RTW Chapitre 43 – Rester fort

Chapitre précédent | Index | Chapitre suivant

 

« Grande Sœur Anna ? »

Quand Nana entendit des bruits de pas désordonnés venir des escaliers, elle courut jusqu’à la porte et jeta un rapide coup d’œil, mais elle fut aussitôt déçue quand elle vit que la personne qui venait était Son Altesse Royale, le Prince.

« Anna est encore en train de travailler, mais elle viendra probablement plus tard », dit Roland en arrivant aux côtés de Nana.

« Travail ? » Nana entendait souvent ce mot sortir de la bouche du Prince ces derniers temps, « Vous voulez dire qu’elle brûle encore cette poudre de boue grise ? »

« Pour l’instant, oui. »

Nana fit la moue et retourna s’assoir. J’ai aussi un travail, pensa-t-elle. Mon travail est de rester ici, et d’attendre que des soldats se blessent en défendant la ville pour les soigner.

Roland demanda avec un sourire aimable, « Comment vous sentez-vous ? Vous ennuyez-vous en l’absence d’Anna ? » Puis il prit une chaise pour s’assoir près de la cheminée.

« Eh bien », Nana supportait ses joues avec ses mains, elle ne pouvait pas hocher de la tête et donner une vraie réponse. Ce n’était pas qu’elle ne voulait pas traiter les blessés, mais… la vision des blessures était trop horrible.

Elle pouvait encore se rappeler de la fois où elle avait traité Brian, c’était la première fois qu’elle traitait un humain. L’homme était couvert de sang, il en avait tellement qu’on aurait dit qu’il s’était baigné dans du sang. Un caillot sanguin rougeâtre s’était solidifié dans le creux de son estomac, sa bouche ressemblait à celle d’un poisson séché, et il dégorgeait du liquide blanc et du sang rouge. Puis… Nana s’évanouit.

C’était vraiment une scène humiliante.

Nana leva les yeux pour regarder secrètement Roland. Elle vit qu’il s’était recroquevillé sur sa chaise et ronflait. Le Prince semblait très fatigué, pensa-t-elle. Ses tâches étaient de construire le mur, d’entrainer les soldats, et de protéger la ville de l’invasion des bêtes démoniaques.

Quand il vint lui demander son aide, bien qu’elle hésitât un long moment, au final elle ne refusa pas.

« Quelques fois, tu rencontreras des situations ou des choses qui t’enlèveront ton envie de vivre, mais même lors de tels cas, tu dois lutter pour survivre. » – Nana ne comprenait pas vraiment la signification de la phrase, mais quand elle fermait les yeux, Anna apparaissait toujours dans son esprit – avec une paire d’yeux bleus, aussi purs qu’un lac enchanté. C’était aussi la raison pour laquelle elle avait accepté la demande de Roland.

Elle voulait devenir aussi forte que sa Grande Sœur, Anna. (TL Note : Au cas où ce serait encore confus dans votre esprit, elle l’appelle Grande Sœur, mais c’est plus affectif qu’autre chose, elles ne sont pas liées par le sang, c’est comme dire Onee-chan en japonais ou Jie Jie en chinois.)

 

Soudainement, elle entendit de nouveau des bruits de pas dans les escaliers et immédiatement descendit de sa chaise. Elle voulait aller à la porte voir si c’était Anna cette fois-ci, mais elle fut soudainement arrêtée par une main invisible.

« Attends juste une minute, il y a une personne de plus. »

Nana tapota sa poitrine en signe d’insatisfaction, « Vous m’avez fait peur, Grande Sœur Nightingale. »

Bientôt la porte s’ouvrit et cette fois, ce fut Brian, qui était chargé de la protection du lieu qui entra, « Mademoiselle Pine, veuillez descendre. Vous avez un patient qui s’est brûlé. »

C’était du travail pour elle, pas vrai ?

Nana inspira profondément, « Je descends. »

Elle descendit les escaliers tandis que deux gardes étaient occupés à transporter la personne inconsciente vers un lit. Debout à côté du lit, il y avait un petit homme avec un visage remplit d’anxiété. Brian marcha jusqu’au patient et attacha fermement ses mains et ses pieds au lit. Quand il termina de l’attacher, il ferma l’endroit avec des rideaux préparés au préalable, puis il invita le petit homme à sortir de la chambre.

Quand Roland descendit, il demanda en se frottant les yeux.

« Votre Altesse, la Mine du Nord a envoyé une personne grièvement blessée, il semble avoir été brûlé. »

Le Prince marcha jusqu’à Brian, « Il a été brûlé par la machine à vapeur, n’est-ce pas ? Y-a-t-il un problème avec la machine ? L’avez-vous envoyé voir Nana ? »

« Il est dans la chambre d’examen. » Brian indiqua la direction de la porte.

« J’ai besoin de voir son état. » Quand il finit de parler, Roland marcha vers la salle médicale.

Nana s’approcha doucement de l’homme blessé, le regardant superficiellement avec sa vision périphérique. Puis elle vit son visage. Ses traits faciaux étaient devenus comme de la pâte, formant une boule ronde. Ce qui aurait dû être de la peau rouge était déshydratée et avait une texture inhumainement blanche, comme si un chiffon avait été placé sur son visage. Sur son cou se trouvait des boutons aussi gros que de petits œufs, quelques-uns avaient déjà été perforés, et du mucus en giclait, le tout mixé avec du sang sur l’oreiller. Dans la lueur scintillante du feu, son apparence était encore plus horrible que le diable dans ses cauchemars.

