SRH – Chapitre 48

STAR RANK HUNTER
Chapitre 48

 

Chapitre 48 – Theresa Kiara

 

« Doucement, faites attention aux jambes – hé ! Soyez plus doux… »

Dans la Zone de Développement Technologique de Seven Lights, à l’hôpital de la Division Recherche, Mo Heng donnait des ordres à quelqu’un pendant qu’on transférait Cillin de son fauteuil roulant à son lit d’hôpital.

Cillin avait déjà dit qu’il pouvait bouger tout seul, mais Mo Heng ne l’écoutait pas du tout. Le vieil homme arborait un regard dégoûté comme si Cillin ne pouvait pas être plus ennuyeux, et pourtant ses mains ne cessaient de donner des ordres à la personne qui soulevait Cillin, de peur que Cillin ne se cogne ou frappe quelque chose.

L’expression de Cillin ne pouvait être décrite que comme celle de l’angoisse absolue. En vérité, il pouvait tuer dix souris noires à mains nues là maintenant sans être le moins du monde blessé, mais que pouvait-il faire alors qu’il était celui-là même qui avait choisi de feindre la maladie ?! Feindre d’être malade était un acte tellement insoutenable : oh, mais quelles calamités nous nous apportions à nous-mêmes !

Même si les test médicaux indiquaient que Cillin pouvait être complètement libéré maintenant, Mo Heng avait quand même requis de façon énergique que Cillin puisse récupérer pendant encore dix jours, et pendant ces dix jours, personne n’avait la permission de lui rendre visite.

En réalité, c’était sa punition pour avoir décollé subitement et avoir participé dans une mission dangereuse de la division entraînement, n’est-ce pas !

Chaque jour, le mini-ordinateur était la seule méthode de communication avec  les autres de Cillin. Seven Lights avait sa propre plateforme interne de communication, et il n’y avait que cinq personnes dans la liste d’amis de Cillin : Knight, Lung, Ci Jincheng, Hard et Sird. Cela dit, la boite de dialogue sonnait sans arrêt chaque jour alors qu’ils n’étaient que cinq.

Ce matin là, Cillin se réveilla, alluma son micro-ordinateur et vit immédiatement quelques messages apparaître sur l’écran. Ils parlaient tous de la même chose – la mission d’extermination des souris à laquelle tous les cinq avaient participé.

Les problèmes à la bio-station étaient résolus, donc il n’était plus nécessaire de les maintenir sous silence. Qui plus est, même si chaque étudiant dans la division entraînement avait gardé bouche close sur ce sujet, pour certains étudiants de Seven Lights qui n’appartenaient pas à la division entraînement, c’était une chose sur laquelle ils pouvaient s’enquérir d’une manière ou d’une autre s’ils le voulaient réellement.

Puisque l’incident à la station avait été exposé, naturellement, les cinq étudiants qui avaient participé à ladite mission étaient exposés également. Quelqu’un leur avait même construit un classement.

Cillin ouvrit le ‘Forum de Seven Lights’ en utilisant l’URL laissée par Knight, et comme on s’y attendait, les sujets brûlants qui était mis en avant parlaient d’eux. Il y avait même des images de souris noires sur le haut du fil de discussion, et il y avait de nombreuses personnes qui y avaient répondu.  Il y avait à la fois des réponses positives et négatives, et bien entendu, certaines personnes n’avait fait de visite que pour purement voir quelques souris.

Quant à leur classement, en descendant du premier au cinquième, il y avait : Knight, Pride, Sird, Hard et Cillin. Naturellement, il y avait une raison pour laquelle ils étaient classés dans cet ordre.

Pourquoi Hard et Cillin étaient-ils classés derniers sur la liste ? C’était parce qu’ils étaient assis dans un fauteuil roulant lorsqu’ils étaient descendus de l’aéronef ce jour-là, et Hard avait été libéré le jour suivant alors que Cillin devait attendre quelques jours de plus. C’était pour ça qu’il était classé à la dernière place sur la liste. Pride devrait remercier sa propre bonne fortune d’avoir insisté pour ne pas s’asseoir dans un fauteuil roulant ce jour-là, sinon il aurait été certainement déprimé à mort d’être classé derrière Sird.

Mais plus Cillin lisait, plus il découvrait que la discussion sortait des rails.

Depuis quand les choses avaient-elles commencé à partir à vau-l’eau ?

