EoC – Chapitre 14

EMPEROR OF THE COSMOS
Chapitre 14

 

Chapitre 14 – Le Cerveau de l’Univers

 

En voyant 10 000 stars disparaître de son compte, son cœur se mit à saigner. « Mon Dieu, j’ai dépensé 10 000 stars en juste un instant. Mais de manière à renflouer l’énergie vitale perdue, je ne peux que dépenser de l’argent. » Il était dans un insupportable état de famine chaque jour.
Ce genre de faim était une torture.
Cependant, s’il ne ressentait pas la faim, ce serait pire car cela signifierait que son potentiel vital était consommé par ses cellules.
« Eh, le caillou, tu me fais te haïr et t’aimer en même temps. » Jiang Li tapota la pierre, mais n’oserait pas entrer en Respiration Fœtale à nouveau.
La livraison des courses en ligne était extrêmement rapide, il n’avait fait ses achats qu’une heure auparavant et c’était déjà livré à sa porte.
Il y avait des tubes d’un liquide vert. C’était visqueux comme des algues. Lorsqu’il en ouvrit un et le sentit, il y avait une sensation aromatique calmante. Ce n’était pas un faux.
Dans la société humaine moderne, les médicaments de contrefaçon étaient en gros non-existants. Dès que des personnes étaient attrapées en train de produire de faux médicaments, certains seraient punis de la peine de mort, et d’autres seraient exilés sur d’autres planètes. Cette dernière sentence était pire que la mort.
Il y avait des planètes spécialement choisies pour les prisonniers exilés. L’une d’entre-elles s’appelait Luo Sha. Durant la journée, la température montait jusqu’à 70 °C, et la nuit elle descendait jusqu’à moins 30°C. L’environnement était odieux et les plantes contenaient peu d’eau. Les prisonniers qui étaient exilés là-bas étaient plus torturés de vivre que de mourir. Ils vivaient dans un enfer perpétuel chaque jour.
Ce type de sérums nutritionnels contenait toutes sortes de nutriments fabriqués par la biotechnologie. C’était très rapidement absorbé par l’organisme. Cependant, les gens ne pouvaient pas en consommer trop car le résultat serait qu’ils deviendraient obèses.
Toutefois, Jiang Li n’avait pas ce genre de problèmes.
Il était juste en train d’absolument mourir de faim et eut du mal à résister à manger le tube de verre également.
« Je suis sur le point de mourir de faim, je ferai mieux de manger ! » Jiang Li avala le contenu d’un tube et ressentit presque immédiatement un courant chaud surgir de son estomac. Les effets étaient caractéristiques. Le sérum de nutrition se propagea dans tout son corps et sa faim fut apaisée.