Elle recula de deux pas et ferma les yeux. Quand elle les ouvrit de nouveau, elle vit son père la regarder, plein d’inquiétude.

« Tu vas bien ? »

Nana hocha la tête, en repensant aux mots que Roland lui avait dit – « Vous n’aurez qu’à traiter les blessés comme de petits animaux. » Elle s’approcha de nouveau du lit et tendit les mains.

Un sentiment incroyable émergea de son corps et se rassembla sur la paume de sa main. Elle vit un rayon de lumière sortir de ses mains et se poser sur le visage du blessé. Pour elle, cette lumière fluorescente était ordinaire, mais pour les autres, elle semblait invisible. Puis les blessures commencèrent à changer. La peau écorchée tomba sans arrêt et une nouvelle peau commença à repousser à une vitesse visible à l’œil nu.

Les gémissements de l’homme blessé diminuèrent graduellement jusqu’à ce qu’ils s’arrêtent, et sa respiration s’apaisa. Il semblerait qu’il soit tombé dans un profond sommeil.

Nana soupira, soulagée. Cette fois-ci, sa performance était bien meilleure que la dernière fois, pensa-t-elle. Je dois avoir progressé dans mon entrainement, non ?

 

« Mon Dieu, qu’est-ce que Son Altesse a voulu dire quand il a parlé de tes pouvoirs régénérateurs ? C’est la première fois que je te vois les utiliser », s’exclama Mr. Pine. Puis il la réconforta, « Brave fille, tu es géniale ! »

« Ce sont des pouvoirs divins », dit Brian d’un ton admiratif mêlé d’un soupçon de crainte. « J’ai aussi été guéri par Mademoiselle Nana quand j’étais blessé, je lui dois énormément. »

 

Ah, mais quel idiot. Nana se couvrit le visage sous la honte, il ne sait pas que c’est Grande Sœur Nightingale qui l’a sauvé ce jour-là ?

 

« Quand ? » demanda Mr. Pine, étonné, « Pourquoi n’ai-je pas été mis au courant de cet événement ? »

« Oh… Leurs pouvoirs n’ont rien à voir avec les Dieux, ils appartiennent aux Sorcières elles-mêmes. » Roland écarta les rideaux et entra, il toussa deux fois et changea rapidement de sujet, « Comment sont ses blessures ? »

« Il a déjà récupéré », dit Brian avec enthousiasme, « C’est presque comme s’il n’avait jamais été blessé ! Votre Altesse, avec l’aide de Mademoiselle Nana, pendant ces Mois des Démons, tous ceux qui se battent ont une chance de survivre ! »

« Tant qu’ils me meurent pas sur le coup, il n’y aura aucun souci quant à sauver leur vie », confirma le Prince, indiquant à Brian qu’il devrait arrêter de parler puisque le blessé s’était réveillé, « Votre nom est Titus, n’est-ce pas ? »

L’homme qui s’appelait Titus avait une expression pleine de confusion et demanda, « Je… Que s’est-il passé ? Suis-je en train de rêver ? »

« Vous êtes… ! J’ai déjà aperçu Votre Altesse sur la place ! » L’homme se réveilla en sursaut comme s’il fut touché par la foudre, il sauta du lit et se prosterna, « Votre Altesse Royale, est-ce vous qui m’avez sauvé ? »

« C’est la fille de la Famille Pine qui vous a sauvé. C’est une Sorcière et elle possède un pouvoir de soin. »

L’esprit de Nana se figea, il avait directement dit qu’elle était une Sorcière, était-ce raisonnable ? Et bien sûr, le regard de l’homme changea immédiatement, « Une femme… C’est une Sorcière ? Votre Altesse, ne sont-elles pas les créatures… »

« Surveillez votre langage ! » Quand Mr. Pine l’entendit prononcer de tels mots pour décrire sa fille, il cria colériquement, « Ma fille n’a rien à avoir avec le Diable, elle vous a même sauvé la vie ! Pensez-vous qu’un serviteur du Diable vous guérirait ?! »

« Non, non ! S’il vous plait, pardonnez mon impolitesse », Titus inclina son corps en avant, « Merci beaucoup d’avoir sauvé ma vie, Mademoiselle Pine. »

Nana se sentit inexplicablement inconfortable. Si elle pouvait, elle sortirait immédiatement de la chambre, mais une voix dans son esprit lui répéta, « Reste forte ».

« Vous devriez vous mettre à sa place, Mr. Pine », conforta le Prince, « Nous devrions prendre avantage de la situation, de sorte à ce qu’on sorte de cette impasse. Ainsi, Nana pourra vraiment être libre dans le futur. Autrement, dans les années qui suivront, elle sera un jour découverte, et alors je crains qu’elle ne puisse plus vivre que dans l’isolement.

… La vraie liberté ? Nana ne sut pas ce que le Prince voulut dire par là, car elle était en ce moment même très libre. Mais son Altesse leur avait promis autre chose, il leur avait promis qu’un jour Anna pourrait sortir du château d’elle-même. Peut-être qu’alors, elles pourraient retourner à l’école de Karl, espéra-t-elle.

 

 

N’hésitez pas à aller faire un tour sur mon Patreon !

 

Chapitre précédent | Index | Chapitre suivant

Publicités

6 réflexions sur “RTW Chapitre 43 – Rester fort

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s