SRH – Chapitre 19

STAR RANK HUNTER – Chapitre 19

 

Chapitre 19 – Il y a Quelque Chose D’étrange Chez ce Type

 

Les produits vendus dans ces petits étals n’étaient pas mauvais, mais il n’étaient pas si pratiques non plus. Par conséquent, ceux qui cherchaient à acheter des produits hautement pratiques ne seraient pas venus ici tout d’abord. Ceux qui venaient ici en étaient purement après la nouveauté, et si les seniors pouvaient leur vendre quelques nouveaux jouets qu’ils n’avaient jamais vu auparavant, alors il y avait toujours beaucoup de gens qui voulaient bien les acheter à un prix élevé.

En continuant de l’avant, un étal de plantes attira l’attention de Cillin. Grâce à l’éducation de Genya, Cillin achèterait toujours un peu de verdure pour les endroits où il habitait.

Le nombre de fleurs sur cet étal s’étendait sur le côté. Certaines avaient été spécialement cultivées par des enthousiastes de la flore, et certaines étaient des graines et des branches collectées lorsqu’il étaient sortis de la planète pour l’entraînement et le travail sur le terrain. Cillin avait vu dans des livres toutes les plantes à l’étalage auparavant, mais les graines étaient un sujet différent.

Après un bref moment d’observation, Cillin s’intéressa à une vigne vierge emballée dans un film écologique et une solution nutritive. Le nom sur l’étiquette était ‘Vigne Vierge Parthenocissus Tricuspidata’.  Comparée à une Parthenocissus normale, la Vigne Vierge Parthenocissus Tricuspidata avait une capacité à grimper plus puissante. Qui plus est, son pouvoir couvrant et sa résistance à la sécheresse étaient dix fois plus grands qu’une Parthenocissus normale.

Cillin jeta un œil à l’étiquette du prix ; 8000 crédits galactiques. Drôlement cher.

Le tenancier était un étudiant de troisième année. En voyant le froncement de sourcils de Cillin, il expliqua : « Junior, le prix est peut-être élevé, mais c’est certainement une affaire. Cette ‘Vigne Vierge Parthenocissus Tricuspidata’ n’est pas comme les espèces que tu as déjà vues.  Nous avons trouvé cette vigne vierge par hasard lorsque nous étions allés assister à un cours d’entraînement en dehors de la planète. Nous n’avons pas réussi à en avoir beaucoup car nous étions pressés par le temps. C’est une rareté non seulement sur la Planète Seven Lights, mais également dans toute la galaxie. »

Le tenancier avait dit cela de manière mystérieuse et passa à Cillin un optomètre à infrarouge. Puis ensuite, il plaça la vigne vierge juste devant lui.

Lorsque Cillin vit l’image sur l’optomètre, il fut surpris. L’image autour de la vigne vierge était incroyablement floue ; il était presque impossible de voir le visage du tenancier derrière la vigne vierge !

« Tu as compris maintenant ? » Le tenancier avait l’air très satisfait. « Cette chose est définitivement une bonne affaire. Tu peux cultiver cette vigne vierge et la faire couvrir les murs autour de tes quartiers de résidence, et il sera difficile aux gens d’espionner l’intérieur de ta maison. Ses effets de masquage contre les télescopes à vision nocturne ou des choses de ce genre sont supers géniales ! »

Avant que Cillin n’ait pu exprimer son opinion, une voix fit irruption dans la conversation.

« Hey, j’ai vu ce truc à l’Institut de Botanique dans la Zone de Recherche de Seven Lights hier. J’ai entendu dire qu’elle ne pouvait vivre au mieux que dix jours après avoir quitté son corps principal. Si je fais bien le compte, ça devrait faire déjà huit jours ? »

Lung Andrea !

En voyant que c’était ce gars, Cillin ne dit rien de plus. Il regarda simplement le tenancier avec de la pitié dans ses yeux.

« Heu, ce n’est pas entièrement vrai. Si c’est scellé à l’intérieur d’un film éco et une solution nutritive, elle peut être encore préservée pendant dix jours ou plus. » Le tenancier était un peu embarrassé d’avoir été pointé du doigt par Lung. Il ne s’attendait pas à rencontrer quelqu’un qui connaissait véritablement l’Institut de Botanique ; quelle putain de malchance.

