Volume 4 – Chapitre 5 – Lune de Miel

 

Yue Jing était furieuse quand elle s’en alla. Elle pensait que si elle devait guider un tel déchet humain, ses mains deviendraient frustres et grossières.

Ce n’étaient pas tous les présidents des étudiants qui pouvaient bien parler. Par exemple, Adonis avait été un président des étudiants puissant. Il souhaitait que chaque étudiant fasse des contributions pour l’académie et qu’ils considèrent la gloire de l’académie comme étant la leur.

Malgré son déplaisir, Yue Jing devait néanmoins montrer qu’elle faisait quelque chose également.

 

A ce moment là, l’Etudiant Wang n’était pas au courant qu’un si gros problème avait émergé. Comme il considérait Xiao Fei comme sa bienfaitrice, il l’aiderait autant qu’il le pourrait. Qui plus est, il ne souhaitait pas perdre sa fierté devant Aina.

Bien qu’il n’aimait pas les disputes, à chaque fois que l’Etudiant Wang était avec Aina, il avait le sentiment intense de vouloir la protéger. Cela avait été la même chose autrefois quand il la traitait comme sa sœur, et cela restait pareil maintenant qu’elle était sa petite amie.

Peut-être l’avait-il aimée dès le tout début. Après tout, il ne l’avait jamais regardée comme une princesse, pas même une seule fois.

Aina avait remarqué que Wang Zheng ne se souciait pas de son statut. Il la traitait comme une fille, et à son tour, cela lui permettait de ressentir clairement sa force.

Quant à savoir s’il était célèbre ou pas, Aina s’en moquait. Ils étaient un couple étrange et inhabituel.

Quand ils étaient ensemble, ils finissaient toujours par bavarder sans fin – à propos d’endroits lointains, à propos de culture ou de science. Bien sûr, ils avaient aussi leurs moments romantiques. A travers ces discussions, Wang Zheng pouvait sentir que ses aptitudes à la conversation devenaient meilleures.

Il était simplement naturel que leur relation devienne plus profonde. La tentation de Wang Zheng envers Aina était immense. A chaque fois, après qu’ils se soient séparés, il devait pratiquer sa compétence du Retour à l’Unité de nombreuses fois juste pour calmer son esprit. De plus, récemment… il avait sans cesse des rêves mouillés.

Le plus pitoyable, c’est qu’à chaque fois que les choses atteignaient l’apogée, un Tête d’os terrifiant apparaissait. Avec ses mains qui irradiaient des éclairs, il terrifiait tellement Wang Zheng qu’il se réveillait.

Sans aucune barrière pour éviter les ragots, ce sujet commença à devenir un grand tumulte à l’intérieur de l’académie.

Le Professeur Xiao Fei avait fait une énorme percée dans le domaine de la physique spatiale. C’était la gloire de l’Ares College, la gloire de la Terre.

De retour au dortoir 007, tout le monde fêtait cela puisque l’omnipotent Yao Ailun s’était arrangé pour obtenir l’information de première main.

« Wang Zheng, tu es réellement quelque chose ! Nous devrons prendre exemple sur toi dans le futur ! Ton nom est réellement dans la zone d’accréditation en bas du papier de la thèse, OH MON DIEU !

Yao Ailun s’exclama d’une manière exagérée, cependant, tout le monde pouvait voir son admiration et son envie.

« Frère Zheng, tu as accompli un tel résultat tout en étant un étudiant à l’université ! Dans toute la Fédération de la Voie Lactée, le nombre de personne avec des résultats comme ceux-ci peuvent se compter sur les doigts d’une main ! »

Zhang Shan était aussi heureux pour Wang Zheng. Il ajouta : « On dirait bien que notre dortoir va compter une personne célèbre. Wang Zheng, je pense que tu devrais juste de concentrer sur la recherche pendant que je me prépare à changer de carrière. »

Les trois autres furent bouche bée, puis dirent : « Frère Zhan, tu plaisantes, n’est-ce pas ? Où vas-tu ? »

Zhang Shan sourit et répondit : « Pendant cette période, j’ai découvert que le Département Mecha me convenait mieux. »

Zhang Shan avait été lourdement influencé depuis un jeune âge par sa famille en étant exposé à la recherche. Même si tout au fond de lui, il était bien mieux prédisposé à faire autre chose, jusqu’à maintenant, il n’avait même pas pensé à essayer de faire d’autres choses.

