Shen Yin Wang Zuo chapitre 31

Chapitre 31 : Le Bouclier Radiant (1)

La voix de Li Xin trembla de colère : « Le mois dernier ? Tu oses parler du mois dernier ? Si mon père et Oncle Lin n’étaient pas arrivés si rapidement, je t’aurais tuée en un seul coup. »

Lin Jia Lu ricana : « Si mon père ne t’avait pas protégée, je t’aurais changée en statue de glace. »

Li Xin dit avec dédain : « Si tu as les compétences pour me battre, alors n’utilise aucun équipement magique. »

Lin Jia Lu réfuta dédaigneusement : « Si tu en as les compétences, n’invoque pas ta monture. »

Apparemment incapable de réprimer sa colère plus longtemps, Li Xin bougea sa main vers son dos et dégaina une de ses deux épées avec laquelle elle défia l’autre fille, « Allons dehors. Cette fois, je n’invoquerai pas Rose, voyons si tu peux faire quelque chose contre moi. »

Lin Jia Lu tendit ensuite sa baguette à l’apprenti guerrier près d’elle, « Bien, alors je n’utiliserai pas ma baguette non plus. Je vais te laisser voir la vitesse de lancement de cette demoiselle. »(Tr : petit rappel, les asiatiques parlent souvent d’eux à la troisième personne et non, ce n’est pas narcissique chez eux.)

« Jeunes demoiselles, l’Officier Supérieur et le Ministre vous ont déjà averties que si vous faisiez du raffut à nouveau, alors vous serez toutes les deux mises en état d’arrestation. » Une sueur froide se mit à couvrir les visages des guerriers tandis qu’ils se tenaient entre les filles. Filles qui montraient des sourires forcés mêlés de frustration, n’ayant pas d’autre choix que d’obtempérer.

En entendant le mot « arrestation », Li Xin et Lin Jia Lu montrèrent immédiatement des signes de retenue et un « Humph » s’échappa à nouveau de leurs lèvres.

Lin Jia Lu ricana : « Considère-toi chanceuse cette fois. »

« Chanceuse ? Cette demoiselle est un Chevalier Authentique du septième rang, pas comme quelqu’un ici qui n’est qu’un Mage Authentique du sixième rang. Je ne suis pas sûre de qui est la chanceuse ici. Est-ce que tu cherche un combat ? Très bien ! Lin Jia Lu, oserais-tu faire un pari avec moi ? »

Lin Jia Lu grogna et dit « Quel pari ? »

Li Xin désigna du doigt Long Hao Chen, qui se tenait derrière elle, « C’est mon petit frère, il viendra pour moi. Tu enverras aussi quelqu’un de ton camp. Puisque nous ne nous battrons pas directement, la question d’être arrêtées ne se pose plus. »

Jusqu’à maintenant, Long Hao Chen avait été caché par le corps de Li Xin, mais maintenant qu’elle s’était décalée, Lin Jia Lu pouvait enfin le voir. Dès qu’elle aperçut le garçon, les yeux de Lin Jia Lu étincelèrent. Long Hao Chen avait un visage magnifique et presque parfait ainsi que des yeux uniques d’une rare couleur doré clair. On avait l’impression qu’il avait des qualités imperceptibles qui étaient suffisantes pour la laisser stupéfaite.

>Regardant Long Hao Chen puis Li Xin, Lin Jia Lu baissa d’un ton et demanda à cette dernière : « Est-elle une fille travestie en garçon comme toi ? »

Le visage de Long Hao Chen tressaillit, il lâcha ses cheveux et fronça les sourcils : « Je suis un garçon. »

Il se dit intérieurement, pourquoi les gens ne peuvent pas arrêter d’être comme ça !? Pourquoi est-ce que tout le monde me voit comme une fille ? Ne pouvez-vous donc pas voir que j’ai une pomme d’Adam ? Ne pouvez-vous donc pas avoir un peu de bon sens !?

Li Xin dit triomphalement : « Alors ? Mon petit frère est magnifique, non ? As-tu déjà vu quelqu’un d’aussi beau que lui ? »

Lin Jia Lu serra les lèvres et dit : « Donc tu as ce genre de passe-temps. Tu les aimes plus jeunes, hein ? Cependant, tu es beaucoup plus vieille que lui. N’as-tu donc aucune honte ? »

« Tu… » Li Xin dit avec colère : « Dis-moi, tu veux le faire ou non ? Laisse-moi te dire la vérité : mon petit frère est aussi du Hall d’Hao Yue. Il l’a rejoint aujourd’hui. »

Lin Jia Lu était assez surprise, « N’est-tu pas en train de faire une erreur ? Tu veux l’envoyer ? Quel âge a-t-il ? A-t-il même quinze ans ? »

Li Xin dit : « Ne t’inquiètes pas à propos de ça, dis-moi juste si tu veux le faire ou non. Si tu n’oses pas, alors va-t’en rapidement ; ne ruine pas la bonne humeur de ta Tante. »

« La Tante de qui ? Parions si c’est ce que tu veux. N’est-il pas juste un gamin ? Xu Tian Kong, tu y va. » Lin Jia Lu elle-même ne savait pas pourquoi Li Xin et elle étaient toujours en désaccord ; c’était évident qu’elles ne pouvaient pas supporter les provocations de l’autre.