Lung ne releva même pas la tête pendant qu’il regardait la vigne vierge qu’il avait pris dans sa main. « J’ai entendu dire que le nombre d’échantillons de plus de 50 pièces qui étaient à l’institut étaient tous morts. Il y a encore quelques dizaines d’échantillons qu’ils ne veulent pas utiliser et ont été préservés par le biais de cette méthode. Quelques professeurs sont partis pour retrouver la plante mère ; ils pourraient bien être capable d’acquérir un grand nombre d’échantillons dans quelques jours… »

Cinq minutes plus tard.

Avec un air de tristesse sans larmes, le tenancier accepta 80 crédits galactiques de la part de Cillin. Ses yeux sur Lung donnaient l’impression qu’il ne pouvait plus attendre et voulait fuir le plus loin possible.

C’était vraiment un membre de la famille ‘Si Pauvre Que Tout Ce Qui Lui Reste C’Est l’Argent’, pensa Cillin par devers lui.

« Alors ? Est-ce que j’ai droit à une récompense pour avoir fait descendre le prix aussi significativement pour toi ? » Alors qu’il agitait son éventail en feuilles d’arbre, Lung regarda Cillin d’un air joyeux.

Cillin ne gaspilla pas son souffle non plus. « Dis-moi ce que tu veux. »

Les gens de la Famille Andrea n’étaient certainement pas des modèles de vertu. Il ne feraient pas de travail inutile, et ils ne feraient pas de mauvaises affaires. C’était la raison pour laquelle Cillin avait demandé à Lung de lui faire directement une proposition. Tant que c’était dans le domaine de l’acceptable, tout était possible.

« Bien, un homme honnête. Quant à la récompense… si tu peux cultiver cette vigne vierge, alors tu me vendras la technique de plantation avant quiconque. »

« Et tu es certain que je peux la cultiver ? Même les chercheurs de l’institut ont échoué ; sur quoi te bases-tu pour penser que je peux le faire ? De plus, c’est comme le tenancier l’a dit ; on achète ce genre de choses comme un souvenir ou par pur plaisir. »

« Ma raison ? Et bien… disons juste que c’est l’intuition d’un Andrea » dit Lung de manière très impudente.

« Très bien » répondit Cillin avec un sourire. Il lui fit un signe de la main et quitta la rue du marché.

Cillin voulait acheter un hoverboard pour qu’il lui soit plus facile de se déplacer dans le futur ; la zone de l’école était très grande après tout. Un hoverboard était bien moins cher qu’une voiture volante. Cela ressemblait à un skateboard, mais on pouvait y installer un gouvernail manuel. Il pouvait même être utilisé pour entraîner le corps – si vous vouliez économiser l’énergie, alors vous devriez pousser avec les jambes sur le sol.

Avant qu’il n’aille acheter un hoverboard, Cillin passa par une librairie. La devanture était énorme, et dégageait une impression pittoresque. Elle était drôlement ancienne.

La librairie fêtait un événement – leur septième centenaire.

Il n’y avait rien que Cillin puisse faire contre les avantages d’un membre exclusif, mais il pouvait participer au quiz pour tous. Les sources des questions étaient de notoriété publique, elles avaient toutes pour origine quelques livres. Ceux qui répondaient à tout seraient récompensés de dix mille crédits galactiques, auraient la liberté de choisir dix livres parmi la librairie sans payer, et seraient récompensés d’une carte de membre VIP. Il y avait des récompenses pour ceux qui réussissaient entre cinquante et quatre-vingt-dix pourcent de réponses correctes également. Ce n’était pas non plus comme si les gens qui n’arrivaient pas à obtenir ne serait-ce que cinquante pourcent seraient négligés aussi ; au moins, ils pourraient obtenir un bon de réduction du magasin.

Il n’avait pas à débourser d’argent pour cela de toute façon, alors, pourquoi ne pas participer à cet événement ? De plus, Cillin avait déjà lu ces livres. Ils étaient tous très basiques.

Il y avait de nombreux participants. Après avoir passé sa carte de Seven Lights pour la vérification, le commis de la librairie prépara un panneau de réponses pour Cillin.