Différentes personnes pouvaient avoir des talents pour différentes choses. Toutefois, la chose la plus importante, c’était que quelqu’un puisse faire ce qu’il voulait pendant qu’il était encore vivant.

Wang Zheng secoua la tête. « Le Professeur Xiao Fei m’a accordé trop de crédit. Je n’ai fait que contribuer en donnant quelques suggestions au hasard, alors que tout le travail sur la thèse est son dur labeur à elle. Je me sens coupable de lui en voler un peu. »

« Wang Zheng, sale gamin. Tu peux être très bon dans tout ce que tu fais, mais tu es trop modeste. Sans tes idées révolutionnaires, cela n’aurait rien changé au temps qu’ils ont mis à faire leurs recherches ! »

Zhang Shan secoua ses mains et dit : « Tu devrais vraiment y réfléchir un moment. »

« Je ne suis pas suffisamment calme et pondéré, donc la recherche ne me convient pas. Un jour, il pourrait y avoir un moyen de changer cela, donc je continuerai lentement à essayer. »

La connaissance que Wang Zheng avait démontrée dans le monde de la physique avait été entièrement imprégnée en lui par le Vieux Marchand. Bien qu’il ne puisse pas être considéré comme mauvais en terme de capacité à appréhender des concepts, il n’avait pas innové. Il se pouvait bien qu’il n’ait pas la volonté d’explorer cet aspect.

Ce qu’il recherchait, c’était une vie fougueuse.

« Ah, c’est seulement maintenant que je suis avec vous les gars que je comprends finalement ce qu’est un coup psychologique » dit Chen Xu désemparé. Auparavant, il était regardé comme un talent aux yeux des masses à l’école secondaire. C’était seulement après être arrivé ici qu’il avait vraiment pu comprendre qu’il existait de nombreux talents.

« Ailun, Chen Xu, tous les deux, vous êtes ceux qui vous battez véritablement fermement. Tous les deux, vous ferez trembler les cieux avec vos noms, certainement. »

Après que Wang Zang eut exprimé cette déclaration, Yao Ailun et Chen Xu se regardèrent et pensèrent à quel point c’était vraiment une façon exagérée d’exprimer des louanges.

Cela pouvait bien être l’une des exagérations vues communément dans les dortoirs d’université, mais il était vrai que ce dortoir avait engendré un groupe de personnes remarquables.

Après l’entraînement spécial, le corps de Zhang Shan et ses muscles étaient devenus plus solides, il était maintenant plus sombre, plus calme et plus stable.

Son physique pouvait être considéré comme rare, ses muscles étaient capables d’exploser avec une grande force tout en n’étant pas raides et rigides. Il était réellement né pour être naturellement un soldat mécanisé.

En comparaison, le physique de Wang Zheng pouvait être considéré comme étant plutôt faible. S’il n’avait pas été éliminé de l’entraînement spécial, il aurait pu avoir une chance. Mais de la façon dont ça se présentait, cela s’avérerait très difficile pour lui de changer de Département. Tout spécialement en considérant ses performances dans le champ de la physique, tout le monde essaierait de l’en empêcher s’il essayait de le faire.

L’Etudiant Wang avait sans le savoir créé une situation gênante pour lui-même.

« Ni moi, ni Chen Xu ne prendrons ce coup psychologique de vous deux. Alors que l’invincible Dieu Skeleton est présent, tout est possible ! » s’exclama Yao Ailun.
Tous les deux avaient le moral au beau fixe. De ce dortoir, ces deux-là étaient très assidus à leurs cours, tout autant que dans leurs études. Leurs compétences pour gérer le temps étaient très bonnes, même s’il semblait que tout leur temps libre se passait sur CT. Après avoir vu Skeleton s’octroyer une telle victoire, les problèmes et les barrières qu’ils rencontraient ne leur semblaient plus si effrayants.

« Arrêtez d’être autant accros, vous deux, ce n’est qu’un jeu. Regardez donc ce que cela vous a fait. » Zhang Shan ne portait aucun intérêt à ce genre de divertissement.