Un sérum à 1000 stars n’était pas normal du tout.
Cela dit, la famine n’avait pas été complètement vaincue, donc il but un autre tube. Il finit les dix tubes, et c’est seulement à ce moment-là que sa faim disparut.
« C’est tellement agréable. Je n’ai plus faim, bon sang, ça fait du bien… » Jiang Li but avec voracité. Son corps avait assimilé la valeur de 10 000 stars de sérum nutritionnel, et maintenant, il ressentait une chaleur dans tout le corps. Il était sur le point de s’endormir.
Toutefois, il savait ce qu’il avait à faire et entra en [Contemplation du Cristal] immédiatement. Il entra dans la deuxième phase du Sommeil Profond, tandis que son esprit brillait comme un cristal.
Il n’osa pas mettre la pierre opaque dans sa bouche et ne put que se reposer sur ses propres prouesses spirituelles pour ajuster son état.
En Sommeil Profond, une faible lueur blanche émana de la pierre opaque. Dans un bruissement voletant, il entra à nouveau dans un état de rêve.
Il semblait que quelque chose dans la pierre opaque avait été activé par l’énergie spirituelle de Renard Illusoire…
« J’ai rêvé pendant de nombreux millénaires, en quelle année sommes-nous maintenant ? »
Jiang Li s’endormit et entra en Respiration Fœtale. Dans son subconscient, une voix résonna à nouveau. C’était la deuxième fois qu’il entendait cette voix. La première fois, cela avait été lorsqu’il avait reçu l’héritage de la pierre opaque.
Mais cette fois, il y avait une nouvelle scène dans le rêve.
On entendit une voix.
« Englobant l’univers tout entier, le cosmos est sacré. Tout n’était qu’un rêve, un grand rêve de la réalisation. Le retour à la vérité, c’est la cultivation… »
Dans le rêve, une personne apparut.
Cette personne se tenait debout dans le rêve, disant ces paroles une par une avec un visage calme, comme si c’était un professeur qui enseignait à un étudiant.
« Personne chanceuse, tu as finalement ouvert l’entraînement pour le [Sutra du Cœur du Grand Rêve]. Par conséquent, je vais t’enseigner la méthode de cultivation pour ce pouvoir suprême ! »
Cette personne était un homme d’âge moyen qui portait des vêtements anciens. Ce n’était pas le corps desséché habillé de blanc dans les égouts, mais une autre personne dans le rêve. Il n’avait pas dit grand-chose et avait directement parlé de la cultivation.
Il s’assit en tailleur d’une manière stable avec une paume à la verticale placée devant lui. Il avait un sourire sur son visage, avec un aspect paisible. L’autre main se baissa, en caressant naturellement l’espace.