L’histoire devrait commencer avec le 1626ème post sur le fil de discussion, ‘Sasa’. Au moment où cette personne avait répondu, tout ce qui avait été dit après elle partit en vrille et s’était complètement déconnecté du contenu originel du fil de discussion. C’était aussi le truc que Knight et les autres voulaient vraiment qu’il voit.

Cette ‘Sasa’ avait dit ceci :

« En fait, je pense que la cinquième personne sur la liste est meilleure. »

Alors, les réponses commencèrent à se déverser du bas, et à en juger par la vitesse de réponse de la masse, c’était si rapide que plus de cinq pages furent remplie en moins d’une minute.

« Une Beauté sauvage Sa est apparue ! »

« Beauté Sa, as-tu vu le vœu d’amour que j’ai écrit pour toi il y a cinquante-sept jours, douze heures, trente-huit minutes et trois secondes ? »

« Est-ce la légendaire Beauté Sa ? »

« Se pourrait-il que Beauté Sa soit intéressée par le type qui est classé cinquième ? »

« Quoi ? La Beauté Sa est intéressée par le type qui est classé cinquième ! »

« Beauté Sa, as-tu déjà donné ton cœur au gars qui est classé cinquième ? »

« Nouvelle fracassante, la Beauté Sa a un penchant pour un étudiant de première année ! »

« Qui est ce salopard au cinquième rang : traînons-le en plein jour et foutons-le à poil ! »

Cillin était pratiquement sans voix en lisant les réponses. Il était vraiment impressionné par leur capacité à déformer les paroles de quelqu’un. Il avait été témoin de leur capacité à transformer le raisin en durian*, et chacun d’entre-eux n’était que plus moralisateur que le suivant.  (*NdT : durian = https://fr.wikipedia.org/wiki/Durian)

Pendant que Cillin fixait sans voix les réponses, la boîte de chat se mit à clignoter à nouveau. Les avatars de Lung et Knight clignotaient rapidement.

Quoi maintenant ?

Après avoir cliqué pour ouvrir les messages, il découvrit que le duo lui avait envoyé une grande photo. La photo était celle d’une fille vêtue d’un ensemble décontracté d’une couleur légère et rafraîchissante. Elle avait les cheveux noués en queue de cheval et portait une paire de lunettes de soleil. Elle tenait un bouquet de fleurs à la main. Le point d’intérêt de l’image, c’était qu’en arrière plan il y avait l’hôpital où se trouvait Cillin.

Ci Jincheng lui envoya un message. « Cillin, va jeter un œil à la page d’accueil du forum de Seven Lights. »

En retournant sur la page d’accueil, il vit de nombreux fils de discussion qui clignotaient en rouge, et ils étaient tous à propos de cette ‘Beauté Sa’, et le nombre de messages dénonçant Cillin, le scandaleux petit ami de la Beauté Sa étaient innombrables. Il y avait même un fil de discussion tout en haut qui était intitulé : ‘En Direct – la Beauté Sa Rend Visite à son Scandaleux Petit-ami’.

Plus Cillin lisait, plus il se sentait étourdi. Il ne savait même pas qui était cette Beauté Sa, donc d’où ce putain de scandale venait ?!

La petite trompette en-dessous de la boîte de chat sonnait sans arrêt. Cillin cliqua sur les boutons d’appel simultanément immédiatement.

« Hey Cillin, est-ce que tu as déjà vu Beauté Sa ? »

« Cillin, comment oses-tu cultiver une fleur sauvage, correction, une fleur d’appartement et ne pas nous le dire ! Il y a quelque chose qui ne sent pas bon. Nous exigeons la vérité ! »

Pendant que du bruit se déversait des grandes bouches de Lung et de Knight, la porte de l’infirmerie de Cillin glissa en s’ouvrant sur un bip, et la personne qui suivait derrière l’infirmière-robot entra, et c’était nulle autre que la ‘Beauté Sa’ qu’il avait vu sur la photo.

« Bonjour, Cillin Douance ! » La visiteuse se fendit d’un sourire enjoué et le salua généreusement.

« Oh~~ C’est la Beauté Sa biiiiiip — »

La voix de l’autre côté du communicateur fut coupée puisque Cillin avait éteint son micro-ordinateur immédiatement. Puis il regarda sa visiteuse.

Pendant ce temps, à la fois Lung dans la Zone Commerciale et Knight à la division entraînement devenaient dingues. Comment Cillin avait-il osé éteindre l’ordinateur à un moment aussi critique ! Se pourrait-il qu’ils soient sur le point de faire l’amour ou quoi ? Les pensées du duo étaient déjà en train de follement vagabonder.