« Zhan Shan, tu sembles t’intéresser aux combats de Mechas, et pourtant tu n’as jamais vu les vidéos des combats du Dieu Skeleton auparavant, à l’évidence. Je te le dis, tu devrais les rechercher vraiment, car elles s’avèreraient très bénéfiques pour tes capacités de combat. »

« Haha, il y a une énorme différence entre le combat réel et CT. Bien que j’aie entendu dire que beaucoup de personnes aiment jouer à ça, un tel jeu ne me convient pas. »

Zhang Shan était toujours aussi obstiné qu’avant, et sur ce point uniquement, il était similaire au Wang Zheng d’avant.

C’était parce qu’il était un type d’un bon milieu qu’il ne comprenait pas la douleur des masses. Zhang Shan avait déjà expérimenté le fait d’être un vrai soldat mécanisé, alors que l’étudiant Wang n’avait fait que réparer des Mechas.

« Es-tu confiant pour cette rencontre ? J’ai entendu dire que les adversaires sont très forts. Comme nous sommes les hôtes cette fois, vous les gars, vous pouvez montrer votre puissance et votre prestige ! » demanda Yao Ailun, en haussant les épaules. Lui et Chen Xu n’étaient pas d’accord sur ce sujet.

Zhang Shan eut un léger sourire et répondit : « Relax, je ne serai pas plus mauvais que ton petit Skeleton. Nous combattrons en utilisant de vraies épées et des lances réelles, et nous enverrons définitivement nos adversaire au tapis ! »

« Tousse, tousse. Si vous avez besoin de gens, les gars, s’il vous plaît, souvenez vous de me recommander. Je suis toujours capable d’être remplaçant » ajouta Wang Zheng.

« Relax. Tu es mon frère, donc il n’y a pas moyen que j’oublie. Est-ce que tu as vraiment renoncé à Meng Tian, cela dit ? Dernièrement, cette gamine s’est entraînée comme si sa vie en dépendait ; une si bonne fille » demanda Zhang Shan soudainement en se retournant.

Wang Zheng se mit à rire amèrement et répondit : « Elle et moi sommes juste de bons amis. Nous n’en sommes pas là. »

« Soupir, si je n’avais pas encore vu Wang Shishi, je t’aurai vraiment conseillé de prendre en considération Meng Tian. On ne trouve pas si souvent des filles aussi excellentes. » dit Zhang Shan, sans avoir l’air malheureux avec ses mots de louanges et d’approbation.

« Frère Shan, si tu l’aimes, tu devrais la courtiser toi-même » dit Chen Xu.

« Haha, j’attendrai ma chance. Je dois définitivement produire une bonne performance cette fois. A l’exception de ce gars, Masasi, avec sa force immensément profonde, les autres ne m’inquiètent pas. »

Ma Xiao pouvait être considéré comme une personne célèbre dans l’Ares College, car il était le chef du Club MMA et du Club CT. Cependant, au vu de la façon dont Zhang Shan parlait, cela impliquait que ‘quand le chat n’est pas là, les souris dansent’.

Maintenant que l’ère de Ma Xiao était révolue, ils faisaient nonchalamment comme il leur plaisait.

Peu après leur discussion, Zhang Shan fut appelé une fois encore. Ce dernier moment d’exercices et de manœuvres rendirent Wang Zheng incapable de résister à montrer l’envie dans ses yeux.

L’étudiant Wang Zheng ne pouvait plus rester assis tranquillement. Il voulait sortir pour profiter d’un court moment de plaisir.

« Frère Zheng, où vas-tu donc si tard dans la nuit ? » demanda Chen Xu avec curiosité.

Yao Ailun fusilla du regard Chen Xu et répondit : « Espèce d’idiot, il est dans sa période de lune de miel. Il ne va pas tenir compagnie à deux célibataires comme nous. »

« C’est chouette de sortir avec quelqu’un. »

« Redis ça après que tu aies passé ta période de puberté. »

Un petit moment plus tard, Wang Zheng était déjà assis à l’intérieur des transports publics de la ville. Observant le paysage nocturne animé, un étrange sentiment traversa son cœur alors qu’il pensait, c’est vraiment bon d’être en vie ; on peut expérimenter tellement de choses intéressantes.