 

Jiang Li eut l’impression qu’après que cette personne ait pris cette pose, il n’avait peur de rien et était intérieurement paisible. Il était immunisé contre toute terreur, et des intentions maléfiques ne pourraient pas surgir de son cœur. Immédiatement, il fourmillait de sagesse.
Par la suite, ses signes de mains changeaient comme un lotus qui s’affichait avec vigueur. Parfois, ses mains se repliaient en un poing, parfois, ses doigts se joignaient pour former une épée, parfois, ses doigts formaient un anneau, parfois, ses mains touchaient le bas… il y avait d’innombrables transformations.
« Au-dessus de ma tête se trouve ta version du cerveau de l’univers. La contemplation accompagnée par les actions… Ce sont les bases pour le [Sutra du Cœur du Grand Rêve] ! [Sceau de l’Empereur Spirituel] ! Contemple ce cerveau de l’univers, et ton énergie spirituelle augmentera. »
Au-dessus de la tête de l’homme d’âge moyen, le vaste espace du cosmos apparut.
Ces galaxies et ces constellations étaient très denses. Il semblait y avoir des milliards de planètes qui se rassemblaient pour former une nébuleuse.
La forme de cette nébuleuse était en fait un cerveau !
Les  milliards d’étoiles et de planètes formèrent une galaxie. La galaxie n’était pas comme la Voie Lactée, mais une galaxie en forme de cerveau. Les chemins entre les étoiles étaient similaires aux circonvolutions du cerveau. Chaque planète scintillait, comme si les cellules du cerveau fonctionnaient sans arrêt.
C’était là l’image pour la contemplation.
Cette galaxie était de nombreuses fois plus grande que la galaxie de la Voie Lactée !
« Comment se fait-il que je n’ai jamais vu cette grande galaxie auparavant ? Il ne semble pas qu’il y ait une galaxie dans l’univers qui ait la forme d’un cerveau, mais chacune des planètes semble si réelle… »
Jiang Li posait des questions dans ses rêves et apprenait. Les connaissances en astronomie de l’humanité étaient abondantes, mais il n’avait jamais vu une galaxie ayant la forme d’un cerveau. La Voie Lactée, la galaxie d’Andromède, la galaxie du Sagittaire… il ne semblait pas qu’il y ait une galaxie en forme de cerveau humain.
Mais l’homme d’âge moyen qui lui enseignait la cultivation n’accéléra pas. Il se contentait de lui montrer, encore et encore. « Le cerveau est l’âme, l’âme est la pensée, la pensée est l’esprit. Contemple le cerveau de l’univers. Ton cerveau est le cerveau de l’univers ! »
L’homme d’âge moyen répétait sans cesse.
Alors que les signes de ses mains changeaient, Jiang Li vit que c’était l’espace environnant le Secteur Galactique du Cerveau. C’était en effet sombre. Si le cerveau de l’univers s’arrêtait soudain de scintiller, alors l’obscurité et l’effroi arriveraient.
Il semblait avoir compris quelque chose.
Son cerveau fusionna avec le cerveau de l’univers. Les innombrables étoiles étaient ses cellules cérébrales qui fonctionnaient sans cesse. Si elles s’arrêtaient, son âme tout entière disparaîtrait et plongerait dans les ténèbres de la mort pour l’éternité.
Soudainement, le rêve disparut.
Jiang Li se réveilla de son rêve en transpirant.
La scène dans son rêve était profondément enracinée dans les profondeurs de son cerveau et était indélébile. Chaque pose, et cette image pour la contemplation, étaient remémorés comme si elles avaient été gravées dans son cœur.
La galaxie du cerveau de l’univers, qui était dix fois plus grande que la galaxie de la Voie Lactée avec ses étoiles chatoyantes, était spécialement profondément gravée dans son cerveau. À chaque fois qu’il s’en souvenait, il se sentait très étourdi.
« Ce sont les bases pour le [Sutra du Cœur du Grand Rêve] ? La contemplation du cerveau de l’univers ? »
Il se réveilla sur son lit et découvrit qu’il était couvert de sueur et sentait mauvais. Toutefois, son corps était extrêmement vif, et alors qu’il respirait, il sentit que chaque cellule dans son corps se réjouissait.
Il savait que sa force vitale avait définitivement atteint 0.9.
Il fit appel à ses souvenirs, et eut l’impression que ce rêve était extrêmement clair. C’était aussi comme la réalité et Jiang Li ne put s’empêcher d’entrelacer tous ces signes de mains.
Il pouvait les faire avec facilité. En contemplant ce cerveau formé par des milliards d’étoiles et de planètes, il bougea ses ligaments et joignit ses doigts, ses mains et son esprit. Immédiatement, il sentit que son esprit était extrêmement concentré.
C’était comme si les cellules dans son cerveau commençaient à scintiller et à opérer à grande vitesse.
Si son cerveau était comparé à un autre cerveau ordinaire, donc avant, il fonctionnait à un million de fois par seconde, maintenant, il fonctionnait à dix millions de fois par seconde. Son processus de pensée était dix fois plus rapide.
Ses signes de mains étaient rapides et coopéraient avec sa contemplation.
Soudain, avant qu’une série de [Sceau de l’Empereur Spirituel] ne puisse être effectuée, il ressentit un vertige dans sa tête et quelque chose de chaud jaillit de son nez.