Presque toutes les questions étaient objectives, mais environ vingt pourcent des questions étaient très précises. Par exemple, de quel livre et de quel volume, et de quel chapitre provenait une phrase spécifique ; en quelle année cette guerre spécifique s’était produite ; il y avait même une question qui demandait la formule moléculaire d’un certain médicament…

Heureusement, la mémoire de Cillin était extraordinaire. En un rien de temps, il avait répondu aux cent questions, et après qu’il ait soumis ses réponses, le système commença à les évaluer immédiatement.

« Cent points ! Félicitations pour avoir gagné le premier prix du quiz ! »

En accord avec les instructions définies sur le panneau, après que Cillin eut remis les résultats et le panneau de réponses à la personne qui s’occupait de cela, quelqu’un l’emmena dans la zone des prix. En même temps, une ligne qui disait ‘Félicitations à Cillin Douance pour avoir obtenu le premier prix dans le quiz’ apparut sur la liste des gagnants diffusée sur le grand écran de la boutique.

Lorsque les gens virent cela, ils ne purent s’empêcher de s’exclamer : « Quelqu’un a fait un carton plein, même avec des questions aussi inhabituelles ? Quel boss ! »

« Douance ? Un membre de la Famille Douance ? »

« C’est le deuxième carton plein de la journée, n’est-ce pas ? »

« En parlant de ça, qui était la première personne à avoir fait un carton plein ? »

« Il semble que ce soit un ‘Ci’ ou quelque chose du genre… »

Cillin ne savait pas que les personnes à l’extérieur parlaient de lui ; il était occupé à recevoir son prix. Lorsque les dix mille crédits galactiques furent transférés sur sa carte de Seven Lights, Cillin se rendit vers la zone d’étalage pour prendre ses livres. Certains livres à édition limitée ne pouvaient pas se trouver facilement.

La zone d’étalage ‘premium’ n’était pas ouverte au public aujourd’hui, mais ceux qui avaient acquis un certain prix étaient une exception. Lorsqu’il arriva dans la zone d’étalage, Cillin remarqua qu’il y avait une autre personne qui était venue pour recevoir le premier prix et choisir ses livres.

Il avait l’air d’avoir le même âge que Cillin, avec un air assez scolaire et cultivé. Il se tenait devant une étagère à livre et feuilletait son livre tranquillement.

« Jincheng, regarde, il y a vraiment une autre personne que toi qui a fait un carton plein. » La personne qui avait amené Cillin pour choisir ses livres sourit et salua la personne.

« Oh ? » L’attention de la personne dériva du livre dans ses mains vers Cillin. Il arborait un sourire raffiné et cultivé. « C’est difficile à trouver. » Il n’avait pas l’air de vouloir en faire des tonnes.

Cillin lui retourna la politesse avant de commencer à lire un livre qu’il avait pris sur l’étagère.

Peu de temps après.

« Hey, Jincheng, n’as-tu pas l’impression qu’il y a quelque chose d’étrange chez ce gars ? » La personne qui avait amené Cillin alla près de Jincheng et chuchota.

Ci Jincheng dériva encore son regard du livre et regarda vers Cillin, qui se tenait non loin de là. Plus il le regardait, plus son froncement de sourcils devenait profond.

Trop rapide, il feuilletait les pages bien trop rapidement ! La page suivante suivait presque au même instant que son regard était tombé sur la page courante.

Ce n’était pas un livre électronique. Ils ne pouvaient pas ignorer la vitesse à la quelle il feuilletait les pages.

« Jincheng, dis-moi, crois-tu qu’il les lit réellement ? Où alors est-ce qu’il fait juste de l’esbroufe ? Il a feuilleté les pages comme ça sur plusieurs livres déjà. »

« Qui est-il ? »

« Les informations affichées sur la carte pendant le transfert étaient ‘Cillin Douance’. C’est un nouvel étudiant de ce trimestre, tout comme toi. Un indépendant ; pas recruté spécialement. »

« La Famille Douance ? » Ci Jincheng était sûr qu’il se souvenait de tout ceux avec un peu de réputation dans la Famille Douance. Mais il n’avait jamais entendu parler d’un Cillin.

 

SRH – Chapitre 18                                                                                    SRH – Chapitre 20

Publicités

7 réflexions sur “SRH – Chapitre 19

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s