Shen Yin Wang Zuo chapitre 16

Chapitre 16 : L’examen de Chevalier Standard (4)

Long Hao Chen répondit d’un air confus : « Je ne sais pas ce qu’est l’[Obstruction Divine], Professeur m’a juste dit que c’était une compétence de défense. »

Nalan Shu prit une profonde inspiration, se calma et marmonna : « Il n’y a pas d’erreur, c’est sans aucun doute l’[Obstruction Divine]. Xin Er, Je n’ai jamais vu une seule fois l’[Obstruction Divine]. Les Chevaliers, qu’ils soient des Chevaliers du Châtiment ou des Chevaliers Gardiens, développent tous cette compétence une fois au niveau de Chevalier Radiant. S’il n’avait pas utilisé l’[Obstruction Divine], Long Hao Chen n’aurait pas pu résister à ton attaque précédente. Voilà pourquoi senior Xing Yu le laissait défier un Chevalier Authentique. Avec l’[Obstruction Divine], résister aux attaques d’un Chevalier Authentique pendant un quart d’heure n’est pas impossible. »

« Le seuil de l’[Obstruction Divine] est sans aucun doute le grade de Chevalier Radiant, mais c’est uniquement le seuil de notre Temple des Chevaliers, ce n’est pas seuil nécessaire pour l’étude de la capacité. Si le chevalier a un talent inné, assez d’habileté et une vitesse de réaction suffisante, un chevalier du sixième grade peut lui transmettre n’importe quelle capacité. Il faut cependant l’autorisation du Temple des Chevaliers avant de l’enseigner. Il n’existe qu’une seule exception : il y a eu autrefois un chevalier aux exploits si grands qu’il a reçu l’autorisation de la transmettre. »

Nalan Shu était un Chevalier Terrestre, donc il s’y connaissait mieux que Li Xin sur la compétence d’[Obstruction Divine], mais à cause de ça, il fut encore plus choqué.

L’[Obstruction Divine] était une compétence pouvant être décrite aisément. Elle permettait à quelqu’un de momentanément transformer entièrement sa défense. Plus simplement, elle permettait à la défense de quelqu’un de devenir aussi solide qu’un bloc de fer et les seules attaques pouvant la percer étaient celles dont la force dépassait le pouvoir défensif de la compétence. Néanmoins, si ces attaques employaient des armes du même volume et de la même dureté qu’un bloc de fer, alors au moment de l’attaque, c’était impossible de briser cette défense.

L’[Obstruction Divine] était comme le processus de transformation d’un minerai de fer en une barre de fer. C’était facile à expliquer mais extrêmement dur à faire car cela demandait beaucoup de talent.

De plus, si l’[Obstruction Divine] était entraînée à un certain niveau, elle pouvait s’approprier une partie de la force de l’attaque adverse et l’utiliser pour contre-attaquer ou se défendre. Entraînée au maximum, l’[Obstruction Divine] méritait le nom de « divine ».

Pour pouvoir briser l’[Obstruction Divine], il fallait avoir une force spirituelle au moins trois fois supérieure à celle de l’utilisateur de l’[Obstruction Divine].

« Maître Nalan, est-ce que vous considérez que j’ai réussi l’examen ? » demanda simplement Long Hao Chen qui ne savait pas ce qui surprenait tant les deux personnes devant lui.

« Bien sûr que tu as réussi. Attends un instant, je vais aller chercher ce que senior Xing Yu voulait que tu lui ramènes. » Nalan Shu se retourna et partit, mais il ne montrait toujours pas de signes indiquant qu’il s’était calmé.

Li Xin regarda Long Hao Chen comme s’il était une sorte de monstre, « Petit frère, quelle est la compétence que tu as utilisée pour repousser mon [Coup Éclair] ? »

L’enfant secoua la tête et répondit : « Non, non ! J’ai juste utilisé ma force physique. »

« Tu as brisé mon [Coup Éclair] avec uniquement ta force physique ? » Li Xin ne put s’empêcher d’élever la voix. Elle ne savait bien sûr pas que l’attaque de Long Hao Chen avait été grandement améliorée. Au cours de l’année passée, la souffrance subie dans la caverne des fourmis-hiboux n’avait pas été gâchée. En plus de ça, il s’était baigné dans la source chaude et ses douze standards d’énergie spirituelle avaient été améliorés, leurs impuretés dissipées (Tr : c’est ce qu’avait fait l’homme en blanc il y a une dizaine de chapitres). Cette année d’entraînement équivalait à au moins trois ans d’entraînement pour une personne ordinaire.

Après un court moment, Nalan Shu revint et tendit deux choses à Long Hao Chen : un badge circulaire avec un bouclier et une épée gravés dessus ainsi qu’une gemme dorée de la taille d’un œuf.

« C’est ton insigne de Chevalier Standard. Dessus, il y a une étoile qui symbolise que tu est au premier rang. Quand il y aura toutes les étoiles, tu pourras passer un examen une fois de plus. Cette pierre d’éveil est ce que senior Xing Yu t’as dit lui de ramener. Tu dois en prendre soin. »

« Merci. » salua respectueusement Long Hao Chen après avoir reçu ces deux objets.