Li Xin dit : « Faisons ce duel à l’extérieur pour ne pas déranger les autres. Et puis, puisque c’est un pari, mettons quelque chose en jeu. »

Lin Jia Lu répliqua : « Qu’est-ce que tu veux parier ? »

Li Xin, qui avait de toute évidence décidé il y a longtemps ce qu’elle voulait parier, sortit un cristal blanc et dit : « Je vais mettre en jeu ce cristal magique de l’Élégant Tigre Doré, une bête du cinquième rang de l’élément de lumière, contre le Bouclier Radiant de ta maison. »

Lin Jia Lu s’inquiéta, « Es-tu folle ? » Elle sentit vaguement que quelque chose n’allait pas. Un cristal magique provenant d’un Élégant Tigre Doré était plutôt rare. Parmi les cristaux magiques du cinquième rang, c’était l’un des meilleurs. Même si le Bouclier Radiant était bon, sa valeur n’était pas du tout aussi élevée que ce cristal magique. Donc pourquoi était-elle si confiante ?

Le cristal magique continua à sauter dans la main de Li Xin. Elle regarda Lin Jia Lu et ricana : « Si tu as peur de parier, alors sors de ma vue et à partir de maintenant, souviens-toi de prendre un autre chemin quand tu me croises. »

« De quoi est-ce que j’ai peur ? Très bien, parions. » Lin Jia Lu acquiesça impulsivement.

Long Hao Chen se tenait près d’elles, sans dire un mot. Il ne savait pas ce qui avait causé la tension entre Li Xin et Lin Jia Lu. Il avait cependant réalisé que même si elles étaient toutes les deux vraiment bruyantes, elles avaient toujours réussi à rester calmes et elles n’étaient pas vraiment ennemies non plus. Li Xin avait été très gentille avec lui. Pour le bien de sa grande sœur, il ne pouvait pas refuser.

Le groupe sortit ensuite du restaurant. Li Xin attrapa le bras de Long Hao Chen et murmura : « Petit frère, je suis désolée de te faire faire ça alors que tu n’as même pas encore mangé. Cependant, tu dois faire de ton mieux ! Grande sœur le fait avec de bonnes intentions, tu dois gagner. »

Long Hao Chen vit nettement qu’il y avait de la ruse dans le regard de Li Xin, donc il hocha rapidement la tête : « Grande sœur, je ferai de mon mieux. »

De l’autre côté, Lin Jia Lu encourageait aussi son propre serviteur : « Xu Tia kong… ce petit gars semble avoir quelques compétences, mais tu dois gagner. Si tu gagnes, je te donnerai une bonne épée. En revanche, souviens-toi de ne pas le blesser. »

Xu Tian Kong dit avec impuissance : « Mademoiselle, pouvez-vous me promettre qu’après la fin du duel, quelle qu’en soit l’issue, vous ne causerez plus de problèmes avec Mademoiselle Li Xin ? Dans le cas contraire, je vais devoir rapporter ça à l’Officier Supérieur. »

Lin Jia Lu répondit avec impatience : « Je sais. »

Devant le restaurant, il y avait un terrain vide pour garer les calèches ; il commençait à se faire tard, et le terrain avait déjà commencé à se vider, il y avait donc juste assez d’espace pour y tenir un duel.

Long Hao Chen s’avança, une épée lourde déjà dans sa main. En face, Xu Tian Kong avait aussi fait quelques pas vers l’avant. Long Hao Chen regarda Lin Jia Lu et lui dit : « Sœur Lin, je n’ai jamais combattu de mage. Je compte sur vos conseils. »

« Huh ? » Li Xin et Lin Jia Lu étaient toutes les deux stupéfaites.

Li Xin dit rapidement : « Petit frère, calme-toi. »Elle savait que son expérience au combat n’était pas mauvaise et que son niveau d’énergie spirituelle n’était pas faible non plus. Les deux gardes de Lin Jia Lu venaient tout au plus d’atteindre le troisième grade comme guerriers. Si aucun d’entre eux ne maîtrisait de compétences sacrées, il serait difficile pour eux de gagner contre Long Hao Chen. Toutefois, Lin Jia Lu était complètement différente. Li Xin et elle étaient considérées comme les prodiges de la Cité d’Hao Yue.

Se tournant vers Li Xin, Long Hao Chen dit d’un ton sérieux : « Grande sœur, mon père m’a dit que les expériences directes, dans de nombreux cas, étaient plus importantes que l’entraînement. Je veux essayer d’affronter un mage en duel. Donc guide-moi bien s’il te plaît ! »

Lin Jia Lu contourna le Xu Tian Kong stupéfait et demanda avec suspicion : « Gamin, tu veux m’affronter moi ? Si c’est le cas, ta sœur Xin’er va perdre à coup sûr. »

Long Hao Chen leva lentement son épée, secoua la tête et répondit : « On ne peut pas savoir tant qu’on n’essaie pas. Grande sœur Xin’er, puis-je ? »

Li Xin regarda l’attitude calme et résolue qui semblait appartenir à quelqu’un beaucoup plus âgé que Long Hao Chen. Elle sourit : « Bien, ça c’est mon petit frère ! Montrons-lui à quel point tu es fort. Lin Jia Lu, ne pleure pas quand tu perdras. »

« Je vais perdre ? » Lin Jia Lu fixa Li Xin du regard et, sans lâcher sa baguette des mains, elle désigna Long Hao Chen et lui dit : « Alors viens. »

« Sœur Lin, s’il te plaît. » dit Long Hao Chen. Il tapa légèrement sur son épaule droite avec son épée, effectuant ainsi un salut de chevalier, puis dirigea la pointe de sa lame vers le bas. Il commença ensuite à charger vers Lin Jia Lu.

Ne battant pas en retraite, Lin Jia Lu récita son sort rapidement et silencieusement. Une couche de lumière bleu pâle sortit de son corps. Elle pointa son index droit en direction de Long Hao Chen et une [Boule de Glace] fut lancée droit sur lui. Tout cela s’était déroulé en moins d’une seconde.

Chapitre précédent   Sommaire   Chapitre suivant

Publicités

2 réflexions sur “Shen Yin Wang Zuo chapitre 31

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s