Après avoir expérimenté la vie à l’intérieur du Rubik’s Cube, non seulement il avait appris de nombreuses compétences et techniques, mais il avait aussi appris autre chose –

Apprécier et chérir.

Le patron était cordial, comme d’habitude ; il savait que Wang Zheng et les autres avaient déjà eu leur diplôme du secondaire. Bien que cet endroit ne soit pas très loin de l’Ares College, ce n’était pas près non plus. On aurait dit que ces gamins se languissaient du passé.

Même avec l’ajout de Wang Zheng, les affaires n’allaient pas devenir miraculeusement profitables, bien que le perdre aurait un gros impact. Cependant, être capable de rencontrer un client comme Wang Zheng pendant sa vie rendait quand même quelqu’un heureux. Qui plus est, le patron voyait Wang Zheng comme une bonne étoile car, il ne savait pas pourquoi, mais quand il était dans les environs, les affaires explosaient.

Wang Zheng entra dans la machine et fit gigoter ses doigts. En effet, comme l’avait dit Zhang Shan précédemment, CT était un jeu agréable à jouer. Cependant, il manquait de pression oppressante, et la charge placée sur le corps était trop légère. C’était naturel, toutefois, puisque si ce jeu pouvait placer une charge sur le corps, les autres ne pourraient même pas être capables d’y jouer.

Une ID commença à s’éclairer sur les écrans d’innombrables joueurs.

Alors que les rappels commençaient à sonner, il était clair que d’innombrables Skylinks avaient été activés. CT avait en fait la plus grande capacité et nombre de clients, pourtant, tout le monde n’était pas en ligne à ce moment là.

Pour une compagnie de jeux, il était très important que leurs jeux soient très actifs, et récemment, l’activité dans la région Asiatique était très élevée.

Solon avait créé une équipe spécialisée avec des rotations 24 heures sur 24, donc peu importait quand Skeleton apparaîtrait, il y aurait toujours un employé de service qui pourrait gérer cela. Qui plus est, comme cela, il pouvait recevoir cette information via Skylink dès que cela arrivait.

Wang Zheng était déjà sur neuf victoires à la suite. Une telle efficacité dans le combat était tout à fait terrifiante, et s’il trouvait un match maintenant, son adversaire serait probablement encore plus tordu, que ce soit en terme de compétences ou de Mecha.

 

Les dortoirs des filles, spécialement ceux des universités, étaient, sans aucun doute, une terre sainte pour beaucoup d’étudiants mâles.

Aina était en train d’inciter Du Qingqing et Ye Zisu à regarder le match.

« Toi et Zisu pouvez y aller, je ne suis pas très intéressée par ça » dit Du Qingqing.

 » Qingqing, c’est une activité de groupe, donc tu dois participer. Peut-être que cela t’inspirera. »

« C’est vrai ? Le physique de Wang Zheng m’inspirerait plus, cependant » la taquina Du Qingqing.

« C’est dommage qu’il ait déjà une propriétaire. Car maintenant, il n’est plus une petite plante, mais une plante célèbre. »

Aina dit : « Non, pas toi aussi, Zisu. Ce n’est pas parce qu’un gardien de but est présent que cela signifie que tu ne peux pas marquer un but. Nous te supportons ! »

Ye Zisu était toujours très calme et indifférente, bien qu’il soit difficile de dire si elle jouait la comédie ou non. Elle répondit : « J’ai confiance en moi et tu le verras en temps voulu. »

« Zisu, tu dois certainement avoir un atout caché dans ta manche. S’il te plaît, dis-nous honnêtement de quoi il s’agit ! » s’exclama Du Qingqing tout en prenant Zisu dans ses bras. Beaucoup d’étudiants mâles ne savaient pas vraiment ce qui se passait dans le dortoir des filles. A dire vrai, les étudiants masculins étaient plus décontractés, donc la probabilité qu’ils fassent ce genre de choses tout en marchant dans une l’allée était encore plus élevée.

Ah, quel choc !

 

Vol. 4 – Chapitre 4                                                                                     Vol. 4 – Chapitre 6

Publicités

11 réflexions sur “TSW – Volume 4 – Chapitre 5

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s