Nalan Shu demanda : « Dois-je laisser Xin Er t’accompagner en dehors du Hall d’Hao Yue ? »

Long Hao Chen secoua la tête et répondit : « Non. Professeur m’a donné une autre tâche. Je devrais me dépêcher. »

Le maître du hall n’insista pas et demanda à sa nièce de le laisser à l’entrée.

« Grande sœur Xin Er, comment puis-je aller à la guilde des aventuriers ? » demanda Long Hao Chen juste avant de partir.

Li Xin répondit : « la guilde des aventuriers n’est pas très loin d’ici. Regarde, vas tout droit puis tourne à droite. Après environ un kilomètre, il y aura un croisement où tu devras finalement tourner à gauche. »

« Merci grande sœur Xin Er, je suis content de t’avoir rencontrée. Je dois y aller. Maître du hall Nalan Shu, au revoir. »

Après leur avoir dit adieu, Long Hao Chen prit la route indiquée par Li Xin.

En voyant la silhouette du garçon qui s’éloignait, elle ne put s’empêcher de demander : « Oncle Nalan, d’où vient ce petit gars !? C’est impossible de trouver un talent aussi exceptionnel de son âge dans notre Temple. Et comment a-t-il pu apprendre l’[Obstruction Divine] ? Quelle sorte de personne est son professeur ? »

Nalan Shu secoua la tête et répondit en souriant : « Je ne peux pas encore te dire ça. Tout ce que tu as besoin de savoir est que le fait qu’il ait déjà appris l’[Obstruction Divine] est conforme aux règles de notre Temple. Dans un futur proche, je m’attends à ce qu’il soit inconcevable que notre Hall d’Hao Yue reste inconnu. Tu vois Xin Er, tu n’es pas le seul génie de ce monde ! Tu dois t’entraîner sérieusement ou tu échoueras à la Sélection de Chasse aux Démons de l’Alliance dans quatre ans. »

Li Xin hocha silencieusement la tête, « Je me demande quand je vais voir à nouveau ce magnifique petit frère. »

Son oncle révéla un sourire : « Il y a quelque chose que je peux te dire ; dans deux ans, il reviendra. Il restera au moins pour la durée de la Compétition de Sélection de Chasse aux Démons de l’Alliance. »

Long Hao Chen avança dans la direction indiquée par Li Xin et trouva rapidement l’endroit de sa deuxième tâche, la guilde des aventuriers.

Comparé à cet endroit, le Temple des Chevaliers d’Hao Yue était plutôt calme : les environs de la guilde des aventuriers étaient dans le chaos le plus total. De nombreuses personnes rentraient et sortaient et on pouvait voir des gens habillés de nombreuses manières.

Ses yeux brillèrent, il avait déjà trouvé l’endroit qu’il cherchait. C’était vers la gauche, sur un comptoir, à l’endroit où l’on prenait les missions.

Par chance, il y avait quelqu’un au comptoir. Long Hao Chen se dirigea vers la femme d’une vingtaine d’années : « Grande sœur, je voudrais prendre une mission. »

« Ah ? » La jeune femme vit quelqu’un qui ne faisait qu’une tête de plus que le comptoir. Elle ne put s’empêcher d’être distraite par le beau visage de Long Hao Chen.

« Haa, notre guilde des aventuriers accepte vraiment tout le monde ! Même cette petite chose court chercher une mission, c’est vraiment hilarant. » Une voix grave résonna près d’eux.

Long Hao Chen tourna la tête pour voir un homme de forte stature à la barbe fournie rire en le regardant d’un air dédaigneux.

L’enfant fronça les sourcils, ne comprenant pas ce qu’il se passait, puis demanda une fois de plus à la jeune femme : « Grande sœur, je voudrais prendre une mission. »

L’employée derrière le comptoir semblait pleine de curiosité, « Petit frère, quelle sorte de mission aimerais-tu recevoir ? »

Sans laisser le temps au garçon de répondre, la voix forte résonna une seconde fois, « Quel petit frère ? C’est clairement une petite sœur. Petite sœur, et si cet oncle allait t’acheter des bonnes sucettes, haha » le discours franc de cet homme provoqua des éclats de rire tout autour.

« Je voudrais prendre une mission du second grade. Le mieux serait qu’elle consiste à tuer des bêtes magiques. » Long Hao Chen fronça une fois de plus les sourcils mais la réponse de la fille n’était pas très satisfaisante.

Elle dit d’un ton un peu maladroit : « Petit frère, j’ai peur que ça soit impossible. Il faut que tu sois au second grade d’une discipline pour pouvoir prendre une mission du second grade. »

« Alors rentre vite chez toi pour téter le sein de ta mère. Ou alors tu ne sais pas si elle a encore du lait à te donner. Si elle en a toujours, pourquoi ne pas me laisser en boire deux gorgées ? En voyant ta jolie apparence, j’imagine que ta mère doit être pas mal. Si tu pouvais aussi avoir une grande sœur, ça serait encore mieux. »

C’était la même voix. En l’entendant une fois de plus, l’expression de Long Hao Chen devint soudain glaciale.

Chapitre précédent   Sommaire   Chapitre suivant

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s