« Permets-moi de me présenter. Je suis Theresa Kiara, en cinquième année, de la Division de Recherche de l’Institut de Design. »

Elle exsudait une beauté rafraîchissante qui n’était pas séductrice. Chacun de ses mouvements arborait un sentiment de dignité qui était facilement approchable. C’était là la première impression que les gens avaient de Theresa.

Cillin ne savait pas qui était cette ‘Beauté Sa’ dont tout le monde parlait, mais il connaissait bien le nom de ‘Theresa’. Il y avait une présentation des célébrités de l’université dans le Manuel de Seven Lights, et Theresa était parmi elles.

Theresa était la célèbre fille talentueuse de la Division de Recherche de l’Institut de Design. Elle était une étudiante spécialement recrutée qui avait grimpé jusqu’en cinquième année en seulement trois ans d’études. Elle était aussi la disciple de la fameuse ‘Reine’ de Seven Lights et épouse du directeur : Professeur et Madame Lin. Le professeur Lin et Mo Heng étaient de vieilles connaissances, donc il n’était pas étonnant que Mo Heng puisse lui donner une permission spéciale pour venir le voir.

« Tu as terminé avec le projet du Professeur Lin ? » demanda Cillin. Il avait entendu dire il y a longtemps par Ling Long que la Reine Lin était sur le point de se rendre dans le Secteur A pour travailler sur un projet, et à première vue, Theresa était probablement allée avec elle également.

Theresa plaça les fleurs qu’elle tenait dans un vase non loin de là. « Ouais, nous sommes juste rentrées aujourd’hui en fait. Le Professeur Mo a fait pas mal d’éloges à ton sujet à la table du dîner aujourd’hui, et il n’y a pas beaucoup de personnes qui peuvent recevoir autant d’éloges de la part du Professeur Mo. »

Cillin haussa les épaules de manière évasive.

Theresa jeta un œil au micro-ordinateur à côté de Cillin et sourit. « J’ai été absente pendant un moment, donc j’ai fait une réponse désinvolte en voyant ce fil de discussion sur le Forum de Seven Lights aujourd’hui. Je ne pensais pas qu’il y aurait une aussi grande réaction cependant. »

« Tu n’as pas l’air le moins du monde désolée toutefois, sœur-sénior-étudiante. »

« Héhé. » Theresa ne démentit pas non plus.

Après avoir bavardé de façon décontractée pendant un moment, Theresa se leva alors et lui dit au revoir. Elle avait quitté Seven Lights pendant un bon moment pour travailler sur le projet, et Mme Lin l’attendait toujours pour gérer quelques petites questions insignifiantes à Seven Lights. Elle ne pouvait pas se permettre de rester plus longtemps.

« Merci pour la visite, sœur-sénior-étudiante. Permets-moi de t’inviter lorsque je serai sorti de l’hôpital. »

« Très bien, j’attendrai. »

La totalité du temps que Theresa avait passé à l’hôpital ne dépassait pas les cinq minutes, mais dans le Forum de Seven Lights, les gens explosaient déjà dans les commérages. Même si la seule chose qu’ils aient vu, c’était Theresa qui entrait et sortait de l’hôpital, c’était suffisant pour faire apparaître dans la tête des masses toutes sortes de choses imaginaires. Alors, quelqu’un avait utilisé dieu sait quels moyens pour confirmer que Theresa avait effectivement rendu visite à Cillin dans sa chambre, et le Forum de Seven Lights tout entier était en ébullition et dans le chaos total.

Cillin se fichait de ces choses, cependant. Après que Theresa soit partie, Cillin retourna sa paume pour découvrir une carte mémoire dans sa main. Theresa avait tapé sa main une fois avant de partir, et ce fut à ce moment qu’elle avait passé la carte à Cillin.

Pas étonnant qu’il avait continué à penser qu’il y avait quelque chose d’anormal. Donc, c’est elle l’intermédiaire. C’était aussi la raison pour laquelle Cillin l’avait invitée après qu’il soit sorti de l’hôpital quand elle était partie. Cillin arbora un sourire entendu. Outre le fait de savoir qu’elle était l’intermédiaire, Cillin avait aussi découvert un secret supplémentaire.

Aiflon était vraiment un candidat puissant pour la position d’héritier de la Famille Douance. Sa profondeur était insondable !

 

SRH – Chapitre 47                                                                                        SRH – Chapitre 49

 

Publicités

6 réflexions sur “SRH – Chapitre 48

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s