Il cessa immédiatement de faire ces signes de main.
Il s’essuya et découvrit que c’était du sang.
Ses pensées clignotaient trop rapidement et la contemplation avait provoqué des dommages sur son cerveau, qui à son tour, avait affecté son corps.
Cela était parfaitement normal, une personne qui utilisait son cerveau à pleine capacité était en état de stress et pourrait rendre ses cheveux blancs en une seule nuit. Certain scientifiques qui avaient essayé de résoudre des problèmes s’étaient enfoncé profondément dans leurs pensées et avaient fini par trop utiliser leurs cerveaux, ce qui en avait résulté, c’était la mort.
Maintenant, Jiang Li était en train de cultiver et avait trop utilisé son cerveau.
[Sceau de l’Empereur Spirituel]. Que ce soit les signes de main ou la contemplation du cerveau de l’univers, ce n’était pas quelque chose qu’il pouvait cultiver dans son état actuel.
« J’ai tellement faim, pourquoi ai-je encore faim ? » Il nettoya son nez et sentit que son estomac grondait. « Je ne suis pas entré en Respiration Fœtale pourtant, comment se peut-il que j’aie encore faim ? »
Lorsqu’il était en train de cultiver auparavant, il utilisait la [Contemplation du Cristal] et était entré en Sommeil Profond. Il n’avait pas osé utiliser la Respiration Fœtale, mais comment pouvait-il être affamé aussi rapidement ?
« Est-ce que c’était parce que j’ai contemplé le cerveau de l’univers, et que j’ai cultivé le [Sceau de l’Empereur Spirituel] ? En me causant trop de stress ? » Il avait encore 5000 stars, mais il n’osa pas les dépenser sans précautions, donc il acheta encore pour 3000 stars de Sérum de Nutrition Dieu Vert.
Après une heure, la livraison arriva et il but un autre tube, et il sentit sa faim s’apaiser.
« Je sais. » Jiang Li pensa.
Il comprit que c’était parce que la pierre opaque nécessitait un pouvoir spirituel puissant pour s’activer.
Son propre pouvoir spirituel était insuffisant pour l’activer, mais quand il s’était battu contre Renard Illusoire, la technique d’hypnose de son adversaire l’avait attaqué, mais au lieu de cela, il avait ouvert le [Sutra du Cœur du Grand Rêve].
Cependant, le pouvoir de Renard Illusoire était aussi insuffisant, ce qui avait eu pour résultat un contrecoup qui l’avait rendu aveugle.
« Ce [Sceau de l’Empereur Spirituel], accompagné de la contemplation du cerveau de l’univers, est puissant en effet. Toutefois, c’était une taxe trop élevée à prélever sur mon cerveau et mon corps. Ma nutrition ne peut pas suivre, mon dieu ! J’ai un pouvoir suprême, mais je ne peux pas le cultiver ! » grogna Jiang Li. « J’ai besoin d’argent ! J’ai besoin de plus d’argent ! »
Ces arts martiaux qui pouvaient coopérer avec la contemplation étaient des arts martiaux de rang B ou au-dessus.
Le plus classique des arts martiaux de rang B était le [Poing des Dieux et des Démons]. Chaque mouvement était utilisé en coopération avec la contemplation. L’utilisateur s’imaginait comme un démon ou un dieu et entrait en transe d’autohypnose. Chaque coup avait un pouvoir infini, comme ceux des dieux.
Cela dit, ce type de cultivation pouvait facilement causer des désordres mentaux.
Par conséquent, il appartenait à la catégorie des arts martiaux interdits et les écoles avaient interdiction de les enseigner. Seulement ceux qui étaient entrés dans la troisième étape du Sommeil Profond pouvaient le pratiquer.
Les arts martiaux de classe élevée nécessitaient tous la coopération avec la contemplation. C’était la soi-disant unisson entre l’esprit et le corps.
« Je suis tellement malchanceux. Je ne peux pas utiliser la Respiration Fœtale fournie par la pierre opaque. J’ai risqué ma vie et utilisé Renard Illusoire, j’ai été finalement capable d’ouvrir la base pour le [Sutra du Cœur du Grand Rêve]. Et pourtant, je suis toujours incapable de le cultiver. Ma chance est si mauvaise. »  Jiang Li avait soudain réalisé que sans le support d’une nutrition suffisante, la pierre opaque était absolument inutile.
Il essaya encore d’utiliser la contemplation du cerveau de l’univers et bien entendu, trois minutes plus tard, un autre ruisselet de sang sortit de son nez, et une énorme sensation de faim l’assaillit.
Cette situation ne fut seulement soulagée qu’après qu’il eut bu un autre tube de Sérum de Nutrition Dieu Vert.
Tenant dans la main le dernier tube de sérum nutritionnel et regardant aux 2000 stars qui lui restaient, Jiang Li essaya de geindre, mais ne réussit pas à verser une larme.

 

EoC – Chapitre 13                                                                                           EoC – Chapitre 15

Publicités

7 réflexions sur “EoC – Chapitre 14

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s